2À penser avant de quitter le pays de votre PVT

Rendre votre logement

Selon le pays où vous vous trouvez et les conditions de votre logement, vous devez prévenir votre propriétaire de plusieurs semaines à plusieurs mois avant votre déménagement pour votre retour en France.

N’hésitez pas à demander à votre propriétaire une lettre énonçant que vous avez bien payé votre loyer à temps pendant toute la période où vous avez louer son logement. Gardez également les preuves de paiement de votre logement (quittance de loyer, reçu…). Ils pourraient vous être utile lors de votre recherche de logement en France (si vous avez des propriétaires plus compréhensifs).

Fermer votre compte en banque

La fermeture d’un compte en banque à l’étranger est généralement plutôt simple. Il vous suffit d’aller voir votre banque avec une pièce d’identité (de préférence la pièce d’identité utilisée à l’ouverture) en expliquant que vous souhaitez clôturer votre compte parce que vous quittez le pays. Vous aurez alors le choix de faire un virement, un transfert de fonds ou encore de retirer l’ensemble de vos économies en liquide.

Si vous avez besoin de garder votre compte ouvert pour recevoir des fonds supplémentaires (salaires, primes, retour d’impôts), pensez à vous renseigner auprès de votre banque, avant votre départ, sur les démarches à effectuer et les frais potentiels à régler pour fermer votre compte en banque depuis l’étranger. Enfin, si vous ne l’avez pas déjà fait, demandez à votre banque les identifiants de votre compte en banque par Internet.

Suspendre votre ligne téléphonique

Si vous avez un forfait, pensez à l’arrêter. Si vous êtes encore engagé sur un forfait, l’opérateur téléphonique peut, par exemple, vous proposer de céder votre forfait à une personne de votre entourage (ou un autre PVTiste récemment arrivé, par exemple). Rendez-vous dans l’une des boutiques de votre opérateur pour régler les derniers frais que vous pourriez avoir à payer et arrêter votre abonnement (ou le céder à quelqu’un d’autre).

Si vous avez opté pour une carte prépayée, il n’y a aucune démarche particulière à effectuer.

Les impôts

Avant votre départ, renseignez sur les impôts que vous pourriez avoir à déclarer et/ou à payer dans votre pays de PVT. Selon les pays, il est nécessaire de faire des démarches avant de quitter le territoire,  il faut faire appel à un mandataire fiscal ou il est possible de gérer ces démarches une fois revenu en France. Renseignez-vous !

Ne jetez pas tous vos papiers

En quittant un pays définitivement, on est parfois tenté de jeter l’ensemble des papiers rassemblés pendant l’année (contrats de travail, fiches de paie, relevés de compte…). Gardez bien tous les papiers liés à vos emplois et les salaires que vous avez obtenus pendant votre séjour. Ils pourraient vous être utiles une fois rentré en France, dans certains cas pour la retraite, dans d’autres cas pour bénéficier d’aides au retour en France.

Si vous êtes inscrit au consulat : désinscrivez-vous ! 

Si vous êtes inscrit sur le registre des Français de l’étranger/au consulat de votre pays d’accueil, pensez à vous désinscrire avant de quitter le pays. Vous pouvez le faire en vous adressant à l’ambassade ou au consulat où vous êtes inscrit. Vous pouvez également le faire en ligne si vous disposez d’identifiants France Connect. Vous recevrez alors un certificat de radiation qui pourra être utile pour justifier du temps passé à l’étranger.

Chapitre précédent Chapitre suivant
Marie

J'ai quitté pvtistes.net depuis le 30 avril 2021. Je ne suis donc plus en mesure de répondre en MP ou sur le site
N'hésitez pas à poser vos questions sur le forum, il est là pour ça !

Ajouter à mes favoris
5
4 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

(80)Commentaires

Enola I |
Message de mashaes89
Bonjour,
J'ai une question par rapport à ce point:
Si vous êtes dans la situation n°1

À votre retour en France (s’il date d’il y a moins de 3 ans), vous disposez probablement d’un « reliquat de droits », c’est-à-dire de droits au chômage que vous n’avez pas utilisés en intégralité avant votre départ à l’étranger. Il suffit d’informer le Pôle Emploi de votre retour pour bénéficier à nouveau de l’aide au chômage. Dans ce cas, vous retrouvez immédiatement votre affiliation à la sécurité sociale dès votre réinscription à Pôle Emploi.

