Que faire en cas de tremblement de terre au Japon ?

Chapitre 1 : Les séismes au Japon, petite histoire

Date de publication : 09-07-2018

Auteur

Mylène


Comme vous le savez sans aucun doute, le Japon est en proie à des phénomènes naturels inédits sous nos contrées : typhons et séismes font partie du quotidien ici.

Nous allons plus particulièrement nous pencher sur les tremblements de terre dans cet article, car c’est probablement une des préoccupations premières des PVTistes Japon et de leurs proches en France. Un homme averti en vaut deux, après avoir lu ce résumé, vous n’aurez plus de craintes à avoir !

Les séismes au Japon, petite histoire

Le Japon est situé dans une zone à forte activité sismique, la « ceinture de feu du Pacifique ». De ce fait, la terre tremble tous les jours ici, mais la grande majorité de séismes est d’intensité si faible qu’on ne les ressent pas. Il y a un un séisme moyen (ressenti par la population mais qui n’entraîne pas ou très peu de dégats matériels) environ tous les trois mois quelque part dans le pays, et un séisme fort plus aléatoirement.

Le Japon a toujours connu les séismes, d’ailleurs il existe plusieurs légendes pour les expliquer. La plus connue est celle de Namazu, le terrible poisson-chat.

Namazu

Cette légende du 17e siècle veut que le Japon repose sur le dos de Namazu, un gigantesque poisson-chat qui vit dans la vase au fond de l’océan. Namazu passe le plus clair de son temps à dormir mais à chaque fois qu’il se réveille, il bouge et provoque un tremblement de terre. Ainsi le dieu Kashima, le seul à pouvoir le contrôler, doit en permanence maintenir Namazu avec son épée et bloquer sa tête sous une pierre. Mais quand Kashima relâche sa garde et s’assoupit, Namazu tente de s’échapper et un séisme éclate… Les fans de Pokémon reconnaîtront d’ailleurs dans son portrait celui de Barbicha dont le nom en version japonaise est… Namazun !

Le poisson-chat est ainsi le symbole des séismes dans le pays et l’on dit aussi que lorsque les poissons-chats se comportent bizarrement, un tremblement de terre se prépare (ils seraient capables de le sentir avant tout le monde…).

Les derniers séismes dans toutes les mémoires sont ceux de Kobe en 1995 ,et du Tohoku en 2011 qui a entraîné un tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima. Les pertes humaines ont été terribles et le pays en a retenu des leçons sur la prévention, la mise en place des secours. Séismes et tsunamis sont indissociables, fort heureusement, les tsunamis bien plus meurtriers sont aussi beaucoup plus rares au Japon.

Le Japon se prépare aujourd’hui au « big one », un tremblement de force 7 sur l’échelle de Shindo qui devrait toucher Tokyo dans les 30 ans. L’échelle de Richter n’est pas utilisée au Japon, l’échelle de Shindo mesure, elle, la secousse ressentie.

Échelle de Shindo Ressenti par la population
0 Aucun ressenti
1 Certaines personnes sensibles peuvent sentir un léger tremblement (en étant à l’intérieur)
2 Plusieurs personnes ressentent un léger tremblement (en étant à l’intérieur) et certaines choses bougent légèrement (lustres par exemple)
3 La majorité des gens ressent un tremblement (en étant à l’intérieur) et les objets légers bougent légèrement (la vaisselle dans les placards)
4 Les gens qui dorment sont réveillés par les secousses. Les gens qui marchent dans la rue les ressentent aussi. Les choses instables dans la maison peuvent tomber
5 faible Les secousses peuvent vous faire perdre l’équilibre. Les meubles bougent et les livres ou la vaisselle tombent des étagères. Les vitres des fenêtres peuvent se briser.
5 élevé Il est difficile de rester debout sans se tenir à quelque chose. Les meubles plus lourds risquent de tomber (placards et distributeurs de boisson dans la rue). Les conducteurs n’arrivent plus à tenir leur volant droit.
6 faible Il est impossible de rester debout sans se tenir à un mur ou un meuble. Les meubles bougent ou tombent. Les toitures et fenêtres peuvent être endommagées.
6 élevé Il est impossible de rester debout. Les objets les plus lourds tombent tous. Les portes et fenêtres risquent d’être déformés et obstrués car la structure de l’immeuble a bougé. Les toits des logements anciens risquent de s’écrouler
7 Les hommes ne peuvent plus contrôler leurs mouvements et suivent les secousses. Tout – ou presque – tombe dans la maison ou dans la rue. Des fissures apparaissent au sol et des glissements de terrain ont lieu. Les bâtiments n’étant pas aux normes sismiques peuvent s’effondrer.

À la différence des autres pays touchés par des séismes, le bilan humain est toujours relativement léger au Japon, pourquoi ? Tout simplement, parce que le pays est ultra-préparé. Les Japonais sont entraînés dès l’école primaire à adopter les bons réflexes, les bâtiments et les infrastructures ont été construits en tenant compte du risque sismique. Ainsi, au lieu de s’effondrer comme des châteaux de cartes, on voit les grattes-ciel tanguer – de façon impressionnante parfois – mais rester debout.

Sachez donc que même si vous êtes dans un des pays avec le plus fort risque sismique au monde, c’est aussi LE pays où vous êtes le plus en sécurité pendant ces événements car le pire a été envisagé.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Articles recommandés