Nos conseils pour apprendre le japonais !

Chapitre 2 : Les livres

Date de publication : 23-09-2018

Auteur

Mylène

Les livres

Les ressources en français

Comme nous l’avons dit, il y a moins de méthodes disponibles en français, mais rassurez-vous il y en a suffisamment pour apprendre les bases.

Nous avons fait une liste des manuels les plus connus, tous n’y sont donc pas, mais nous sommes ouverts aux suggestions (n’hésitez pas à nous laisser un commentaire) pour mettre à jour cette liste dans le futur.

Minna no nihongo : cette collection est le classique des classiques pour l’apprentissage du japonais. Traduite en plusieurs langues, la version française existe. Elle a autant de fans que de détracteurs, elle n’est pas remise à jour (malgré les nouvelles éditions) et son style commence à être un peu dépassé.

  • Point fort : très complet, le niveau débutant (vol 1 et 2) vous amènera au niveau 4-3 du JLPT (Japanese-Language Proficiency Test).
  • Point faible : il coûte cher car il faut acheter plusieurs livres complémentaires, rébarbatif et plus adapté à un apprentissage en classe.

Lien Amazon

Assimil : Assimil est un leader sur le marché des méthodes de langues, ils ont des livres pour à peu près toutes les langues. La méthode se découpe en une phase passive (vous écoutez et comprenez seulement) et active (les exercices commencent). Elle est faîte pour un public qui est assidu mais qui n’a pas beaucoup de temps pour apprendre (il faut en faire par petites doses mais tous les jours).

  • Point fort : progressif, découpage idéal pour faire un peu chaque jour.
  • Point faible : un peu cher, ne vous amènera pas au niveau intermédiaire B2 comme promis sur la couverture.

Lien Amazon

40 leçons pour parler japonais : cette méthode souvent décrite comme un peu austère et vieillotte est pour un public adulte motivé, assez proche d’Assimil finalement. Elle vous amènera à un petit niveau intermédiaire et vous apprendrez également l’écriture (en partie). Tout comme Assimil, elle s’adresse à un public débutant complet en étant très progressive.

  • Point fort : Une méthode assez complète pour débutants, similaire à Assimil mais moins chère.
  • Point faible : Si vous n’achetez pas les CD elle perd beaucoup en utilité, pas très ludique.

Lien Amazon

Le japonais pour les nuls : ce manuel est assez intéressant et très ludique pour débroussailler et vous expliquer rapidement plusieurs concepts de la langue. Vous ne pourrez pas tenir une conversation à la fin du livre, mais vous aurez appris du vocabulaire et surtout vous aurez découvert comment le japonais fonctionne. Un bon livre pour une approche en douceur avant d’attaquer les vraies études.

  • Point fort : simple, ludique et drôle.
  • Point faible : n’est pas une vraie méthode de langue, ne vous apprend que les rudiments.

Lien Amazon

Apprendre le japonais à travers les mangas : comme nous l’avons dit plus haut, les méthodes d’apprentissage se basant sur les mangas sont très à la mode depuis quelques années et remplissent les rayons éclipsant souvent les méthodes plus conventionnelles. Très ludiques, elle peuvent être utiles pour un démarrage en douceur (comme Le japonais pour les nuls par exemple) pour vous familiariser avec la langue et vous donner l’envie d’en apprendre plus. Malheureusement, beaucoup de ces méthodes ne seront pas suffisantes pour apprendre le japonais de tous les jours, plus poli (on parle souvent de façon familière dans les mangas) et plus terre à terre.

  • Point fort : ludique, un bon moyen de démarrer en douceur.
  • Point faible : moins utile pour la vie de tous les jours au Japon qu’un manuel classique.

Lien Amazon (un exemple parmi d’autres)

Les manuels en anglais

Apprendre le japonais - pvtistes 3

Il y a beaucoup plus de manuels disponibles en anglais qu’en français, c’est indéniable. Les mastodontes du marché (Minna no nihongo, Genki, Japanese for busy people) tiennent bon mais la concurrence est rude et s’intensifie chaque année. Il y a également beaucoup de livres spécialisés qui n’existent pas sur le marché français (le japonais pour passer un entretien d’embauche, pour draguer en boîte, pour lire les mangas…). L’offre est telle qu’on peut très vite s’y perdre.

Comme pour les ressources en français, nous avons fait une liste des manuels les plus connus, tous n’y sont donc pas, mais nous sommes ouverts aux suggestions (laissez-nous un commentaire) pour mettre à jour cette liste dans le futur.

Minna no nihongo : nous avons déjà décrit cette méthode dans les ressources françaises, nous vous renvoyons à ce paragraphe pour plus de détails.

Genki : le rival éternel de Minna no nihongo, on pourrait dire que Genki est le numéro 1 pour les autodidactes, tandis que Minna est numéro 1 en classe. Plus ludique et progressif, Genki est aussi utilisé dans les écoles de langues, mais il est plus souvent recommandé dans le cadre de l’auto-apprentissage. La majorité des autodidactes commencent avec lui ou alors continuent avec si Minna ne leur plait pas. Le découpage par niveau est quasiment le même que Minna, le niveau débutant vous amènera aux portes du JLPT 3.

  • Point fort : progressif, bien adapté à l’auto-apprentissage.
  • Point faible : assez cher, il faut acheter plusieurs manuels.

Lien Amazon

Japanese for busy people : cette collection a beaucoup de succès outre-atlantique, l’argument vendeur est la progression assez lente et le découpage permettant d’étudier un peu chaque jour. Plutôt basée « japonais pour les affaires », elle reste quand même assez générale mais comme pour Minna, vous allez entendre parler de réunions et de rendez-vous ce qui ne correspond pas forcément à la vie des pvtistes.
Le livre existe en version romaji (alphabet latin) ou kana (écriture japonaise) ce qui permet à ceux qui ne veulent pas apprendre à lire de progresser quand même.

  • Point fort : progressif, efficace pour ceux dans le monde du travail.
  • Point faible : un peu lent, plusieurs niveaux (donc plusieurs manuels à acheter)

Lien Amazon

Japanese from zero : Japanese from zero est une méthode un peu hybride puisqu’il s’agit d’une combinaison de livres (4 niveaux) et d’un site web où vous avez accès gratuitement à une centaine de vidéos qui complètent le livre (vous pouvez aussi avoir accès aux vidéos sur le site ou Youtube sans acheter le livre). Très progressive, cette méthode a été écrite par un américain parfaitement bilingue et présente un apprentissage très particulier des kanas. Très ludique, cette méthode peut également être utilisée par des grands enfants-adolescents, ce qui est rare sur le marché.

  • Point fort : très progressif et ludique, un site internet et des vidéos gratuites en complément.
  • Point faible : trop lente selon certains, la méthode d’apprentissage des kanas est très particulière.

Lien Amazon

Chapitre 2 sur 6

Évaluation de l'article

5/5 (2)

4 Commentaires

Angélique
4 4
En français, il existe aussi le site internet http://www.ici-japon.com qui, en plus des informations relatives au Japon, propose des cours de japonais et des applications pour smartphones pour apprendre les katakana, haragana et kanji.
Mylène
2.1K 3.3K
Merci à tous les deux pour vos commentaires sur Wanikani.
J'avais trouvé qu'il ressemblait pas mal dans son fonctionnement à Memrise, mais en effet pas mal de gens en parlent. J'arrive toujours pas à comprendre la différence entre les deux app, mais il est vrai que WaniKani est exclusivement pour le japonais, donc peut être mieux développé ?

On mettra à jour le dossier en l'incluant
Cédric
3 3
Merci pour ces recommendations.
J'utilise Japanese For Busy People et WaniKani mais c'est vrai que pour la grammaire BunPro a l'air pas mal du tout.
Cédric
3 3
Pour l'apprentissage des Kanji, vous avez oublié WaniKani.
Après avoir tout essayé c'est de loin le meilleur outil sur le marché.
Il est par contre indispensable d'avoir un excellent anglais.
En seulement deux mois j'ai appris plus de 125 kanji (lectures onyomi et kunyomi) et plusieurs centaines de mots de vocabulaire liés à ces kanji.

Articles recommandés