1. #1
    Anonyme
    Introduction

    Vous avez obtenu votre visa pour un PVT/JP/échange/stage en France? Voici une liste, non exhaustive, de choses auxquelles vous devriez penser afin de vous assurer que vous n’oubliez rien d’important.

    Quand partir et pour quelle destination?

    Certains pvtistes ont déjà décidé de leur ville d’arrivée tandis que ce point reste encore à déterminer pour d’autres.

    Définir son projet

    Pour commencer, définissez votre projet de PVT à l’aide des questions suivantes :

    - Pourquoi allez-vous en France? (Il peut être utile de consulter à nouveau votre lettre de motivation)
    - Que souhaitez-vous faire durant votre séjour?
    - Voulez-vous mettre l’accent sur les vacances, sur le travail ou sur les deux?
    - Dans quel domaine voulez-vous travailler? Quel type d’emploi souhaiteriez-vous occuper? Quel type d’emploi êtes-vous prêt(e) à accepter?
    - Souhaitez-vous voyager durant votre PVT ou rester dans un endroit fixe?

    Le choix d’une ville

    Pour préciser un peu plus vos recherches, voici quelques points à considérer :

    - la vie en Île de France, en province ou dans un des territoires des départements européens et d’outre-mer accessibles aux Canadiens
    - le prix du ou des billets d’avion et la facilité d’accès à la destination
    - les caractéristiques de la région
    - la taille de la ville et son caractère
    - les températures moyennes durant l’année
    - vos préférences pour la vie en ville, en campagne ou quelque chose entre les deux
    - l’offre de loisirs et l’offre culturel
    - l’offre d’emploi et les secteurs concernés
    - l’environnement naturel
    - le coût de la vie
    - la facilité de déplacement

    Faites vos recherches

    Renseignez-vous en consultant le plus de ressources possibles en ligne, à la bibliothèque, en sollicitant les gens dans votre entourage. Vous pouvez également posez vos questions dans cette discussion du forum.

    Demeurez flexibles

    Il pourrait arriver qu’après quelques temps dans votre ville d’arrivée, vous vous rendiez compte que cela ne correspondait pas à vos attentes. Vous n’arrivez pas à trouver d’emploi ou de logement/colocation, le coût de la vie est trop élevé, vous avez de la difficulté à vous intégrer et n’arrivez pas à faire des rencontres durables, votre famille et vos amis vous manque.

    Dans certains cas, faire appel à des ressources d’aide aux nouveaux arrivants pourrait vous aider à mieux vous intégrer dans votre ville de destination et briser l’isolement. Si la situation ne s’améliore pas, changez d’emplacement et si vous avez besoin d’aide et de conseils, n’hésitez pas à laissez un message dans le forum.

    Un billet d’avion à un bon marché

    La meilleure chose à faire pour trouver le meilleur prix est de consulter toutes les ressources à votre disposition y compris :

    - les agences de voyages
    - les compagnies aériennes
    - les comparateurs de prix en ligne

    bon plan : Si vous avez l’intention de réserver votre billet avec Air Transat et de voyager vers la France, vous pouvez bénéficier d’un surplus de bagages offert grâce au partenariat de pvtistes.net avec Air Transat. Vous pourrez ainsi voyager avec 40 kg, au lieu de 23 kg. Pour ce faire, vous devez lire les renseignements dans cette page et suivre les directives. Il pourrait être nécessaire de numériser (c.-à-d. de « scanner ») votre visa pour vous prévaloir de cette offre car les Canadiens ne reçoivent pas de lettre de motivation.

    Prévenir les autorités gouvernementales

    Même s’il s’agit d’un séjour temporaire, il est important d’informer les autorités fédérales ainsi que les autorités provinciales ou territoriales de votre absence.

    Si vous recevez des prestations, des services ou de la correspondance du gouvernement fédéral et de votre gouvernement provincial ou territorial, il est important de les aviser de votre absence temporaire et s’il y a lieu, de l’adresse où la correspondance devra être acheminée.

    Obligations fiscales

    Généralement, comme il s’agit d’un séjour temporaire, vous serez tenus de continuer à payer l’impôt fédéral durant votre séjour. Les résidents du Québec seront aussi tenus de payer l’impôt provincial. Il est tout de même conseiller de remplir le formulaire NR73 afin de déterminer votre statut pendant votre séjour. Pour en savoir plus sur ce sujet, consultez le dossier les impôts durant le PVT en France (pour les Canadiens).

    Assurance-emploi

    Si vous recevez des prestations d’assurance-emploi (a.-e.), sachez que les prestataires qui s’absentent du pays pour des raisons autres que des motifs autorisés par le Règlement sur l’a.-e. sont généralement jugés automatiquement inadmissibles aux prestations. Il est donc important d’aviser Service Canada de votre départ afin qu’on arrête le versement de vos prestations. Vous éviterez ainsi qu’on vous demande de rembourser des paiements en trop.

    Lien utile : Le guide de la détermination de l’admissibilité - Chapitre 10

    Gestion du courrier

    Si vous avez de la famille ou des amis qui restent au Canada, il pourrait être utile de fournir l’adresse d’une personne de confiance pour recevoir et gérer votre courrier.

    Autrement, Postes Canada offre deux services de gestion du courrier aux personnes qui changent d’adresse temporairement. Le service Réacheminement du courrier réexpédie tout votre courrier de votre adresse canadienne à votre nouvelle adresse, et ce n’importe où dans le monde. Le service Retenue du courrier interrompt la livraison du courrier à votre adresse et le conserve dans une installation de Postes Canada.

    Remarque : Plusieurs organisations offrent leurs services en ligne et permettent à leurs clients de recevoir de la correspondance et des mises à jour en ligne. C’est un moyen simple et sécuritaire de faire affaires avec ces organisations et c’est un souci de moins parce que vous pouvez demander qu’on arrête l’envoi de documents papier.

    Avisez votre institution financière

    Pensez à informer votre institution financière de vos plans de voyage à l’étranger. Une note pourra être mise à votre dossier permettant de savoir que vous êtes à l’extérieur et que des transactions dans la région indiquée pourraient apparaître à votre compte. Ainsi vous ne risquez pas de voir votre carte bancaire bloquée.

    Carte de débit ou carte de crédit?

    Dans certaines institutions financières, seule la carte de crédit peut être utilisée à l’étranger. Vous devriez confirmer auprès de votre institution quelle carte peut être utilisée pour faire des retraits à l’étranger.

    Votre numéro d’identification personnel (NIP)

    Plusieurs institutions financières en Europe n’acceptent que des NIP à quatre chiffres alors qu’au Canada les institutions financières acceptent des NIP plus long. Cela s’explique par le fait que certaines institutions à l’étranger n’ont pas encore harmonisé leur équipement aux normes internationales qui exigent que les claviers des guichets automatiques et les terminaux chez les marchands acceptent des NIP de 4 à 13 chiffres. Discutez-en avec votre institution et voyez s’il est préférable pour vous d’utiliser un NIP à quatre chiffres.

    Vous pouvez aussi repérer les guichets bancaires conformes aux normes internationales sur le site http://www.atmlocator.info/

    Montant maximum quotidien et frais connexes

    Si vous avez l’intention d’effectuer des retraits à l’étranger, informez-vous des retraits maximum quotidiens qui sont permis. Informez-vous aussi des frais d’accès au réseau (souvent de 3 à 5$), des frais de services courants, des frais à l’exploitant du guichet et des frais de conversion des devises qui pourraient s’appliquer.

    bon plan #1 - Banque Scotia

    La Banque Scotia est membre de l’alliance GAB mondiale. Ceci veut dire que ses clients peuvent utiliser les guichets de certaines banques qui sont aussi membres de l’alliance sans avoir à payer de supplément ni de frais d’accès au réseau. En France, en Martinique, en Guadeloupe et en Guyane, les clients de la Banque Scotia peuvent utiliser les guichets de la Banque BNP Paribas de cette façon.

    Remarque : Ce partenariat ne s’applique que dans des pays précis (il n’y pas de partenariat avec la filiale belge de BNP par exemple donc des frais d’accès s’appliqueront si vous faites un retrait dans un guichet en Belgique avec la carte Scotia).

    Pour obtenir plus de renseignements, consultez la page de la Banque Scotia sur ce sujet.

    bon plan #2 - Banque TD (Toronto Dominion)

    Le Forfait bancaire tout compris de la TD comprend comme service en prime la possibilité de faire des opérations à des guichets d’institution du réseau Plus partout au monde sans aucuns frais. Les frais mensuels du compte sont près de 30 $, mais ces frais sont annulés si vous êtes en mesure de maintenir un solde mensuel minimum de 5 000 $.

    Pour obtenir plus de renseignements, consultez la page de la TD sur ce sujet.

    Prévoir son budget et emporter son argent

    Le budget dépendra de vos projets et de votre capacité à économiser. Il est recommandé d’avoir les ressources financières requises pour la demande de France et si vous en avez plus au moment de votre départ, c’est plus avantageux pour vous!

    Prenez en considération que vos économies pourraient diminuer rapidement si vous résidez dans une ville où le coût de la vie est élevé, si vous ne trouvez pas de travail immédiatement, si votre logement est cher ou si vous dépensez beaucoup pour des activités par exemple. Dans tous les cas, prévoyez de l’argent pour les premières dépenses, notamment :

    - le transport
    - l’hébergement temporaire le temps de trouver un logement plus stable
    - les repas
    - les activités
    - le loyer et la caution si vous trouvez un logement

    Argent comptant

    Il est aussi recommandé d’apporter de l’argent comptant en fonction des dépenses que vous pensez faire dans les premiers temps.

    Chèques de voyage

    Les chèques de voyage sont aussi acceptés en France, mais certains établissements pourraient vous imposer une commission ou même refuser de les changer. Si vous souhaitez tout de même en apporter, il serait préférable de magasinez les bureaux de change locaux.

    Virement bancaire

    Le transfert d’argent de votre compte canadien à votre compte français est une autre option à considérer. Renseignez-vous auprès de votre banque pour connaître les coûts associés. Le site pvtistes.net a aussi un partenariat avec Transfermate qui propose des transferts à des taux réduits aux pvtistes dans des délais de un à quatre jours ouvrables.

    Logement à l’arrivée

    Une des premières préoccupations pour beaucoup des pvtistes est de trouver un endroit où ils pourront poser leurs valises au début de leur séjour, le temps de trouver un logement stable ou de se déplacer vers une autre ville. Selon votre budget, vos préférences personnelles et votre emplacement, plusieurs possibilités s’offre à vous :

    - les auberges de jeunesse
    - le Couchsurfing
    - des établissements inusités tels que des monastères ou des couvents
    - le Gamping, qui consiste à faire du camping chez des particuliers
    - le logement chez l’habitant par l’entremise d’Airbnb, BedyCasa ou Windu
    - les résidences étudiantes durant les vacances d’été
    - les résidences de tourisme

    Papiers indispensables à emporter

    Assurez-vous de numériser, c’est-à-dire « scanner » les documents d’identité que vous apporterez avec vous tels que votre passeport et votre permis de conduire et de vous les envoyer par courriel afin de faciliter les démarches en cas de perte ou de vol. Vous pourriez aussi en faire quelques copies papier, mais il n’est pas conseillé de garder ces renseignements personnels au même endroit.

    Visite médicale et médicaments

    Avisez votre médecin traitant ou de famille de votre départ et si vous prenez des médicaments sur ordonnance ou des traitements spécifiques, voyez s’il est possible de renouveler votre prescription pour la durée de votre séjour.

    Lorsque vous allez déposez votre prescription chez le pharmacien :

    - confirmez qu’une tierce personne, tel qu’un membre de votre famille ou un ami proche, pourra venir chercher les prescriptions en votre nom durant votre absence au besoin
    - le nom scientifique et l’appellation commerciale du médicament (ceux-ci devraient être clairement indiqués sur le contenant)
    - si le médicament doit être transporté en cabine ou s’il peut être laissé en soute (les médicaments en crème peuvent perdre leur stabilité dans des conditions de froids important ce qui affecte leur efficacité)

    Lorsque vous allez prendre l’avion assurez-vous d’avoir sur vous une copie de l’ordonnance originale et que le nom scientifique et l’appellation commerciale y figurent clairement. Vous en aurez besoin en cas de perte ou de vol.

