Folklore mexicain : la Danza de los Tastoanes

Date de publication : 03-08-2022

Auteur

claire

L’histoire du Mexique est marquée par l’arrivée des Espagnols et la colonisation du territoire au 16e siècle. Cet évènement majeur a transformé les croyances préhispaniques (parfois de force via l’imposition de la religion chrétienne), a participé à une évolution du folklore mexicain et a nourri la création de nouvelles traditions. Aujourd’hui, je vous fais découvrir la Danza de los Tastoanes, une fête de la région de Guadalajara, dans l’État de Jalisco.

L’origine de la tradition

Cette festivité est issue de l’époque de la conquête coloniale, quand les Espagnols voulurent conquérir la région de Guadalajara et que les natifs les combattirent pour défendre leurs terres. Galvanisés par leur musique, ces guerriers ont résisté à l’invasion et réussi à repousser les colons. Depuis plusieurs siècles maintenant, l’événement rend hommage à leur courage et à leur triomphe.

Les tastoanes représentent ces combattants et sont caractérisés par des masques ressemblant à des animaux, des perruques et des costumes faits à la main. Ce sont des allégories et plusieurs personnes en parlent comme des sortes d’êtres démoniaques, qui deviennent “bons” en luttant contre l’ennemi, dont le chef serait “Santo Santiago”.

Célébrée chaque 25 juillet, cette fête est une tradition transmise de génération en génération. Elle a transformé l’idée d’oppression espagnole en mettant l’accent sur la revanche autochtone et la magnification de la solidarité des peuples d’Amériques. Cette cérémonie comprend diverses animations dont les plus importantes sont les danses guerrières.

Auparavant célébrées dans plusieurs municipalités de Jalisco dont Guadalajara, ces reconstructions imagées de la bataille se sont arrêtées pour diverses raisons politiques. Parmi les rares lieux qui continuent de donner vie à la tradition des tastoanes, Tonala se démarque grâce à sa ferveur et à l’élaboration de ses costumes uniques qui se transmettent au sein des familles.

La danse des tastoanes

Tastoanes mexique 3

Toute la journée, des représentations dansées ont lieu et miment la bataille entre les troupes espagnoles et le peuple natif. Chaque participant a un rôle et est habillé en conséquence : les représentants de Santo Santiago et des troupes espagnols sont vêtus d’un costume blanc avec un gilet ou une cape rouge tandis que les tastoanes portent des vêtements foncés ou de peau, un bâton pour se protéger ainsi que leur masque si emblématique.

Plusieurs “jeux” sont reproduits mais tous mettent en avant l’opposition entre les deux peuples. Quand les Espagnols paradent, les tastoanes rôdent autour d’eux en s’en moquant. Quand les Espagnols frappent les tastoanes, ces derniers font des sauts pour tenter d’éviter les coups et déjouer malicieusement les attaques.

Il n’y a pas de chorégraphie précise, chaque acteur est libre d’interpréter son personnage comme il le souhaite et l’organisation est fluide, chacun réagit en permanence en fonction de ce que font les autres. De la musique accompagne les danses, principalement tambour et flûte. Des plus jeunes aux plus anciens, tout le village participe, autant dans la préparation de la fête et des costumes que pour participer aux danses.

Le masque tastoan

Tastoanes mexique 1

Le masque est l’élément principal de la tenue des tastoanes. Coloré et exubérant, il représente un visage humain déformé par des caractéristiques animales. La récurrence de certains animaux (serpents, scorpions, araignées…) fait référence à une légende de guerriers qui se seraient réfugiés dans les montagnes, seraient morts et auraient été découverts en décomposition avec des animaux en train de les dévorer. Les petits points représentent la variole, une maladie apportée par les colons qui a ravagé les populations natives. Certains masques ont des expressions menaçantes tandis que d’autres expriment la douleur et portent parfois des marques ou des traits de couleurs pour représenter les plaies.
Les masques s’attachent à une perruque réalisée avec des crinières ou des queues de cheval ou de vache. Le tout est attaché sur un chapeau dont les bords ont été coupés : le poids repose donc sur la tête.

Moins connue que d’autres célébrations, cet évènement est une porte d’entrée tout aussi intéressante et divertissante dans le folklore mexicain. On ressent une vraie ambiance de convivialité et de joie, les rues sont animées et il y a de la musique partout. Tonala est réputée pour son artisanat et cela se ressent dans la création des masques qui sont tous magnifiques.

Si vous êtes dans le coin le 25 juillet, je vous recommande fortement d’y faire un tour ! Pensez à arriver en avance pour avoir de bonnes places : quelques gradins sont installés autour des 3 lieux de représentations (paseo de los guardianes, plaza Cihualpilli et cerro de la reina).

Tastoanes mexique 5

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés