Lettre de motivation et programme pour le PVT Japon

Chapitre 2 : La lettre de motivation

Date de publication : 09-06-2020

Auteur

Mylène

La lettre de motivation

Par “lettre de motivation”, on entend ce que les autorités décrivent comme la lettre « détaillant les origines de votre intérêt pour le Japon ainsi que les raisons motivant votre demande de visa ».

Les autorités japonaises recommandent de rédiger cette lettre en anglais. Mais il est possible, si votre niveau d’anglais est trop faible, de la rédiger en français.

La lettre de motivation sera lue avec attention par les agents qui étudieront votre demande.
Vous devez y indiquer pourquoi vous souhaitez partir au Japon et en quoi le PVT est le visa le plus adapté à votre projet.

Évidemment, une lettre qui démontrerait que vous ne répondez pas aux objectifs du Programme Vacances-Travail pourrait être problématique pour l’obtention de votre visa.

Par exemple, si vous souhaitez participer au PVT pour réaliser un stage d’au moins 6 mois au Japon, le PVT n’est pas vraiment fait pour vous. En effet, c’est ce qu’indiquent les autorités japonaises dans leur foire aux questions :

Je dois faire un stage de 6 mois au Japon. Puis-je demander le visa vacances-travail ?

Non.Vous devez obtenir le visa correspondant au motif de votre séjour. Vous trouverez le détail de la procédure d’obtention du visa de stage ici.

De même, si vous déclarez faire une demande de PVT pour aller rejoindre un employeur qui souhaite vous embaucher ou encore pour étudier le japonais dans une école de langue pendant plus de 3 mois, les autorités japonaises pourraient considérer que vos motivations ne correspondent pas à l’objectif du programme. Toujours dans leur foire aux questions, elles indiquent ceci :

Mon école de langue au Japon me demande obtenir le visa vacances-travail. Pourrais-je l’obtenir facilement ?

Non. Vous devez obtenir un visa d’étudiant pour aller étudier au Japon. Votre école doit effectuer les démarches nécessaires auprès du Bureau japonais de l’Immigration afin de aider à obtenir un « Certificate of Eligibility ».

Mon futur employeur ne veut pas m’obtenir un visa de travail. Puis-je demander le visa vacances-travail à la place ?
Non. Les visa-vacances-travail n’est pas approprié si vous partez travailler au Japon.

Est-ce qu’il y a des mauvaises raisons de demander un PVT ?

Disons plutôt qu’il existe d’autres façons de partir au Japon, sous des statuts différents, qui pourraient mieux correspondre à votre projet.

Par exemple, si au Japon :

  • vous souhaitez rejoindre votre conjoint japonais ;
  • vous souhaitez étudier pendant une période assez longue ;
  • vous souhaitez faire un stage ;
  • vous souhaitez principalement travailler…

… d’autres visas existent !

De même, si vous avez un projet d’immigration sur le long terme au Japon, le PVT ne vous correspond pas. Le Visa Vacances-Travail doit vraiment être envisagé comme une expérience d’un an, à découvrir les attraits touristiques et la culture du Japon.

Dans tous ces cas, les autorités japonaises pourraient considérer que votre projet ne correspond pas au PVT et ainsi, refuser votre demande de visa.

Si votre projet répond aux critères de participation au PVT, mettez bien certains éléments en avant :

  • vous voulez découvrir ou approfondir votre connaissance du Japon et/ou
  • vous envisagez le PVT comme une parenthèse d’un an dans votre vie et/ou
  • votre but premier est le tourisme et la découverte de la culture et/ou
  • vous êtes un baroudeur, voire un serial pvtiste et/ou
  • vous avez solidement planifié votre année, en terme de budget.

Exemples de lettres de motivation

Madame, Monsieur,
Citoyen Français de 28 ans, je souhaite effectuer un séjour d’une durée de 6 mois à 1 an au Japon.
J’ai éprouvé très jeune de l’intérêt pour le Japon. J’ai commencé la découverte de votre pays à l’âge de 6 ans, tout d’abord par la pratique du judo dans sa forme traditionnelle mais aussi par le biais de la culture populaire. Plus âgé, je me suis intéressé à son étonnante société, cocktail de modernité et de tradition, ainsi qu’à sa gastronomie.
Passionné de voyages, j’ai enfin eu l’opportunité en Août 2013, d’effectuer un séjour de 3 semaines en terre Japonaise.
A cette occasion, j’ai visité Kyoto, Nara -pendant le festival des lumières (en compagnie des Daims)- et la trépidante et contrastée ville de Tokyo. J’ai également effectué l’ascension du Mont Fuji dans une ambiance inoubliable.
Lors de ce voyage j’ai été séduit par la beauté des paysages, l’architecture des quartiers traditionnels, le dynamisme d’autres mais aussi et surtout par l’accueil et la prévenance des citoyens Japonais à mon égard.
Mon attirance pour le Japon a dès lors été renforcée ; c’est alors que j’ai mûri le projet de vivre une expérience approfondie en immersion au pays du soleil Levant.
Je vous sollicite donc pour obtenir un « Visa Vacance Travail » ou «Visa Working Holiday ».

L’objectif de ma candidature est de vivre une aventure enrichissante sur le plan humain et culturel. C’est pourquoi je souhaite entreprendre quelques courtes périodes de « Woofing » pendant lesquelles je souhaite découvrir les régions de Hokkaido et Chugoku au plus près du peuple Nippon. J’envisage ensuite d’expérimenter la vie dans les régions du Kansai et du Kanto en occupant un emploi partiel dans les villes d’Osaka et de Tokyo.

Afin de réussir dans ces projets je compte mettre à profit mes expériences d’ouvrier agricole, d’hôte de caisse ou encore de formateur.
Je me suis appliqué à confectionner un programme qui me semble être réaliste mais surtout modulable en fonction des ressources à ma disposition.
Je souhaite que cette expérience me permette d’obtenir une certaine maîtrise de la langue Japonaise orale et écrite; c’est pourquoi j’envisage sérieusement de m’investir dans le « Language exchange ».
J’espère aussi avoir l’opportunité de pratiquer le judo mais également toutes autres activités culturelles telles que le Kendo, la cuisine, la calligraphie…
En voyageur aguerri, je suis conscient des difficultés pour entreprendre une telle expérience.
J’ai déjà effectué une courte immersion de 3 mois au Royaume-Uni en tant que Technicien de Laboratoire, ce qui me permet d’avoir un niveau en Anglais suffisant pour communiquer à l’étranger.
De plus je suis autonome, sociable et mon éducation est basée sur le respect d’autrui et des coutumes. Ces qualités me semblent essentielles pour entreprendre ce type de démarche.
En vous remerciant de l’attention que vous porterez à mon projet et à ma candidature, et restant à votre disposition pour vous convaincre de mes sincères motivations, je vous prie de croire, Madame, Monsieur, en l’expression de mes sentiments distingués.

——–

Madame, Monsieur,

Mon intérêt pour le Japon a démarré à l’adolescence à travers la calligraphie. En effet, c’est un art qui m’attire et la calligraphie japonaise est particulièrement belle et complexe. Ce premier pas dans la culture japonaise m’a amenée à m’intéresser progressivement aux autres aspects : langue, histoire, ikebana, théâtre, films d’animation, coutumes et modes de vie, gastronomie, etc. J’ai ainsi été fascinée par le contraste entre tradition et modernité qui font du Japon un pays si singulier.

Le Japon, c’est également un vaste territoire riche d’une nature exceptionnelle qui s’exprime dans des paysages aussi divers que grandioses. En tant qu’amatrice de randonnée et d’observation naturaliste (faune et flore), la dimension nature du Japon est pour moi aussi importante que sa dimension culture, d’autant que les deux peuvent être très liées, par exemple avec les temples en montagne.

Malheureusement, je n’ai jamais eu l’opportunité de me rendre en terre nippone et je vois dans le programme de visa vacances-travail une formidable occasion de découvrir ce pays qui m’attire depuis longtemps. Ainsi, pendant 6 mois, en parcourant les différentes régions du pays, je pourrai vivre une véritable immersion dans le Japon actuel pour mieux le comprendre. De plus, chaque jour, je poursuivrai mon apprentissage de la langue, entamé il y a 2 ans, en allant à la rencontre des Japonais et en lisant des journaux et magazines. Ces échanges et l’ouverture d’esprit qu’ils me donnent me seront très profitables, aussi bien dans ma vie personnelle que professionnelle.

C’est pourquoi, j’ai l’honneur de vous soumettre ma candidature au programme de visa vacances-travail.

Je vous prie, Madame, Monsieur, d’agréer l’expression de les salutations distinguées.

——–
Madame, Monsieur,

Je vous adresse cette lettre afin de vous présenter les raisons de ma demande de visa vacances-travail pour un an.

Dans le cadre d’un permis similaire, j’ai eu la chance de vivre un an en Australie et trois mois à Singapour. Cela m’a permis de me familiariser avec des cultures différentes et de vivre des expériences très enrichissantes, tant culturellement que pour l’apprentissage d’une nouvelle langue.

Lors d’un voyage au Japon, au cours duquel je me suis déplacé dans plusieurs villes (Fukuoka, Bepu, Koya-San, Kyoto, Tokyo), j’ai été conforté dans mon vif intérêt pour cette culture historique avec ses temples, ses châteaux et ses vestiges de la Seconde Guerre Mondiale. Tokyo et sa force d’innovation ont aussi su me séduire et me montrer le potentiel de ce pays.

Je souhaite donc mieux découvrir le Japon et son peuple par le biais du tourisme mais aussi dans le cadre du milieu professionnel. En outre, cela représenterait la formidable opportunité d’apprendre une nouvelle langue afin d’être capable de tenir une conversation basique le plus rapidement possible.

Voilà donc ce qui me pousse à vouloir vivre l’expérience japonaise : la richesse historique et culturelle du Japon et l’opportunité d’évoluer dans un milieu professionnel innovant, où le service est d’une qualité remarquable. Ces connaissances me seront grandement utiles pour mon travail en France dans le secteur du tourisme.

En espérant une réponse positive de votre part, je vous prie d’accepter, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée.

——–
Madame, Monsieur,

Après 5 ans d’études dans l’informatique, et près de deux ans à la tête du service informatique d’une PME Française, et étant âgé de 25 ans, je souhaite aujourd’hui prendre le temps de réaliser un projet qui me tient à cœur, celui de m’immerger dans un autre pays.

J’ai commencé à m’intéresser à certains aspects de la culture populaire Japonaise aux alentours de 2007, et ai rapidement étendu ma curiosité à l’ensemble du pays, ainsi qu’à son histoire. J’ai eu la chance de rencontrer au fil du temps des personnes partageant ces passions, aussi bien Françaises que Japonaises, par le biais d’internet ou d’évènements autours du Japon (salons culturels, festivals, expositions et conventions), et leur contact n’a fait que renforcer ma curiosité vis-à-vis de ce pays, et mon envie de le découvrir par moi-même.

Ayant voyagé plus jeune aux États-Unis, en Egypte, ainsi que dans plusieurs pays d’Europe, je souhaitais me rendre depuis plusieurs années au Japon afin de satisfaire ma curiosité. Après l’avoir plusieurs fois repoussé à cause de mes études puis de ma carrière, j’ai enfin pu réaliser ce projet cet été, et partir près d’un mois pour visiter les villes de Tokyo, Kyoto, et Osaka.

De tous les pays que j’ai eu la chance de visiter, le Japon est celui qui m’a dès lors le plus marqué, que ce soit pour sa cuisine, le contraste entre la vie animée Tokyoïte et le calme des temples de Kyoto, la sympathie et le profond respect de ses habitants, mais aussi ses lieux chargés d’histoire et ses paysages contrastés, ses infrastructures et son architecture caractéristique.. Ce fut une expérience enrichissante sur de nombreux plans. Expérience que j’aimerais grandement prolonger.

Le choix du visa PVT me semble donc une opportunité unique de découvrir en profondeur ce pays singulier, et de m’immerger dans sa culture et son mode de vie. N’ayant pas eu l’opportunité de le faire par le passé, je souhaite également mettre à profit ce voyage pour m’initier à la langue Japonaise, et pouvoir la pratiquer. Je pense enfin que le fait que ce Visa soit ouvert au travail est une occasion d’une part de faciliter financièrement le bon déroulement du voyage, mais surtout d’avoir un véritable aperçu de la vie Japonaise, par le contact humain et la découverte du milieu professionnel Japonais. Ayant eu par le passé des expériences dans les domaines de la manutention, de la restauration, ainsi que de par mon métier, dans l’informatique et la gestion client, je pense être en mesure de mettre cela à profit pour trouver du travail pendant ce voyage.

Envisageant depuis plusieurs années de faire un long voyage, et ayant pu réunir les conditions nécessaires (notamment financières), c’est avec plaisir que je vous soumets aujourd’hui ma candidature à ce visa.

En espérant que vous puissiez y donner une réponse favorable, et me tenant à votre entière disposition, je vous prie d’agréer, madame, monsieur, l’expression de mes plus sincères salutations.

Chapitre 2 sur 3

Évaluation de l'article

5/5 (5)

6 Commentaires

Léa
0 1

Sur le site officiel de l’ambassade du Japon, ils précisent:
« Veuillez impérativement utiliser le formulaire proposé ci-dessus.
Vous pouvez utiliser plusieurs pages pour la rédaction de votre projet. »

Donc je pense que tu ne peux pas changer totalement le format mais tu peux utiliser plusieurs pages si tu as besoin 🙂

vilal
1 13

Merci ça aide beaucoup !
Peut-on néanmoins changer à ce point le format ? Parce qu’il est pas très grand le formulaire quand même…

Yoann
3 18

Merci super travail, plus qu’a copier/coller lol! /joke

Julie
5K 13.8K

Merci c’est super !!

Marie
2 5

Merci beaucoup pour ce travail !!! A nous de jouer.. 😉

Sarah
59 92

Waouh, merci pour ce super travail de condensation des infos essentielles pour la demande de PVT, c’est génial !

Articles recommandés