La cuisine mexicaine – les plats typiques du Mexique

Chapitre 1 : Introduction

Date de publication : 08-08-2022

Auteur

claire


La gastronomie mexicaine est si singulière et diversifiée qu’elle fait partie de la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO depuis 2010. Même si vous n’êtes jamais allé au Mexique, vous avez probablement goûté quelques-unes de ses spécialités. Mais la cuisine mexicaine, c’est bien plus que les tacos et le guacamole. C’est une multitude de couleurs et de saveurs, des spécialités régionales et des variations de chaque plat en fonction des régions et parfois même à l’intérieur de celles-ci. La recette unique n’existe pas, ici la créativité est reine.
Voici une mise en bouche de ce que vous pourrez savourer en faisant votre PVT au Mexique.

La cuisine mexicaine combine des traditions préhispaniques avec des influences européennes amenées lors de la conquête espagnole, qui ont notamment normalisé la consommation du blé, de la viande de vache et de poulet, des produits laitiers et de leurs dérivés. Ce métissage culinaire a fait perdre les recettes traditionnelles des anciennes civilisations : on sait quels ingrédients ils utilisaient mais on ne sait pas exactement comment ils les préparaient. Paradoxalement, il a aussi permis leur préservation car les plats que nous mangeons aujourd’hui en sont les descendants.

De nos jours, les ingrédients de base de la cuisine mexicaine sont le maïs (entier ou transformé en farine), le haricot (noir, blanc, rouge), le piment, la tomate, l’avocat, le fromage et la viande de bœuf ou de poulet. Les régions de Chiapas et Oaxaca sont les deux plus réputées pour un voyage gastronomique car elles disposent tout particulièrement d’une grande diversité culinaire.

Dans un précédent article, nous vous avons présenté les 3 plantes emblématiques du Mexique à goûter.

Les plats mexicains sont généralement très épicés ! Si vous n’êtes pas habitués, ne vous laissez pas avoir quand ils vous disent que cela ne pique pas (c’est généralement faux pour un palais inexpérimenté) et demandez votre plat sans piment. Les restaurants habitués à recevoir des étrangers sont généralement plus légers en épices alors que les petits restaurants locaux et stands de rue sont plus pimentés.
Au restaurant, vous avez quasiment toujours à disposition des quartiers de citron vert et des sauces supplémentaires servies dans de petites coupelles.

Les Mexicains n’ont pas vraiment d’horaires fixes pour manger. Ils déjeunent dans la matinée du salé, mangent une seconde fois aux alentours de 15 -16 h, et font un dernier repas dans la soirée. Il n’est pas rare qu’ils grignotent entre les repas, du sucré comme du salé.

Végétarien, végétalien : comme souvent, la viande est présente dans la majorité des plats traditionnels. Heureusement dans les grandes villes et les lieux touristiques, il y a de plus en plus d’offres et de restaurants qui réinventent les plats traditionnels en gardant les mêmes saveurs et textures mais sans produits animaux. En parlant avec les restaurateurs, il est aussi parfois possible d’arranger le plat en remplaçant la viande par plus de légumes par exemple. Dans le pire des cas, on trouve partout le classique guacamole avec des galettes maïs. Pas très équilibré certes, mais satisfaisant pour se rassasier en attendant de trouver autre chose !

Pour les allergiques au gluten, la prédominance du maïs dans la cuisine mexicaine vous facilitera grandement la vie et vous trouverez avec facilité de quoi manger. Attention cependant, l’usage de la tortilla à la farine de blé s’est beaucoup répandue, notamment dans le nord du pays.

 

Et à boire ? Rendez-vous sur notre autre dossier dédié pour découvrir la diversité des boissons mexicaines !
Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés