Les parcs nationaux du Mexique

Date de publication : 09-08-2022

Auteur

claire

Le Mexique possède une grande variété d’écosystèmes exceptionnels, dont une partie est protégée pour assurer sa conversation. Le Semarnat (ministère de l’environnement et des ressources naturelles) a répertorié les différentes zones naturelles selon une liste de critères et les a classifiées en 6 catégories possédant des régimes spécifiques de protection et d’usages possibles par les humains :

  • 67 parcs nationaux
  • 44 réserves de biosphères
  • 42 aires de protection de la faune et de la flore
  • 18 sanctuaires
  • 9 aires de protection des ressources naturelles
  • 5 monuments naturels

Au total, cela représente 185 aires naturelles protégées pour une superficie de 90 958 374 hectares (soit 10,94 % du territoire national terrestres et 22,05 % des surfaces maritimes).

Un parc national au Mexique, c’est quoi ?

Selon la Ley General del Equilibrio Ecológico y la Protección al Ambiente : “les parcs nationaux sont constitués comme des zones comportant un ou plusieurs écosystèmes d’une beauté pittoresque, d’une valeur scientifique, éducative ou récréative, de leur valeur historique, de l’existence d’une flore et d’une faune, de leur aptitude au développement du tourisme, ou pour d’autres raisons similaires d’intérêt général.” Certains sont classés au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. Les parcs nationaux sont généralement plus petits que les réserves de biosphère.

En conséquence, y sont seulement autorisées les activités de protection des écosystèmes, de recherche écologique, de tourisme, de loisir et d’éducation.

En tant que visiteur, cela nous oblige à respecter des règles de bonne conduite qui sont toujours affichées à l’entrée des parcs : ne pas capturer d’animaux, ne pas abîmer la flore, ne pas s’éloigner des sentiers tracés, ne pas laisser de déchets…

Cela va sans dire qu’il n’y a pas de supérette sur place, au mieux quelques sucreries et rafraîchissements disponibles à l’entrée de certains parcs. Prévoyez en amont de quoi vous hydrater et vous rassasier avant de partir à la découverte de ces grands espaces !

7 des plus emblématiques parcs nationaux du Mexique

El desierto de los Leones

parcs nationaux du mexique 3

C’est le premier parc national du Mexique, créé en 1917. Il est situé au sud-ouest de la ville de Mexico et c’est l’endroit idéal pour aller passer un week-end en pleine nature. Contrairement à ce que son nom laisse penser, c’est une forêt de chênes, frênes et autres arbres caractéristiques de la zone qui se plaisent dans un climat semi-froid et nuageux. Sur place, divers prestataires de services offrent des activités pour toute la famille et des évènements culturels y sont régulièrement organisés. L’accès est gratuit mais le stationnement est payant et la visite de l’ex-couvent présent dans l’enceinte du parc coûte 35 pesos.

Sierra de Organos

parcs nationaux du mexique 5

Direction le nord du Mexique, dans l’État de Zacatecas. Le climat est désertique (seulement un peu de pluie en été) et des formations rocheuses étranges, pouvant atteindre les 60 m de hauteur, s’étendent ici ou là. Un vrai paysage de film, et pour cause : plusieurs directeurs ont utilisé ce paysage atypique dans leurs œuvres, notamment pour tourner des westerns.
Il est possible de réaliser diverses activités de sports extrêmes (vélos de montagne et escalade notamment) et même de dormir sur place (50 pesos pour planter sa tente ou bien 700 pour louer une cabane pour plusieurs personnes). L’entrée sur le site coûte 25 pesos.

Pico de Orizaba

parcs nationaux du mexique 2

Avec ses 5 675 m d’altitude, le Pico de Orizaba est le plus haut sommet du Mexique et le plus grand volcan d’Amérique du Nord. Il est toujours en activité bien que sa dernière éruption remonte à 1846. Partagé entre l’État de Veracruz et de Puebla, le parc national qui l’entoure préserve la faune et la flore locales. L’ascension demande environ 7 h de marche et une bonne préparation physique en amont. Il y a évidemment d’autres randonnées plus accessibles à faire pour profiter de cet endroit magnifique et admirer les neiges éternelles de ce géant.

Parc national de Palenque

cité Palenque parcs nationaux du mexique

Lié au site archéologique préhispanique homonyme, ce parc national est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1987. Il est niché au cœur de la jungle du Chiapas, dans le sud du Mexique. En plus des randonnées, vous pourrez naviguer sur les différentes rivières et observer de nombreux animaux : singes, oiseaux de toutes les couleurs… et qui sait, peut-être même un jaguar ?

Bahia de Loreto

parcs nationaux du mexique 6

La baie de Loreto, en Basse Californie du Sud, englobe un grand espace maritime du golfe de Californie ainsi que plusieurs îles et îlots. Il est possible d’y observer de nombreux animaux, en plongeant ou bien à bord d’un kayak ou d’un bâteau. Il fait également partie de la liste du Patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO et est l’un des parcs nationaux les plus visités du pays.
Pour échapper à l’affluence touristique, vous pouvez vous rendre au sud de la péninsule, au parc national de Cabo Pulmos qui offre un paysage similaire.

Cañón del Sumidero

chiapas parcs nationaux du mexique

C’est l’une des principales destinations touristiques du Chiapas. Avec ses parois de plus de 1 000 m de hauteur créées il y a plusieurs dizaines de milliers d’années, c’est l’un des canyons les plus impressionnants du monde. Il abrite une faune et une flore particulièrement diversifiées grâce à ses nombreux micro-climats. Il peut se visiter via les hauteurs grâce aux nombreux miradors (34 pesos pour y accéder) ou bien depuis le lit du fleuve qui le traverse, en bâteau. Comptez alors plusieurs centaines de pesos.

Lagunas de Chacahua

parcs nationaux du mexique

Situé sur la côte de l’État de Oaxaca, le parc accueille de nombreuses espèces aquatiques qui se plaisent dans ses mangroves : cigognes, crocodiles, hérons… Trois espèces de tortues marines y vivent et s’y reproduisent. Il est possible de payer un tour pour observer la naissance des bébés tortues et les aider à rejoindre la mer. Il y a un petit village à l’entrée du parc mais le plus intéressant est de se promener par bateau en naviguant sur les nombreux canaux (environ 1 000 pesos).

Découvrez tous les parcs nationaux et les autres aires protégées sur ce site du gouvernement mexicain.

Quel endroit avez-vous le plus envie de visiter ? Racontez-nous en commentaire 🙂

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés