Le PVT à Hong Kong : astuces et infos pratiques

Chapitre 3 : Santé / Hygiène

Date de publication : 22-06-2017

Auteur

Marie

Santé / Hygiène 

L’eau du robinet est-elle potable ? 

L’eau est suffisamment traitée à Hong Kong. Au moment où elle arrive au bas de votre immeuble, même si elle a un goût chloré, l’eau de Hong Kong est tout à fait buvable et potable.

Toutefois, les canalisations de votre immeuble pourraient ne pas convenir à la consommation de l’eau du robinet. Des tuyaux en acier galvanisés non doublés, qui seraient rouillés, peuvent rendre l’eau impropre à la consommation. Renseignez-vous auprès du management de votre immeuble pour savoir si l’eau est consommable directement au robinet. En cas de doute, vous pouvez toujours la faire bouillir à l’aide d’une bouilloire. Au moins, vous n’aurez plus le goût du chlore.

Vaccinations 

Aucune vaccination n’est obligatoire à Hong Kong. Néanmoins, il pourrait être utile de vérifier que vous êtes à jour pour vos vaccins DTP (Diphtérie, tétanos, polio) et ROR (rougeole, oreillons, rubéole). Vous pourriez aussi vous faire vacciner contre l’hépatite A et la typhoïde.

Accès aux soins

En tant que titulaire d’une carte d’identité hongkongaise (Hong Kong ID card), vous bénéficiez des tarifs subventionnés dans les hôpitaux et les centres médicaux publics, au même titre que n’importe quel résident de Hong Kong. Ainsi, une consultation avec un médecin dans des cliniques publiques coûte 50 $HK pour un résident quand elle coûte 445 $HK pour un touriste. Pour une admission aux urgences, comptez 180 $HK pour un résident, mais 1 230 $HK pour un touriste. Pour en savoir plus sur les tarifs.

Notez au passage que vous n’avez pas besoin de vous rendre à l’hôpital pour soigner votre vilaine toux ou un gros rhume. Vous pouvez aller voir un médecin généraliste en cabinet privé ou vous pouvez aussi vous rendre dans des centres médicaux (parfois au sein même des hôpitaux) qui s’appellent des « General Out-Patient Clinics« . Attention toutefois aux délais d’attentes. Vous avez la possibilité de prendre rendez-vous par téléphone pour un créneau dans les prochaines 24 heures. Sans rendez-vous, il est recommandé de vous rendre tôt dans l’un des centres et espérer avoir une place qui se libère. À votre arrivée, vous devez dans tous les cas vous enregistrer et payer des frais d’enregistrement. Ayez votre carte d’identité hongkongaise avec vous pour bénéficier des tarifs subventionnés ! Vous pouvez même consulter des spécialistes dans des centres spécifiques (mais là, attention aux très longs délais d’attente, il vaut mieux parfois se tourner vers des spécialistes dans le privé si votre assurance PVT vous rembourse ces soins).

Remarque : ces « avantages » ne vous dispensent pas de rester couvert par l’assurance que vous deviez obligatoirement avoir lors de votre demande de PVT Hong Kong. Si dans les établissements publics, la santé coûte très peu chère (mais ces établissements ont aussi leurs défauts, comme de nombreuses heures d’attente et un traitement des patients efficace, mais un peu déshumanisé), il n’en est pas de même si vous consultez des médecins dans le secteur privé ou si vous allez dans un hôpital ou une clinique privée qui ne sont pas subventionnés. D’autres frais comme un rapatriement ne sont pas pris en charge par les autorités hongkongaises (ou les autorités françaises, d’ailleurs). Et puis, votre assurance rembourse les frais payés dans les hôpitaux et les centres médicaux publics et privés (selon les conditions de contrat proposées par votre assurance).

Pour retrouver le témoignages d’Aurélie, une PVTiste qui a « testé » un passage à l’hôpital, c’est par ici.

Les personnels des hôpitaux de Hong Kong sont très compétents. La plupart parle très bien anglais et beaucoup de professionnels ont été formés à l’étranger (notamment aux États-Unis, au Canada, en Australie ou en Europe). Les principales différences entre un hôpital public et une clinique privée sont le temps de prise en charge (souvent très long pour une situation non urgente dans un hôpital public) et le niveau de confort (qui est plus élevé dans les hôpitaux privés).

Le numéro d’urgence

Le numéro d’urgence à Hong Kong est le 999 pour contacter l’ensemble des services d’urgence (ambulance, police, pompiers…).

Toilettes publiques et toilettes de centre commerciaux 

Il y a de nombreuses toilettes publiques présentes dans Hong Kong. Elles sont généralement propres par rapport à d’autres pays comme la France, et nettoyées au moins 2 fois par jour. Prévoyez quand même un mouchoir s’il n’y a plus de papier hygiénique. Les toilettes dans les centres commerciaux et les grands hôtels sont le plus souvent d’un niveau largement supérieur. Et ça tombe bien, les centres commerciaux, il y en a partout !

Ramassage des ordures ménagères 

Les poubelles sont enlevées tous les jours à Hong Kong. De nombreux buildings disposent d’un système de vide-ordure (pensez à bien fermer vos sacs-poubelles) ou d’un local poubelles où vous pouvez entreposer vos déchets.

Dans certains immeubles, aucun système de collection des déchets n’est mis en place. Les poubelles des habitants de l’immeuble sont déposés le plus souvent à côté des grosses poubelles oranges, quand bien ces personnes s’exposent à des amendes de la part de la municipalité (1 500 $HK). Toutefois, tous les quartiers disposent de centres de collections de déchets. Si votre immeuble ne dispose pas d’un système de collection, c’est là-bas que vous devez aller les déposer. Pour retrouver ceux situés le plus près de chez vous.

Concernant le tri sélectif, il reste très très limité à Hong Kong. La plupart des immeubles n’en proposent pas. Il existe toutefois des poubelles de tri disséminées dans tout Hong Kong où vous pouvez déposer vos canettes et boîtes de conserve (cans), du plastique et des papiers/cartons/magazines.

Pour le verre, c’est là aussi un peu compliqué. Un certain nombre d’immeubles disposent d’un programme de recyclage du verre, mais ça n’est pas le cas partout (renseignez-vous auprès des gestionnaires de l’immeuble). À l’extérieur, il n’existe pas ou peu de poubelles à verre. Des associations proposent leurs services à des entreprises. Pour les particuliers qui ne disposent pas d’un programme de recyclage du verre dans leur immeuble, voici une liste des lieux où se trouvent des poubelles pour le verre (avec un nombre limité d’indications pour trouver lesdites poubelles malheureusement…).

Pour en savoir plus…

Chapitre 3 sur 13

Évaluation de l'article

5/5 (1)

3 Commentaires

Alexandre
93 163
La ligne régulière qui y va n'a ouvert qu'il y a quelques mois. Avant il fallait au mieux passer par Okinawa, voire aller à Taiwan et prendre un ferry. J'y suis allé en 2010, c'est le paradis sur terre. Ils ont même un Club Med avec tous les jours des passages de raies manta en face de la plage.
Marie
9.9K 32.9K
Message de mars2012hk
Damned... Si on commence à parler d'Ishigaki ici, c'est le début de la fin!
J'ai découvert ce lieu par hasard en faisant mes recherches pour les compagnies aériennes. Je veux tellement y aller !
Ça m'étonne car en 2 ans à Hong-Kong, je n'en avais jamais entendu parler.
Alexandre
93 163
Damned... Si on commence à parler d'Ishigaki ici, c'est le début de la fin!

Articles recommandés