1. #1
    Avatar de separti
    jean-baptiste 31 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    6
    Likes reçus
    2
    Si toi aussi tu souhaites partager ton expérience de PVT comme J-B, alors rends-toi vite sur cette page et raconte-nous ton aventure : Partage ton expérience PVT sur pvtistes.net ! - pvtistes.net

    [Récit d'un pvtiste par @separti]

    Peux-tu te présenter en quelques mots ?
    Je m'appelle J-B, je suis actuellement en PVT au Canada et j'y suis arrivé durant l'année de mes 29 ans.

    Pourquoi cette envie de partir en PVT ?
    En allant travailler à l'étranger, j'ai rencontré des personnes qui étaient sur place en service civique, c'est de là que l'idée est née au fond de moi. Il serait alors possible d'aller faire des séjours à l'étranger et de pouvoir travailler, je me suis alors penché sur les options possibles et c'est là que j'ai découvert le PVT. A quelques mois près de mon meilleur ami qui venait de faire la demande du PVT Nouvelle Zélande. J'ai trouvé le concept vraiment intéressant. De plus, je n'avais pas vraiment d'attache en France et pas de travail régulier. Finalement, est ce que l'envie de partir n'était pas de fuir une situation un peu bancale en France ? Une chose est sûre, c'est qu'il fallait que je le fasse maintenant, par la contrainte de l'âge certes, mais plus en me disant que c'est pas à 60 ans que je ferais ça. Quoique

    Pourquoi avoir choisi ce pays ?
    A vrai dire il y a plusieurs pays qui m'attiraient dans le PVT, mais mon choix s'est porté sur le Canada pour deux raisons : la première c'est le fait que pas mal de monde en parle en France et ça me donnait envie. La seconde qui a plus orienté la rapidité de mon choix, c'est le fait que mon frère était là-bas depuis quelques années pour ses études. Je n'étais jamais allé le voir au Québec, du coup je me suis dis que ça serait une bonne option avant qu'il ne reparte mais aussi de profiter du pays comme un citoyen lambda. J'ai finalement pu passer un an où il était encore dans le pays, trop chouette !!

    Peux-tu nous raconter ton aventure en tant que pvtiste ? (Arrivée, logement, travail, voyage, amis, etc.)
    Je suis parti en janvier 2018. Comme je le disais auparavant mon frère étant sur place, mon arrivée n'a pas été trop compliquée en terme de logement, de mise au goût du pays etc. J'ai passé les 10 premiers jours chez mon frère, le temps de faire les papiers et de m'habituer au froid. Un peu de galère avec la valise dans les rues de Montréal avec la neige !! De la j'avais trouvé un Woofing sur Montréal dans une auberge de jeunesse : premier Woofing pour ma part, logé au pied du parc Lafontaine (top pour les patins en hiver). C'était très chouette car j'ai pu rapidement faire des connaissances et découvrir la ville. Je devais y rester 6 semaines, finalement j'en ai fait 10. La découverte de Montréal en hiver s'est plutôt bien passée : bon je restais pas dehors pour prendre des photos une demi-journée ! Finalement j'ai vécu ma première fin d'hiver québécois sans trop de souci et j'étais plutôt content de mon expérience.

    La bonne surprise c'est qu'à l'auberge, j'ai entendu parler de travail pour l'été, et ayant fait mes preuves il m'ont direct pris. Au départ, je pensais chercher dans mon domaine (designer) mais j'ai fait le choix de prendre des jobs que je n'aurais jamais fait normalement. On était en avril et je commençais en juin : j'avais alors du temps devant moi pour faire autre chose. Le hic c'est que je devais trouver un appart pour mon retour sur Montréal car je travaillais tout l'été. Je me suis mis en quête avant de partir de trouver un appart, finalement j'ai fait 3 visites de coloc et j'ai dû partir sans avoir de réponses et en me disant que je chercherai en rentrant. La dernière visite était la mieux et le courant était vraiment passé mais j'étais le premier à visiter, il fallait attendre... Je suis monté vers baie Saint Paul pour un Woofing dans une ferme de moutons, nourri / logé. Super nouvelle expérience, je découvrais aussi la campagne québécoise mais aussi le mode de vie etc. J'ai passé 3 semaines dans cette famille québécoise. Finalement j'ai eu l'appart tant espéré après un appel du coloc. J'étais donc libre d'esprit car j'avais le job et l'appart qui m'attendaient sur Montréal pour mon retour !

    J'ai poursuivi mon trip vers le nord à coté de Tadoussac (6h de MTL) pour un autre Woofing dans une location de cabanes et bulles en forêt. Nouvelles expériences, nouvelles rencontres, nouveaux paysages, au top, j'adoptais définitivement le Woofing comme solution de voyage (parmi d'autres). A savoir quand même que plus je montais plus je restais dans l'hiver (qui finit plus tard là haut visiblement). Je suis donc redescendu vers Montréal et j'ai découvert la ville toute verte et vivante (enfin plus qu'en hiver). J'ai commencé mon job et mon installation dans mon appartement, de nouvelles connaissances et des anciennes aussi, je trouve mon rythme. Je travaille donc dans l’auberge en réception de nuit, une grosse semaine et une petite, ce qui me permet de profiter pleinement de la ville. L'auberge de jeunesse, c'est top pour rencontrer des gens de tout horizon !