Je suis actuellement en France et envisage potentiellement de partir en PVT dans les mois à venir.
Je suis inscrite chez Pôle Emploi et bénéficie du versement d'ARE (post rupture conventionnelle). Je sais qu'il m'est possible de "geler" mes droits pendant 3 ans + durée de versement des ARE.

J'ai plusieurs questions auxquelles je ne trouve pas de réponses claires:
- Si je gèle mes droits au chômage pour partir en PVT, et que je travaille dans cet autre pays pendant le PVT, le montant de mes droits à mon retour sera-t-il recalculé en fonction de mon dernier emploi fait en PVT, ou restera-t-il le même montant qu'avant mon départ?
- Dans le cadre d'un emploi dans le pays du PVT et d'une démission, puis-je tout de même bénéficier de la réouverture de mes droits et du versement de mes ARE restants à mon retour?
- Dans le cadre d'un CDD ou d'un licenciement dans le pays du PVT, le montant de mes droits sera-t-il recalculé en fonction de mon salaire gagné en PVT?

Je vous remercie par avance pour votre aide ! A bientôt!
Bonjour,

Ce qui se passe en matière d'emploi dans ton pays de PVT, n'aura pas d'impact sur tes droits à Pôle emploi en France.
Quand tu reviendras en France, la situation restera la même qu'avant ton départ (si tu ne dépasses pas les 3 ans).
mashaes89 I |
Bonjour,
J'ai une question par rapport à ce point:
Si vous êtes dans la situation n°1

À votre retour en France (s’il date d’il y a moins de 3 ans), vous disposez probablement d’un « reliquat de droits », c’est-à-dire de droits au chômage que vous n’avez pas utilisés en intégralité avant votre départ à l’étranger. Il suffit d’informer le Pôle Emploi de votre retour pour bénéficier à nouveau de l’aide au chômage. Dans ce cas, vous retrouvez immédiatement votre affiliation à la sécurité sociale dès votre réinscription à Pôle Emploi.

Je suis actuellement en France et envisage potentiellement de partir en PVT dans les mois à venir.
Je suis inscrite chez Pôle Emploi et bénéficie du versement d'ARE (post rupture conventionnelle). Je sais qu'il m'est possible de "geler" mes droits pendant 3 ans + durée de versement des ARE.

J'ai plusieurs questions auxquelles je ne trouve pas de réponses claires:
- Si je gèle mes droits au chômage pour partir en PVT, et que je travaille dans cet autre pays pendant le PVT, le montant de mes droits à mon retour sera-t-il recalculé en fonction de mon dernier emploi fait en PVT, ou restera-t-il le même montant qu'avant mon départ?
- Dans le cadre d'un emploi dans le pays du PVT et d'une démission, puis-je tout de même bénéficier de la réouverture de mes droits et du versement de mes ARE restants à mon retour?
- Dans le cadre d'un CDD ou d'un licenciement dans le pays du PVT, le montant de mes droits sera-t-il recalculé en fonction de mon salaire gagné en PVT?

Je vous remercie par avance pour votre aide ! A bientôt!
Delphine90 I |
Bonjour,
Je vais quitter le québec d'ici la fin de la semaine et je me posais la question de savoir s'il fallait informer service canada de ce départ? dois je également contacter agence du revenu du Canada pour transmettre mes coordonnées?
merci
Moh I |
Salut!
On a des infos sur comment refaire l'échange de permis au retour du Canada? Je suis un peu en galère
Angelique I |
Bonjour,

Je suis arrivé en août 2021 au Canada avant d'arriver j'avais ouvert mes droits au chômage. Je vais devoir rentrer cet été. Ma question je n'ai pas de contrat avec mon employeur mais une lettre d'embauche qui n'indique ni un cdi ou cdd... tous le monde le sait au Canada c'est plus le bazar niveau administratif. Donc je n'ai pas de date d'arrêt. Je vais devoir quitter mon job mais à mon retour en France ça se passe comment pour mes allocations chômage ? Est ce pris comme une démission? Faut-il que je m'arrange avec mon employeur pour qu'il me fasse une lettre genre c'était une entente de départ ? Je suis perdue j'ai beau chercher je ne trouve aucunes réponses à mon cas. Merci de vos témoignages
SBricler I |
Message de SBricler
Bonjour tout le monde !
Voila, ça va bientôt faire un an que j'ai quitté le Canada (Québec, Montréal) pour revenir vivre en France (après 15 mois sur place, dans le cadre d'un PVT, of course). Et depuis un an j'arrive pas à obtenir une réponse claire à la réponse qui me taraude :
- Y-a-t'il un document, une démarche particulière à faire pour clôturer son compte/dossier auprès des impôts Canadien ? (on attend de nous une démarche avant/après le départ ou faut juste faire le mort et rien à faire ?).
En complément d'infos, au cas où ça joue, je suis parti après avoir démissionné de mon dernier emploi canadien, j'ai notifier l'ARC de mon changement d'adresse et de numéro de téléphone peu après mon départ, et j'ai encore un compte bancaire ouvert (qui sera fermé dans quelques jours).
Merci beaucoup pour ce dossier et pour votre réponse !

Bonjour tout le monde !
Je me permets de relancer ma question :
"Ça fait un an que j'ai quitté le Canada (Québec, Montréal) pour revenir vivre en France (après 15 mois sur place, dans le cadre d'un PVT, of course). Et depuis un an j'arrive pas à obtenir une réponse claire à la réponse qui me taraude :
- Y-a-t'il un document, une démarche particulière à faire pour clôturer son compte/dossier auprès des impôts Canadien ? (on attend de nous une démarche avant/après le départ ou faut juste faire le mort et rien à faire ?).
En complément d'infos, au cas où ça joue, je suis parti après avoir démissionné de mon dernier emploi canadien, j'ai notifier l'ARC de mon changement d'adresse et de numéro de téléphone peu après mon départ, et j'ai encore un compte bancaire ouvert (qui sera fermé dans quelques jours).
Merci beaucoup pour ce dossier et pour votre réponse ! "
Louise I |
Bonsoir à tous!
Je suis rentrée en Mai 2021, mais aujourd'hui, voyant les extensions de visas, je pense avoir fait une belle boulette!
Pensez vous qu'il me soit encore possible de revenir et de prolonger mon whv ?
SBricler I |
Bonjour tout le monde !
Voila, ça va bientôt faire un an que j'ai quitté le Canada (Québec, Montréal) pour revenir vivre en France (après 15 mois sur place, dans le cadre d'un PVT, of course). Et depuis un an j'arrive pas à obtenir une réponse claire à la réponse qui me taraude :
- Y-a-t'il un document, une démarche particulière à faire pour clôturer son compte/dossier auprès des impôts Canadien ? (on attend de nous une démarche avant/après le départ ou faut juste faire le mort et rien à faire ?).
En complément d'infos, au cas où ça joue, je suis parti après avoir démissionné de mon dernier emploi canadien, j'ai notifier l'ARC de mon changement d'adresse et de numéro de téléphone peu après mon départ, et j'ai encore un compte bancaire ouvert (qui sera fermé dans quelques jours).
Merci beaucoup pour ce dossier et pour votre réponse !
Océane I |
Message de Marie
Hello Océane,
Je te recommanderais de plutôt contacter la caisse d'assurance maladie (ex : via ton compte Ameli peut-être) pour voir comment tu peux faire ça.
Je comprends que tu puisses avoir quelques craintes.
En fonction de la situation sanitaire, sache que la politique d'exemption de carence pourrait peut-être être prolongée (le 31 mars est déjà le fait d'une première prolongation (voire une deuxième).

Merci pour ta réponse rapide ! je voir directement avec l'assurance maladie
Marie I |
Message de Oceanedi
Bonjour,
Je rentre en France le 29 mars 2021, je me demande comment se passe la procédure (logistiquement) pour pouvoir adhérer à la sécurité sociale sans le délai de carence de 3 mois. Est-ce qu'il suffit d'aller en pharmacie pour mettre à jour la carte vitale et par la suite envoyer le formulaire PUMa ? Car selon la mesure Covid-19, nous y avons droit jusqu'au 1 avril 2021 ; comme je rentre le 29 mars, je me demande si le délai est trop court où si il suffit de réactiver ma carte vitale le jour de mon retour.

Merci beaucoup pour votre aide
Océane

Hello Océane,
Je te recommanderais de plutôt contacter la caisse d'assurance maladie (ex : via ton compte Ameli peut-être) pour voir comment tu peux faire ça.
Je comprends que tu puisses avoir quelques craintes.
En fonction de la situation sanitaire, sache que la politique d'exemption de carence pourrait peut-être être prolongée (le 31 mars est déjà le fait d'une première prolongation (voire une deuxième).