Chapitre 1
Introduction-->
Un des grands avantages de Hong Kong est sa position centrale pour pouvoir bouger dans le sud-est asiatique en quelques heures seulement. Vous pouvez voyager en train (vers la Chine) et évidemment en avion.

La Hong Kong ID Card : pour passer plus rapidement les contrôles aux frontières

En arrivant en PVT à Hong Kong, vous devez demander dans les 30 jours qui suivent une Hong Kong ID card, c’est-à-dire une carte de résident de Hong Kong. Cette carte vous permet, entre autres choses, de pouvoir passer par les comptoirs des résidents temporaires à l’aéroport, aux postes frontières avec la Chine continentale et les contrôles de l’immigration pour le ferry de Macau, vous évitant ainsi les longues files d’attente pour entrer à Hong Kong et en sortir. En outre, vous pouvez aussi passer les bornes automatiques biométriques. Ces passages sont possibles jusqu’à ce que votre visa expire.

Notez qu’en étant détenteur d’une HKID card, vous n’avez pas non plus à remplir le formulaire qui vous est donné pour entrer à Hong Kong.

Les visas et les exemptions de visa

Vous devez vous assurer de disposer des documents nécessaires pour voyager dans les différents pays en Asie du Sud-Est. Certains imposent des visas, d’autres non. Certains imposent d’avoir un passeport valide pour plusieurs mois, d’autres pays sont moins exigeants. Pour en savoir plus, consultez notre dossier Tourisme en Asie et dans le Pacifique pendant son PVT.

Aller en Chine continentale

Pourquoi ne pas profiter de votre année à Hong Kong pour visiter un peu la Chine continentale (pour rappel, le PVT Hong Kong ne vous donne pas le droit de travailler en Chine continentale). La Chine dispose d’une politique stricte en terme de visas, notamment à l’encontre des Français. Par exemple, les ressortissants canadiens peuvent facilement obtenir un visa à l’arrivée (Visa On Arrival) de 5 jours en Chine, à Shenzhen (qui se trouve à la frontière avec Hong Kong). Mais ça n’est pas possible pour les Français qui doivent se munir obligatoirement d’un visa au préalable. Vous devez demander votre visa au moins 4 jours avant votre départ en Chine si vous êtes français. C’est le délai minimum de traitement d’une demande, et il n’existe pas de procédure express pour les Français.

Cette demande se fait auprès des autorités chinoises à Hong Kong ou en passant par une agence de voyage (les procédures sont simplifiées si vous passez par une agence de voyage en payant quelques dollars de plus – vous n’avez ainsi pas besoin de fournir de preuve de réservation de transport et de logement). Si vous avez déjà obtenu un visa pour la Chine par le passé (sur votre passeport en cours de validité) et qu’il vous reste au moins 6 mois de validité sur votre visa à Hong Kong, il est possible d’obtenir un visa multi-entrée de 6 mois pendant lesquels vous pourrez entrer en Chine aussi souvent que vous le souhaitez, pour une période de 30 jours maximum à chaque fois.

L’exemption de visa pour des transits de moins de 72 heures

Si vous êtes en transit en Chine pour moins de 72 heures. Vous avez la possibilité (même les Français !) de bénéficier d’une exemption de visa pendant 72 heures en Chine. Cette exemption de visa est possible si vous arrivez par l’un des 18 aéroports participant dont les aéroports de Beijing (Pékin), Shanghai, Chengdu, Canton, Xi’an, ou encore Guilin.
L’exemption de visa a même été étendue à 144 heures si vous faites transit à Shanghai ou à Canton (Guangzhou).

C’est ce que Julie a fait (stop over à Shanghai) en allant en Nouvelle-Zélande.

Ainsi, si vous souhaitez aller voir les pandas géants à Chengdu, l’armée enterrée à Xi’an ou encore la Perle de l’Orient à Shanghai, mettez vos escales en Chine à profit pour aller visiter ces lieux sans avoir besoin de faire les démarches pour obtenir un visa !

Important : il n’est pas possible de faire un simple aller-retour en avion entre la Chine et Hong Kong pour bénéficier de l’exemption de visa ! Votre point d’origine et votre point de destination finale doivent être différents (ex : Hong Kong – Chine – Thaïlande).

