Observer les Perséides au Québec

Date de publication : 16-08-2022

Auteur

Marie

Chaque année, les Perséides sont très attendues ! Mais qu’est-ce que c’est ?

Les Perséides, c’est quoi ?

En lisant un peu sur les activités à faire l’été au Québec, je tombe régulièrement sur les dates des Perséides, mais qu’est-ce que c’est ?!

Il s’agit en fait d’une pluie d’étoiles filantes qui se déroule du 17 juillet au 24 août environ, du moins pour 2022. En début et fin de période, les étoiles filantes étant moins visibles. Le pic se trouve entre le 10 et 14 août. Habituellement, on peut y observer entre 70 et 110 étoiles filantes par heure !

Il ne m’en faut pas plus pour réserver mon week-end du 12 au 14 août.

Où les observer ?

J’ai déjà des étoiles plein les yeux à l’idée de voir pour la première fois des étoiles filantes.

Il me faut peu de temps pour me rendre compte que le Mont Mégantic, qui se situe à 2h30 de Montréal, est un lieu réputé pour son ciel étoilé. Il se trouve d’ailleurs dans une réserve internationale de ciel étoilé, c’est-à-dire une zone qui se bat contre la pollution lumineuse.


Il accueille le réputé Observatoire du Mont-Mégantic. Pour observer les Perséides depuis l’observatoire, il faut réserver de nombreuses semaines en avance. Les créneaux étaient déjà complets lorsque je regardais début mai. De même pour le camping du parc. J’ai donc réservé une nuit dans un camping proche du parc national, puisque les villes alentours veillent également à ce que la pollution lumineuse soit au plus bas.

À savoir que vous pouvez observer les étoiles de n’importe où. Veillez simplement à vous éloigner des villes, dans des endroits où la pollution lumineuse est faible, pour mettre toutes les chances de votre côté.

La nuit du 12 août : le pic des Perséides

Bon… C’est mal parti. En effet, les conditions d’observation sont défavorables puisque la nuit du 12 au 13 août est une nuit de pleine lune. En termes de pollution lumineuse, difficile de faire pire. Apparemment, il sera tout de même possible d’apercevoir quelques étoiles filantes, même si ce n’est évidemment pas l’idéal.

Finalement, ce n’est pas la pleine lune qui empêchera l’observation des Perséides mais… les nuages.

Je m’attendais à ça :

perséides canada

Et c’était finalement des nuages à perte de vue (photo de jour) :

perséides canada

Inutile de préciser que je suis très déçue sur le moment. Mais ça ne durera pas longtemps puisque le lendemain, à Coaticook, le ciel est plus dégagé. En levant la tête par hasard, vers 22 h, j’en vois enfin une !

Je m’allonge alors une vingtaine de minutes dans l’herbe, le temps d’admirer au moins 4 ou 5 étoiles filantes de plus !

C’est fou de voir la différence entre chacune. Certaines semblent épaisses et sont très furtives alors que d’autres sont toutes fines et prennent quelques secondes avant de s’éteindre.

Je trouve déjà fou d’en voir autant en si peu de temps, je n’imagine pas ce que c’est lors de conditions favorables. C’était le parfait week-end pour retrouver son âme d’enfant, avoir 6 ans en s’émerveillant des étoiles, allongée dans l’herbe. Vivement l’année prochaine !

Évaluation de l'article

5/5 (2)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés