Le tour du poteau (flag pole) au Canada

Date de publication : 02-07-2019

Auteur

Julie

Dernière minute - Les autorités canadiennes ont indiqué ceci :

"Voyager pour obtenir des services d’immigration est non-essentiel.

Si vous êtes présentement au Canada et voyagez à la frontière dans le but de faire une application pour un permis de travail, permis d’étude ou une confirmation de résidence permanente, nous vous demandons de considérer les lignes directrices fédérales et provinciales concernant l’isolement et l’éloignement social. Ne voyagez pas à la frontière pour obtenir ces services jusqu’à nouvel ordre.

Si vous êtes actuellement au Canada en tant que visiteur, étudiant ou travailleur, vous pouvez demander en ligne à IRCC pour prolonger votre statut de résident temporaire. Ce faisant, vous pouvez continuer à séjourner, à étudier ou à travailler au Canada pendant le traitement de votre demande. C'est ce qu'on appelle le statut implicite, et tant que vous présentez une demande avant l'expiration de votre document actuel, vos autorisations et conditions d'immigration actuelles restent inchangées."

Nous vous invitons d'autre part à consulter régulièrement notre article Covid-19 : situation des Français dans les pays du PVT.

Le tour du poteau, on en parle beaucoup ! Il concerne les PVTistes/JP/autres immigrants temporaires arrivés au Canada avant leur demande de permis ou qui viennent d'obtenir un nouveau permis, qu'ils doivent valider "arrivant" au Canada.

Si vous recevez une lettre d'introduction pour vous rendre au Canada alors que vous êtes déjà sur place, vous allez devoir quitter le Canada puis y re-rentrer. Pour cela, plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • Prendre un vol vers autre pays puis revenir au Canada par avion. À votre retour, vous "entrerez au Canada"
  • Quitter le Canada par la voie terrestre (pour quelques minutes, quelques heures, quelques jours ou quelques semaines).

Vous ne pouvez en effet pas procéder à cette validation à l'aéroport si vous ne descendez pas d'un avion en provenance d'un pays étranger.

Si vous quittez le Canada par voie terrestre pour quelques minutes, pour y revenir et valider votre permis, vous faites ce qu'on appelle un tour du poteau (flagpole en anglais).

Qui doit sortir du Canada pour valider son permis ? Qui n'a pas besoin de sortir ?

Dès que vous recevez une lettre d'introduction au points d'entrée pour un permis de travail temporaire ou un permis d'études, cela signifie que vous devez le faire valider en entrant au Canada.

Par exemple texte d'une lettre d'introduction pour un permis de travail débute de cette façon :

Votre demande pour travailler au Canada a été approuvée. Un permis de travail vous sera délivré à votre arrivée au Canada après que vos documents auront fait l’objet d’un contrôle par un agent de l’Agence des services frontaliers du Canada, sous réserve du respect des exigences de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et de son règlement d’application.

C'est notamment le cas des candidats aux permis EIC (PVT Canada,  Jeunes Pro, au Stage coop, Jeunes-Pro VIE) qui se trouvent au Canada au moment où ils obtiennent leur lettre de correspondance : en effet, qu'importe votre situation précédente au Canada (permis de travail, statut de touriste, permis d'études...), pour valider un permis EIC, vous devez obligatoirement quitter le Canada et y revenir. Vous pouvez le faire en faisant un tour du poteau. Les demandes de permis EIC sont TOUJOURS administrativement présentées à l'extérieur du Canada.

C'est aussi le cas des personnes qui arriveraient comme touriste et ne pourraient pas déposer une demande depuis le Canada. Pour savoir si vous pouvez déposer une demande de permis de travail depuis le Canada, consultez ces liens :

En bas de ces deux pages se trouvent des questionnaires. Si à la fin de ces questionnaires, il est indiqué que vous devez présenté une demande comme si vous étiez à l'extérieur du Canada, cela signifie que vous devrez faire un tour du poteau quand votre demande aura été approuvée.

En revanche, si vous avez obtenu une prolongation de séjour comme travailleur ou comme étudiant (parce que vous aviez le droit de présenter une demande à l'intérieur du Canada), dans ce cas, vous ne recevez normalement pas de lettre d'introduction et vous n'avez alors pas à sortir puis ré-entrer au Canada.

Enfin, certaines personnes ont la possibilité de faire des demandes de permis de travail directement à une frontière (ça N'EST PAS le cas des candidats au PVT, au JP, au Stage coop et au JP-VIE sous EIC). Dans ce cas, ces personnes peuvent aussi envisager de faire un tour du poteau et présenter leur demande de permis de travail en revenant au Canada (muni de tous les documents nécessaires).

 

Vous avez donc le choix entre des vacances à l'étranger et un tour du poteau (flagpole), c'est-à-dire que vous allez vous rendre aux États-Unis, par la route, pendant quelques minutes seulement, le temps de valider votre nouveau permis.

Les étapes d'un tour du poteau

Les candidats aux permis EIC (PVT, Stage coop, Jeunes Professionnels, JP-VIE doivent absolument avoir une assurance valide pour la période de votre statut sous peine de vous voir refuser l'entrée ou de voir la durée de votre permis de travail écourtée. Vous trouverez différents témoignages sur le forum : PVT refusé car preuve d'assurance trop courte à l'arrivée au Canada et Refus de JP faute d'assurance.

Trouver un poste-frontière

Vous devez dans un premier temps déterminer à quel poste de frontière vous allez vous rendre. Vérifiez bien que ce poste a un bureau d'immigration canadien, sinon vous ne pourrez pas valider votre permis.

Faites également attention aux heures et aux jours pendant lesquels ces services d'immigration sont proposés. Certains bureaux sont ouverts 24 heures du 24, quand d'autres ne sont ouverts que de 8 h à minuit. De plus, en fonction des périodes, il arrive que les horaires d'ouverture des services d'immigration des postes frontières soient modifiées. Dans ce cas, il pourrait ne pas être possible de présenter une demande de permis pendant le week-end ou après 19 h, par exemple. Pour en savoir plus.

De manière générale, il est plutôt recommandé d'aller valider son permis de travail ou son permis d'études en semaine, aux heures normales de bureau. Pour les demandeurs de permis de travail, cela peut aussi permettre à l'agent des services frontaliers de contacter votre employeur s'il/elle a des questions vis-à-vis de l'offre d'emploi que vous présentez.

Pour les autres villes, n'hésitez pas à consulter notre forum (TorontoVancouver...).

Convaincre l'agent des douanes américaines

Vous devrez lui expliquer que vous voulez simplement faire demi-tour pour passer à l'immigration canadienne. Il se peut que le douanier n'apprécie que moyennement votre démarche mais ça ne pose généralement aucun problème. Vous devrez ensuite procéder aux différentes démarches habituelles lorsqu'on arrive aux États-Unis : photo, empreintes et diverses questions, puis vous obtiendrez un "refus d'entrée aux États-Unis".

La prochaine fois que vous vous rendrez aux États-Unis, pour de vraies vacances cette fois, vous devrez remplir le document I-94W sur lequel il vous est demandé si l'entrée aux États-Unis vous a déjà été refusée. Vous pourrez répondre "non" car le tour du poteau n'est pas un refus au sens où les douanes américaines l'entendent.

Demi-tour vers la frontière canadienne

L'agent canadien va vous poser quelques questions et aborder avec vous le fait que votre statut actuelle arrive peut-être bientôt à expiration. Si vous avez obtenu un permis (PVT, JP, stage ou autre), il vous suffira de lui présenter votre lettre d'introduction ainsi que les différents documents indispensables tels que votre attestation de fonds, votre contrat d'assurance PVT/JP/Stage, votre passeport et votre billet d'avion retour (ou une somme plus élevée que celle exigée pour votre permis, sur votre compte en banque). Pour plus d'informations, consultez notre dossier Préparer son départ au Canada.

Si vous souhaitez entrer au Canada en tant que touriste, c'est tout à fait possible, vous pouvez y séjourner avec ce statut pendant 6 mois maximum, mais il est évident que votre passage à la douane peut être plus problématique. N'hésitez pas à prouver au douanier que vous avez suffisamment d'argent sur votre compte pour subvenir à vos besoins et à lui présenter votre projet de voyage au Canada afin qu'il ne vous soupçonne pas de vouloir travailler illégalement sur le territoire canadien.

Faire le tour du poteau à plusieurs

Si vous souhaitez faire votre tour du poteau à plusieurs pour que ce soit plus convivial et/ou pour réduire vos frais de transport, n'hésitez pas à poster un message dans notre interface Compagnons de route.

Pour voir si d'autres expatriés prévoient de faire un tour du poteau (et, pourquoi pas, pour se joindre à eux), cochez la case "Covoiturage" du moteur de recherche.

Dossier mis à jour en juillet 2019.

Évaluation de l'article

5/5 (5)

296 Commentaires

Patrick
0 5
Message de Marie
1. Si une de tes ex-collègues a réussi, tu peux toujours tenter ta chance, mais il n'y a aucune garantie que ça fonctionne (je ne vois pas comment, mais elle était peut-être dans une situation différente) si c'est pour un changement d'employeur dans le cadre d'un JP.
La possibilité d'obtenir un permis de travail en 2 semaines, ça ne s'applique normalement pas aux permis Expérience Internationale Canada : Traitement prioritaire (en 14 jours) des demandes de permis de travail au titre de la Stratégie en matière de compétences mondiales (SCM) - Canada.ca


Ça pourrait peut-être s'envisager si tu changes de type de permis de travail éventuellement. Mais pour EIC, ça me semble compliqué.

2. Ça serait franchement pas mal comme option si tu trouves un arrangement, le temps que tu obtiennes ton CSQ... C'est pas tip top, mais c'est une option.
Elle n'était pas dans la même situation que moi (elle plus de 35 ans). Elle est venue avec un permis de travail fermé avec EIMT et le nouvel employeur a refait une EIMT.

Je suis en train de me demander justement si je ne devrais pas arrêter le JP. S'il faut attendre 3-4 mois (voire plus) pour avoir un nouveau permis qui ne sera valide moins d'un an, il vaudrait peut-être mieux faire un nouveau permis avec EIMT. Cela fait plus d'un mois que le nouvel employeur attend. Pour l'instant la situation actuelle fait que j'ai su sursis mais il faut que je(on) décide et fasse quelque chose.
Marie
9.8K 33.1K
Message de odenkozuki
1) Pensez-vous que je peux présenter une demande et l'obtenir en 2 semaines ? Mon emploi correspond au niveau de compétence A. Mais comme il n'est actuellement pas conseillé de sortir du pays je ne vois pas comment je peux faire ma demande à l'extérieur du pays.
Une ex-collègue (qui était en permis fermé avec EIMT) a réussi à obtenir un nouveau permis (avec EIMT) en 2 semaines avec l'aide de l'avocat du nouvel employeur.

2) Etant en préavis en temps partiel depuis mon licenciement, je suis techniquement encore rattaché à l'ancien employeur. Le 15 Avril ca fera un an. Puis-je trouver un arrangement avec eux pour travailler en temps plein la première quinzaine d'Avril (voire le mois complet) et demander le CSQ en Mai ?
1. Si une de tes ex-collègues a réussi, tu peux toujours tenter ta chance, mais il n'y a aucune garantie que ça fonctionne (je ne vois pas comment, mais elle était peut-être dans une situation différente) si c'est pour un changement d'employeur dans le cadre d'un JP.
La possibilité d'obtenir un permis de travail en 2 semaines, ça ne s'applique normalement pas aux permis Expérience Internationale Canada : Traitement prioritaire (en 14 jours) des demandes de permis de travail au titre de la Stratégie en matière de compétences mondiales (SCM) - Canada.ca
Ces instructions ne s'appliquent pas aux demandes du programme Expérience internationale Canada présentées en même temps qu'une demande de permis de travail lié à un employeur donné au titre des catégories Jeunes professionnels ou Stage coop international.
Ça pourrait peut-être s'envisager si tu changes de type de permis de travail éventuellement. Mais pour EIC, ça me semble compliqué.

2. Ça serait franchement pas mal comme option si tu trouves un arrangement, le temps que tu obtiennes ton CSQ... C'est pas tip top, mais c'est une option.
Patrick
0 5
Message de Marie
Salut Patrick,

En fait, je crois qu'ils t'ont donné clairement les consignes : il fallait faire soit une demande en ligne ou par la poste.