Les trajets en avion

Beaucoup de compagnies internationales proposent des vols depuis et vers Hong Kong.

Temps de voyage approximatif pour des vols directs depuis Hong Kong :

Pays Ville Durée de vol
Japon Tokyo 4 h 30
Osaka 3 h 50
Sapporo 5 h
Okinawa (Naha) 2 h 40
Corée du Sud Séoul 3 h 40
Jeju Island 3 h 10
Chine Beijing 3 h 10
Shanghai 2 h 20
Chengdu 2 h 30
Xi’an 2 h 50
Taiwan Taipei 2 h
Kaohsiung 1 h 30
Vietnam Hanoi 2 h
Ho Chi Minh City 2 h 40
Da Nang 1 h 50
Philippines Manille 2 h 10
Indonésie Jakarta 5 h
Denpasar (Bali) 5 h 10
Singapour Singapour 4 h
Thaïlande Bangkok 2 h 50
Phuket 3 h 30
Chiang Mai 3 h
Cambodge Phnom Penh 2 h 40
Malaisie Kuala Lumpur 3 h 50
Myanmar (Birmanie) Yangon (Rangoun) 3 h 10
Népal Katmandou 5 h
Inde Mumbai 6 h 20
Delhi 5 h 50
Australie Sydney 5 h
Melbourne 9 h 10
Perth 7 h 45
Adelaide 8 h 50
Nouvelle-Zélande Auckland 10 h 45

Les trains pour la Chine

Aller à Shenzhen… en métro !

Il est très simple de se rendre en transport public jusqu’en Chine. Vous pouvez ainsi arriver à deux postes frontière de Shenzhen grâce au métro !

  • Luohu : en vous arrêtant à la station Lo Wu (East rail line), vous entrez dans le poste frontière de Luohu. Après avoir passé l’immigration chinoise, vous pouvez directement récupérer la ligne 1 du métro de Shenzhen.
  • Futian : en vous arrêtant à la station Lok Ma Chau (East rail line), vous entrez dans le poste frontière de Futian. Après avoir passé l’immigration chinoise, vous pouvez directement récupérer la ligne 4 du métro de Shenzhen.

La gare de Hung Hom pour les trains pour Guangzhou (Canton), Shanghai et Beijing (Pékin)

À la gare de Hung Hom, il est possible de prendre le train pour ces 3 villes depuis Hong Kong. Vous passerez l’immigration chinoise directement à la gare de Hung Hom.

  • Pour Guangzhou (Canton) : un train circule toutes les heures de 7 h 25 à 20 h. Comptez environ 2 heures de train. Pour en savoir plus… Vous arriverez à la gare de Guangzhou East Railway Station.
  • Pour Shanghai : il n’y a qu’un train par jour pour Shanghai, il part à 15 h 15. Comptez 19 heures de train pour arriver à Shanghai. Pour en savoir plus…
  • Pour Beijing (Pékin) : il n’y a qu’un train par jour pour Beijing, il part à 15 h 15. Comptez 24 heures de train. Pour en savoir plus…

Vous devez vous présenter 45 minutes en avance pour prendre votre train vers la Chine continentale. Notez aussi que les portes d’enregistrement ferment 10 minutes avant le départ. N’arrivez pas à la dernière minute.

Des trains rapides pour Beijing, Shanghai et Guilin depuis Guangzhou ou Shenzhen

En vous rendant à la gare de train de Shenzhen Futian (attention, elle est accessible depuis la station de MTR de Lo Wu, et non depuis le poste frontière de Futian et la station de MTR de Lok Ma Chau), vous pouvez récupérer un train pour Beijing qui fait le trajet vers la capitale chinoise en 8 h 45 au minimum.

Vous pouvez aussi récupérer des trains à grande vitesse pour vous rendre à Beijing ou Shanghai en prenant un train depuis Hong Kong pour Guangzhou East Railway Station. À partir de là, vous devez vous rendre à la gare de Guangzhou South où vous pouvez prendre un train à grande vitesse pour Shanghai et Pékin. Comptez 8 heures pour vous rendre à Beijing et 7 heures pour Shanghai en train à grande vitesse (bullet train).

