Donia : une expérience de travail mitigée pendant son PVT Corée

Date de publication : 28-12-2022

pvtistes : Bonjour, est-ce que tu peux te présenter ?
Bonjour, je m’appelle Donia, je suis française, j’ai 24 ans et je suis actuellement en Corée du Sud en PVT.
pvtistes : Pourquoi la Corée du Sud ?
Je m’intéresse à la Corée du Sud depuis septembre 2016. J’ai découvert le pays grâce aux dramas coréens. Lorsque j’ai regardé mon premier drama, je me suis rendu compte que je ne connaissais pas du tout cette culture. La seule chose que j’avais entendue sur la Corée du Sud, c’était aux informations, un passage de 2 minutes qui disait que le wifi était gratuit partout. Donc à la fin de mon premier drama, j’ai décidé d’aller me renseigner davantage sur le pays via des documentaires, des articles, des vidéos Youtube et ça m’a vraiment donné envie d’y aller, et c’est comme ça que j’ai décidé de venir en Corée en PVT.
pvtistes : Depuis quand es-tu en PVT Corée du Sud ?
Depuis avril 2022, ça fait 8 mois.
pvtistes : Est-ce que tu parles coréen ?
Les basiques. Je comprends mieux maintenant qu’à mon arrivée. J’ai fait deux mois de cours en ligne au Seoul Global Center gratuitement.
Profitez de notre bon plan Parlons Coréen !
pvtistes : Est-ce que tu as travaillé pendant ton PVT et/ou est-ce que tu travailles actuellement ?
Oui, j’ai fait de la figuration pour une série américaine Netflix. J’ai aussi fait un jour d’essai dans un restaurant français. Je travaille également ponctuellement pour un traiteur français (service et préparation, décoration de plats). J’ai travaillé pour une chaîne coréenne de fast-food. Et actuellement, je travaille comme agent d’entretien, pour une entreprise qui a des hôtels et des restaurants.
pvtistes : Comment as-tu trouvé ces différents jobs ?
La plupart du temps sur le site CraigList. Sinon, j’ai eu mon jour d’essai, dans le restaurant français, grâce à une connaissance que j’avais sur place. Pareil pour mes extras avec le traiteur français, c’était grâce à une connaissance aussi. J’ai aussi cherché sur les groupes facebook dédiés : part time job in korea, job for expats in Korea (foreigners in korea), job in korea.
pvtistes : Est-ce que ça a été difficile de trouver ?
Franchement oui ! Déjà, j’ai refusé de postuler à des offres parce que le salaire était trop bas. Le SMIC coréen est à 9 160 KRW de l’heure (il va passer à 9 600). Et sur Craiglist, beaucoup d’offres indiquent le salaire à la journée, exemples 50 000 KRW pour 7 heures de travail, sauf que quand on reporte au taux horaire, on se rend compte qu’on est bien en dessous du minimum légal. Aussi, j’ai cherché tardivement du travail, à plus de 6 mois de PVT, donc beaucoup d’employeurs ne voulaient pas m’embaucher, car il restait trop peu de temps sur mon visa selon eux. Par exemple, j’ai fait un entretien fin novembre où on ne m’a pas embauchée, car ma date de départ est en avril et que pour eux ça ne vaut pas le coup. Le fast-food où j’ai travaillé m’a recrutée car ils étaient en manque d’effectif et qu’ils avaient besoin de quelqu’un, donc ils m’ont pris. J’ai aussi refusé des postes, car il est arrivé que pendant les entretiens on me parle mal ou que parfois, on me propose des horaires excessifs. Par exemple, on m’a déjà proposé plus de 12 heures de travail sur une journée. C’est plein de petits détails qui ont fait que ça a été plus difficile que prévu de trouver du travail. Plus le fait que je ne parle pas coréen. Souvent, dans les offres, ils demandent un niveau de coréen assez élevé (le Topic 3).
pvtistes : Comment se sont passés les entretiens pour tous ces jobs ?
C’est très très rapide. Ce n’est pas du tout comme les entretiens en France. Ici, ce sont principalement les recruteurs qui parlent. Ils vous posent 2-3 questions à peine. Pourquoi on est en Corée, combien de temps, avec quel visa ? Et après, ils expliquent juste le travail et tu es embauché directement. Avec le restaurant français, j’ai eu un jour d’essai, mais je n’ai pas souhaité donner suite. Pour le fast-food, j’ai eu 20 heures de formation, payées 8 000 KRW de l’heure. Pour la société pour laquelle je travaille maintenant, j’ai fait un essai directement après l’entretien, pendant 2-3 heures, non rémunéré. On m’avait prévenu en amont que je devrais faire cet essai. Tout se fait très rapidement. On peut être embauché le jour pour le lendemain. C’est souvent comme ça d’ailleurs.
pvtistes : Comment s’est passée ton expérience en tant que figurante ?
L’expérience était incroyable, mais j’ai été très déçue par l’agence qui m’a embauchée. Le tournage était dans la ville de Sejong, à 2 heures de Séoul. On m’a donné un uniforme d’étudiante, j’étais une étudiante internationale dans une école en Corée. Pendant le tournage, on avait les repas fournis. Je ne mange pas de porc et ils se sont quand même adaptés à ma demande. Le tournage aurait dû durer 9 heures, il a en réalité duré 16 heures. Je ne m’attendais pas à ce que ça soit aussi long et je ne m’étais pas préparée. Si vous faites aussi des tournages, prévoyez de quoi vous occuper pendant le temps du tournage, surtout que l’on passe beaucoup de temps à attendre dans le silence. Par exemple, pensez à emmener une batterie externe. Tous les figurants qui avaient l’habitude en avaient, moi non. On m’avait aussi demandé d’apporter 2-3 tenues différentes. Rapportez-en plus, car le planning peut changer en fonction de comment le tournage se passe et vous pouvez être amené à faire plus de scènes que ce qui était prévu. Pour le moment, la série n’est pas sortie donc je ne peux pas partager tout ce que je veux, mais quand elle sera sortie, je posterai des vidéos et photos sur mes réseaux sociaux.
pvtistes : Pourquoi as- tu été déçue ?
J’ai été payée 147 000 KRW pour 16 heures et j’ai eu mon salaire seulement au bout de 3 mois, fin juillet, alors que le tournage était en mai. J’avais également d’autres dates de tournage prévues, mais la manageuse qui s’occupait des étrangers qui faisaient de la figuration a arrêté de me répondre. J’ai dû la relancer plusieurs fois que ce soit pour le salaire ou pour les 4 autres dates de tournages qui étaient prévues pour moi. J’ai été payée, mais je n’ai jamais pu retravailler avec cette agence. Pour mon tournage, j’ai signé les documents contractuels dans le bus en direction du tournage, donc seulement le jour même. Et je n’avais rien signé pour les autres dates. On m’a indiqué que j’avais trop été mise en avant sur le premier tournage et qu’ils voulaient trouver d’autres figurants pour ne pas avoir les mêmes visages. On m’avait également indiqué que je serai payée 200 000 KRW les 9 heures de tournage, plus 20 000 KRW par heure supplémentaire. J’ai fait 7 heures supplémentaires. J’aurais normalement dû gagner 240 000 KRW pour les 16 heures (si on enlève les 100 000 KRW de frais d’agence). Sauf que je n’ai été payée que 147 000 KRW. La rémunération n’avait été indiquée sur aucun document que j’avais signé. L’expérience en elle-même était vraiment cool et j’ai envie de le refaire, mais on peut très facilement se faire avoir quand on ne connaît pas les règles de ce milieu et quand on n’a pas un visa spécial (le visa E6). Donc il faut faire très attention !
pvtistes : Comment trouver des castings pour faire de la figuration, ou du modeling ?

 

Dans mon cas, j’ai trouvé sur Craigslist, mais c’est la seule et unique fois où j’ai vu une offre comme ça sur ce site. J’ai contacté directement la manageuse et on m’a demandé d’envoyer des photos de moi et quelques informations. J’ai eu la réponse tout de suite. Les mois qui ont suivi et encore aujourd’hui je regarde les annonces. Je cherche d’abord sur Instagram. Il y a beaucoup d’offres sur les comptes des agences spécialisées dans le domaine. Pour trouver ces agences, vous pouvez chercher les comptes Instagram des modèles qui travaillent déjà en Corée et regarder les agences qui se trouvent dans les abonnements. Pour vos recherches sur Instagram, utilisez les mots-clés ENT (pour entertainment), MODEL, AGE (pour agence). Il y a aussi les groupes facebook spécialisés, acting/casting networking Seoul, Modeling acting jobs in south korea, Seoul Models, Foreign entertainers in Korea, où des annonces de casting sont postées. Il y a aussi les groupes Kakaotalk. Kakaotalk est l’application de messagerie utilisée partout et pour tout en Corée, c’est impératif d’avoir cette application pour n’importe quel travail. Il existe donc des groupes de discussion des agences de modeling/acting sur Kakaotalk. Les offres sont postées en amont sur ces groupes avant d’être diffusées plus largement. Cependant, il faut se faire ajouter sur ces groupes kakaotalk, car ils ne sont pas en accès libre.Sinon, on peut aussi faire des candidatures spontanées auprès des agences de modeling et d’entertainment.
pvtistes : Est-ce que tu as des conseils pour ceux qui voudraient trouver un travail dans ce milieu en Corée ?
Si vous voulez vraiment faire ce travail, essayez d’acquérir de l’expérience avant votre départ. Faites des shootings professionnels (avec des marques, etc). Si vous avez déjà de l’expérience en arrivant en Corée, ce sera beaucoup plus simple de trouver des castings, car ils demandent souvent d’avoir de l’expérience. Faites une “comp card”. La comp card, c’est la carte de visite pour les modèles. Dessus, il doit y avoir quelques photos, vos informations personnelles (nom, prénom, visa, mensurations, couleurs des yeux, etc). Vous pouvez trouver des exemples sur Internet. On envoie cette carte comme candidature. Certains recruteurs ne demandent que cette comp card pour postuler et si vous n’en avez pas, ils n’acceptent pas votre candidature. Aussi, dès que sur les annonces, il y a un contact Kakaotalk, envoyez votre candidature directement à ce contact. Et gardez ce contact pour envoyer votre candidature régulièrement, même quand il n’y a pas d’offres. Il y a beaucoup de monde qui postule, il faut donc ne pas se faire oublier. Et si vous envoyez régulièrement des messages, vous pouvez être ajouté aux groupes Kakaotalk des agences. En fait, il faut se faire un réseau.
pvtistes : Et comment s’est passée ton expérience en restauration ?
Mon expérience dans la restauration n’a pas été très bonne. Travailler en restauration n’est pas facile, surtout en cuisine. De plus, à mon arrivée, mes collègues coréens ne m’ont pas vraiment intégrée, elles ne me parlaient pas vraiment, c’était assez décevant. J’étais contente à l’idée d’avoir des collègues coréens pour pouvoir échanger avec eux, mais ça n’a pas été le cas. Aussi, il y avait une différence de traitement entre les étrangers et les Coréens de la part des managers. Les étrangers faisaient les tâches que les Coréens refusaient de faire dans le restaurant. Les repas, pendant mon service, n’étaient pas pris en compte, je devais donc payer si je voulais manger dans le restaurant. Je n’avais pas toujours de pause aussi. Je me suis fait avoir sur les heures supplémentaires également. Je suis restée deux semaines, je suis partie, car j’ai trouvé un autre travail qui correspond plus à mes attentes. En parallèle, les extras que je fais pour le traiteur français, se passent très bien. J’ai pu assister à des événements de la communauté française en Corée, dans des lieux super, comme la résidence de l’ambassade de France, ou le lycée français. Ou même dans d’autres ambassades. Je suis payée 10 000 KRW de l’heure et on peut manger la nourriture française qui est cuisinée, c’est un plaisir ! C’est vraiment une expérience que j’adore. J’aurais aimé avoir plus d’heures, malheureusement, ce ne sont que des événements ponctuels.

pvtistes : Comment se passe ton travail actuel ?

 

Je suis actuellement agent d’entretien dans une chaîne d’hôtels et de restaurants. C’est beaucoup plus tranquille que mes autres jobs. Je suis seule à gérer mon temps de travail. Mes managers me font confiance et je ne communique avec eux que via Kakaotalk. J’ai trouvé cette annonce sur Craiglist. Et cette fois-ci, je suis contente, car ça se passe bien. Je suis payée 9 500 KRW de l’heure (9 186 après les taxes).
pvtistes : Une fois qu’on est embauché, est-ce qu’il y a des choses à savoir ?
Alors déjà, il y a 3,3 % de taxes prélevées directement sur le salaire. Aussi, une particularité en Corée, quand on travaille en restauration, on doit fournir un certificat médical. On peut faire cette visite médicale, soit en clinique privée ou dans un health center, à nos frais et non remboursée. Ça coûte 30 000 KRW. Ils vous font une radio des poumons et un prélèvement anal. Ce n’était pas une expérience agréable, mais on fait le prélèvement soi-même. 5 jours plus tard, on peut aller chercher ses résultats. En Corée, c’est courant de ne signer son contrat qu’au bout de deux semaines ou même un mois. Tu signes le contrat après une sorte de période d’essai. Donc, pendant cette période, on peut facilement se faire virer, mais on peut aussi facilement partir. Aussi, pour travailler, on vous demandera d’avoir un compte bancaire coréen et votre ARC.
pvtistes : Est-ce que tu aurais des conseils pour les personnes qui cherchent du travail pendant leur PVT en Corée ?

 

Savoir lire le coréen. Même s’ils recrutent des gens qui parlent anglais, dans le milieu du travail et dans l’environnement de travail beaucoup d’éléments seront écrits en coréen, comme les tickets de caisse par exemple. C’est donc bien, de savoir un peu lire le coréen pour se débrouiller. Si vous savez que vous allez travailler pendant votre PVT, commencez à chercher assez tôt, car moins il vous reste de temps de visa, moins vous avez de chance de trouver du travail. Je conseillerais de travailler dès son arrivée et de visiter le pays après.
pvtistes : Est-ce qu’il y a des choses que tu voudrais ajouter sur ton expérience en tant que pvtiste en Corée du Sud ?
Ne pas rester uniquement à Séoul et vraiment partir visiter le reste de la Corée, car ça vaut vraiment le coup. Je conseillerais aussi de rencontrer d’autres Français, pour être entouré. Je me suis rendu compte aussi qu’il y a quand même une assez grande différence entre l’image de la Corée qu’on a depuis la France et la réalité sur place. Pourtant, j’avais conscience de cette différence, mais ça a quand même impacté mon moral et ma vision de la Corée. Je partage aussi beaucoup mes visites et mes voyages en Corée du Sud sur Instagram et Youtube.

 

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs ressentis. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres pvtistes en remplissant ce formulaire.

Évaluation de l'article

5/5 (3)

2 Commentaires

YeonSeul
0 1

Bonjour,
Je pars en mai pour un pvt en Corée du Sud. J’aimerais être modèle photo et actrice là-bas mais j’ai lu plusieurs articles qui disent que c’est interdit d’être dans le domaine du divertissement avec un PVT. Ducoup je m’interroge par rapport à cette problématique au vu de l’article 🙂
J’aimerais savoir si c’est effectivement interdit ou si nous pouvons le faire.
Merci beaucoup pour le partage de ton aventure ☺️

Enola
42 68

Salut,

Alors, en effet, le PVT n’est pas la visa approprié pour faire ce travail, un E6 est beaucoup mieux, mais le PVT est quand même toléré. Tu peux utiliser le PVT pour une première approche, pour trouver des contacts/une agence et basculer en visa E6 après. 🙂

https://pvtistes.net/dossiers/figurant-modele-acteur-mannequin-en-coree/

Articles recommandés