Travailler en Corée du Sud : CV, lettre de motivation et entretien !

Chapitre 3 : L’entretien d’embauche : mieux vaut prévenir...

Date de publication : 22-10-2017

Auteur

Morgane

L’entretien d’embauche : mieux vaut prévenir…

Vous avez envoyé votre CV à des dizaines d’entreprises et avez enfin décroché un entretien ! Félicitations !

Si vous êtes toujours en France, le premier entretien se déroulera très certainement sur Skype. Mais nous allons partir du principe que vous êtes déjà en Corée.

Mieux vaut être au courant et s’attendre “au pire” plutôt que d’être surpris.
En effet, même si une embauche dans une petite entreprise peut se passer de manière assez informelle autour d’un verre de soju (oui oui), il faut s’attendre à quelque chose d’un peu plus costaud pour les PME et les grosses entreprises. Comme les candidats sont parfois nombreux, les entretiens se déroulent souvent en plusieurs étapes, trois en général. Mieux vaut s’y préparer un peu psychologiquement…

Premier entretien

C’est l’entretien suicide. Le truc bien stressant, le mauvais moment à passer (but you can do it!). Il s’agit généralement d’un entretien groupé ou “group interview”. Vous pouvez être à deux comme à dix. Un travail de groupe vous sera parfois demandé, que vous devrez ensuite présenter devant une audience (d’autres candidats). S’ensuivra un entretien avec des questions plus classiques, mais toujours devant vos camarades.
Durant toute votre présence, vous serez observé par les examinateurs, même durant les temps de pause et de préparation afin qu’ils puissent vérifier votre cohésion avec le groupe. Donc un conseil, ne jouez pas les anti-sociaux !

Deuxième entretien

C’est l’entretien standard. Celui durant lequel on va vous demander de parler de vous, de vos motivations, mais aussi de ce que vous connaissez de l’entreprise et ce que vous pouvez lui apporter. Bref, un entretien “banal”. Sauf que vous ne serez généralement pas 2, mais 3 ou 4 (voire plus), puisque le responsable RH sera accompagné de plusieurs “managers”. Il y en a généralement un qui pose les questions, l’autre qui observe et le troisième prend des notes. Mais comme on dit, plus on est de fous, plus on rit ! Non ? Non… ok.

Troisième entretien

C’est l’entretien de formalité. Si vous êtes arrivé jusque là, félicitations (vous êtes un warrior), c’est presque dans la poche ! C’est le moment de rencontrer le directeur ou le PDG de la boîte en face-to-face. Mais pas de stress, il vous reposera généralement les mêmes questions qu’à l’entretien précédent et d’autres un peu plus légères et personnelles du style : vous aimez vivre en Corée ? Est-ce que vous aimez boire ? Quelles sont vos passions ? Vous avez une petite copine ? (ça peut parfois même devenir un peu gênant…)

Les 5 commandements de l’entretien

Derniers petits conseils avant de vous laisser barboter dans le grand bain ! Parce qu’on ne pense pas toujours à tout… même quand ça coule de source.

Sur l’entreprise tu te renseigneras

Ne débarquez pas comme un cheveu sur la soupe. Il faut montrer un réel intérêt pour l’entreprise dans laquelle vous postulez. Quitte à passer un peu de la pommade. N’hésitez pas à potasser un peu avant votre entretien pour ne pas vous retrouver dans une situation gênante.

Propre et bien apprêté tu seras

Ça coule de source, mais l’apparence joue un rôle primordial en Corée (encore plus que chez nous en Occident). On attend d’un homme qu’il soit tiré à quatre épingles, bien coiffé, rasé, et qu’il ait les ongles soignés, et d’une femme qu’elle soit féminine et pas trop maquillée (en terme de rendu en tout cas).

La main de ton interlocuteur tu ne serreras pas

Sauf dans le cas où c’est votre interlocuteur qui initie le mouvement.
Pour saluer votre chef ou vos collègues, inclinez simplement votre corps légèrement en avant. Normalement, plus la hiérarchie est haute, plus il faut s’incliner. Attention au lumbago !

Avec tes cartes de visite tu viendras

Idéalement avec vos coordonnées en anglais et en coréen (recto/verso).
En Corée, il est de coutume d’échanger sa carte de visite lorsque l’on rencontre quelqu’un pour la première fois (que ce soit une rencontre amicale ou professionnelle). Cela pose le statut de la personne et donne des informations importantes sur elle. Lors d’un recrutement, présentez votre carte en premier, avec les deux mains, en inclinant légèrement la tête. Votre interlocuteur devrait faire de même.

Humble tu resteras

Ne confondez pas confiance en vous et arrogance. Les Coréens aiment l’humilité et l’attendent de vous, SURTOUT si vous êtes d’un rang hiérarchique inférieur, ce qui est le cas en tant que postulant. N’en faites pas trop lorsque vous parlez de vous et gardez un minimum de distance et de retenue.

Voici plus de détails sur comment se comporter au travail.

Enfin, donnez simplement le meilleur de vous-même et dites-vous que si ça ne fonctionne pas cette fois, ça sera pour la prochaine ! Quoi qu’il en soit, vous serez déjà bien équipé et informé et ça, c’est déjà un excellent début !

Maintenant, tous à vos CV !

Chapitre 3 sur 3

Évaluation de l'article

5/5 (1)

3 Commentaires

Marion
3 10
Bonjour !

Je n’arrive pas à voir la lettre de présentation (자기소개서)

Pouvez vous m’aider ?
Muriel
10.2K 21.6K
Bonjour,
Message de MarionC29
Alors j’ai déjà vu le poste concernant le CV coréen mais il ne répond pas à toutes mes questions .
J'y ai tout de même déplacé ton post : mieux vaut compléter une discussion existante que de créer un nouveau sujet par personne (surtout quand ledit nouveau sujet n'est pas au bon endroit sur le forum )
Marion
3 10
Bonjour à tous !

Alors j’ai déjà vu le poste concernant le CV coréen mais il ne répond pas à toutes mes questions ...

Alors j’ai fait mon Cv en anglais et je voudrais garder la même mise en forme que pour mon Cv coréen, est-ce que cela peut choquer ? Ou est-ce que je dois vraiment faire le CV basique coréen ?

Mon CV en anglais ressemble à ma pièce jointe ...

Merci de votre aide !!! 😁

Articles recommandés