Depuis Guangzhou South Station, il est aussi possible de prendre des trains pour les stations de train de Guilin West ou Guilin North en 2 h 30 environ ou encore de prendre un train pour Xi’an, en 7 h 40 environ.

Pour rappel, si vous êtes français, il n’est pas possible d’avoir un visa à l’arrivée (hors du visa on arrival limité à la région de Schenzhen). Vous devez en faire la demande au préalable aux autorités chinoises à Hong Kong.

Le train rapide

Un train rapide permet de relier Hong Kong à Guangzhou South Railway station en 48 minutes seulement, ce qui permet ensuite de rejoindre d’autres villes de la Chine continentale comme Pékin ou Shanghai. En savoir plus.

Une carte SIM pour pouvoir voyager aux alentours d’Hong Kong

Depuis Hong Kong, il est possible de vous munir d’une carte SIM pour votre pays de destination avant votre départ. En effet, de nombreuses compagnies de téléphonie mobile proposent des carte SIM vous permettant le roaming (itinérance) dans certains pays voisins de Hong Kong (pas tous). Vous pourriez ainsi avoir accès à Internet pendant votre séjour, sans avoir à vous poser la question de louer une clé3G ou une carte SIM une fois sur place. Ces cartes sont à usage unique (il n’est pas possible de les recharger par la suite) et sont valides quelques jours / semaines selon le type de carte. Attention, les cartes prépayées de Data permettant le roaming ne permettent pas de passer des appels directs. Vous pouvez toutefois utiliser WhatsApp ou encore vos applications mobiles pour pouvoir appeler.

China Mobile propose ainsi des packs de data pour la Corée du Sud, le Japon, Singapour, la Thaïlande, la Malaisie, Taiwan, la Chine ou encore les États-Unis et le Canada. Pour en savoir plus…

Three propose des packs data pour l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Japon, la Corée du Sud, Taiwan, Singapour, l’Indonésie, les Philippines, la Russie la Malaisie ou encore la Thaïlande. Ils proposent même des packs de data pour les États-Unis, le Canada et l’Europe. Pour en savoir plus…

CSL propose des packs pour la Malaisie, Macau, la Thaïlande, Taiwan, la Corée du Sud, la Thaïlande, les Philippines, Singapour ou encore la Chile. Ils disposent aussi d’un pack USA, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande. Pour en savoir plus…

SmarTone propose des packs data pour la Chine, Macau, le Japon, Taiwan, Singapour, la Malaisie, l’Indonésie, la Corée du Sud, la Thaïlande, l’Europe, les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Pour en savoir plus…

D’après nos recherches, il semble que sur ce secteur, Three soit la compagnie qui propose les offres les moins chères. Mais n’hésitez pas à comparer les différentes compagnies (notamment leurs offres spéciales).

Notez que la Chine restreint les accès à Internet, y compris sur votre mobile. Il pourrait ainsi être compliqué d’utiliser Facebook, Google, Google Maps ou encore Gmail, et plus généralement les appareils Android, pendant votre séjour en Chine.

Chapitre précédent Chapitre suivant
Pvtistes.net

L'équipe de pvtistes.net vous informe depuis 2005 sur tous les aspects d'un PVT et vous accompagne dans vos projets de mobilité à l'international !

The pvtistes.net team has been around since 2005, guiding thousands of young adults through all aspects of their working holiday!

Ajouter à mes favoris
5
2 avis

Connectez-vous pour pouvoir voter.

(3)Commentaires

Alexandre I |
La ligne régulière qui y va n'a ouvert qu'il y a quelques mois. Avant il fallait au mieux passer par Okinawa, voire aller à Taiwan et prendre un ferry. J'y suis allé en 2010, c'est le paradis sur terre. Ils ont même un Club Med avec tous les jours des passages de raies manta en face de la plage.
{{likesData.comment_1128331.likesCount}}
Marie I |
Message de mars2012hk
Damned... Si on commence à parler d'Ishigaki ici, c'est le début de la fin!
J'ai découvert ce lieu par hasard en faisant mes recherches pour les compagnies aériennes. Je veux tellement y aller !
Ça m'étonne car en 2 ans à Hong-Kong, je n'en avais jamais entendu parler.
Alexandre I |
Damned... Si on commence à parler d'Ishigaki ici, c'est le début de la fin!