    Les marques de médicaments peuvent varier d’un pays à un autre, alors familiarisez-vous avec les différentes appellations :

    Appellation commerciale au Canada (c.-à-d. nom attribué par le fabricant) Nom générique au Canada Appellation commerciale en France Nom générique en France
    Tylenol Acétaminophène - Doliprane
    - Dafalgan
    - Efferalgan
    Paracétamol
    Advil Ibuprofène - Advil
    - autres appellations
    Ibuprofène
    Aspirine Appelation commerciale utilisée Aspirine Appelation commerciale utilisée


    D’autres conseils sont aussi disponibles dans la page Voyager avec des médicaments du site voyage.gc.ca.

    Le Guide à l’intention des ressortissants canadiens en France comprend aussi les noms et les coordonnées de médecins généralistes et de spécialistes en cas de besoin.

    Permis de conduire

    Permis canadiens valides un an en France

    Les Canadiens qui ont un permis de conduire délivré par l’une des provinces suivantes sont autorisés à conduire en France avec leur permis pendant un an :

    - Alberta
    - Colombie-Britannique
    - Île-du-Prince-Édouard
    - Manitoba
    - Nouveau-Brunswick
    - Ontario
    - Québec

    Le permis doit être valide et rédigée en français ou il doit être accompagné de sa traduction ou d’un permis international.

    Permis canadiens valide trois mois en France

    Les Canadiens qui ont un permis de conduire délivré par les autres provinces et territoires que celles énumérés précédemment sont autorisés à conduire en France avec leur permis pendant trois mois. Le permis doit être valide et rédigée en français ou il doit être accompagné de sa traduction ou d’un permis international.

    Les pvtistes de ces provinces et territoires qui souhaitent continuer à conduire en France au-delà du délai de trois mois, devront demander l’échange de leur permis canadien contre un permis français avant l’expiration du délai de trois mois. Des renseignements détaillés sur la procédure à suivre sont offerts dans le site de l’ambassade canadienne à Paris.

    Lien utile : Permis de conduire

    Paiement et renouvellement d’un permis de conduire canadien durant un séjour à l’étranger

    Si la date de paiement ou la date d’expiration de votre permis de conduire canadien arrivera à échéance pendant votre séjour à l’étranger, informez-vous des procédures à suivre pour le paiement ou le renouvellement de votre permis. Voici les liens à ce sujet vers les sites des organismes responsables de la délivrance des permis dans chaque province et territoire:

    - Alberta (anglais seulement)
    - Colombie-Britannique (anglais seulement)
    - Île-du-Prince-Édouard (anglais seulement)
    - Manitoba
    - Nouveau-Brunswick
    - Nouvelle-Écosse
    - Nunavut
    - Ontario
    - Québec
    - Saskatchewan (anglais seulement)
    - Terre-Neuve-et-Labrador (anglais seulement)
    - Territoires du Nord-Ouest
    - Yukon

    Permis de conduire international

    Si vous avez la moindre intention de conduire pendant votre séjour en France ou ailleurs, obtenez un permis de conduire international qui vous permettra de conduire dans un pays étranger sans avoir à subir un examen ou à présenter une nouvelle de permis dans l’immédiat.

    Au Canada, le seul organisme à délivrer ce permis est l’Association canadienne des automobilistes (CAA). Le permis est valable pour une période d’un an à partir de la date de délivrance. Après cette période, il faudra présenter une nouvelle demande pour un autre permis. Des renseignements sur le processus de demande ainsi qu’une liste de questions et réponses sont offerts dans le site de la CAA.

    Documents d’état civil (certificat de naissance et certificat de mariage)

    Comme cela est mentionné dans le dossier sur les formalités à l’embauche en France, il faudra fournir un certificat de naissance avec les noms complets de votre père et de votre mère datant de moins de trois mois pour obtenir un numéro de sécurité social.

    Si vous êtes marié(e), demandez votre certificat de mariage pourrait aussi être une bonne idée. Consultez le site Web du bureau de l’état civil de votre province ou territoire de naissance ou mariage pour obtenir plus de détails sur le processus demande, y compris les délais de traitement :

    - Alberta (en anglais seulement)
    - Colombie-Britannique (en anglais seulement)
    - Île-du-Prince-Édouard (en anglais seulement)
    - Manitoba
    - Nouveau-Brunswick
    - Nouvelle-Écosse
    - Nunavut
    - Ontario
    - Québec
    - Saskatchewan (en anglais seulement)
    - Terre-Neuve-et-Labrador (en anglais seulement)
    - Territoires du Nord-Ouest
    - Yukon

    Remarque : Pour que vos documents d’état civil soient acceptés par les autorités françaises, ils devront être légalisés par les services consulaires canadiens en France. Des renseignements sur le service de légalisation, y compris les frais et le délai de traitement, sont offerts dans le site de l’ambassade du Canada en France.

    Élections

    Élections fédérales

    Les Canadiens de 18 ans ou plus le jour du scrutin et qui résident à l’étranger peuvent demander à être inscrit au registre international d’électeurs d’Élections Canada afin de pouvoir voter par bulletin spécial à une élection ou un référendum fédéral pendant leur séjour à l’extérieur du Canada. Des renseignements sur les démarches à suivre sont offerts dans le site d’Élections Canada.

    Élections provinciales ou territoriales

    Il est aussi possible de voter par correspondance pour les élections provinciales ou territoriales. Consultez le site Web de l’organisme responsable pour obtenir plus de détails concernant les démarches à suivre :

    - Alberta (en anglais seulement)
    - Colombie-Britannique (en anglais seulement)
    - Île-du-Prince-Édouard (en anglais seulement)
    - Manitoba
    - Nouveau-Brunswick
    - Nouvelle-Écosse (en anglais seulement)
    - Nunavut
    - Ontario
    - Québec
    - Saskatchewan (en anglais seulement)
    - Terre-Neuve-et-Labrador (en anglais seulement)
    - Territoires du Nord-Ouest
    - Yukon

    Procuration

    Une procuration est un document qui vous permet de nommer une personne qui pourra agir en votre durant votre absence. La procuration peut être d’une durée indéterminée ou limitée. Si vous recevez des prestations ou services, informez-vous de la nécessité d’avoir une procuration si vous souhaitez qu’une personne de confiance s’occupe de vos affaires personnelles.

    Remarque : Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’idée ou n’êtes pas en mesure de confier la gestion de vos affaires, rappelez-vous que beaucoup de services sont maintenant accessibles en ligne et plusieurs organisations peuvent être rejoints de l’étranger.

    Un séjour ailleurs avant votre PVT

    Avec le PVT qui est un visa « D » (c.-à-d. un visa pour un séjour supérieur à trois mois), vous pouvez voyager dans les pays de l’Espace Schengen dans une limite de 90 jours par période de 6 mois.

    Si vous arrivez d’un pays qui n’est pas membre de l’Espace Schengen, la police des frontières vous demandera votre passeport revêtu du visa et y apposera un tampon comportant la date d’entrée en France.

    Si vous arrivez d’un pays qui est membre de l’Espace Schengen, comme la Belgique par exemple, il n’y a généralement pas de police à la frontière effectuant des contrôles. Vous devrez donc déclarer votre arrivée auprès des autorités françaises en vous présentant à un poste de la police des frontières, à la douane ou à la gendarmerie à la frontière.

    Vous pouvez aussi déclarez votre arrivée auprès d’un commissariat de police ou d’une brigade de gendarmerie située à proximité de la frontière.

    Des renseignements supplémentaires à ce sujet sont offerts dans le site Service-Public.fr. Vous y trouverez aussi des liens pour repérer les commissariats ou les postes de gendarmerie les plus près de votre emplacement géographique.


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !