Faire l’ascension du Mont Fuji au Japon

Chapitre 4 : Dormir au refuge ou faire l'ascension du Mont Fuji d’une seule traite ?

Date de publication : 21-01-2020

Auteur

Mylène

Dormir au refuge ou faire l’ascension du Mont Fuji d’une seule traite ?

L’ascension du Mont devenant de plus en plus populaire, il y a bien entendu de plus en plus d’incidents avec des randonneurs qui partent mal préparés ou estiment pouvoir faire l’ascension dans les mêmes conditions que des randonneurs expérimentés.

De ce fait, vous trouverez au début des chemins des campagnes d’information (et parfois même du personnel en chair et en os) vous rappelant les mesures de sécurité pour monter sans problème.

oznor

La première mesure de sécurité à laquelle il faut songer, c’est la réservation d’un lit en refuge car en effet, la majorité des incidents sont liés à une ascension trop rapide (« bullet climbing » ou montée d’une traite) ce qui engendre souvent le « mal des montagnes » (nous en parlons ci-dessous). Dès le départ, il est recommandé de rester environ 30 minutes à la 5e station avant de continuer l’ascension, pour s’acclimater. Vous comprenez donc qu’un petit repos dans un refuge à mi-chemin est plus que recommandé !

Hélas, ces refuges sont souvent complets en haute saison et les sites internet de réservation sont tout en japonais. La majorité des refuges n’accepteront pas les touristes n’ayant pas de réservation passée une certaine heure (même s’il y a encore de la place à l’intérieur !). De plus, les places sont chères (entre 6 000 et 8 000 yens avec ou sans repas) et les pvtistes plus fauchés préfèrent donc se passer des refuges.

Cependant, prenez le temps de peser le pour et le contre avant de balayer l’idée de rester en refuge. Si jamais vous avez le mal des montagnes (ce qui est le cas de 20 % des randonneurs), vous n’aurez pas d’autre choix que d’abandonner en cours de route et redescendre. Le trajet, l’équipement, le temps : tout cela aura été dépensé pour rien. Si vous investissez dans un lit en refuge, vous êtes quasiment sûr de pouvoir finir l’ascension !

Plusieurs pvtistes nous ont dit avoir amèrement regretté de ne pas avoir réservé de refuge et que si c’était à refaire, ils s’arrêteraient en chemin ! Pendant notre ascension, nous avons pu voir un grand nombre de touristes fatigués demander un lit et se le faire refuser car il était trop tard. Les refuges laissent pas non plus l’opportunité aux randonneurs d’entrer se réchauffer s’ils ne sont pas clients.

Comme vous pouvez le comprendre, il est évident que malgré le coût que cela représente, un arrêt en refuge est la meilleure façon de faire cette randonnée en toute sécurité (et d’être sûr de la finir). Mais bien sûr, des milliers de grimpeurs font aussi la montée d’une traite chaque année et beaucoup y arrivent ! C’est à vous, encore une fois, de connaître vos limites et de vous préserver.

Chapitre 4 sur 8

Évaluation de l'article

5/5 (3)

4 Commentaires

Mylène
2.2K 3.6K
Message de murielj
Hey ! tu parles des refuges pour se reposer mais, en voyant tes photos, je vois des plateformes de bois : n'est-il pas enisageable de prendre un duvet et de faire son temps de repos en plein air (si nécessaire avec un tarp ?

Ah mais je vois de quoi tu parles maintenant, les espèces de grands bancs où on voit des gens dormir se trouvent tout au somment du mont ! Il n'y a rien de tel sur le chemin.
Mylène
2.2K 3.6K
Message de murielj
Hey ! tu parles des refuges pour se reposer mais, en voyant tes photos, je vois des plateformes de bois : n'est-il pas enisageable de prendre un duvet et de faire son temps de repos en plein air (si nécessaire avec un tarp ?
Bien sûr si tu as l'équipement, il y a plein d'endroits où tu peux poser ton duvet, même le long des chemins. Certains refuges ont en effet une terrasse assez grande mais il y a beaucoup de passage, ça ne doit pas être l'endroit le plus reposant.

Le problème c'est que la grande majorité des gens escaladent sans un tel équipement...
Muriel
10.2K 21.5K
Hey ! tu parles des refuges pour se reposer mais, en voyant tes photos, je vois des plateformes de bois : n'est-il pas enisageable de prendre un duvet et de faire son temps de repos en plein air (si nécessaire avec un tarp ?
Julie
4.9K 13.8K
Super intéressant, merci Mylène !! Et tes photos sont top également

Articles recommandés