    Je sais que je termine le job vers fin septembre, mes parents me rendent visite, on part faire le tour de la Gaspésie ensemble sur 15 jours. C'est l’automne, on profite des couleurs magnifiques que nous offre la nature. Après cela, je décide de repartir sur les routes vers la Gaspésie et les maritimes en Woofing. Une chance pour moi car j'ai de nouveau du travail dans la même auberge pour l'hiver. J'ai donc un mois et demi devant moi. Je pars pour la Gaspésie pour un Woofing chez une potière pour 15 jours et l'hiver s'en vient, première tempête. Puis je descend en stop le long de la côte acadienne vers d'autres Woofing, suivi d'un aller-retour sur l’île du prince Édouard puis jusqu'à Halifax. Bon c'est pas la meilleure période pour faire du stop. Puis je rentre à Montréal en train depuis Halifax, belle expérience aussi. Je reviens au même appartement et je passe l'hiver à travailler dans l'auberge, cette fois-ci en réception de jour. Je profite à nouveau de l'hiver dans Montréal et aux alentours.

    C'est pendant cet hiver que je me pose la question de la résidence permanente, qui jusque là me parlait pas trop. Serais-je attirer par ce pays? Il faut croire... En tout cas je commence à sérieusement me poser la question. Il me faudrait des semaines en plus pour faire ma demande de CSQ. Alors moi qui avais prévu d'aller voir l'ouest canadien, il va falloir que je renonce. Je n'ai plus trop envie de travailler sur Montréal, du moins j'avais envie de voir autre chose. Et là je tombe sur une annonce Facebook de mon ancien Woofing qui cherche pour la saison, bingo !! M'étant bien entendu avec le patron le printemps d'avant, je tente ma chance. Le tour est joué, je vais donc partir faire une saison à coté de Tadoussac. Il me faut une voiture car je connais le lieu et c'est un peu perdu. Je finis par trouver une Subaru Outback manuel pour pas trop cher sur Montréal. Je quitte donc mon appartement de Montréal et la plupart de mes connaissances au profit d'une saison en pleine nature et afin de compléter mes semaines de travail en vue de la RP.

    On est début mai, je finis mon taf le vendredi à l'auberge et je commence le lundi là-haut en tant que préparateur de petit déjeuner / brunch et travaux manuels (construction bois / entretien). La vie est bien différente, une supérette dans le village, la grande surface et lieux culturels sont à 1h30 de route. Les occupations sont différentes, moins de sorties au bar, plus de randonnées et activités de plein air, mais aussi plus de travail. Le logement est sur place. Je finis par passer presque 6 mois là haut. J'ai la chance de découvrir la nature sur trois saisons différentes (printemps / été / automne). Je conseille vraiment cette région avec le fjord qui est magnifique. J'ai aussi la chance de pouvoir aller voir les animaux marins du Saint Laurent, baleines, bélugas et cie sont au rendez vous. Bref je pense que cette expérience en campagne québécoise restera un très bon souvenir. C'est aussi pendant cette fin de saison que je dépose ma demande de CSQ.

    Puis je redescend sur Montréal pour revendre ma voiture, finalement en assez peu de temps. Il me reste un mois et demi avant mon retour en France pour les fêtes de Noël. Je ne sais pas trop quoi faire, je décide donc de partir un mois au Mexique, destination qui me trotte dans la tête depuis longtemps. Au passage super expérience, je conseille vivement d'y aller sachant que depuis le canada les billets sont relativement peu chers.

    A l'heure où j'écris ces quelques lignes je suis à Montréal et je pars dans quelques jours vers la France, après deux ans passés au Québec. Je repars avec un CSQ en poche, donc je vais pouvoir poser ma résidence permanente depuis la France, c'est un choix de ne pas rester au canada en l'attendant, car je pars sur d'autres destinations (PVT Nouvelle-Zélande, peut-être Australie derrière) pendant le traitement de la demande. Je repars surtout avec pleins de souvenirs, de nouveaux amis et d'expériences enrichissantes. Finalement, le choix de ne pas travailler dans mon domaine n'a pas été négatif selon moi, j'ai pu faire des choses que je ne n'aurais pas fait normalement. J'ai hâte de revenir ici pour découvrir encore un peu plus. Je conseille vivement ce genre d'expérience qui me semble plus que bénéfique.

    Quel est ton meilleur souvenir ?
    C'est dur à dire, sur deux ans de vie ici, il y en a beaucoup, je ne serais pas choisir.

    As-tu connu des difficultés pendant ton PVT ?
    Finalement assez peu, j'ai l'impression que tout est allé assez bien.

    Quels conseils donnerais-tu aux futurs pvtistes ?
    Il y a mille façons de vivre son PVT, aucune n'est moins bien que les autres, à toi de faire ta propre histoire !

    Tu as aimé le témoignage de J-B ? À ton tour de partager le tien avec l'ensemble de la communauté pvtiste : Partage ton expérience PVT sur pvtistes.net ! - pvtistes.net


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !