Marie & Edouard, un tour de l’Australie sans van !

Article publié le 12-01-2016.

Edouard alias HerewegOz

Edouard alias HerewegOz

  • Localisation Annemasse, France
  • Profession Informaticien

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Tout d’abord, qui se cache derrière Herewegoz ?

Marie et Edouard, de Annemasse. Nous vivons en Haute-Savoie depuis la fin de nos études en 2010. Nous avons étudié tous les deux à Lyon, où nous nous sommes rencontrés. Avant notre départ début 2014, nous avons travaillé dans nos secteurs respectifs, le bâtiment pour Marie et l'informatique pour Edouard.

Est-ce que c’est la première fois que vous partiez vivre à l’étranger ?

Nous avions déjà eu l'occasion de vivre quelques mois à l'étranger lors de nos études. Marie à Toronto au Canada pendant 6 mois, et Edouard à Détroit aux USA pendant une année.

Pourquoi cette envie de vous envoler pour l’Australie ?

Nous avons toujours été passionnés de voyages. D'un coté nous avions toujours eu envie d'aller découvrir l'Australie, et de l'autre nous envisagions de prendre un congé sabbatique d'un an histoire de faire une pause dans nos boulots respectifs. Il ne nous a pas fallu longtemps pour faire le rapprochement ! De plus, le pays étant gigantesque, une année ne semblait pas de trop pour le découvrir.

gow-20

Quel était votre niveau de langue en arrivant ? Et en repartant ?

Nos expériences précédentes en pays anglophones nous ont permis d'arriver en Australie avec un niveau de langue suffisant pour nous en sortir sans trop de soucis. Ceci étant, cela faisait plusieurs années que nous ne l'avions pas pratiqué au quotidien... un peu rouillés au début, mais tout est très vite revenu !

Je dirais que le moment où les progrès ont été les plus marquants, c'est lors de nos expériences en WWOOFing. On pouvait sentir notre niveau nettement s'améliorer après chaque séjour en immersion dans une famille australienne. Nous choisissions d'ailleurs volontairement des WWOOFing dans lesquels nous savions que nous serions amenés à partager un maximum de temps avec la famille.

Je pense que quel que soit le niveau de langue à l'arrivée en Australie , le WWOOFing est une excellente opportunité pour rapidement progresser en anglais... et surtout gratuitement ! Et bien sûr notre niveau de langue en repartant était bien meilleur qu'à notre arrivée !

Récit d'Herewegoz sur PVTistes.net : On a testé le WWOOFing en Australie.

Comment vous déplaciez-vous ?

Les transports en commun étaient justement au coeur de notre projet australien. L'idée était de parcourir le pays en utilisant un maximum les transports en commun (bus, train, bateau). Tout est expliqué sur notre blog mais en gros nous avons réussi à faire un joli tour de l'Australie en utilisant principalement ces transports (5 000 km en bus et près de 13 000 km en train !).

west-coast-p2-1

On pourrait s'attendre à ce que la praticité de ces transports soit discutable dans un pays aussi grand que l'Australie. Mais pourtant, nous avons pu faire un super itinéraire sans avoir à acheter de voiture ! Les différents réseaux de bus et trains sont bien développés, fiables et confortables. La plupart propose même des pass pour prendre librement tous les trains et bus du réseau pendant une durée déterminée (allant quelques semaines à plusieurs mois).

Comme tout choix, celui-ci apporte son lot d'avantages et d'inconvénients mais l'expérience globale reste plus que positive. Nous vous encourageons à vous rendre sur notre blog pour en savoir plus !

Récit d'Herwegow sur PVTistes.net : On a testé l'Australie en transports en commun.

Quels boulots avez-vous été amenés à faire pendant votre PVT ?

Nous avions préparé notre voyage suffisamment à l'avance pour mettre de l'argent de côté de manière à ne pas avoir à trouver de travail rémunéré pour toute la durée du voyage. C'est une chance d'avoir pu voyager de la sorte, car cela nous a permis de nous déplacer au travers du pays sans aucune contrainte.

Résultat, les seuls boulots que nous avons faits sont les travaux réalisés en WWOOFing. Nous avons fait environ une douzaine de WWOOFing différents, réalisant ainsi des travaux très variés :

  • WWOOFing dans ferme produisant du cidre et élevant des veaux
  • WWOOFing dans un boulangerie à retaper
  • WWOOFing dans une pépinière
  • WWOOFing chez un producteur de vin de fruit exotiques
  • WWOOFing dans un élevage de moutons
  • WWOOFing dans un Ashram (méditation obligatoire tous les matins et yoga gratuit tous les jours)
  • WWOOFing chez des particuliers pour des tâches de jardinage principalement

Comme expliqué précédemment, nous prenions le temps de choisir des WWOOFings qui nous semblait intéressants et dans des familles sympa. Cela nous a permis d'éviter les mauvaises expériences. Chacune d'entre elle s'est vraiment bien passée !

Pendant votre WHV, vous avez profité d’être de ce côté du globe pour aller visiter plusieurs pays : racontez-nous un peu vos aventures !

Effectivement, l'Australie ce n'est pas la porte à coté ! Alors tant qu'à y être, on s'est dit qu'il fallait profiter pour rendre visite à ses voisins. Tout d'abord, au voyage aller, nous avons fait escale pendant une semaine à Hong-Kong. L'occasion de rendre visite à un ami expatrié depuis quelques années !

Ensuite, direction l'Australie mais seulement pour quelques jours à Sydney car nous souhaitions profiter de l'été local pour nous rendre en Nouvelle-Zélande. On y a passé un petit mois. Trop court mais vraiment superbe ! Récit d'Herwegoz sur PVTistes.net : On a testé le Tongariro, en Nouvelle-Zélande.

Tongariro-22

La suite et le principal de notre aventure s'est déroulé en Australie (environ 9-10 mois sur place au final). Cela nous a laissé le temps de quasiment faire le tour du pays (et ce n'est pas peu dire !), en faisant même un petit tour du côté de la Tasmanie !

Le petit bonus aura été "nos vacances dans les vacances" avec un joli séjour d'un mois en Indonésie (Java, Bali et Lombok) en septembre. Toujours dans le thème, en utilisant principalement les transports en commun. Et autant vous dire que les bus, trains et bateaux en Indonésie c'est quelque chose... vraiment fun !

Quelles ont été vos plus grosses difficultés ?

On peut dire que nous avons eu de la chance, car nous n'avons pas rencontré beaucoup de difficultés. Comme expliqué plus haut, nous avions de l'argent de côté, donc pas de difficultés financières ce qui est déjà un point important ! Ensuite, comme nous avions fait le choix de ne pas acheter de voiture, cela nous a évité de rencontrer des problèmes mécaniques ! Finalement, c'est le fait d'être itinérant pendant si longtemps, en se déplaçant si souvent (nous sommes restés au maximum 2 semaines au même endroit) qui aura été le plus difficile. Au retour, nous étions contents de retrouver un "chez soi", une base de vie, et de retrouver nos proches qui nous ont également beaucoup manqués !

La question qui tue : si vous deviez choisir 2 souvenirs chacun parmi les plus marquants de votre aventure, ça serait… ?

Dur de choisir seulement 2 souvenirs tellement nous avons fait de belles rencontres et découvertes pendant ce voyage. Mais on va essayer de répondre quand même !

red-center-2

Edouard :

  • Les soirées feux de camp dans le bush lors de notre passage dans le Northern Territory et particulièrement durant notre trip Uluru & King's canyon.
  • Ma rencontre surprise avec une tortue de mer lors d'une sortie snorkeling dans les Whitsunday Islands. N'ayant pas l'air surprise de me voir, elle m'a laissé parcourir le banc de corail avec elle pendant un bon quart d'heure... Inoubliable !

Marie :

  • Les longues marches sur les plages australiennes, quasi désertes et qui s'étendent sur des kilomètres, sentir le sable fin sous ses pieds, parfois rattrapés par les vagues, avec en bonus de magnifiques couchers de soleil.
  • Le séjour à l'ashram : cela a été pour moi l'occasion de découvrir la méditation et le yoga, deux découvertes qui m'ont vraiment marquée et que j'essaie de continuer à pratiquer aujourd'hui. En plus, l'ashram où nous avons séjourné était situé à Fremantle (Western Australia), une ville que nous avons particulièrement apprécié. Nous y avons également rencontré un super wwoofer (Baptiste, si tu nous lis !).

Récit d'Herwegoz sur PVTistes : On a testé explorer Fraser Island à pied.

Fraser-Island-lac-mackenzie_Herewegoz1

Qu’est ce qui vous manque maintenant que vous êtes rentrés France ?

Les grand espaces sauvages nous manquent un peu, c'est sûr. A l'heure où j'écris ces lignes, on a bien envie de répondre également le soleil !!

Mais ce qui nous manque surtout, c'est le temps. Pendant cette année de voyage, nous avions beaucoup de temps (du temps pour se balader, pour contempler, du temps pour soi). Après notre retour, nous avons repris un rythme de vie plus traditionnel, et on sent bien la différence.

Quels conseils donneriez-vous aux futurs PVTistes ?

Nous ne regrettons pas du tout notre expérience. Comme nous l'avons expliqué avant, nous avions décidé de travailler un peu en France avant de partir pour avoir de l'argent de côté, et nous étions très contents d'avoir fait ce choix car cela nous a permis de profiter un max sur place. Notre conseil serait donc : si vous avez l'envie de partir en PVT : allez au bout de votre rêve et partez ! Par contre, ne foncez peut-être pas tête baissée. Prenez le temps de vous renseigner sur le coût de la vie sur place, d'éventuellement travailler un peu en France, en Belgique ou au Canada (selon votre nationalité) avant de partir pour pouvoir plus en profiter pendant le voyage !

Et aujourd’hui, vous en êtes où ? Quels sont vos projets ? Qu’est ce que ce WHV vous a apporté ?

Aujourd'hui, nous avons repris notre vie en Haute-Savoie. Concrètement, nous avons un peu la même vie qu'avant de partir, mais au fond de nous beaucoup de choses ont changé ! Nos envies et projets pour l'avenir ont un peu évolué. Nos rencontres en WWOOFing nous ont permis de prendre conscience que beaucoup de choses et de modes de vie étaient possibles, et nous avons envie de nous en inspirer.

dunkeld-15

Et puis l'envie de voyager est toujours là ! Sans doute qu'un jour nous reprendrons la route pour un grand voyage, sur un autre coin de la planète !!

Pour continuer à suivre Marie et Edouard, direction leur blog Herewegoz ! Merci à eux de s'être prêtés au jeu de l'interview !

Consulter d'autres interviews de PVTistes...
Consulter des récits de PVTistes (emplois, voyages, etc.)...

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Que voir, que faire en Australie ? Les incontournables !

[Interview]

Sacha : 3 PVT (Australie, Canada, NZ) et une demande de RP au Canada

[Récit de voyageur]

Cape Reinga, une région sacrée pour les Maoris en Nouvelle-Zélande

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Julie
14.4K 4.8K

Merci à tous les deux pour cette interview très sympa !!

{{likesData.comment_64217.likesCount}}
Hélène
14.1K 7.6K

Encore merci à tous les 2, ça a été un réel plaisir de visiter votre site et de baver devant vos photos. ;D

{{likesData.comment_64221.likesCount}}

Superbe récit, il ne reste plus qu’à franchir le cap !! :)

{{likesData.comment_64332.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre