Partir au pair en Corée du Sud

Chapitre 5 : Partir au pair en Corée du Sud : les choses à faire et à ne pas faire

Date de publication : 21-07-2017

Auteur

Nunaya

Partir au pair en Corée du Sud : les choses à faire et à ne pas faire

Pour finir, voici quelques petits conseils sur les choses à faire ou à ne PAS faire lorsque vous commencerez vos recherches.

Demandez toujours un entretien par webcam / Skype

Si vous passez par un site de petites annonces, vous risquez parfois de tomber sur une arnaque. Surtout lorsque les conditions et le salaire vous semble un peu trop « beaux pour être vrai ». Avoir un contact avec la famille (et si possible voir les enfants) par webcam rendra les choses plus concrètes et sera beaucoup plus rassurant qu’un simple échange de mail. Ça sera surtout la garantie que la personne à qui vous parlez existe vraiment. Il ne s’agit pas de devenir parano, mais n’oubliez pas qu’on peut raconter tout et n’importe quoi devant son PC… donc prudence.

Faire un contrat entre vous et votre famille d’accueil

Vous en aurez automatiquement un en passant via un organisme, mais si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à en rédiger un avec votre famille d’accueil afin d’éviter les mauvaises surprises et de pouvoir vous y référer en cas d’abus. C’est aussi une façon de vous rassurer et d’être sûr que les deux parties ont bien tout compris (il peut toujours y avoir des incompréhensions avec la barrière de la langue lors de vos entretiens sur Skype à l’oral).

Ne JAMAIS donner d’argent à la famille qui va vous accueillir

C’est une règle ABSOLUE ! Vous n’avez, en aucun cas, besoin d’envoyer de l’argent à votre famille d’accueil. Si on vous demander le moindre euro, c’est qu’il s’agit d’une arnaque ! Seules les agences vous demanderont de payer des frais de dossiers et de placement. Mais là encore, attention. Idéalement, passez par une agence agréée par la IAPA.

Souscrire à une assurance durant toute la durée de votre séjour

Elle est de toute façon obligatoire dans le cadre d’une demande de PVT. Si vous partez hors-PVT, ne négligez pas cet aspect pour autant ! Non seulement vous devez être couvert dans le cas d’un problème médical, mais aussi et surtout pour votre responsabilité civile (dommages ou casse dans le logement de la famille d’accueil, accident avec les enfants…). In-dis-pen-sable !

Prévoyez un plan B !

Si vous cherchez votre famille par vous-même (ce qui risque d’être le cas pour la Corée du Sud), n’oubliez pas que vous n’avez aucune garantie. C’est-à-dire que si votre expérience ne se déroule pas comme prévu ou que vous n’avez finalement pas un bon contact avec la famille, personne ne vous en proposera une autre de remplacement (comme ça se fait dans les agences en cas d’incompatibilité). Pensez donc bien à toutes les éventualités. Si ça ne va pas, je fais quoi ? Ai-je les moyens de prendre un hôtel ? De loger chez un ami ? De prendre un billet d’avion pour rentrer en France ?

Pour plus d’infos sur le statut de fille/garçon au pair et de conseils utiles, consultez le dossier « Partir au pair à l’étranger ».

Voilà ! J’espère que ce dossier vous aura donné quelques clés pour mener à bien votre projet d’expérience au pair en Corée du Sud !

N’hésitez pas à partager votre expérience ou vos inquiétudes sur le « forum Corée »

Bonnes recherches !

Chapitre 5 sur 5

1 Commentaire

Hélène
7.6K 13.4K
Super dossier, merci Nunaya 😉

Articles recommandés