Qui peut participer au Programme Vacances-Travail ?

Date de publication : 29-01-2020

Auteur

Pauline

Le Programme Vacances-Travail est destiné à toutes celles et ceux qui souhaitent partir voyager à l’étranger, avec la possibilité de travailler pour pouvoir financer leur voyage. Il faut cependant répondre à certaines conditions pour pouvoir y participer.

Nationalité

Les Français ont accès à 14 destinations (bientôt 15 avec l’accord signé entre la France et le Pérou) dans le cadre du PVT, et près d’une soixantaine de pays ont eux aussi signé des accords bilatéraux de Programme Vacances-Travail.

Selon votre nationalité, la liste des destinations PVT varie. Les Belges ont par exemple accès à 5 destinations et les Luxembourgeois, à 4 destinations. Consultez notre page Le PVT dans le monde pour en savoir plus.

Note : vous devez posséder un passeport d’un pays disposant d’un ou plusieurs accords de PVT pour être éligible au programme.

Âge

Les Français et les Belges intéressés par ce programme doivent avoir entre 18 et 30 ans pour faire une demande de visa vacances-travail. Deux exceptions existent pour les Français : ils ont la possibilité de partir en PVT au Canada, en Australie et en Argentine jusqu’à l’âge de 35 ans.

Statut

Le Programme Vacances-Travail est accessible à tout le monde, quels que soient votre niveau d’études, votre domaine professionnel ou encore votre situation actuelle, tant que l’âge limite pour faire sa demande de PVT n’a pas été atteint.

Dans le cadre du PVT Canada, la sélection des candidats se fait par tirages au sort, il s’agit d’avoir de la chance ! Plus d’infos...

Niveau de langue

Il n’est pas demandé d’avoir un niveau de langue particulier pour participer au Programme Vacances-Travail. Cependant, il est préférable d’avoir des bases pour pouvoir se débrouiller une fois sur place, sans quoi la vie quotidienne et la recherche d’emploi pourraient s’avérer compliquées. Voici trois témoignages qui pourraient vous intéresser : Un début de PVT en Australie avec un niveau d’anglais moyen, Partir en PVT en Argentine sans parler espagnol et Commencer son PVT Nouvelle-Zélande par du volontariat.

Economies

Pour partir en PVT, il est obligatoire d’avoir des économies. Celles-ci dépendent du pays dans lequel on se rend (certains pays exigent une preuve de fonds lors de la demande de permis/visa tandis que d’autres peuvent vous demander de présenter un relevé de compte à votre arrivée sur le territoire). Plus d'infos...

Antécédents judiciaires

Il est nécessaire de déclarer ses antécédents avec la justice. Pour certains pays, un extrait de casier judiciaire est exigé tandis que d’autres se limitent à un questionnaire (vos réponses détermineront si vous devez ou non, fournir de plus amples informations sur votre situation). Dans certains cas, la participation au Programme Vacances-Travail peut être refusée (c’est loin d’être systématique !).

Santé

Une visite médicale est demandée par certains pays pour attester de votre état de santé. D’autres pays se limitent à un questionnaire, qui peut donner lieu à une visite médicale, selon les réponses que vous avez données.

Pendant votre Programme Vacances-Travail, vous ne serez pas couvert par la sécurité sociale française ou la mutuelle belge. Vous devrez souscrire, avant votre départ, à une assurance PVT (environ 30 euros par mois).

Première participation au Programme Vacances-Travail

Il est possible de participer au PVT une seule fois par pays.

L’exception du PVT Canada : si vous avez obtenu un PVT avant le quota 2015 et si vous n’avez participé qu’une seule fois à l’initiative EIC, un second PVT au Canada est possible.

L’exception du PVT Australie : un deuxième, voire un troisième Working Holiday est possible sous certaines conditions. En savoir plus...

Liens utiles

  • Interviews de pvtistes partis dans chaque pays du PVT.

  • Notre projet Paroles de pvtistes, qui regroupent 34 témoignages de pvtistes dans tous les pays du PVT, avec même une Québécoise en PVT en France !

Évaluation de l'article

5/5 (4)

1 Commentaire

Mathieu
11.2K 21.3K
Merci Pauline pour ce super récapitulatif 😉

Articles recommandés