Aller au restaurant à Montréal

Date de publication : 15-02-2022

Auteur

Marie

Si vous vous rendez au restaurant à Montréal pour la première fois, vous avez deux, trois petites choses à savoir. Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer !

Montréal n’est pas la première ville qu’on cite quand on parle de gastronomie. On y trouve cependant de très bons restaurants !

C’est une ville très cosmopolite et cela se ressent aussi au moment de passer à table. Si vous vous baladez un peu dans les rues de Montréal vous trouverez des restaurants de tous types, de toutes nationalités et pour tous les prix. Québécois, français, italien, mais aussi syrien, coréen, afghan, haïtien… Si vous voulez tester de nouveaux plats, c’est le moment !

Et si vous vous demandez quelles sont les spécialités du Québec, vous pouvez consulter notre dossier sur la cuisine canadienne.

Pensez à réserver

Que ce soit pour un restaurant ou un bar, à Montréal, il vaut mieux réserver ! En effet, les places sont chères ! Le nombre de restaurants est finalement limité par rapport à la population. Fini l’improvisation ! Appelez avant de vous déplacer, pour éviter de déambuler pendant des heures en plein hiver à la recherche d’un endroit avec de la place.

Vous y serez bien accueillis

Lorsque vous entrez dans un restaurant, même dans un bar au Canada, la première chose qui peut surprendre, c’est l’accueil très chaleureux. Il s’agit certainement en partie de la gentillesse des Québécois.

Mais il faut surtout savoir qu’ici, la rémunération des employés se fait en partie au pourboire. Ceux-ci sont donc particulièrement aux petits soins : grand sourire, attentions, verre d’eau en arrivant, etc. Ils sont très accueillants mais ils comptent aussi sur vos pourboires !

La norme est de laisser 15% de tips (=pourboires), et même plutôt 18% le soir. Vous risqueriez de froisser le serveur en laissant moins. Il pourrait même vous demander des explications. Si vous souhaitez mettre plus, ce sera évidemment très apprécié !

restaurant montreal

Ne vous fiez pas aux prix de la carte

Difficile de s’y retrouver au début. En arrivant, on a tendance à tout convertir en euros, évaluer si les plats sont plus ou moins chers par rapport à ce qu’on a l’habitude de consommer. Il faut surtout comparer avec le coût de la vie globale, notamment avec vos nouveaux revenus. Au Canada, manger au restaurant revient souvent plus cher qu’en Europe, mais le pouvoir d’achat y est souvent supérieur. Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur le coût de la vie au Canada.

Lorsque vous vous rendez à l’extérieur pour manger, il faut surtout se méfier des prix affichés sur la carte. Ils ne correspondront pas au montant final affiché sur votre facture (= addition). En effet, tous les prix sont affichés hors taxes. En savoir plus sur le système de taxes au Canada.

Pour vous faire une idée de ce que vous allez dépenser, vous devez ajouter 14,95 % de taxes (pour le Québec) à votre note, puis 15 % de pourboires (sur le prix avant taxes). En savoir plus sur le pourboire dans les pays du PVT.

Si vous vous rendez dans un endroit où le service est au comptoir ou si vous commandez pour emporter, les pourboires ne seront pas nécessaires, même si vous pouvez tout de même décider d’en laisser un.

Diviser la note

Si en France, diviser la note selon ce qu’a pris chacun n’est pas très apprécié par les serveurs, au Canada, c’est une pratique courante. En effet, au moment de payer, le serveur vous demandera de quelle manière diviser et il aura déjà enregistré au préalable ce que chacun a pris.

La première fois ça peut surprendre. En effet, même si vous avez consommé des boissons ou repas à rythmes différents pendant toute une soirée, pas besoin de préciser au serveur qui a pris quoi, tout sera déjà bien enregistré !

Parlez québécois

Aller au restaurant est un bon moyen de rencontrer des Québécois, de les écouter et de s’acclimater à la langue.

Vous n’aurez aucun mal à comprendre la carte mais quelques subtilités existent.

Le petit-déjeuner est, au Québec, le déjeuner. Le déjeuner est alors le dîner et le repas du soir est le souper.

Une boisson est ici un breuvage. Un menu dans un fast-food sera un trio.

On ne demande pas l’addition mais la facture.

Si vous cherchez les toilettes, vous pouvez aussi demander où se trouve la salle de bain. Pas d’inquiétude, vous n’y trouverez ni douche, ni baignoire.

De nombreuses autres expressions existent ! N’hésitez pas à partager avec nous en commentaires vos expériences au restaurant au Canada, les expressions qui vous ont fait sourire, les plats qui vous ont plu…

Évaluation de l'article

5/5 (2)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés