Jedinojapan, direction Nagoya et Tokyo

Date de publication : 01-02-2013

Auteur

isa

Fred

Profession

IT

Dernier diplôme obtenu

Licence

pvtistes :

Ville de provenance

Fred : Pour ne pas citer ma ville d'origine, je dirais que je viens d'un territoire d'outre mer ou il est très difficile de faire les démarches pour obtenir le Visa. Il faut pour cela envoyer une lettre recommandée en métropole. Pour ceux qui sont en métropole, vous ne savez vraiment pas la chance que vous avez.

pvtistes :

Villes de destination

Fred : Japon, Nagoya et Tokyo

pvtistes :

Sur place depuis combien de temps

Fred : J'ai vécu pendant 5 ans a Nagoya et ma 6ème année est à Tokyo.

pvtistes :

Baroudeur ou pas ?

Fred : Je n'étais pas baroudeur mais j'ai appris à l'être. Je sais que certain d'entre vous ont très peur de partir de leur pays et se retrouver dans un autre où l'on ne parle pas un mot de français. Mais rassurez vous, je suis passé par là et je peux vous certifier que le Japon est un endroit où vous ne risquez pas grand chose.

pvtistes :

Que faisais-tu en France ?

Fred : J'étais fonctionnaire, et j'ai tout quitté pour vivre mon rêve, vivre au japon.

pvtistes :

Pourquoi cette envie de t’envoler pour le Japon ?

Fred : J'ai eu cette fascination dès mon jeune âge, sûrement avec les jeux-vidéo et les mangas. Mais ne vous méprenez pas, je ne suis pas un otaku. Du moins je ne le suis plus. Bizarrement, je me suis désintéressé des jeux-vidéo et des mangas lorsque j'ai commencé à vivre au Japon. Lorsque l'on ne connait rien du Japon, il est facile de se faire des illusions et ses propre films qui finissent par vous donner une fausse image du pays. Une fois sur place, on voit la réalité en face, disons que le Japon m'a permis de mûrir et de voir que les jeux-vidéo et les mangas ne sont rien qu'une distraction de l'esprit qui caractérise un renfermement sur soi.
Le Japon c'est le mélange d'une ville moderne et traditionnelle. Et ça, il y a très peu de pays qui proposent une telle excentricité. Sans parler des paysages extraordinaires, le Japon vaut le détour pour son originalité et ses coutumes : par exemple il n'est pas rare de voir des femmes en kimono ou des hommes en jinbei.

pvtistes :

Est-ce que c’est la première fois que tu vivais à l’étranger ou que tu partais aussi longtemps ?

Fred : Oui, avant le Japon, le maximum c'était 1 mois.

pvtistes :

Quel a été ton sentiment dominant au cours des 2 premières semaines au Japon ?

Fred : Les 2 premières semaines varient entre joie, solitude, inquiétude et tristesse. Si vous n'êtes pas seul dans votre périple, vous ne ressentirez peut être pas la solitude. Mais dans mon cas, je suis parti seul, durant les premières semaines je me demandais ce que je faisais ici, si j'avais fait le bon choix. Mais une fois que l'on passe le cap on apprend à relativiser les choses et à apprécier le Japon.

pvtistes :

Est-ce que ta situation professionnelle te parait satisfaisante, au Japon ?

Fred : Pour être honnête, le Japon n'est pas le paradis en ce qui concerne le travail. Travailler au Japon, ça se mérite et il faut faire de nombreuse concessions (et je ne parle pas des boulots que beaucoup d'étrangers ont pour habitude de prendre tel que professeur d'anglais ou traducteur ou autre...), je parle d'un travail à la japonaise.
Pour le français moyen, travailler au Japon sera l'enfer, des heures supp' (parfois pas payées), des obligations hiérarchiques, le RESPECT, des collègues fermés d'esprit…

pvtistes :

Quelles ont été tes plus grosses difficultés au Japon ?

Fred : Les plus grosses difficultés, c'est de se faire des amis sincères. J'ai très peu de "vrais" amis japonais. En gros, les japonais rêvent de vivre à l'étranger mais ne pensent pas plus loin. Parfois, certains se lierons à vous rien que pour apprendre une langue étrangère. Mais cela ne veut pas dire que les japonais sont de mauvaises personnes. Loin de là, ils sont très aimables.

pvtistes :

Quel est ton meilleur souvenir ?

Fred : L'escalade du mont fuji !

pvtistes :

Est-ce que certaines choses françaises te manquent ?

Fred : Ce qui me manque parfois, c'est la nourriture de mon pays. Puis cette facilité qu'ont les français à philosopher et à penser sur un sujet. Au Japon, il est difficile de trouver quelqu'un avec qui parler de sujets profonds.

pvtistes :

Qu'est ce qui te manquera si tu rentrais en France ?

Fred : Ma famille.

pvtistes :

Qu'est-ce que cette expérience t'apporte, du point de vue personnel ou professionnel ?

Fred : Quelque soit le pays, vivre à l'étranger vous permet de grandir, de devenir plus indépendant et ainsi, de voir plus large.

pvtistes :

Quels conseils donnerais-tu aux futurs PVTistes ?

Fred : Que ça soit pour une courte durée ou longue durée, ce pays vaut le détour, ne soyez pas effrayés par les démarches et par la barrière de la langue. Je suis parti avec un niveau 0 en japonais et je suis maintenant tri-lingue !

Consulter d'autres interviews de PVTistes...
Consulter des récits de PVTistes (emplois, voyages, etc.)...

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

8 Commentaires

Chloé
43 41
« Escalade du Mont Fuji » ! Un de mes objectifs principaux :) Merci pour ton interview !
Mamby
12 32
Interview intéressante, ça me donne encore plus envie d’aller au Japon mais j’ai toujours des inquiétudes.
Ooyu
2 10
Salut Fred et merci pour ton témoignage ! Très intéressant, et authentique 😉 Bonne continuation à toi, à Tokyo ou ailleurs.
Fred
11 15
Bonjour merci pour vos commentaires. Désolé pour mon absentéisme flagrant sur ce site. Je suis toujours à Tokyo tout va bien, mais je compte peut être bouger dans une ville plus paisible :)
claire
10 35
Cool de partager ton petit bout de vie japonaise avec nous, et alors…on attend la suite…où en es-tu?
Julie
4.8K 14.1K
Merci pour ton témoignage, j’aime particulièrement ton j’ai tout quitté pour vivre mon rêve :)
Alexandra
90 72
Merci pour ce retour! Je me retrouve beaucoup dans tes réponses, en particulier sur la difficulté à se lier avec des Japonais. Bonne continuation en tout cas!
Mylène
2.2K 3.6K
Super interview, merci de nous avoir fait partager ton expérience ! Comptes tu t’installer pour de bon au Japon ? Ca fait un bout maintenant 😉

Articles recommandés