1. #1
    Avatar de Nadaxan
    33 ans

    Messages
    7
    Likes reçus
    43
    2h24, le 15 juillet 2015, je me décide enfin à coucher sur le papier (enfin, sur les pixels d'un écran, nouvelle technologie oblige) ce questionnement qui se transforme petit à petit en tourment...

    Comme l'annonce le titre, la peur de tenter cette aventure me saisit. Je n'ai jamais vécu un long moment hors de France, hormis l'année dernière où je suis parti en road trip pratiquement un mois sur la coté ouest américaine ( je vous arrête tout de suite, la réponse est OUI, bourdail que c'était magique). Mais c'était dans le cadre de vacances biieeeeeeen méritées hein !

    Et puis, au fil des rencontres, et des années qui passent, je me rend compte que l'envie d'une expérience à l'étranger s'est transformée d'un " mouais bof, les vacances s'est fait pour ça" à un " oh my gooood mais mais mais c'est génial !!" Tous ceux rencontrés l'ayant fait n'ont pu que glorifier ce passage de leur vie. Mais là, tadadaaaa, je me dis : ne suis je pas trop vieux pour cela ? Pour tout vous dire, je vais sur mes 30 ans et tout le monde autour de moi construit un chez soi, bâti un foyer, envisage des projets sur du long terme... et au moment où les photos de profil facebook sont saturés de robes de mariées ou autres mouflets tout juste expulser du ventre matriciel, je suis pour ma part seul, célibataire (oui c'est redondant) et me dis que c'est peut être le moment de tenter l'aventure à l'étranger. Moi je n'arrive pas à me projeter, à chaque fois que j'essaye, j'ai cette envie qui me tiraille, qui me prend aux tripes, qui me rappelle qu'elle existe, qu'elle est présente !! Mais, je me cherche des excuses pour ne pas partir : le boulot = quitter un CDI en ces temps de disettes ne serait ce pas suicidaire ? Partir à 30 ans ne serait pas un caprice ? Est ce que je cherche à fuir mon quotidien plus qu'à construire une nouvelle aventure ? N'est ce pas le moment de construire toi aussi quelque chose ? Vais je trouver du fromage et une bière digne de ce nom de l'autre côté du globe ?

    Question boulot à l'étranger ça bloque. A vrai dire, le fruit picking n'est pas vraiment le job qui m'attire : rester pencher ou à 4 pattes dans des champs toute la journée dans une bourgade où le seul signe extérieur de civilisation serait les croc's que portent certains employés ne m'attire pas. Je ne sais pas, a bientôt 30 ans, j'aspire à autre chose.

    C'est pour cela que j'ai tenté le PVT Canada : pays bilingue, possibilité d'un emploi qualifié, prise de risque acceptable. De plus, ce dernier était symbolique par son obtention : elle est tellement laborieuse qu'obtenir le précieux sésame a l'effet d'un coup de pied massif au cul : je l'ai, je peux plus reculer. Mais seulement voilà, j'ai tenté en 2014 et 2015 et ... bah nan, faux suspens, bien sûr que je ne l'ai pas eu : saleté de serveurs de m*$$ de mes c*$$*$, j'ai maudit la technologie jusqu'à l'invention du télégraphe à ce moment là ! Mais paradoxalement, un petit soulagement a émergé, un ouf en est sorti "tu as essayé mais le destin n'a pas voulu, tant pis". A contrario, les PVT Oz et NZ sont faciles d’accès, pas de challenge, pas d'appréhension, juste le carnet de chèque, en gros pas d'excuse "levisatropduràavoirshiiitjeparspas".

    Je me renseigne sur les alternatives, sur ces pvt oceaniens, mais je me demande si ils ne sont pas plutôt ciblés 20/25 ans jeunes roots qui pensent qu'aux joies de la beuverie. ( je critique mais je suis un peu fêtard quand même ! Et je réalise que j'ai un point de vue de vieuuuuuuuux aaa misère !)
    Donc forcement, je me demande : est ce raisonnable ? ne vas tu pas le regretter ? Le faire, oui, mais après ? Le retour ne va pas être compliqué ?

    Mais comme dit un proverbe arabe " Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse"

    Alors oui, oui j'ai lu les articles, les commentaires, les témoignages, les différents topics, l'avenir dans les cartes et dans les étoiles (ça, ça marche pas trop), et je sais ne pas être le seul, ce qui est rassurant, mais j'avais envie de partager ces "angoisses", alors, merci preux lecteur de m'avoir lu !

    A bientôt

    ps : oui, l'heure a été ajoutée à la fin, je n'ai pas encore la faculté d'écrire un pavé en moins d'une minute mais j'y bosse !


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
  3. #2

    Messages
    157
    Likes reçus
    29
    tu n'es pas le seul à avoir peur de partir c'est sûr! dans le topic consacré à ceux qui partent seul(es), j'ai partagé mes angoisses et d'autres y ont répondu aussi. on est pas tous angoissé pour les mêmes raisons mais je pense qu'une chose nous lient tous et toutes...on le regrettera si on ne part pas. si vraiment tu ne voulais pas partir tu n'aurais pas tenter le PVT, comme tu dis tu cherches des excuses (l'âge, le boulot etc et je comprends). je pense que les angoisses liées à ton âge sont normales mais dis toi que beaucoup à 30 ans, comme toi, ne sont pas posés pour diverses raisons certes mais je ne pense pas que tu devrais prendre cela en compte. et tous ces gens qui assez jeunes ont déjà leur maisons, leurs enfants etc est ce qu'ils peuvent vraiment dire qu'ils ont profité de la vie? c'est bien d'avoir des enfants, un foyer mais c'est mieux de les avoir après que tu aies accomplis ce que tu désires vraiment, dans la mesure où cela t'aies possible, fonce! après je ne suis pas à ta place ça doit être plus facile à dire qu'à faire. j'ai presque 27 ans et suis d'origine maghrébine. ça fait très cliché mais dans ma communauté toutes les filles que j'ai connu à l'école sont mères et mariées depuis un moment! je me sens presque vieille fille lol mais je me dis que ce n'est pas plus mal car j'ai la chance d'avoir obtenu un ticket pour le Canada et qui sait ce qui m'attends là bas? c'est pareil pour toi! peut être que c'est à l'étranger que tu te poseras qui sait? bon je sais bien que je ne t'ai pas aidé désolée^^ mais saches que je te comprends très bien, c'est dur de laisser derrière soi le peu qu'on a et en même on a peur d'avoir plus (ou pire) ailleurs. et c'est cette incertitude qui fait peur. malheureusement à part se lancer à l'eau, on aura pas de réponse. bonne chance!


  4. #3

    Messages
    157
    Likes reçus
    29
    haha je viens de m'apercevoir que tu t'appelles Nadir! donc sûrement d'origine maghrébine? tu dois donc comprendre ce que je voulais dire sur le 'poids' de la communauté, j'avais pas besoin de préciser lol j'espère pour toi que la nuit t'as porté conseil!


  5. #4
    Avatar de Helene
    Hélène 2 ans

    Location
    Vancouver, BC, Canada
    Messages
    14 061
    Likes reçus
    7 611
    Message de Nadaxan
    Je me renseigne sur les alternatives, sur ces pvt oceaniens, mais je me demande si ils ne sont pas plutôt ciblés 20/25 ans jeunes roots qui pensent qu'aux joies de la beuverie. ( je critique mais je suis un peu fêtard quand même ! Et je réalise que j'ai un point de vue de vieuuuuuuuux aaa misère !)
    Donc forcement, je me demande : est ce raisonnable ? ne vas tu pas le regretter ? Le faire, oui, mais après ? Le retour ne va pas être compliqué ?
    Merci pour ce pavé très plaisant à lire, ce qui fait que ce n'est plus un pavé!
    Non, 30 ans c'est pas vieux (parce que ça voudrait dire qu'à 36 je suis obsolète pour de bon!!) et c'est le bon âge pour écouter ses envies.
    Pas parce que "it's now or never", mais parce que tu as eu le temps d'y penser, de faire le "métro boulot dodo" qui donne envie d'aller voir ailleurs, même si l'herbe est pas plus verte chez les voisins Aussies ou kiwis, le vert y est différent et ça serait couillon de pas profiter d'avoir l'âge de faire un WHV pour aller voir ça de ses jeunes yeux!!

    Alors oui, c'est la crise, blabla, CDI, blabla mais bon...YOLO comme disent les djeun's!!
    Pourquoi ne pas demander un congé sans solde si tu es en CDI depuis suffisamment longtemps??
    J'ai fait ça pour mon PVT en 2010, le retour est dur, parce que tu reprends ta vie comme tu l'avais laissée sauf que toi tu n'es plus tout à fait pareil...
    Mais ça sécurise de savoir qu'on a un taf qui attend.

    Y a pas que des jeunes dévergondés roots fumeurs de oinj en OZ et en NZ, y a qu'à regarder les blogs et témoignages sur le forum (parce que le roots témoigne vachement moins, faut le dire, et du coup on a pas mal de retour de gens "posés mais décontractés" dont tu sembles avoir le profil!

    Message de Nadaxan
    Mais comme dit un proverbe arabe " Qui veut faire quelque chose trouve un moyen, qui ne veut rien faire trouve une excuse"
    Mais que c'est beau!! Que c'est vrai!! QUe ça fait réfléchir!!
    Dernière modification par Helene ; 16/07/15 à 08:24.


  6. #5
    Avatar de Alea2509
    Sarah 32 ans

    Location
    Ky?to, Japon
    Messages
    89
    Likes reçus
    58
    Merci pour ton témoignage Nadir !
    J'avoue que je suis un peu dans la même situation, le CDI en moins ! On voit tous les gens autour de soi se poser, commencer à construire quelque chose etc, et nous on souhaite partir, vivre autre chose... ça paraît limite absurde, assez fou et bizarre !
    Pour ma part, régulièrement je me dit que c'est une idée complètement folle, qu'est-ce qu'il me prend de vouloir tout quitter pour partir 1 an à l'étranger, dans un pays où je parle difficilement la langue, et alors que je m'en sort à peine en France... Je vois aussi la quantité de choses à faire avant de partir, et ça aussi ça fait peur ( l'appart, quoi faire de ses affaires, de sa voiture, les papiers, etc).
    Et en même temps je me dit que si je ne le fait pas dès que je peux, bah ça sera des regrets de ne pas avoir été au bout par la suite ! Et puis justement parce qu'on est pas vraiment posés, bah je me dis que c'est peut-être le bon moment de tenter ce genre d'expérience !
    Comme tu le dis si bien MissLN, le CDI, voilà quoi ! c'est pas une fin en soi, finalement c'est pas le plus important je pense (les gens me comprennent pas quand je dis ça, haha).
    Puis c'est bien différent de partir 1 an à l'étranger, que de partir en vacances 3 semaines ! On ne vit pas les mêmes choses, on ne prend pas les mêmes risques... Je me dit que c'est une expérience unique qui vaut certainement le coup d'être vécue, et dont on se rappellera toute notre vie !


  7. #6
    Avatar de christinek
    christ 38 ans

    Location
    Moncton, Canada
    Messages
    1 699
    Likes reçus
    365
    Je vais ma pierre a l'édifice , comme dis Hélène 30 ans c'est pas vieux , c'est l'âge où ils faut justement en profite avant comme tu dis fonder une famille un foyer etc , si j'avais écouté toute les personnes autour de moi , je serais marié 3 fois et 6 gamin , je suis resté sur mes positions, et finalement partir. Y a pas longtemps ma dis que j'avais les c*****e de partir en laissant famille , amis CDI, prendre ce genre de décision c'est quelques choses de pas évident . Je pense que le faites que tu en parles sur ce forum , ta décision a été déjà prise bien avant , tu veux partir , tu veux juste être rassuré que tu fais le bon choix j'en suis persuadé . Je vais avoir 34 ans la semaine prochaine , quand je leurs dis que je pars faire une vie au Canada , d'autres son très ravie et d'autres pensent que je suis complètement folle , j'approche plus de la quarantaine pas d'enfant pas copain et pas de foyer fixe , pensent que j'ai raté ma vie et bien non ma vie va vraiment commencer là-bas , avec aucun regret.
    Donc pose toi la question , que veut tu faire de ta vie la mener en fond de toi.


  8. #7
    Avatar de dwood75
    32 ans

    Location
    Toronto, ON, Canada
    Messages
    201
    Likes reçus
    70
    Pour apporter ma petite contribution, le doute me traverse au moins 1 fois par jour depuis que j'ai le PVT en poche. Peur,joie,euphorie,doute bref c'est les montagnes russes mais bordel je n'ai pas fait tout ca pour rien. Une immigration ce n'est pas facile, ce n'est pas tout rose etc mais il y'a surtout une chose que je veux éviter plus tard: les regrets. Je prend donc mon courage et je ne vais pas reculer maintenant. J'ai l'intuition que je vais m'y plaire dans ce pays. Quoiqu'il arrive aux termes de ce PVT,j'aurais au moins progresser en anglais et embelli mon CV. Et puis j'ai vraiment envie de changer d'air la France en ce moment ca me gonfle (peut être aussi parce que maintenant je dois me projeter concrètement au Canada et que les problèmes en France commence à me passer au dessus...). Même si ça me fait vraiment c***r de laisser ma famille et mes amis, il va falloir faire ses valises et monter de cette avion lol On a qu'une vie et il ne faut pas vivre pour les autres.


  9. #8
    Avatar de Ayuno
    Anthony 33 ans

    Messages
    747
    Likes reçus
    541
    Les montagne russe des sentiments avant de partir, c'est bien normal !
    Je me souviens qu'une fois le PVT en poche, un jour j'étais sûr de mon choix, le lendemain le doute total.

    Et ça a continué quasiment jusqu'au jour du départ.
    Disons que les derniers jours avant de prendre l'avion on réalise que l'on saute vraiment dans le vide, mais qu'il est bien trop tard pour reculer !

    On s'embarque pour une aventure inédite et assez extrême dans un sens, il est donc bien normal que la partie rationnelle de notre cerveau soit en panique ^^


  10. #9
    Avatar de petit_rhino
    Flo 38 ans

    Location
    Orléans, France
    Messages
    917
    Likes reçus
    448
    Message de Nadaxan
    Moi je n'arrive pas à me projeter, à chaque fois que j'essaye, j'ai cette envie qui me tiraille, qui me prend aux tripes, qui me rappelle qu'elle existe, qu'elle est présente !! Mais, je me cherche des excuses pour ne pas partir : le boulot = quitter un CDI en ces temps de disettes ne serait ce pas suicidaire ? Partir à 30 ans ne serait pas un caprice ? Est ce que je cherche à fuir mon quotidien plus qu'à construire une nouvelle aventure ? N'est ce pas le moment de construire toi aussi quelque chose ?
    De mon côté, presque 34 ans, cela fait plusieurs années que j'ai entamé les démarches pour immigrer au Canada. Essai raté de PVT, visite exploratoire au Manitoba où finalement je ne veux pas aller, et aujourd'hui enfin, demande de RP fédéral. Je suis en train de remplir mon dossier et d'un côté je stresse pour que tout soit correct pour ne pas être refuser... et de l'autre, je me demande pourquoi je me fait c***r avec tout ça. J'ai quitté un CDI plutôt pas mal, je quitterai mes amis et ma famille pour aller m'installer dans un coin du monde que je connais seulement par les échos que j'en ai eu. Je ne sais même pas si je veux y rester 2 ans, 10 ans ou toute la vie. Pour compliquer les choses j'ai adopté un chien qui va m'accompagner. Au vu de toute l'énergie (et l'argent) déjà dépensé pour acquérir ce visa, je ne sais pas si j'aurai l'énergie de m'intégrer socialement et professionellement en arrivant à Vancouver.

    C'est assez négatif ce que je dit, et je sais que c'est le stress des démarches et de l'attente qui parle. Pour le chien c'est pareil. Je l'ai attendu longtemps et après l'avoir adopté, je me suis dit "mais Flo, qu'est-ce que t'as f***u?!!". Dans les moments de doutes, je fait confiance à Flo du passé qui était si sûre d'elle quand elle voulait adopter un chien et immigrer au Canada. Elle a sûrement raison, c'est juste qu'en période de stress, je n'arrive plus à prendre le recul nécessaire pour m'en apercevoir.


  11. #10
    Avatar de christinek
    christ 38 ans

    Location
    Moncton, Canada
    Messages
    1 699
    Likes reçus
    365
    Message de petit_rhino
    De mon côté, presque 34 ans, cela fait plusieurs années que j'ai entamé les démarches pour immigrer au Canada. Essai raté de PVT, visite exploratoire au Manitoba où finalement je ne veux pas aller, et aujourd'hui enfin, demande de RP fédéral. Je suis en train de remplir mon dossier et d'un côté je stresse pour que tout soit correct pour ne pas être refuser... et de l'autre, je me demande pourquoi je me fait c***r avec tout ça. J'ai quitté un CDI plutôt pas mal, je quitterai mes amis et ma famille pour aller m'installer dans un coin du monde que je connais seulement par les échos que j'en ai eu. Je ne sais même pas si je veux y rester 2 ans, 10 ans ou toute la vie. Pour compliquer les choses j'ai adopté un chien qui va m'accompagner. Au vu de toute l'énergie (et l'argent) déjà dépensé pour acquérir ce visa, je ne sais pas si j'aurai l'énergie de m'intégrer socialement et professionellement en arrivant à Vancouver.

    C'est assez négatif ce que je dit, et je sais que c'est le stress des démarches et de l'attente qui parle. Pour le chien c'est pareil. Je l'ai attendu longtemps et après l'avoir adopté, je me suis dit "mais Flo, qu'est-ce que t'as f***u?!!". Dans les moments de doutes, je fait confiance à Flo du passé qui était si sûre d'elle quand elle voulait adopter un chien et immigrer au Canada. Elle a sûrement raison, c'est juste qu'en période de stress, je n'arrive plus à prendre le recul nécessaire pour m'en apercevoir.
    Je pense que c'est un cap à passer, j'ai les même doute , dans 5 jours je dois envoyer ma démission, en même temps j'ai tout mes collègues qui me mettent la pression, pourquoi le Canada , il fait froid, c'est pas comme en France , ta trouver du boulot, et la j'ai un grand doute .

  12. #11
    Avatar de Mamaymac
    33 ans

    Messages
    180
    Likes reçus
    21
    Christinek n écoute pas tes collègues et fonce, la vie plan plan c est pour plus tard!!!! Juste pour vous dire a tous que j ai une grande admiration pour ceux qui franchisse le pas de partir seul(e), en toute honnêteté je ne suis pas sûre que j aurai été capable de la faire, je suis partie avec mon mari la démarche était totalement différente ! Foncez, croquez et savourez chaque instants quoiqu il arrive vous ne regretterez jamais d avoir vécu une telle expérience! A bon entendeur 😉


  13. #12
    Avatar de misschoopetta
    katia 28 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    32
    Likes reçus
    14
    J'ai le PVT en poche depuis le 3 juillet et depuis? Ma tête est en ébullition, tiraillée entre mille et une questions du genre : Vais-je y arriver? Quitter son environnement pour l'inconnu, sans repères, n'est-ce pas fou? Vais-je m'épanouir, nouer connaissance? A contrario, mes ami(e)s français vont-ils rester en contact avec moi? et puis je suis emprise de diverses émotions ; la joie, l'excitation et la peur de l'inconnu.
    J'ai du mal à réserver mes billets, même si je sais, au fond de moi, que cette expérience ne sera pas forcément tous les jours facile, mais elle sera belle. J'en serai fière. De quoi finir, ma 24eme année en beauté, car de toute façon,ici en France je n'ai ni de job fixe, ni de voiture, ni d'appart. C'est le bon moment.

    C'est rassurant de voir que je ne suis pas seule à avoir des angoisses post départ...


  14. #13
    Avatar de Virginie440
    virginie 38 ans

    Messages
    211
    Likes reçus
    83
    Message de misschoopetta
    J'ai le PVT en poche depuis le 3 juillet et depuis? Ma tête est en ébullition, tiraillée entre mille et une questions du genre : Vais-je y arriver? Quitter son environnement pour l'inconnu, sans repères, n'est-ce pas fou? Vais-je m'épanouir, nouer connaissance? A contrario, mes ami(e)s français vont-ils rester en contact avec moi? et puis je suis emprise de diverses émotions ; la joie, l'excitation et la peur de l'inconnu.
    J'ai du mal à réserver mes billets, même si je sais, au fond de moi, que cette expérience ne sera pas forcément tous les jours facile, mais elle sera belle. J'en serai fière. De quoi finir, ma 24eme année en beauté, car de toute façon,ici en France je n'ai ni de job fixe, ni de voiture, ni d'appart. C'est le bon moment.

    C'est rassurant de voir que je ne suis pas seule à avoir des angoisses post départ...
    Pour reprendre les paroles d une amie immigrée en Australie depuis 5 ans.. "La famille c est pour la vie, les amis si ce sont des vrais ils seront toujours là.. Retour ou pas en France !"

    Partir seule, c est l occasion de faire le grand menage. A la fois dans sa tête car il faut pouvoir vivre avec soi même (oui tout le monde n est pas capable de rester seul) et aussi dans ses relations.
    Sans vouloir te décourager , tu vas voir des amis de longues dates (ou du moins des gens que tu considères comme des amis) prendre des distances, d autres au contraire vont se révéler de meilleurs amis et te surprendre :-)
    N oublies pas que tu vas toi aussi grandir avec cette expérience.
    Il n y a pas d âge ... J ai 33 ans et j ai encore "grandi" et pourtant je ne suis là que depuis 4 mois.

    Il y aura des moments de folie, des moments difficiles.. Des moments où tu ne voudras pas rentrer en France.. Au final, c est magique et tellement enrichissant a tous les niveaux.. Fonce !

    PS : mes débuts n ont pas été faciles au Canada et pourtant.. Je ne retiens que le positif :-)


  15. #14
    Avatar de misschoopetta
    katia 28 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    32
    Likes reçus
    14
    Message de Virginie440
    Pour reprendre les paroles d une amie immigrée en Australie depuis 5 ans.. "La famille c est pour la vie, les amis si ce sont des vrais ils seront toujours là.. Retour ou pas en France !"

    Partir seule, c est l occasion de faire le grand menage. A la fois dans sa tête car il faut pouvoir vivre avec soi même (oui tout le monde n est pas capable de rester seul) et aussi dans ses relations.
    Sans vouloir te décourager , tu vas voir des amis de longues dates (ou du moins des gens que tu considères comme des amis) prendre des distances, d autres au contraire vont se révéler de meilleurs amis et te surprendre :-)
    N oublies pas que tu vas toi aussi grandir avec cette expérience.
    Il n y a pas d âge ... J ai 33 ans et j ai encore "grandi" et pourtant je ne suis là que depuis 4 mois.

    Il y aura des moments de folie, des moments difficiles.. Des moments où tu ne voudras pas rentrer en France.. Au final, c est magique et tellement enrichissant a tous les niveaux.. Fonce !

    PS : mes débuts n ont pas été faciles au Canada et pourtant.. Je ne retiens que le positif :-)
    Merci pour ton petit message. Je sais que je peux compter sur mes quelques ami(e)s, ils ne m'ont pas fait défaut lorsque je suis partie 4 mois à Dublin. Au fond, je pense que ces inquiétudes n'ont pas lieux d'être mais voilà. Je suis bien entourée par mon entourage. On m'élève dans cette direction. C'est plutôt chouette.
    C'est vrai qu'il n'y a pas d'âge pour grandir, apprendre et découvrir...juste faut juste se lancer.
    Merci pour ces quelques mots Virginie440. Très belle aventure pour la suite!


  16. #15
    Avatar de Lydi3
    Lydie 30 ans

    Location
    Lyon, France
    Messages
    62
    Likes reçus
    34
    Juste pour toutes les personnes en emplois ... on a tellement le temps de s'ennuyer dans un CDI pour toutes la VIE!! Alors profitons ^^


  17. #16
    Avatar de Floorie
    33 ans

    Location
    Toulouse, France
    Messages
    6
    Likes reçus
    13
    Nadir, comme je te comprends...

    J'ai passé les 8 dernières années à me dire "ouais bon OK ton boulot est bien mais pas top, intéressant et stressant, mais l'important c'est comment tu remplis ta vie à côté après tout", et finalement je me réveille 8 ans après en me disant "wahou le temps ça file en fait"...
    Et si finalement partir à l'étranger comme j'aurais pu le faire il y a 10 ans pour mes études, je pouvais le faire MOI AUSSI?
    Alors j'y vais, je quitte mon boulot et me lance...

    Aujourd'hui j'entame ma dernière semaine de travail, ça me fait tout bizarre et je prends une décharge de stress de me dire que dans un mois je prends mon avion!!

    Mais tant pis, je fonce!

    "J'y vais mais j'ai peur"


  18. #17
    Avatar de petit_rhino
    Flo 38 ans

    Location
    Orléans, France
    Messages
    917
    Likes reçus
    448
    Message de christinek
    Je pense que c'est un cap à passer, j'ai les même doute , dans 5 jours je dois envoyer ma démission, en même temps j'ai tout mes collègues qui me mettent la pression, pourquoi le Canada , il fait froid, c'est pas comme en France , ta trouver du boulot, et la j'ai un grand doute .
    Pas facile d'ignorer les personnes qui nous décourage, surtout quand le stress du départ nous fait déjà douter. Mais comme tu dis, c'est un cap à passer. "Réussie" ou pas, cette immigration va être une expérience extraordinaire.

    Message de Virginie440
    PS : mes débuts n ont pas été faciles au Canada et pourtant.. Je ne retiens que le positif :-)
    Cela m'intéresserait de lire le positif comme le négatif, surtout que tu es à Vancouver. As-tu partager ton expérience quelque part sur le forum?


  19. #18
    Avatar de Nadaxan
    33 ans

    Messages
    7
    Likes reçus
    43
    01h43 , le 28 juillet 2015 : Je me dis qu'il est peut être temps de faire une réapparition sur le sujet que j'ai moi même créé (et pour manifester mon existence face à ceux qui ont eu la gentillesse de répondre,et quelles réponses ! )

    Dans le doute, et prévoyant que je suis, je me suis amusé à répondre à quelques offres d'emploi pour vérifier si dans la sinistrose actuelle ma candidature pouvait piquer au vif certains recruteurs, tel le dard d'une guêpe alléchée par l'odeur d'un barbecue sentant bon la pinède (je tiens à préciser que je hais ces saloperies, je sais pas du tout ce que ça fout sur Terre, comme les moustiques, brrr, bref c'est pas le sujet)

    Je voulais surtout m'assurer que je pouvais intéresser de potentiel futur gentil employeur quand je reviendrai de mon périple (enfin, déjà faut que je parte). Bon, le test est un peu biaisé parce que pour l'instant mon c.v. ne comporte pas encore un trou béant d'un an dans ma branche professionnelle (qui sera remplacé bien sûr par un " expérience-internationale-roxxe-sa-maman-qui-tue-à-lautre-bout-du-globe-toi-même-tu-sais-bébé" même si c'est ramasser des concombres).

    Agréablement surpris de voir que certains poissons ont mordu. Enfin, je n'ai pas décroché de job, mais certains ont voulu s'entretenir avec moi. Un a particulièrement attiré mon attention et le désir de me parler est devenu réalité (saleté de guêpe).
    Prise de contact, téléphone, entretien, échanges aimables, blabla, jesuistrophype, re entretien à venir. En gros, ça s'est bien passé, le job "semble" beaucoup mieux que l'actuel, mieux payé, plus intéressant, dans un coin où il fait beau tout le temps, 5 mins de la mer...

    Bref, déjà que l'équation n'était pas facile, vlatipa que comme un couillon (mais un bon, un vrai, un de compet, un élevé au grain) je rajoute une saleté de variable à tout ça ! Quel crétin !! J'avais un doute, mais du coup là, la promesse d'un job sympa qui pourrai totalement illuminé mon parcours a attisé le doute ...

    Ok, je m'emballe, rien n'est décidé, puis je me dis que je ne risque rien à le passer cet entretien. C'est sûr que si il dit non, ça règle (en partie) le problème, par contre si il dit oui...

    Mais vous avez raison, c'est vrai que se réveiller avec des "et si je l'avais fait etc.." dans quelques années c'est pas cool du tout bouhhh bahhh !!!

    Floorie je t'admire, tu franchis le pas ! Quel courage ! Et il en faut ! Toutes et tous ! Vos témoignages sont sincères et réconfortants.

    Bon, je vais aller chercher une time machine histoire de me foutre deux ou trop claques dans le passé (j'avoue que j'hésite sur l'époque, mes 13 ans ? 18 ? 25 ? ya un mois ???)

    ps : merci en tout cas de tous ces messages, on se sent moins seul
    ps2 : promis, j'arrête les pavés mélodramatiques la prochaine fois
    ps3 : a oui, l'introduction sous forme d'heure aussi
    ps4 : ça c'est une console


  20. #19
    Avatar de Leptitmotard
    Gy 32 ans

    Location
    Victoria, BC, Canada
    Messages
    472
    Likes reçus
    258
    Message de Nadaxan
    01h43 , le 28 juillet 2015 : Je me dis qu'il est peut être temps de faire une réapparition sur le sujet que j'ai moi même créé (et pour manifester mon existence face à ceux qui ont eu la gentillesse de répondre,et quelles réponses ! )

    Dans le doute, et prévoyant que je suis, je me suis amusé à répondre à quelques offres d'emploi pour vérifier si dans la sinistrose actuelle ma candidature pouvait piquer au vif certains recruteurs, tel le dard d'une guêpe alléchée par l'odeur d'un barbecue sentant bon la pinède (je tiens à préciser que je hais ces saloperies, je sais pas du tout ce que ça fout sur Terre, comme les moustiques, brrr, bref c'est pas le sujet)

    Je voulais surtout m'assurer que je pouvais intéresser de potentiel futur gentil employeur quand je reviendrai de mon périple (enfin, déjà faut que je parte). Bon, le test est un peu biaisé parce que pour l'instant mon c.v. ne comporte pas encore un trou béant d'un an dans ma branche professionnelle (qui sera remplacé bien sûr par un " expérience-internationale-roxxe-sa-maman-qui-tue-à-lautre-bout-du-globe-toi-même-tu-sais-bébé" même si c'est ramasser des concombres).

    Agréablement surpris de voir que certains poissons ont mordu. Enfin, je n'ai pas décroché de job, mais certains ont voulu s'entretenir avec moi. Un a particulièrement attiré mon attention et le désir de me parler est devenu réalité (saleté de guêpe).
    Prise de contact, téléphone, entretien, échanges aimables, blabla, jesuistrophype, re entretien à venir. En gros, ça s'est bien passé, le job "semble" beaucoup mieux que l'actuel, mieux payé, plus intéressant, dans un coin où il fait beau tout le temps, 5 mins de la mer...

    Bref, déjà que l'équation n'était pas facile, vlatipa que comme un couillon (mais un bon, un vrai, un de compet, un élevé au grain) je rajoute une saleté de variable à tout ça ! Quel crétin !! J'avais un doute, mais du coup là, la promesse d'un job sympa qui pourrai totalement illuminé mon parcours a attisé le doute ...

    Ok, je m'emballe, rien n'est décidé, puis je me dis que je ne risque rien à le passer cet entretien. C'est sûr que si il dit non, ça règle (en partie) le problème, par contre si il dit oui...

    Mais vous avez raison, c'est vrai que se réveiller avec des "et si je l'avais fait etc.." dans quelques années c'est pas cool du tout bouhhh bahhh !!!

    Floorie je t'admire, tu franchis le pas ! Quel courage ! Et il en faut ! Toutes et tous ! Vos témoignages sont sincères et réconfortants.

    Bon, je vais aller chercher une time machine histoire de me foutre deux ou trop claques dans le passé (j'avoue que j'hésite sur l'époque, mes 13 ans ? 18 ? 25 ? ya un mois ???)

    ps : merci en tout cas de tous ces messages, on se sent moins seul
    ps2 : promis, j'arrête les pavés mélodramatiques la prochaine fois
    ps3 : a oui, l'introduction sous forme d'heure aussi
    ps4 : ça c'est une console
    PVTistes regorge de témoignages d'après PVT et peut-être trop peu d'avant départ, merci pour ton pavé.

    Avant mon départ j'étais un peu dans le même genre de situation que toi, 27 ans, célibataire avec un boulot fantastique dans la meilleure boîte de Belgique. (un paquet d'avantages, 11 semaines de vacances par an pour n'en citer qu'un! ). Donc oui le stress était à son comble au moment de demander mon congé sabbatique au boss, puis de partir à l'aventure loin de mes proches.

    Et ce fût la meilleure décision, ever! Que de chemin parcouru depuis 2014!
    (Tu peux voir mon témoignage ici, je ne vais pas refaire une tartine )

    Bref, partir m'a fait rencontrer l'amour et une vie que j'adore.

    Alors comme je le dis à quiconque me le demande: Ose, lance toi!


  21. #20
    Avatar de Nanou24
    Anastasia 29 ans

    Messages
    22
    Likes reçus
    12
    Waouh rassurée de voir que je ne suis pas la seule à m'inquiéter sur est ce que je vais trouver du boulot la bas et m'en sortir? Est-ce que je vais en trouver en rentrant (grande question) et que je ne suis pas la seule qui subit les discours de découragement (c'est plus de ton âge, tu vas gâcher ta vie, c'est dangereux...)
    La demande de visa est en cours et j'ai hâte de partir!!!!!
    Après tout on le fait pour nous pas pour les autres! Et comme ça pas de regrets!
    Bonne chance à ceux qui sont sur le départ!


Page 1 sur 3 123