Les transports au Japon : comment voyager dans le pays

Article publié le 08-11-2018.

Voyager en train

Le Japon est un pays de trains. Le réseau ferroviaire y est extrêmement dense et efficace, il a d’ailleurs ses aficionados appelés “densha otaku” qui voyagent en train par plaisir et immortalisent leurs périples en prenant des dizaines de photos. Vous pourrez vous rendre presque partout dans le pays par les rails ! Pour en savoir plus sur ces passionnés : Densha Otaku.
Les fameux trains à grande vitesse (Shinkansen) desservent les grandes villes japonaises, parfois dans des gares spécifiques (Shin-Osaka par exemple, au nord de la gare régulière d’Osaka). La compagnie nationale “Japan Railways” est divisée régionalement. Il suffit d’ajouter le nom de la région qui vous intéresse pour rechercher votre destination, par exemple “Japan Railways Hokkaido”. Le train est souvent le moyen de transport le plus rapide et le plus confortable, mais il n’est pourtant pas le plus économique, l’avion ou le bus longue-distance étant moins chers.

  • Pour connaître les destinations et les prix, consultez le site Japan Railways (en anglais).

Tous les trains ne sont pas JR cependant, de nombreuses compagnies locales (KEIO dans le Kanto, Keihan dans le Kansai, entre autres) s’ajoutent à ce réseau national déjà bien chargé. Pour s’y retrouver, le moyen le plus efficace et de chercher votre itinéraire sur Google Maps ou sur l’application Hyperdia qui vous donneront tous les trajets possibles en combinant les différents réseaux.

Un mot sur le JR pass

Le JR pass est destiné aux touristes étrangers, il permet de voyager en train de façon illimitée pour une durée d’une, deux, ou trois semaines. Ce pass est destiné à ceux ayant un statut de "temporary visitor", statut correspondant à un séjour de 3 mois maximum, les PVTistes n'entrant pas dans cette catégorie, ils ne peuvent donc pas l’obtenir.
Si ce pass vous intéresse pour des proches qui vous rendraient visite, sachez qu’ils doivent se le procurer avant de partir au Japon. Pour tout savoir sur le JR pass, consultez le site Japan Rail Pass. Par ailleurs, d’autres pass régionaux (moins chers) sont disponibles : JR Hokkaido Rail Pass, JR East Pass, Kintetsu Rail Pass, Hakone Free Pass.

Voyager en bus

Le réseau de bus est également très performant. Les bus relient les grandes agglomérations japonaises pour un prix raisonnable (moins cher que le train), mais cela vous prendra plus de temps. Les gares routières sont généralement bien situées en centre ville, non loin des gares ferroviaires.

Pour trouver un itinéraire, le plus efficace est de faire une recherche Google avec le nom de la ville de départ et d’arrivée plus “bus”. Malheureusement Google Maps ou Hyperdia ne listent pas les trajets en bus (Google Maps vous donne les bus de ville mais pas les bus longue-distance). Vous pouvez sinon vous rendre directement au guichet de la gare routière de votre ville, demander conseil au personnel ou utiliser les automates.

Sachez toutefois que les compagnies les plus accessibles pour les étrangers sont Willer Express et JBL : leurs sites ont une version en anglais, la réservation se fait en ligne (d’autres compagnies de bus demanderont une réservation sur les machines des konbini - en japonais - par exemple) et il existe un pass réservé aux étrangers (touristes ou résidents, les PVTistes sont donc inclus) offrant des trajets à des prix imbattables.

Certaines compagnie de bus locales (pour la région du Tohoku ou de Kyushu par exemple) proposent elles aussi des pass avec accès illimité aux bus du réseau pour une période donnée, comme par exemple le Tohoku Highway Bus Ticket, idéal si vous décidez de vous focaliser sur une région en particulier.

Voyager en avion

Les compagnies nationales japonaises sont nombreuses et peuvent proposer une desserte nationale, internationale ou régionale, aux côtés des compagnies internationales. Le marché du low-cost s’est beaucoup développé récemment mais nous ne sommes toutefois pas encore dans les mêmes conditions que l’Europe et son marché florissant.
Des compagnies japonaises classiques, les plus réputées sont :

Des compagnies japonaises low-cost, les plus connues sont :

  • AirAsia (1re position pour les meilleurs low-cost au monde, toujours selon Skytrax)
  • Peach (13e)
  • Vanilla air
  • Jetstar
  • Air Do

Les trois principaux aéroport du Japon sont :

  • Tokyo Narita
  • Tokyo Haneda
  • KIX (Aéroport international du Kansai)

Parmi les aéroports plus secondaires, il y a Nagoya, Sapporo, Fukuoka ou Naha. Le Japon compte environ 80 aéroports accessibles au grand public.

Tout comme en France, les aéroports au Japon sont situés assez loin des villes, ce qui n’en fait pas un moyen de déplacement très pratique. Même si les vols low-cost reviennent moins chers que les Shinkansen, une fois le prix du trajet pour rejoindre la ville ajouté, on arrive à un budget relativement similaire et presque autant de temps de trajet au total. Tout comme en France, les avions sont plutôt à privilégier pour les grandes distances qui seraient plus pénibles à faire en train (pour rejoindre Sapporo, Okinawa ou encore Kyushu par exemple).

Conduire au Japon ?

Si vous ne le saviez pas encore, le Japon fait partie des pays où l’on conduit à gauche (c'est assez courant, en Asie). Il va falloir vous y habituer mais au final, rien de bien méchant. La circulation très dense dans les grandes villes (surtout à Tokyo) peut faire peur, il faut être bien alerte et rester sur la bonne file. On vous déconseille l’utilisation de la voiture à l’intérieur des grandes villes, mieux vaut la stationner aux abords et utiliser les transports en commun, plus pratiques, rapides et sans stress, sans compter que les parkings sont rares et hors-de-prix dans le centre-ville (environ 400 yen pour 30 min). Dans les villes moyennes et petites ainsi qu’à la campagne, la conduite est agréable grâce notamment aux conducteurs japonais autour de vous qui roulent le plus souvent prudemment : les clignotants, la priorité aux piétons, ralentir au feu orange, tout cela est bien mieux respecté ici qu’en France. Les panneaux sont toujours écrit en kanji et en romaji (alphabet latin) : pas de problème pour lire !

Malheureusement, le permis de conduire international n’est pas valide ici. Pour conduire au Japon, vous devrez vous munir de votre permis français et le faire traduire en japonais. La traduction doit être obtenue auprès de la JAF (Japan Automobile Federation), il vous en coûtera 3 000 yen.

Il n’est pas possible de faire cette traduction depuis la France, vous pouvez donc soit :

  • passer par un organisme sur place qui le fera pour vous (comme Vivrelejapon, par exemple)
  • attendre d’être sur place et le faire vous-même : vous obtiendrez la traduction en quelques heures si vous vous présentez directement aux bureaux de la JAF, en quelques jours par courrier.

Votre traduction de permis de conduire sera acceptée tant que votre permis de conduire français est valide. Cette traduction ne sera pas valable plus d’un an, si jamais vous restez au Japon à la suite de votre PVT, vous devrez obtenir un permis japonais, on en parle sur le forum ici : Permis international français. Il n'est pas obligatoire de repasser le permis japonais.

Si vous n’avez pas le permis français et que vous envisagez de rester au Japon sur le moyen ou le long-terme, vous pouvez également passer le permis de conduire au Japon : Passer son permis au Japon (le mode d'emploi).

L'autostop et le covoiturage

La France est le pays leader en matière de covoiturage, nous connaissons tous Blablacar ! Cependant, au Japon les choses étant différentes, le covoiturage a du mal à décoller malgré des initiatives pour le promouvoir. Certains sites se sont lancés dans la brèche mais l’offre n’est pas encore très développée. Vous pouvez toujours tenter et peut être trouver un trajet intéressant, mais mieux vaut avoir un plan de secours !

Et comment est perçu l'autostop au Japon ?

Pour des raisons culturelles (ne pas déranger les autres, ne pas s’imposer, respecter l'intimité et les biens matériels des gens) faire de l'autostop n’est pas courant au Japon. Dans les faits, très peu de Japonais font du stop, la pratique venant majoritairement d’Occidentaux en voyage. Même s'il est un peu plus démocratisé aujourd’hui, il reste marginal.

Voyager en bateau

Le Japon étant un archipel, bien entendu, le bateau a toujours fait partie de la vie quotidienne ici même si les Japonais, toujours à courir après le temps, lui préfèrent aujourd’hui le train ou l’avion. Car en effet, pour prendre le bateau, il faut du temps ! De plus, ce n’est pas forcément le mode de transport le moins cher mais il est plus pittoresque...

Sachez déjà que vous pouvez arriver par bateau au Japon ! En effet, il existe des liaisons de ferries depuis Busan en Corée du Sud, Shanghai en Chine ou Vladivostok en Russie. Plus de détails dans cette conversation : Arrivée au Japon... en bateau.

Pour vous donner une petite idée voici quelques liaisons :

  • Shanghai- Osaka : 2 jours, à partir de 20 000 ¥
  • Vladivostok- Sakaiminato (arrêt en Corée du Sud) : 4 jours, à partir de 22 000 ¥
  • Busan- Hakata : 6 h, 6 000 ¥

Il existe des liaisons internes au départ de Tokyo, Osaka et Kobe pour ne citer que ces villes. Vous pouvez vous rendre jusqu’à Okinawa, Yakushima, Kyushu, Kagoshima ou encore l’île de Naoshima, fleuron de l’art moderne japonais. Sur le site de la JNTO (office du tourisme japonais), vous retrouverez en détails les différentes liaisons possibles pour les destinations les plus courantes. Si vous avez le temps, le trajet en bateau vous offrira de beaux panoramas et des souvenirs marquants de votre voyage au Japon !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Marie a testé les 101 choses à faire et voir en Nouvelle-Zélande ! Lire son récit

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

SarahLegros

Appeler la France et la Belgique à moindre coût depuis l'étranger

Staff

PVT Belgique : les formalités à l’embauche pour les PVTistes étrangers

lamimence

Les démarches à l'arrivée en Colombie en PVT

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App