Les transports en Argentine

Chapitre 2 : Prendre l'avion

Date de publication : 18-01-2019

Auteur

Morgane

Prendre l'avion

L’avion permet également de relier les principaux points du pays. Cependant, ce moyen de transport a longtemps été réservé aux personnes les plus aisées et aux touristes.
Pendant de nombreuse années, Latam et Aerolines Argentinas ont été les deux principales compagnies du pays, même s'il y avait très peu de vols et qu'ils étaient coûteux. Depuis quelques mois, la concurrence s'est ouverte et de nouvelles compagnies sont arrivées sur le marché : Sky, Flybondi, Norwegian ou encore Jetsmart (le petit dernier arrivé tout droit du Chili). Cela a eu pour conséquence une baisse importante des prix des billets en particulier pour les destinations du nord du pays (Salta, Iguazu, etc), sur le modèle des lowcost européens.
Il y a plusieurs aéroports à Buenos Aires : Ezeiza (l’aéroport international), Aeroparque (situé près du quartier de Palermo) et enfin El Palomar (le petit nouveau d’où partent la plupart des compagnies lowcost). Pour avoir plus d’informations sur ces aéroports, vous pouvez consulter notre dossier sur la capitale argentine.
Les retards sont assez fréquents, souvent en raison des conditions météo des provinces éloignées. Les grèves perturbent également régulièrement le trafic aérien.

Chapitre 2 sur 6

Évaluation de l'article

5/5 (1)

4 Commentaires

Zonko
0 1
Je ne sais pas si la partie sur les trains a été mise à jour, mais il faudrait ! J’ai pris plusieurs fois le train (de longue distance) de/vers Buenos Aires, et c’était toujours très bien (mieux qu’un train corail !), et aucun problème de retard. Il est vrai que c’est plus long que le bus par contre, mais c’est aussi beaucoup moins cher. Les lignes sont listées sur internet ici : https://www.argentina.gob.ar/trenes-argentinos/horarios-recorridos-tarifas/servicios-regionales-larga-distancia
Romain
1 2
Je ne suis pas d’accord pour le permis international, j’ai déjà loué une voiture à Salta en Septembre 2013 et ils ne m’ont pas demandé de permis international juste mon permis français, et c’était chez Avis.
Johanna
1.8K 2.8K
Il arrive effectivement que certains loueurs acceptent le permis de conduire français seul et, ce, dans tous les pays. Néanmoins la législation argentine exige le permis de conduire international, donc tout loueur est en droit de l’exiger. Le permis de conduire international étant gratuit, il est plus que recommandé de l’avoir quand on est à l’étranger. Il peut également servir de 2nd pièce d’identité puisqu’il est traduit dans un grand nombre de langues et peut être exigé lors d’un contrôle de police auprès du conducteur.
Vincent
0 1
Bonjour! Le permis international peut être une bonne chose, d’autant plus qu’il est gratuit et rapide à obtenir. Néanmoins, après avoir loué des voitures dans plusieurs provinces argentines, ils ne me l’ont jamais demandé, se contentant sans problème du permis français. Dans les faits, la règle veut que tu présentes ton permis français si tu n’as que ton passeport et un permis argentin si tu as le DNI (temporaire ou définitif, après 3 renouvellement). Jusqu’à présent, lors des contrôles, je montrais simplement le permis français et le passeport, mais maintenant que le tampon du DNI est sur mon passeport, je vais devoir passer le permis argentin (juste l’examen théorique) même si la plupart du temps, la maréchaussée n’a aucune idée de ce que doit présenter un étranger, a fortiori extra-Mercosur.

Articles recommandés