1. #21
    Avatar de AymerickC
    Aymerick 34 ans

    Location
    23210 Bénévent-l'Abbaye, France
    Messages
    1
    Likes reçus
    0
    est ce que le woofing peut etre considéré comme travail comme il faut travailler un an sur les deux ans de pvt pour faire une demande de resisdence permenante ..

  2. Air Canada : billet avec 2 bagages et modifiable

    Air Canada et pvtistes.net proposent une offre aux étudiants et aux travailleurs temporaires au Canada qui vous permet de bénéficier d'un billet d'avion incluant 2 bagages, modifiable et (sous conditions) annulable.

    Plus d'infos...
  3. #22
    Avatar de murielj
    Muriel 38 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    20 654
    Likes reçus
    9 741
    Bonjour,
    Message de AymerickC
    est ce que le woofing peut etre considéré comme travail comme il faut travailler un an sur les deux ans de pvt pour faire une demande de resisdence permenante ..
    Alors, non, il n'est pas forcément nécessaire de travailler un an sur les deux ans de PVT pour faire une demande de résidence permanente et, pour les processus de RP où il est demandé une année en emploi à temps plein, non, le wwoofing ne rentre pas dans les critères (ce n'est ni un empoi en tant que tel ni, par principe, à temps plein)
    Je t'invite à prendre le temps de lire ceci : Guide des programmes de résidence permanente au Canada - pvtistes.net pour comprendre les différentes façon de demander une résidence permanente.

  4. #23
    Avatar de Flavie2708
    30 ans

    Location
    Carentan, France
    Messages
    27
    Likes reçus
    3
    Message de Helene
    Sauf soucis particuliers, oui! En tout cas, c’est celle que j’avais et pas de souci durant mes 7 mois au Canada dont 4 en helpX.

    Tu étais en PVT pour faire ce woofing ?

  5. #24
    Avatar de FlaV4
    Fla 35 ans

    Location
    Annecy, France
    Messages
    19
    Likes reçus
    2
    Bonjour,
    J'ai besoin de vos lumières...
    En septembre 2021, mon PVT se termine et j'ai aucune envie de rentrer en France tout de suite. A cause du covid, j'ai pas pu profiter pleinement de mes 2 ans de permis. Je souhaite donc rester encore un peu car j'aimerai explorer l'ouest, y faire du volontariat/bénévolat afin de pas trop dépenser, rencontrer du monde et découvrir.
    Puis je rester sur le sol Canadien après mon pvt et enchaîner mon périple vers l'ouest?

    merci pour vos retour

  6. #25
    Avatar de boreale22
    Justine 19 ans

    Location
    27560 LIEUREY
    Messages
    5
    Likes reçus
    0
    Message de Marie
    Bonjour Marianne,

    Alors si tu arrives au Canada et que tu dis que tu vas faire du WWOOFing pendant 6 mois, clairement, l’agent d’immigration te remettra directement dans un avion.

    Les agents se basent sur quatre facteurs :
    - les motivation de la personne bénévole (que vient-elle faire au Canada)
    - Le temps passé chez un hôte (combien de temps cette personne va passer chez un hôte)
    - Quelles sont les caractéristiques de l’exploitation où la personne bénévole se rend ?
    - Est-ce que le bénévole prend l’emploi d’une personne ?


    Les motivations pour le séjour :

    Il ne faut pas que le bénévolat dans une ferme agricole soit le but principal de ton séjour. D’après ce que tu dis, c’est le cas, donc dans l’absolu, tu n’aurais pas le droit de venir avec un statut de touriste alors que le but de ton séjour est de faire 6 mois de WWOOFing.
    Sur le site de l’immigration néo-zélandaise, il est expliqué que « l’étranger doit avoir d’autres projets pour la majeure partie de son séjour au Canada. Il faut que le bénévolat soit une activité secondaire (accessoire) par rapport à la raison principale du séjour (faire du tourisme, rendre visite à des parents ou des amis, etc.) »
    Programme de mobilité internationale : Travailler sans permis de travail ? Évaluation du travail agricole

    Donc partir 6 mois en touriste pour faire du WWOOFing pendant 6 mois : ça n’est pas légal.

    Le temps passé chez un hôte :

    Toujours sur les documents de l’immigration, il est expliqué que la personne ne droit pas rester plus de 4 semaines dans une même ferme, autrement, il lui faudrait un permis de travail. Donc en gros, tu ne peux pas envisager de faire du WWOOFng dans une même ferme pendant plus de 4 semaines. Ca n’est pas permis : « Toutefois, si la période de travail dans la ferme doit dépasser quatre semaines, un permis de travail est requis »

    Le type de ferme dans lequel le/la bénévol(e) se rend :

    Pour ceux qui souhaitent faire du bénévolat dans le cadre d’un travail agricole, il faut savoir qu’ils font la distinction entre une ferme commerciale et une ferme non commerciale (comme expliqué dans l’article en fait). Si tu arrives dans une ferme où genre il y a pas mal d’autres WWOOFers, qu’ils vent une partie de leur production dans des supermarchés ou ce genre de choses, tu es dans une ferme commerciale.

    Pareil, si tu vas faire du bénévolat dans un gîte, dans un lieu dévolu à l’éco-tourisme ou ce genre de choses, alors là, tu es dans une entreprise commerciale (et donc tu n’as absolument pas le droit d’y faire du bénévolat sans permis de travail. Idem, si l’exploitation est « trop grande (genre 80 hectares), la ferme n’est plus considérée comme une ferme non commerciale.

    Le/la bénévole va-t’elle prendre la mission qui aurait pu être fait par un employé rémunéré.

    Est-ce que la ferme a déjà employer des gens (pas forcément étrangers) auparavant ? Est-ce que ces personnes étaient rémunérées ?
    Si l’agent voit que la ferme a déjà eu recours à des travailleurs rémunérés, mais que ça n’est plus le cas alors qu’ils font désormais venir des WWOOFers chez eux, alors les bénévolent sont en concurrence avec des travailleurs rémunérés… Et là, ça n’est pas non plus permis.

    Du coups, est-ce que ton entrée au Canada dépend du bon vouloir de l’agent à l’immigration : Oui et non.
    Si tu ne peux pas respecter ces 4 facteurs (genre ton but principal est de faire du WWOOFing, tu comptes passer 2 mois chez un hôte ou des choses comme ça), alors ça ne dépend pas de son bon vouloir, mais les consignes qu’il a reçues de son côté ne lui permettent pas de te faire entrer au Canada en tant que touriste puisque ton séjour nécessite un permis de travail. Il existe donc des motifs objectifs qui pourraient conduire un agent à te refuser l’entrée en tant que touriste.

    Toutefois, pour certains éléments, c’est vrai que l’appréciation de l’agent lui-même est particulièrement importante : est-ce qu’il juge que telle ou telle ferme est commerciale ou non est en effet laissé à l’appréciation de l’agent à l’entrée. Mais bon, dans tous les cas (que tu entres avec un statut de touriste, ou un permis de travail, ou un permis de stage ou un permis d’étude, la décision finale de te faire entrer au Canada dépend toujours de l’appréciation du douanier.

    Bonjour,

    pour les 4 critères nécessaires pour partir en touriste et faire du bénévolat:

    1/ Le bénévolat ne doit pas être la raison principale de votre séjour au Canada. Vous devez avoir prévu d’autres choses à faire pendant votre séjour. ==> donc du tourisme , projet de voyage obligatoire dans le cadre de mes études de découverte avec un dossier à rendre en anglais et exposé en anglais devant la promo , en rentrant en France-projet de partenariat avec la presse locale en France pour raconter mon expérience

    2/ Le bénévolat au sein d’une même ferme ne doit pas excéder 4 semaines. ==> pas de bénévolat dans une ferme mais avec une association qui "défend, éduque et mène des recherches sur les enjeux environnementaux du Yukon", et qui prend des bénévoles

    3/ Le bénévolat ne doit pas constituer une activité concurrentielle et doit être à temps partiel : vous ne devez pas prendre l’emploi qu’un Canadien ou qu’un résident permanent au Canada pourrait faire en étant rémunéré. ==> voilà leur offre de bénévolat : "Les bénévoles prêtent main-forte à tous nos travaux"

    4/ (dans le cas d’un volontariat dans une ferme) Le bénévolat doit être fait dans une ferme « familiale », c’est-à-dire non commerciale, définie ainsi : « où la famille qui vit sur la ferme fournit la plupart du capital et de la main-d’œuvre, et où la production agricole vise à subvenir aux besoins de base de la famille et génère peu d’excédents que la famille peut vendre pour générer des profits. Cette forme d’activité agricole est communément appelée agriculture « de subsistance », « d’agrément » ou « familiale ». Elle diffère ainsi de la ferme commerciale car son but n’est pas de réaliser des profits. Si le propriétaire compte réaliser des profits, ça n’est pas une ferme familiale.==> pas de bénévolat dans une ferme

    par contre je cherche à être hébergée par une famille pour vraiment m'intégrer dans la vie des habitants

    dans ce cas il faudrait un courrier de l'école ? un courrier de l'association ? un courrier de la famille ? pour justifier tout cela
    et je pourrais partir en touriste sans passer par le tirage au sort ?

  7. #26
    Avatar de boreale22
    Justine 19 ans

    Location
    27560 LIEUREY
    Messages
    5
    Likes reçus
    0
    Message de Marie
    Bonjour Marianne,

    Alors si tu arrives au Canada et que tu dis que tu vas faire du WWOOFing pendant 6 mois, clairement, l’agent d’immigration te remettra directement dans un avion.

    Les agents se basent sur quatre facteurs :
    - les motivation de la personne bénévole (que vient-elle faire au Canada)
    - Le temps passé chez un hôte (combien de temps cette personne va passer chez un hôte)
    - Quelles sont les caractéristiques de l’exploitation où la personne bénévole se rend ?
    - Est-ce que le bénévole prend l’emploi d’une personne ?


    Les motivations pour le séjour :

    Il ne faut pas que le bénévolat dans une ferme agricole soit le but principal de ton séjour. D’après ce que tu dis, c’est le cas, donc dans l’absolu, tu n’aurais pas le droit de venir avec un statut de touriste alors que le but de ton séjour est de faire 6 mois de WWOOFing.
    Sur le site de l’immigration néo-zélandaise, il est expliqué que « l’étranger doit avoir d’autres projets pour la majeure partie de son séjour au Canada. Il faut que le bénévolat soit une activité secondaire (accessoire) par rapport à la raison principale du séjour (faire du tourisme, rendre visite à des parents ou des amis, etc.) »
    Programme de mobilité internationale : Travailler sans permis de travail ? Évaluation du travail agricole

    Donc partir 6 mois en touriste pour faire du WWOOFing pendant 6 mois : ça n’est pas légal.

    Le temps passé chez un hôte :

    Toujours sur les documents de l’immigration, il est expliqué que la personne ne droit pas rester plus de 4 semaines dans une même ferme, autrement, il lui faudrait un permis de travail. Donc en gros, tu ne peux pas envisager de faire du WWOOFng dans une même ferme pendant plus de 4 semaines. Ca n’est pas permis : « Toutefois, si la période de travail dans la ferme doit dépasser quatre semaines, un permis de travail est requis »

    Le type de ferme dans lequel le/la bénévol(e) se rend :

    Pour ceux qui souhaitent faire du bénévolat dans le cadre d’un travail agricole, il faut savoir qu’ils font la distinction entre une ferme commerciale et une ferme non commerciale (comme expliqué dans l’article en fait). Si tu arrives dans une ferme où genre il y a pas mal d’autres WWOOFers, qu’ils vent une partie de leur production dans des supermarchés ou ce genre de choses, tu es dans une ferme commerciale.

    Pareil, si tu vas faire du bénévolat dans un gîte, dans un lieu dévolu à l’éco-tourisme ou ce genre de choses, alors là, tu es dans une entreprise commerciale (et donc tu n’as absolument pas le droit d’y faire du bénévolat sans permis de travail. Idem, si l’exploitation est « trop grande (genre 80 hectares), la ferme n’est plus considérée comme une ferme non commerciale.

    Le/la bénévole va-t’elle prendre la mission qui aurait pu être fait par un employé rémunéré.

    Est-ce que la ferme a déjà employer des gens (pas forcément étrangers) auparavant ? Est-ce que ces personnes étaient rémunérées ?
    Si l’agent voit que la ferme a déjà eu recours à des travailleurs rémunérés, mais que ça n’est plus le cas alors qu’ils font désormais venir des WWOOFers chez eux, alors les bénévolent sont en concurrence avec des travailleurs rémunérés… Et là, ça n’est pas non plus permis.

    Du coups, est-ce que ton entrée au Canada dépend du bon vouloir de l’agent à l’immigration : Oui et non.
    Si tu ne peux pas respecter ces 4 facteurs (genre ton but principal est de faire du WWOOFing, tu comptes passer 2 mois chez un hôte ou des choses comme ça), alors ça ne dépend pas de son bon vouloir, mais les consignes qu’il a reçues de son côté ne lui permettent pas de te faire entrer au Canada en tant que touriste puisque ton séjour nécessite un permis de travail. Il existe donc des motifs objectifs qui pourraient conduire un agent à te refuser l’entrée en tant que touriste.

    Toutefois, pour certains éléments, c’est vrai que l’appréciation de l’agent lui-même est particulièrement importante : est-ce qu’il juge que telle ou telle ferme est commerciale ou non est en effet laissé à l’appréciation de l’agent à l’entrée. Mais bon, dans tous les cas (que tu entres avec un statut de touriste, ou un permis de travail, ou un permis de stage ou un permis d’étude, la décision finale de te faire entrer au Canada dépend toujours de l’appréciation du douanier.

    une petite précision , ce serait pour une mois et demi maxi

Page 2 sur 2 12