Ceux qui arrivent à faire un changement d'employeur à la frontière sont plus des personnes chanceuses que la règle hélas (pour les participants à EIC j'entends).
Sur les consignes données aux équipes d'EIC, il est dit la chose suivante également :


Programme de mobilité internationale : Intérêts canadiens - Emploi réciproque - Prolongation de la période de participation ou changement d'employeur dans le cadre du programme Expérience internationale Canada - Canada.ca

Tu peux éventuellement tenter de faire l'aller-retour un peu en urgence aujourd'hui en croisant les doigts pour tomber sur un agent conciliant, mais c'est franchement pas la meilleur idée. À partir de demain, il y a de bonnes chances que tu ne puisses plus entrer sur le territoire canadien si tu en sors. Donc le tour du poteau, c'est pas forcément recommandé (ou du moins, pas dans les prochains jours...).
Salut Raphael, Marie,
merci pour vos réponses . Je vais déposer la demande. J'ai 2 questions :

1) Pensez-vous que je peux présenter une demande et l'obtenir en 2 semaines ? Mon emploi correspond au niveau de compétence A. Mais comme il n'est actuellement pas conseillé de sortir du pays je ne vois pas comment je peux faire ma demande à l'extérieur du pays.
Une ex-collègue (qui était en permis fermé avec EIMT) a réussi à obtenir un nouveau permis (avec EIMT) en 2 semaines avec l'aide de l'avocat du nouvel employeur.

2) Etant en préavis en temps partiel depuis mon licenciement, je suis techniquement encore rattaché à l'ancien employeur. Le 15 Avril ca fera un an. Puis-je trouver un arrangement avec eux pour travailler en temps plein la première quinzaine d'Avril (voire le mois complet) et demander le CSQ en Mai ?
Marie
9.8K 33.1K
Message de odenkozuki
Bonjour Raphael,
oui j'avais rempli le formulaire et fournit en PJ mon permis de travail et les lettres de fin d'emploi et d'embauche du nouvel employeur. J'ai reçu ce mail 2 jours plus tard :

Merci d'avoir contacté Immigration, Refugiés et Citoyenneté Canada.
Votre demande de changement d'employeur a été examinée et approuvée.
Pour changer officiellement d'employeur, il faut changer les conditions de votre permis de travail.
Pour ce faire, veuillez Présentez votre demande en ligne ou faites-la parvenir par la poste au Centre de traitement des demandes à Edmonton, en Alberta.
Avant de soumettre votre demande de permis de travail au Centre de traitement des demandes à Edmonton, en Alberta, votre nouvel employeur est tenu de soumettre une offre d'emploi et de payer les frais de conformité de l'employeur.
Pour plus d'informations sur ce processus, veuillez consulter le site Web d'IRCC Immigration, Refugees and Citizenship Canada | Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada

Vu que je connaissais les délais, j'ai tenté le tour du poteau. J'avais également le mail (en omettant les mentions de soumission en ligne ou par la poste) et l'avait montré aux différents agents douaniers.

Depuis le 11 Mars je n'ai pas encore fait de dépot de dossier. J'espère trouver une solution plus rapide avant de le faire.
Salut Patrick,

En fait, je crois qu'ils t'ont donné clairement les consignes : il fallait faire soit une demande en ligne ou par la poste.

Ceux qui arrivent à faire un changement d'employeur à la frontière sont plus des personnes chanceuses que la règle hélas (pour les participants à EIC j'entends).
Sur les consignes données aux équipes d'EIC, il est dit la chose suivante également :
Dans les cas où un participant à EIC détenant un permis de travail lié à un employeur donné demande un changement d'employeur, il doit remplir le formulaire Web d'IRCC pour faire évaluer son nouvel employeur et sa nouvelle profession aux fins d'admissibilité à participer avant de soumettre une demande de permis de travail, en ligne ou par courrier, au CTD approprié afin de faire modifier les conditions imposées sur son permis de travail (par exemple, un changement d'employeur).
Programme de mobilité internationale : Intérêts canadiens - Emploi réciproque - Prolongation de la période de participation ou changement d'employeur dans le cadre du programme Expérience internationale Canada - Canada.ca

Tu peux éventuellement tenter de faire l'aller-retour un peu en urgence aujourd'hui en croisant les doigts pour tomber sur un agent conciliant, mais c'est franchement pas la meilleur idée. À partir de demain, il y a de bonnes chances que tu ne puisses plus entrer sur le territoire canadien si tu en sors. Donc le tour du poteau, c'est pas forcément recommandé (ou du moins, pas dans les prochains jours...).
Raphael
486 1.4K
Re Patrick !

Et merci pour ton retour.

Message de odenkozuki
Depuis le 11 Mars je n'ai pas encore fait de dépot de dossier. J'espère trouver une solution plus rapide avant de le faire.
Je ne connais pas à 100% les différentes options qui s'offrent à toi mais j'ai bien peur que, comme stipulé dans la lettre que tu as reçu, il n'y ait pas d'autres alternatives... @Marie pourra sans doute te le confirmer !

En revanche, je ne comprends pas pourquoi tu attends encore avant d'effectuer ton dépôt de dossier en ligne (qui forcément ira plus vite que par voie postale) : si tu manques de temps, commence sans plus tarder ces démarches !
Patrick
0 5
Message de Raphael
Hello Patrick !

J'ai déplacé ton message ici. Merci pour ce retour d'expérience et désolé pour toi, ça n'a pas dû être très drôle


Effectivement pour changer d'employeur avec un permis JP, il faut remplir un formulaire, on t'explique la procédure à suivre ici : Jeunes Professionnels/Stage au Canada, comment changer d'employeur ? !

Est-ce que tu as entrepris ces démarches déjà ?

Bonjour Raphael,
oui j'avais rempli le formulaire et fournit en PJ mon permis de travail et les lettres de fin d'emploi et d'embauche du nouvel employeur. J'ai reçu ce mail 2 jours plus tard :

Merci d’avoir contacté Immigration, Refugiés et Citoyenneté Canada.
Votre demande de changement d'employeur a été examinée et approuvée.
Pour changer officiellement d’employeur, il faut changer les conditions de votre permis de travail.
Pour ce faire, veuillez
Présentez votre demande en ligne ou faites-la parvenir par la poste au Centre de traitement des demandes à Edmonton, en Alberta.
Avant de soumettre votre demande de permis de travail au Centre de traitement des demandes à Edmonton, en Alberta, votre nouvel employeur est tenu de soumettre une offre d'emploi et de payer les frais de conformité de l'employeur.
Pour plus d'informations sur ce processus, veuillez consulter le site Web d’IRCC
www.cic.gc.ca

Vu que je connaissais les délais, j'ai tenté le tour du poteau. J'avais également le mail (en omettant les mentions de soumission en ligne ou par la poste) et l'avait montré aux différents agents douaniers.

Depuis le 11 Mars je n'ai pas encore fait de dépot de dossier. J'espère trouver une solution plus rapide avant de le faire.
Raphael
486 1.4K
Hello Patrick !

J'ai déplacé ton message ici. Merci pour ce retour d'expérience et désolé pour toi, ça n'a pas dû être très drôle

Message de odenkozuki
Serait-il possible d'avoir un avis et des conseils ? Merci d'avance 🙏.
Effectivement pour changer d'employeur avec un permis JP, il faut remplir un formulaire, on t'explique la procédure à suivre ici : Jeunes Professionnels/Stage au Canada, comment changer d'employeur ? !

Est-ce que tu as entrepris ces démarches déjà ?
Patrick
0 5
Salut,
Je vous fait part de mon expérience du tour du poteau, en Jeune Professionnel (permis fermé) avec changement d'employeur et sans un CSQ. En espérant que cela soit utile pour les gens qui sont ou vont être dans le même cas que j'ai été. Je souhaiterais aussi avoir un avis si possible par rapport à ma situation.

Je suis arrivé à Montréal en avril 2019 avec un JP.
Le 20 Janvier (2020), mon employeur décide de me licencier pour raisons économiques. Comme il sait que je souhaite rester au Canada il m'a proposé de faire un préavis de 3 semaines en temps partiel pour me permettre de trouver un nouvel employeur et obtenir un nouveau permis de travail. Il me dit qu'ayant été licencié pour raisons économiques, la dispense d'EIMT s'applique toujours et que je devrais trouver rapidement un nouvel employeur (je travaille dans les TI).

J'ai signé un nouveau contrat le 5 Février pour commencer
idéalement le 24 Février. Un mois plus tard, après beaucoup d'aller-retours et recherches, l'employeur me donne finalement un numéro d'offre d'emploi et je décide de faire du co-voiturage via une annonce sur Kijiji pour faire le tour du poteau à St Armand le 7 Mars, vu que c'est une première pour moi.

J'ai avec moi :
- mon permis de travail ;
- mon passeport ;
- le
mail d'approbation de mon changement d'employeur après avoir complété le formulaire sur le site de l'immigration ;
- la lettre de l'immigration indiquant que j'ai déjà donné mes emprientes biométriques et fait la photo ;
- les lettres de fin d'emploi et d'embauche du nouvel employeur ;
- le nouveau contrat d'embauche ;

St Armand - Samedi 7 Mars 2020 :
Nous quittons Montréal pour St Armand à 7h30. Nous étions 4 en besoin (un Tchadienne qui activait sa RP, un couple Taiwanais et moi voulant avoir un nouveau permis de travail). Dans la voiture le chauffeur nous dit qu'on sera déposé un peu avant les douanes US et nous
explique comment procéder à pieds.
Nous arrivons la douane US vers 8h30. Comme nous sommes arrivés ensemble, et même si nous ne nous connaissons pas, nous sommes dirigés dans un garage où on nous demande de remplir un formulaire de contact, en nous expliquant que c'est à cause du Coronavirus. Les Taiwanais (la Tchadienne et moi attendions) ont été questionnés pendant près de 45 minutes car ils étaient rentrés chez eux entre fin Octobre et début Novembre (le Covid-19 a été détecté entre fin Décembre et début Janvier). On nous laisse finalement aller au service de douane.
Je suis le dernier à avoir été appelé par un agent et le premier à être redirigé vers les douanes CA
(ça a duré 5-10 min), suivi de la Tchadienne. Le couple est arrivé au moins 40 minutes plus tard. J'arrive devant un agent vers 9h40 et explique la raison de ma présence. Il me dit qu'il faudra que je révienne un autre jour car ils ont déja atteint leur quota pour la journée (il y avait entre 20 et 30 personnes ; le service des douanes traite ce genre de demandes le samedi de 9h à 17h et du lundi au jeudi de 12h à 19h). Nous rentrons presque bredouille (la Tchadienne a pu activer sa RP) à Montréal.

St Armand - Lundi 11 Mars 2020 :
Je loue une voiture et décide d'y retourner. Départ de Montréal vers 8h45, passage aux douanes US et arrivée côté CA vers 10h ; il y avait une dizaine de personnes devant moi, dont certains étaient là depuis 7h. J'explique que ma précense, donne mes documents et attend l'ouverture du service à midi. Je suis appelé vers 13h30. Au final vers 14h40 l'agent me dit que ma demande ne peut être traitée car l'employeur a fait une demande pour un pemis A75 (permis de travail avec
dispense d'EIMT pour un résident du Québec titulaire d'un CSQ) alors qu'il devait un C21 (dispense d'EIMT pour JP). Après être rentré à Montréal, j'explique la situation à l'employeur (qui avait été appelé auparavant par l'agent de douane qui a traité ma demande).

Standstead - Mercredi 13 Mars 2020 :
Avec un nouveau numéro d'offre, je loue de nouveau une voiture pour cette fois aller à Stantead (demandes de permis de travail tous les jours de 8h à minuit, mais ils conseillent d'arriver le week end éventuellement avant 11h pour être sûr d'être pris). Je donne mes documents à un agent canadien à 7h50 (il n'y a personne d'autre). Une fois de plus on m'explique que ma demande ne peut être traitée car seuls les titulaires d'un CSQ ou d'un CAQ peuvent demander un nouveau permis à un poste d'entrée du Canada (douane, aéroport...). Les autres doivent doivent le faire en ligne (91 jours de temps de traitement) ou par la poste (107 jours). J'explique l'urgence de ma situation et que c'est un conseiller de l'immigration au téléphone qui m'a conseillé de venir en frontière. Sans succès.

Je sors des douanes et après avoir passé près de 50 minutes au téléphone avec une conseillère d'Immigration Canada, elle me confirme que rien ne peux être fait en douane dans ma situation. Elle me dit aussi que je ne peux pas passer par le volet des talents mondiaux (qui m'aurait permis d'avoir un permis de travail fermé avec
dispense d'EIMT en 2 semaines) car je bénéficie déjà d'un programme de permis de travail fermé avec dispense d'EIMT.

De retour à Montréal, j'explique la situation à l'employeur et nous sommes en train de réfléchir à une solution.


Actuellement je vois 2 solutions :
- Casser le JP et faire un nouveau permis de travail fermé avec EIMT, possible apparemment en 2 semaines. C'est ce qu'a réussi à faire une amie/ex-collègue qui vient de le faire avec l'aide de l'avocat du nouvel employeur.
Mais ça me fait prolonger ma demande de CSQ de....2 voire 4 mois.

- Négocier avec l'ancien employeur pour entre autres travailler à temps plein le mois d'Avril pour avoir ces 2 dernières de paie avec un salaire correspondant à 30h de travail par semaine
minimum et faire un dossier pour demander le CSQ courant Mai.

Serait-il possible d'avoir un avis et des conseils ? Merci d'avance 🙏.


J'espère que mon exprérience pourra aider d'autres personnes.
Thewhitewolf
3 6
Message de larousse
Je ne vois pas ici des menaces (le mot est fort) mais plutôt un avertissement.

Ce que je vois dans ta situation, c'est que tu as fait une première demande de prolongation à titre de visiteur et on t'a donné 29 jours. Donc tant que le 29 jours n'a pas été écoulé, il n'a pas à accepter de te donner plus de temps. Tu continues ton 29 jours.

La procédure est vraiment de faire une demande de prorogation à IRCC (en ligne). Quand tu te présentes à un poste frontalier, il s'agit d'une nouvelle demande d'entrée au pays, on ne peut pas faire une demande de prorogation comme visiteur car tu n'es pas admise au Canada à ce moment là. Tu es à un point d'entrée, tu fais donc affaire avec l'Agence des services frontaliers et non avec l'IRCC.

Quant à l'attitude de l'agent, tu peux toujours faire une plainte ici: Contactez-nous - Compliments, commentaires et plaintes

Il est possible que l'agent ait mis une note à ton dossier résumant l'intervention qu'il a eu avec toi, ce qui peut influencer la décision d'un futur agent si tu te présentes de nouveau à un poste frontalier.

Pour le moment, tu peux faire le tour du poteau selon les horaires prévus par les postes frontaliers.

Mais il faut garder en tête que la situation actuelle concernant le coronavirus évolue de jour en jour, et même d'heure en heure, et qu'il n'est pas impossible que de nouvelles mesures soient imposées au sujet de la frontière canado-americaine.
Merci pour la réponse mais je viens de recevoir ma confirmation à l'instant donc le tour du poteau sera pas possible pour moi ^^
Je vais essayer de partir le plus vite possible du coup
larousse
2.1K 4.3K
Message de kentum
Ce qui m'intéresse le plus c'est de savoir si ce qu'il a dans ses menaces est ok ou non quelque soit ma situation. Des fois j'ai l'impression que les agents abusent un peu niveau comportement et qu'entre 2 agents c'est le jour ou la nuit. Je vais être intéressé pour avoir un avis juridique sur la question car je me sens vraiment démuni face à ce genre de situation.
Je ne vois pas ici des menaces (le mot est fort) mais plutôt un avertissement.

Ce que je vois dans ta situation, c'est que tu as fait une première demande de prolongation à titre de visiteur et on t'a donné 29 jours. Donc tant que le 29 jours n'a pas été écoulé, il n'a pas à accepter de te donner plus de temps. Tu continues ton 29 jours.

La procédure est vraiment de faire une demande de prorogation à IRCC (en ligne). Quand tu te présentes à un poste frontalier, il s'agit d'une nouvelle demande d'entrée au pays, on ne peut pas faire une demande de prorogation comme visiteur car tu n'es pas admise au Canada à ce moment là. Tu es à un point d'entrée, tu fais donc affaire avec l'Agence des services frontaliers et non avec l'IRCC.

Quant à l'attitude de l'agent, tu peux toujours faire une plainte ici: Contactez-nous - Compliments, commentaires et plaintes

Il est possible que l'agent ait mis une note à ton dossier résumant l'intervention qu'il a eu avec toi, ce qui peut influencer la décision d'un futur agent si tu te présentes de nouveau à un poste frontalier.

Message de Thewhitewolf
Bonjour tout le monde.
Je me pose une question depuis l'annonce de Trump (de fermer les frontières pour les provenances d'Europe)

Est ce qu'on peut toujours faire le tour du poteau ?
Parce que j'attends ma lettre d'introduction, et avec toutes ces histoires de coronavirus, je voudrais attendre la réponse au Canada et passer la frontière quand j'aurais la réponse.
Qu'est ce que vous en pensez ?
Pour le moment, tu peux faire le tour du poteau selon les horaires prévus par les postes frontaliers.

Mais il faut garder en tête que la situation actuelle concernant le coronavirus évolue de jour en jour, et même d'heure en heure, et qu'il n'est pas impossible que de nouvelles mesures soient imposées au sujet de la frontière canado-americaine.

Articles recommandés