Si Mendoza est votre destination de PVT, vous trouverez dans cet article des informations concernant la ville, comment vous y rendre, les logements, le travail, les sorties... 

I – Découvrir et comprendre Mendoza

Mendoza est la capitale de la province de Mendoza, dans la région naturelle du Cuyo. Sur une superficie de 57 kilomètres carrés, elle contient une population de près d’1 million d’habitant·e·s (en 2023) et est la 4° plus grande ville d’Argentine. 

Située au pied de la Cordillère des Andes, elle se trouve au carrefour entre 2 routes mythiques : 

  • La ruta 7 qui relie Buenos Aires à Santiago au Chili, d’est en ouest ;
  • La ruta 40 qui relie Ushuaïa à La Quiaca, à la frontière bolivienne, du sud au nord.

Elle a une situation géographique stratégique puisqu’elle représente un passage obligé pour l’Argentine, l’Uruguay et le Brésil pour se rendre jusqu’à l’Océan Pacifique, côté chilien. 

Grâce à la protection de la Cordillère, le climat de Mendoza est agréable et tempéré, ponctué par quelques épisodes de pluie et quelques jours de vent. 

La ville a été fondée en 1561 par Pedro del Castillo. Elle fait partie des quelques villes coloniales qui ont survécu, malgré son isolement, en raison de sa position géographique stratégique et de son autonomie.

En effet, la ville a été fondée sur un véritable désert. Les précipitations sont rares, il pleut en 7 ans, ce qu’il pleut en un épisode pluvieux à Buenos Aires. Les peuples autochtones, premiers habitants du territoire, avaient mis en place des canaux d’irrigation alimentés par l’eau provenant des montagnes et des fleuves, eux-mêmes créés par les glaciers des Andes. 

Mendoza joua un rôle important lors des guerres d’indépendance des territoires d’Amérique du sud, puisqu’elle fut le siège du Général San Martín, avant sa traversée des Andes avec son armée pour se rendre jusqu’à Santiago au Chili. 

En 1861, un très violent tremblement de terre détruit la ville. La reconstruction a été difficile puisque la main-d’œuvre jeune manquait à l’époque et que le tremblement de terre avait fait de très nombreuses victimes. Malgré cette catastrophe, l’entêtement des Mendocinos (habitants de Mendoza) à reconstruire la ville apporte le sentiment qu’elle est infaillible. Cette force de caractère se retrouve dans l’adoption d’un conservatisme social face à la crainte de gros changements, aussi bien telluriques que politiques. 

En 1885, Mendoza est enfin reliée à Buenos Aires par une ligne de chemin de fer. Jusqu’alors, elle était davantage connectée à Santiago au Chili. 

À la fin du 19° siècle et au début du 20°, les canaux d’irrigation sont améliorés et utilisés pour aménager la ville avec des bosquets, des grandes rues et places arborées et un immense parc artificiel de 510 hectares du nom du Général San Martín. La ville devient une oasis et offre aux habitants une excellente qualité de vie. 

Aujourd’hui, la ville de Mendoza est très agréable à vivre, sans gratte-ciel et à hauteur d’humain. Elle se présente elle-même comme une capitale internationale du vin et sa gastronomie est très diversifiée. Sa proximité avec la nature est un véritable atout, car elle mélange les avantages de la vie urbaine à la possibilité de se retrouver en pleine montagne en quelques kilomètres. Tous ces éléments font d’elle une ville très touristique. 

La vie culturelle et nocturne est particulièrement dynamique, notamment en raison d’une population étudiante très importante. Des théâtres, des musées, des galeries d’art, des expositions artisanales, des cinémas, des casinos, des bars : les offres de sorties sont très nombreuses. 

pvt Mendoza

Chapitre suivant
Eloise

En PVT en Argentine pour 1 an, mon amour pour les empanadas grandit de jour en jour et je travaille dur pour apprendre le porteño.
Doing a Working Holiday in Argentina for 1 year, my love for empanadas doesn't stop growing and I am working to learn porteńo.

Ajouter à mes favoris

Il n'y a aucune évaluation pour le moment.

Connectez-vous pour pouvoir voter.

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