Le PVT : avant, pendant ou après ses études ?

Article publié le 04-01-2019.

Vous venez tout juste d’obtenir votre bac ou êtes en plein milieu de votre cursus universitaire et l’envie de partir à l’étranger vous démange de plus en plus ? Avant de vous lancer tête baissée dans cette incroyable expérience, on vous propose de faire un point sur les études et le Programme Vacances-Travail (Working Holiday Visa).

Pourquoi partir en PVT ? Ce ne sont pas les motivations qui manquent et pour certaines d’entre elles, partir avant, pendant ou après ses études importe peu ! Voici les trois principales raisons qui poussent des milliers de jeunes à partir en PVT chaque année :

  • Pour améliorer son niveau de langue ou apprendre une nouvelle langue : parler une langue étrangère est souvent un indispensable aujourd'hui, dans le monde du travail. Améliorer son anglais/son espagnol ou apprendre une nouvelle langue (japonais, coréen, russe...) peut être un vrai plus pour sa vie professionnelle ou pour la suite de ses études, notamment lorsqu'on souhaite intégrer un cursus très prisé ou un cursus international.
  • Pour avoir une expérience professionnelle à l’étranger : faire un PVT peut vous permettre d’ajouter une ou plusieurs expériences à votre CV et démontre que vous avez su trouver du travail dans un nouveau pays, dans une nouvelle langue et parfois même, dans une culture très différente de la nôtre !

Si vous manquez de motivation, n’hésitez pas à consulter notre article 16 raisons de partir en PVT.

Pour beaucoup, la vraie question, c’est : quel est le meilleur moment pour partir vivre à l’étranger ? Avant ses études ? Après ? Entre deux années d'études ?
Il n'y a pas de mauvais moment à proprement parler (et nous sommes à peu près sûrs que quoiqu'il en soit, vous ne regretterez pas votre décision), mais voici quelques pistes de réflexion.

Selon un sondage effectué sur notre page Facebook pendant 7 jours, vous êtes (sur un échantillon de 1 000 personnes) :

  • 92 % à être partis APRÈS vos études ;
  • seulement 8 % à être partis AVANT vos études.

Pourquoi partir en PVT avant ou pendant ses études ?

  • Pour savoir si on souhaite faire des études et si oui, dans quel domaine : pas toujours facile de savoir ce qu’on veut faire de sa vie quand on sort tout juste du lycée… Une année "blanche" permet de se poser et de se découvrir en tant qu'adulte, d'ouvrir ses horizons personnels et professionnels. En PVT, on s'essaie généralement à différents types d'emploi. C'est une bonne façon d'être confronté (parfois pour la première fois) au monde du travail, dans plusieurs entreprises, et de réfléchir à ce qu'on veut faire (et ne pas faire !).
  • Pour prendre son indépendance : une expérience à l'étranger vous permettra de quitter votre cadre habituel et, pour certains, de vous envoler du "nid" ! Le premier pas n'est pas toujours facile : le PVT est l'un des programmes de mobilité internationale qui requiert le plus d'autonomie et qui vous donne accès aux 4 coins du monde. Cependant, c'est une belle façon de vous prouver à vous-même de quoi vous êtes capable. Plus de 40 000 Français et plus de 3 000 Belges se lancent chaque année dans cette aventure PVT : vous ne serez pas non plus seul !
  • Parce qu’il n’y a pas besoin de diplôme pour partir en PVT : c'est l'un des gros points forts du PVT. Il est accessible à tous, sans condition de diplôme. Alors pourquoi (forcément) attendre d’en avoir un ? Vous pourrez partir immédiatement après le bac, le CAP ou encore le brevet des collèges une fois que vous êtes majeur.
  • Pour découvrir un pays et y faire ses études par la suite : de nombreux pays du PVT proposent également des visas d’études. Cette expérience en PVT pourrait donc vous donner envie d’y rester pour commencer ou continuer vos études. C'est ce qui est arrivé à Salomé, en Corée. Et si vous voulez étudier (cours de langue, par exemple) pendant votre séjour, consultez notre article Étudier pendant son PVT, c'est possible !
  • Pour ne pas entrer dans une voie toute tracée « études – emploi – installation définitive » : parfois, les choses s’enchaînent et on entre dans une vie toute tracée sans même s’en apercevoir… Partir en PVT permet de voir autre chose, de se recentrer sur soi, et de vivre une vie qui nous correspond peut-être mieux que le chemin “classique”.
  • Pour éviter de dépasser l’âge limite : certaines études particulièrement longues ou non linéaires peuvent vite vous faire approcher des 30 ans, l’âge limite pour partir en PVT (sauf pour le Canada et l’Argentine, accessibles jusqu’à 35 ans). Vous risquez alors de ne pas pouvoir faire plusieurs PVT, ce qui serait dommage si vous devenez accro, comme Delphine, qui a fait ses 3 PVT, Marie qui en a fait 4 ou encore Julien, qui en a fait 5 !
  • Pour vivre une expérience "sans pression" professionnelle : partir avant ou pendant ses études, ça peut permettre de ne pas faire de “fixette” sur son domaine professionnel à l’étranger. Quand on a terminé ses études, on peut être tenté de penser qu’on doit obligatoirement trouver un boulot dans son domaine. Avant ou pendant ses études, la recherche d’emploi est souvent plus légère ! Un PVT peut aussi nous donner l'impulsion nécessaire pour entamer une reconversion professionnelle. Si les études que l'on a entamées ne nous plaisent finalement pas, il est encore temps de changer de voie !

Important : le PVT n'est pas systématiquement accepté dans le cadre d'une année de césure au cours des études supérieures. Depuis 2015, les établissements d'études supérieures sont tenus de faciliter le départ de leurs étudiants. Si votre projet de PVT est bien motivé et argumenté, il pourrait être validé dans ce cadre. Renseignez-vous bien !

À noter qu'en tant que lycéen, il est possible de cocher la case “Année de césure” sur l’interface Parcoursup, au moment de choisir votre orientation. Vous devez tout de même faire vos vœux d’orientation et pourrez intégrer la formation après votre année de césure, si votre demande est acceptée par le directeur d’établissement. Pour en savoir plus : La césure.

Pourquoi partir en PVT à la fin de ses études ?

  • Pour être « débarrassé » des études et éviter de décrocher du système scolaire / de son cursus : reprendre ses études après un tel voyage, ce n'est pas toujours évident : on a gagné de l'argent, on a subvenu à ses besoins, on s'est débrouillé seul. Difficile parfois de retrouver un budget d'étudiant et/ou de retourner vivre chez ses parents. De nombreux PVTistes partis avant ou pendant leurs études ont eu beaucoup de mal à se remettre dans le bain à leur retour et n’ont pas repris leurs études. On en parle sur le forum !
  • Pour acquérir une expérience professionnelle à l'international dans son domaine : si vous avez un diplôme, vous pourrez postuler à des emplois qualifiés pendant votre PVT et ainsi ajouter des expériences professionnelles “pertinentes” à votre CV. Si vous souhaitez travailler dans un domaine précis pendant votre PVT, renseignez-vous bien en amont sur les opportunités que vous pourrez avoir, pour ne pas être déçu. Certains domaines sont très propices à l'expatriation (hôtellerie, restauration, construction...) quand d'autres le sont moins (obligation de rejoindre un ordre professionnel, interdiction d'exercer son métier avant d'avoir passé une équivalence, domaines saturés dans votre pays de destination, anglais excellent indispensable, etc.).
  • Pour s’installer définitivement à l’étranger : si vous avez votre diplôme en poche, cela pourrait être un atout si vous souhaitez vous installer à long terme dans votre pays de PVT. Bien souvent, pour obtenir un visa de travail ou un statut de résident permanent, il faut pouvoir justifier de diplômes, de compétences et/ou d’expériences.

Que vous fassiez le choix de partir avant, pendant ou après vos études, partir en PVT ne sera de toute façon pas une mauvaise décision ! Vous apprendrez beaucoup de choses sur vous-même, vous ferez de nombreuses découvertes et de belles rencontres, et c’est finalement ça le plus important, non ? Alors n'hésitez pas et lancez-vous !

Vos témoignages - Quand êtes-vous partis ?

« Après mes études et surtout après avoir bossé pendant 3 ans. Sinon je n’en aurais pas eu les moyens... Ça coûte des sous tout ça ! Et puis il faut avoir le courage aussi de le faire avant les études car ça fait une énorme coupure et pas facile de se remettre dans les cahiers ensuite. Sans compter la pression des parents pour finir ses études. Je commence donc mon PVT au Canada dans 3 mois. » - Bénédicte

« Je suis partie la 1re fois après mon bac, donc avant de commencer mes études, en Nouvelle-Zélande et en Australie. À peine rentrée je voulais repartir. Je suis donc partie au Canada après mon BTS. » - Alice

« Pendant ! En césure entre mes deux années de master ! » - Camille

« Je suis partie après ma licence avec le projet de reprendre un master après mon PVT. Et malgré tout ce que j'ai pu entendre, je suis revenue et j'ai bien repris mes études jusqu'en M2... pour repartir sur un second PVT » - Floriane

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Évaluations des membres

5/5 (4)

Articles recommandés

[Dossier]

Toutes les démarches pour aller aux USA

[Interview]

Sarah, priorité « T » du PVT à Toronto !

[Récit de voyageur]

On a testé explorer Fraser Island à pied

[News]

La déclaration d’impôts au Canada

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre