Julie : traverser le Chili en van pendant un PVT

Article publié le 10-01-2020.

Julie alias Julaumel

Julie alias Julaumel

  • Localisation Chili
  • Dernier diplôme obtenu Master

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Julie et Pierre ont parcouru le Chili du Nord au Sud en van pendant leur année de PVT.
Ils sont les gagnants des pvtistes blog awards 2020 pour le Chili, nous vous partagerons donc très bientôt les articles de leur blog sur nos réseaux sociaux !

Bonjour Julie ! Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Julie, j’ai 26 ans et je viens de Narbonne dans le sud de la France. Après une licence et un master en langues étrangères appliquées, j’ai travaillé quelques années dans le tourisme. Je suis passionnée par le voyage et la littérature.
Julie PVT Chili pvtistes blog awards
Tu as pas mal voyagé avant de partir en PVT. Tu es allée où ?
Depuis mes 16 ans, j’ai saisi chaque opportunité pour voyager : Interrail en Europe de l’Est, Erasmus en Espagne, stage en Estonie, CDD au Portugal et aussi voyages de quelques jours en couple, entre amis et en famille, toujours en Europe. J’ai une affection particulière pour le Royaume-Uni où je retourne très souvent.
Tu as ensuite décidé de partir en PVT au Chili. Pourquoi cette destination ?
Je voyage avec mon copain et nous avions tous les deux envie d’aller explorer l’Amérique Latine. La diversité des paysages chiliens nous a tout de suite attirés : passer du désert le plus aride du monde aux glaciers de Patagonie, ça fait rêver !
Le deuxième avantage pour nous était la possibilité que nous avions de travailler tous les deux dans nos domaines respectifs : le vin et le tourisme.
Enfin, le Chili est un pays où il est assez facile d’acheter un van et de voyager avec, contrairement à l’Argentine par exemple où les démarches pour passer les frontières avec un véhicule local sont plus compliquées.
Julie PVT Chili pvtistes blog awards
Comment s’est passée ta demande de PVT et la préparation au départ ?
La demande n’a pas été si facile pour nous deux. De mon côté, j’ai envoyé mon acte de naissance qui datait de plus de 3 mois et qui n’était donc plus valable. Lorsque le consulat m’a envoyé le mail m’expliquant mon refus, j’ai pu entrer très rapidement en contact avec eux et ils ont accepté de mettre mon dossier en attente le temps que je leur renvoie le bon document actualisé. Quelques jours plus tard, c’était réglé. Pour Pierre par contre, cela a été plus compliqué. Il a envoyé son dossier fin décembre et le quota venait d’être atteint, son dossier a donc été refusé. Par la suite, il a eu moins de chance que moi car ils n’ont pas accepté de garder son dossier et il a dû tout renvoyer début janvier. Sachant qu’on avait déjà pris nos billets d’avion pour le 23, le stress était au maximum !

Une fois nos deux dossiers acceptés, la préparation s’est bien passée. Notre entourage a plutôt bien réagi même si certains n’ont pas compris notre décision et s’inquiétaient énormément des questions de sécurité.

Pour déposer votre demande de PVT Chili, suivez notre tutoriel.

Tu es donc partie avec Pierre, ton copain. Quels sont selon toi les avantages et les inconvénients du voyage en couple ?
C’était assez fou de passer 10 mois non-stop ensemble dans 4m2. Le principal avantage du voyage à deux est de ne jamais être seul, de toujours avoir quelqu’un à qui parler des événements, on se soutient, on se conseille, on se rassure et surtout on partage notre émerveillement. Ce voyage nous a aussi permis de mieux nous connaître tous les deux, je crois que c’est un test parfait pour un couple !

Les inconvénients sont justement liés au fait d’être 24h/24 7j/7 ensemble, il faut arriver à s’aménager des petits moments en solo et c’est parfois compliqué.
Je pense aussi que le voyage en couple favorise un peu moins les rencontres qu’un voyage solo. Nous avons bien évidemment rencontré et voyagé avec du monde mais le voyageur solitaire doit multiplier ces contacts par 10 !
Julie PVT Chili pvtistes blog awards

Te souviens-tu de tes premiers jours sur place ?
Nous sommes arrivés à Santiago fin janvier en plein été austral, le premier choc a donc été climatique. Nous avions réservé un Airbnb dans Santiago pour la première semaine puis nous sommes partis vers la côte, à Viña del Mar. Nous devions faire les démarches obligatoires à l’arrivée : s’enregistrer à la PDI et obtenir nos cartes d’identité et à ce moment-là cela se faisait plus facilement, car sans rendez-vous, hors de Santiago. Nous avons donc fait trois jours de plus dans une auberge de jeunesse puis nous avons trouvé un Workaway dans un Bed & Breakfast à Valparaiso ce qui nous a permis de vite rencontrer des locaux et d’économiser le logement pendant la recherche du van.
Petite anecdote : la chose qui nous a le plus surpris à notre arrivée c’est qu’en Amérique latine, on ne jette pas le papier dans les toilettes mais dans une poubelle placée à côté. Pensez-y !

Notre dossier pour préparer votre départ au Chili.

Tu as acheté un van. Tu nous en dis plus ?
Nous avions dès le départ envie de faire ce voyage en van : la liberté que procure ce mode de vie nous attirait comme un aimant. Nous avons trouvé notre maison sur roues sur Facebook au bout de deux semaines sur place et il a fallu attendre encore plusieurs jours pour finaliser l’achat à cause du délai de traitement de nos papiers chiliens.
Nous avons vécu à l’intérieur durant tout notre PVT et nous avons traversé tout le Chili et une bonne partie de l’Argentine avec.
Ces pays se prêtent particulièrement bien à la vie en van : nous avons dormi aussi bien sur les plages que dans les parcs nationaux sans aucun souci. La police venait parfois nous voir mais uniquement pour s’assurer que tout allait bien et nous rappeler leur numéro en cas de besoin.
De plus, la géographie du Chili, toute en longueur, rend les trajets assez longs. Avoir notre propre véhicule nous évitait de devoir multiplier les transports mais aussi les auberges et c’était finalement plus économique en plus d’être plus pratique.
Julie PVT Chili pvtistes blog awards

Préparez votre road trip en van grâce à nos conseils !

Tu as fait du bénévolat lors de ton PVT. Pourquoi, et comment ça s’est passé ?
Nous avions d’abord dans l’idée de travailler pendant notre PVT mais la situation économique au Chili n’étant pas au beau fixe, cela s’est avéré plus compliqué que prévu. Une grande partie de l’offre est à Santiago ce qui n’est pas pratique quand on vit en van. On nous a également proposé du travail en usine, 40 h par semaine pour 400 € par mois mais pour notre année de coupure, cela ne nous tentait pas trop.
Nous nous sommes alors tournés vers le bénévolat qui avait l’avantage de nous permettre de rentrer en contact avec des locaux et. à défaut de gagner de l’argent, de ne pas en dépenser. Au total, nous avons fait 4 Workaway (la plateforme fonctionne très bien en Amérique latine) en fermes, B&B et dans un domaine viticole. Nous avons adoré la plupart de ces expériences qui nous ont permis de rencontrer des personnes formidables et d’en apprendre beaucoup sur la culture chilienne.
Quels sont tes meilleurs souvenirs lors de ce PVT ?
Cette année a vraiment été incroyable aussi bien de par les paysages de folie que l’on a traversés que par les rencontres que l’on a pu faire. Je pense que nos lieux préférés ont été la Patagonie, aussi bien chilienne qu’argentine, et l’île de Pâques.
Les nombreuses randonnées et ascensions que nous avons réalisées pendant ce voyage font partie des moments forts, je me suis vraiment surpassée physiquement cette année !
Les moments que nous avons partagés avec les locaux sont également de très bons souvenirs : leur générosité et leur sympathie nous ont ravis ! On a un paquet d’anecdotes où on s’est retrouvés au milieu de nulle part, en galère, et on a toujours fini par rencontrer quelqu’un pour nous aider.
Nous avons aussi réellement apprécié découvrir la vie en van et la rencontre avec d’autres « vanlifers ». Cette communauté est vraiment géniale et pleine de solidarité. Nous gardons d’excellents souvenirs des nombreuses nuits autour d’un feu à partager un repas et plein d’histoires de voyages.
Julie PVT Chili pvtistes blog awards
Et les pires ?
Pour les pires souvenirs, j’ai en tête le mal des montagnes que j’ai pu expérimenter au Salar de Pedernales. Nous sommes montés trop vite en altitude (de 0 à plus de 3 000m en quelques heures) et je me suis rapidement sentie très mal au point d’avoir l’impression d’être complètement saoule pendant plusieurs jours.
Il y a aussi le jour où nous nous sommes retrouvés encerclés par trois orages sur notre spot de nuit dans le van. Nous étions en plein désert en Argentine, les pluies étaient diluviennes et les impacts de foudre assez nombreux, on sentait même la terre vibrer sous nos roues et d’un coup je me rends compte que le bruit de la rivière était très fort et semblait proche : effectivement, les pluies avaient formé un cours d’eau qui dévalait sous notre van ! On s’est fait une belle frayeur !
Quels conseils donnerais-tu à un futur pvtiste au Chili ?
Si quelqu’un dans l’administration chilienne vous dit non, cela ne signifie pas que c’est impossible, juste qu’il faut changer de bureau !
Ensuite, ne vous attendez pas à faire de grandes économies au Chili, la situation de l’emploi n’est pas facile en ce moment et la vie reste chère.
Enfin, n’hésitez pas à quitter les grandes villes pour vous perdre dans les campagnes et surtout soyez ouverts aux rencontres ! Les Chiliens sont d’une générosité et d’une gentillesse exceptionnelles et si vous avez l’occasion de passer du temps avec les locaux en volontariat par exemple, vous ne serez pas déçus !
Et pour finir, quels sont vos projets maintenant ?
Pierre a repris son travail dans le domaine du vin et je suis en reconversion professionnelle pour me diriger dans l’édition. On pense rester quelques temps en France, le temps de renflouer les caisses puis on envisage un deuxième PVT au Canada et un tour d’Europe, en van aménagé toujours.

Merci Julie pour tes réponses ! Retrouvez Julie et Pierre sur leur blog, leur page facebook et leur compte Instagram.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Travailler au Chili en PVT

[Interview]

Fanny et Matthieu : leur PVT au Chili

[Récit de voyageur]

Récit de PVTiste : travailler comme assistant comptable en Nouvelle-Zélande

[News]

La biométrie, mise en place par le Canada à partir de juillet 2018

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre