Nadia, Romain et leur chat : l’aventure autour du monde

Article publié le 18-06-2018.

Romain alias ROMAINDR

Romain alias ROMAINDR

  • Localisation Parc Molson, Communauté-Urbaine-de-Montréal
  • Profession DESIGNER NOMADE
  • Dernier diplôme obtenu Master

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Nadia et Romain ont abandonné leur vie en France pour partir à l'aventure autour du monde, avec leur chat Léon. Ils sont actuellement installés au Canada et nous racontent leurs expériences.

Bonjour Nadia, bonjour Romain (et bonjour Léon) ! Pouvez-vous vous présenter ?
Nadia : Je m’appelle Nadia, j’ai 32 ans, je suis née en Algérie et j’ai grandi à Paris. Après des études d’art et de design à Reims où j’ai rencontré Romain, j’ai poursuivi une carrière dans l’architecture intérieure à Paris.
Suite à notre voyage de noces de deux mois en Asie du Sud-Est, le goût pour l’aventure et la découverte de l’inconnu ont commencé à devenir trop présents. En voyant que le PVT Canada était passé à 35 ans, nous avons alors décidé de tenter l'expérience !

Romain : Quelques mois plus tard, on arrivait sur le sol canadien, VISA en poche, avec un nouveau projet de vie, des rêves plein la tête et l'envie de profiter pleinement de la nature et des grands espaces qui nous faisaient tant défaut à Paris ! C'était le 22 Août 2017, naissance officielle de BLONDO THE MOVING LIFE !
En ce qui me concerne, j'ai fêté mes 31 ans cette année! Je suis né à Paris et j'ai grandi en Seine Saint-Denis. J'évolue depuis plusieurs années dans l'univers du design produit, en collaborant avec différentes maisons d'édition, mais aussi dans l'architecture d'intérieur et l'identité visuelle. En 2015, après plusieurs années de freelance, j'ai monté mon propre studio.
Aujourd'hui, je consacre une bonne partie de mon temps au développement de notre blog et depuis quelques mois, je suis aussi bénévole dans un programme d'éducation canine à la SPCA de Montréal. J'ai toujours rêvé de travailler auprès des animaux, c'est donc un bon moyen pour moi de tester mes aptitudes et surtout ma tolérance face au conditions de vie de certains animaux.
Nadia Romain PVT

Vous avez commencé à vraiment voyager avec un séjour en Asie du Sud-Est. Pourquoi avoir choisi cette région du monde ?
Nadia : Cette région nous attirait vraiment beaucoup et regroupait tous les lieux que l’on voulait découvrir au moins une fois dans notre vie, comme Angkor, la baie d’Halong, Luang Prabang, Chiang Mai, etc. Nous avons été subjugués par la beauté des paysages, des temples, la gentillesse des habitants des différents pays que l’on a traversé et totalement conquis par la nourriture qui est absolument délicieuse, surtout en Thaïlande et à Bali. On s’y est sentis comme chez nous et on rêve d’y retourner !

Romain : Nous souhaitions partir plusieurs semaines, voir un maximum de choses et pour un budget réduit, l'Asie du Sud-Est s'est donc imposée d'elle même finalement ! C'est très nettement la destination la plus simple et la plus abordable pour un voyage en sac à dos. Mais au delà de l'aspect pratique, l'Asie semblait être une destination inaccessible, comme un rêve à mes yeux. Aujourd'hui, c'est devenu un aimant et il ne se passe pas une semaine sans que j'ai l'envie d'y retourner et d'y découvrir d'autres pays et d'autres cultures, notamment le Japon que je rêve de voir depuis toujours et le Népal.
Nadia Romain PVT

Nadia Romain PVT

Comment s’est passé votre séjour là-bas ?
Nadia : L’entreprise dans laquelle je travaillais à l’époque m’avait permis de partir plusieurs mois pour vivre ce projet donc je suis partie l’esprit tranquille. Le voyage s’est super bien passé. C'est une région où tout est bien organisé, les déplacements, les logements, les auberges. C’est vraiment simple et fluide, même avec la barrière de la langue. On appréhendait un peu au départ mais finalement nous n’avons rencontré aucune difficulté. Nous avions un budget confortable grâce aux généreux dons de nos familles et ami(e)s pour notre mariage, ce qui nous a permis de nous faire quelques plaisirs, de tester des hôtels paradisiaques, de faire une croisière en bateau dans la baie d’Halong, des massages à Bali et de nous régaler un peu partout !
Nadia Romain PVT
Romain : Point crucial pour les gourmands que nous sommes ! C'est littéralement le paradis de la bouffe, encore plus pour des végétariens comme nous ! En Thaïlande par exemple, vous pouvez faire un festin pour l'équivalent de 4 € pour 2 personnes avec des bières! Je vous laisse saliver !;)
De mon coté, j'étais freelance depuis de nombreuses années, j'avais besoin de faire un break et je projetais de monter ma propre structure. C'était le moment rêvé pour créer cette rupture dans ma vie.
C'était aussi le bon moment pour nous de sortir de notre zone de confort. Le voyage backpacker est formateur à bien des égards. Il faut être réactif, avenant et débrouillard pour communiquer avec les gens lorsque l'anglais ne suffit plus. Vous mettez vos nerfs à l'épreuve sur des trajets à n'en plus finir. Vous ne savez pas le matin où vous allez dormir le soir, ce qui conduit parfois à de belles surprises mais aussi des déconvenues. Certains contretemps vous permettent de rencontrer des locaux et de vous plonger dans leur culture, parfois sans même pouvoir communiquer !
Pour ceux que ça intéresserait, nous racontons tout ça sur notre site.
Vous êtes ensuite revenus en France. Qu’est-ce que ce voyage a changé pour vous ?
Nadia : Le retour a été un peu plus compliqué car après deux mois intenses où chaque jour est différent et enrichissant, retourner dans une routine métro-boulot-dodo devient vite déprimant. Notre soif de découverte ne pouvait pas s’arrêter là mais il fallait trouver un moyen de voyager tout en travaillant. C’est pourquoi le PVT s’est imposé à nous comme la solution idéale.

Romain : J'étais dans une dynamique de création d'entreprise, ça m'a permis de m'occuper l'esprit et d'accuser le coup en douceur. Mais ça n'a pas duré... Quelques mois plus tard et alors que tout se passait bien pour ma boîte, mon regard avait changé, mes envies aussi et je commençais peu à peu à rêver de voyage à nouveau. De fil en aiguille et seulement un an après notre retour d'Asie, nos discussions avec Nadia devenaient de plus en plus concrètes jusqu'à finalement envisager l'expatriation.

Vous avez donc décidé de repartir, cette fois, direction le Canada en PVT. Pourquoi avoir choisi ce pays et plus particulièrement Montréal ?
Nadia : Au début l’Australie nous tentait, mais la distance et le coût pour amener un animal nous ont un peu refroidis. Puis nous avons finalement opté pour le Canada, pays que j’avais déjà découvert en vacances plus jeune et qui m’avait laissé un superbe souvenir. Nous avions envie de découvrir ses grands espaces et la culture québécoise. Le point de départ a donc naturellement été Montréal. De plus une de nos amies rencontrée pendant nos études y vit aussi et nous a généreusement accueillis les premiers temps. Gros coup de cœur pour cette ville dynamique qui présente aussi un aspect village dans certains quartiers, notamment celui de Rosemont et de la Petite-Patrie dans lequel nous vivons en ce moment et que nous adorons.
Nadia Romain PVT
Romain : On va pas se le cacher ! L'Australie nous tentait car elle nous rapprochait de l'Asie aussi en un sens ! Mais notre target a vite été le Canada pour plusieurs raisons. On rêvait de nature, de revivre les saisons à fond, de fraîcheur et d'enthousiasme. Le Québec et plus précisément Montréal nous semblait un excellent point de départ. C'est véritablement un choix confortable pour une première expatriation, d'autant que la double langue permet par exemple de simplifier toutes les démarches administratives. Toujours dans l'idée de développer notre nouveau projet de vie BLONDO autour de la « Moving Life », du voyage, etc. nous avions également à l'esprit que c'était un très bon endroit d'où l'on pourrait rayonner et voyager vers l'Amérique centrale et latine en plus du Canada et des US.
Vous voyagez beaucoup à travers le Canada. Vous nous racontez ?
Nadia : En arrivant au canada, nous avons tout de suite pris la route pour découvrir l’Est du pays. Équipés de notre van aménagé, nous avons eu la chance de voyager durant 7 semaines et de vivre notre premier été indien au rythme des couleurs de l'automne. Nous avons traversé une bonne partie du Québec rive Nord puis la Gaspésie, le Nouveau-Brunswick, l’île du Prince Edouard et enfin la Nouvelle-Ecosse. Nous avons arpenté 6 parcs nationaux, vu des animaux majestueux (orignaux, baleines, requins, renards, oiseaux,…), longé les côtes et l’océan ; roulé sur des routes magnifiques, et pleins d'autres choses.
Ce fut une vraie révélation pour nous ! C'était la première fois que l'on voyageait en van et nous avons eu un vrai coup de cœur pour le concept ! La sensation de liberté devient vite addictive et malgré les difficultés que génère ce type de voyage, il est très dur de s'en détacher. Le film FALLIN' IN FALL dédié à ce road trip est visible sur notre site et sur notre chaîne YOUTUBE.
Nadia Romain PVT
Romain :
Récemment, nous sommes repartis sur la route pour un nouveau projet : CHASIN' ICE ! Une chasse aux icebergs de 3 semaines sur le territoire de Terre-Neuve et Labrador ! Dernier chaînon de notre découverte des territoires de l'Est.
Et qui dit nouveau projet dit aussi nouveaux objectifs !
Ce voyage s'est inscrit cette fois-ci entièrement dans une démarche professionnelle pour BLONDO, l'idée étant de créer du contenu pour soutenir nos démarches auprès d'organismes culturels et touristiques. On en profite au passage pour remercier PVTistes.net de nous soutenir dans la diffusion de ce projet ! Au final, le projet rassemblera différents supports : un carnet de bord sous forme de VLOG, un article qui prendra finalement l'allure d'un guide avec des informations budgétaires précises, etc. Des focus et des tips sur la vie en van et l'alimentation, une playlist musicale dédiée et bien sur un film/clip ! Nous privilégions pour le moment le format documentaire pour les projets de rencontre comme celui que nous avons réalisé pour LES MANITOUS MUSHERS. Bref, beaucoup de travail ! 😉
Nadia Romain PVT

Nadia Romain PVT

Comment se passe le quotidien lors de ces voyages ?
Nadia : A trois dans ce petit van avec notre chat Léon, ce n'est vraiment pas une mince affaire ! Même si lors de notre voyage sur Terre-Neuve, nous étions bien contents qu'il soit avec nous car nous avons eu le droit à des nuits glaciales et il faisait office de bouillotte en se glissant avec nous sous la couette et parfois même dans le sac de couchage ! En général, nous nous arrêtons dans un camping à peu près tous les 4 nuits pour nous doucher, recharger les batteries de nos appareils électroniques et remplir nos réserves d’eau. Sinon, le reste du temps, la lingette pour bébé est notre plus fidèle amie ainsi que le lavage au gant ! Le plus complexe étant l'approvisionnement en nourriture. Pour FALLIN' IN FALL, nous avions fait le plein de fruits secs et de graines, de pâtes, de sauces tomates, etc ; mais il nous fallait acheter du frais au quotidien, ce qui nous revenait finalement assez cher et produisait beaucoup de déchets, notamment les plastiques d'emballage.

Romain : Pour CHASIN' ICE, et seulement suite à nos recherches concernant l'île de Terre-Neuve, nous savions qu'il nous serait très difficile de nous nourrir sur place en tant que végétariens, nous avons donc opté pour la solution des bocaux préparés à l’avance.
Ça restera sans nul doute une des meilleures idées que l'on ait eue ! Préparés et stérilisés par nos soins les jours précédant le départ, il nous suffisait de faire réchauffer le tout sur place et d'y ajouter une graine ou une céréale. Gain de temps, pas d'achats superflus donc des économies et réduction considérable de nos déchets… C'est une vraie réussite à nos yeux et nous avons adopté le principe à 100% ! On en parle plus précisément ici.
Nadia Romain PVT

Vous voyagez avec Léon, votre chat. Comment faites-vous ?
Nadia : Notre chat Léon n’est pas vraiment ce qu’on appelle un chat baroudeur. Il a grandi en appartement et est plutôt anxieux du moindre bruit extérieur ! Il a tout de même passé le test d’une nuit seul dans la forêt du Mont-Tremblant et en est ressorti intact donc cela nous a rassurés même si nous étions morts de peur qu’il ne revienne pas ! En général on le promène un peu avec un harnais dans des endroits calmes pour qu’il se dégourdisse les pattes. Sinon, il reste dans le van à dormir la plupart du temps et nous fait des câlins le soir. Sur la route, il reste sur les genoux du passager pour se faire câliner vu qu’il n’aime pas trop quand le van est en mouvement.

Romain : On rêvait qu'il soit un aventurier... il l'est, mais disons qu'il préfère le faire seul en fuguant ! La principale difficulté d'avoir un chat en van vient selon moi du fait que les chats sont territoriaux par défaut. Certains adorent bouger mais ils préfèrent en général la sécurité d'un endroit connu. Nous ne restions jamais plus d'une nuit au même endroit, du coup le harnais s'est imposé de lui même pour éviter une nouvelle éventualité qu'il se sauve plusieurs heures ou qu'il se perde par mégarde. Les deux autres choses importantes, être très rigoureux sur la litière car ça peut vite devenir invivable dans un si petit habitacle et faire un stock de nourriture car en fonction de ce que vous lui donnez, cela peut aussi vite devenir un casse-tête de trouver sur la route, surtout lorsqu'on change de province, etc.
Nadia Romain PVT

Vous vivez, voyagez et travaillez ensemble, parfois dans un van de quelques mètres carrés. N’est-ce pas un peu dur à gérer ?
Nadia : Honnêtement, nous avons la chance d’être un couple harmonieux avec les mêmes envies au quotidien, les mêmes aspirations et surtout nous communiquons énormément. Lors des coups de blues ou de fatigue, il nous arrive de craquer un peu, mais nous arrivons toujours à trouver le bon équilibre et dire ce que nous avons sur le cœur pour que tout se passe bien.

Romain : Nous venons de fêter nos 10 ans de relation et nos 3 ans de mariage... On peut dire sans retenue que l'on commence à vraiment bien se connaître. On arrive à sentir le moment où l'autre a besoin de s'isoler, de s'exprimer ou d'attention. Nous sommes 2 identités qui tendent à s'affirmer de plus en plus mais nous avons vraiment à cœur de cultiver en priorité une « bulle » commune ! Finalement, la vie dans un petit espace ne nous fait pas peur, c'est même tout le contraire, elle nous rassure et nous inspire.
Nadia Romain PVT

Quels sont vos meilleurs souvenirs de voyages ?
Nadia : Pour moi c’est vraiment notre voyage en Asie, car c’est le premier que nous avons fait ensemble dans un esprit « aventure sac à dos » plutôt que vacances organisées. On s’est révélés suite à ce voyage, surtout qu’il arrivait juste après notre mariage, un moment heureux inoubliable, il reste donc emprunt de cette belle énergie. La croisière de deux jours dans la baie d’Halong reste pour moi un magnifique souvenir, car au-delà de l’activité touristique, le lieu est magique, et se baigner au milieu des rochers en pain de sucre dans une eau cristalline m’avait profondément fait réaliser la chance que j’avais d’être là.

Romain : Nous avons parcouru bon nombre de pays ensemble en Interail, en backpack, en road trip, c'est dur de choisir car chaque voyage est vraiment marquant car toujours inattendu.
Mais je vais rejoindre Nadia cette fois encore ! Notre voyage en Asie restera je pense mon plus beau souvenir pour tout ce qu'il représente à mes yeux. C'est un moment charnière à l'origine de notre vie actuelle et de notre projet BLONDO.
Cependant, si je devais outrepasser la nostalgie liée à l'Asie et si je devais parler d'un moment vraiment fort à un instant T, je pense que je dirais les 4h de navigation vers et autour de l'iceberg tant attendu sur l'île de Terre-Neuve. J'étais redevenu un gosse, à la fois surexcité et très anxieux à l'idée de vivre ce moment. Une fois devant j'étais tout simplement émerveillé et muet puis sur le retour, j'ai tout bonnement pleuré... Avoir la chance de voir ces montagnes de glaces qui dérivent du grand nord pendant plusieurs années avant d'arriver sur ces côtes, ça a quelque chose de magique, d'irréel... Ça nous renvoie à notre petite condition en tant qu'être humain... Une expérience inédite que cette chasse à l'iceberg !
Découvrez d'autres photos sur notre page Instagram ou Facebook !
Nadia Romain PVT

Et les pires ?
Nadia : Le pire pour moi a été une infection urinaire assez grave à la fin du voyage en Asie, après beaucoup de fatigue et des conditions d’hygiène parfois pas top, j’ai dû subir un voyage de 3 heures en bus au pic de ma crise ! Ça nous aura valu un moment comique avec le conducteur qui a accéléré la cadence afin que je puisse me délivrer de ma douleur. Heureusement que les Cambodgiens sont compréhensifs et attentionnés ! Puis une nuit affreuse dans la foulée, dans une guesthouse à Phnom Penh où notre chambre ressemblait plus à une cellule de prison en béton sans fenêtre avec un cadenas en guise de verrou sur la porte de métal ! Avec les 50 degrés de ressenti et mon infection, je n’ai évidemment pas réussi à dormir.

Romain : Deux me viennent instantanément à l'esprit ! Le premier, c'est la fameuse cellule de Phnom Penh dont vient de parler Nadia. Heureusement que ce matin-là, nous prenions l'avion à l'aube en direction de Bali pour nous remonter le moral !
Le second est un bus de nuit au Vietnam entre Hanoï et Hoi An. Les bus couchettes vietnamiens sont très bien conçus et vraiment bien optimisés, sauf si vous avez le malheur d'être relégué sur la banquette du fond... Ce fut mon cas cette fois-ci... La batterie de mon téléphone à plat, couché sur le dos avec 5 autres mecs, j'ai littéralement passé 15h de route sans pouvoir lire ni bouger, ni même me tourner, ne pouvant rien faire d'autre qu'admirer la couleur du plafond et les néons bleus. Une expérience redoutable pour les nerfs. Depuis ce jour la, je ne me suis plus jamais plaint d'aucun trajet.
Nadia Romain PVT

Une fois votre projet Chasin’Ice terminé, quels sont vos plans ?
Nadia : Lorsque nous aurons fini ce projet qui nous tient vraiment à cœur, nous pourrons enfin profiter de l’été à Montréal, des festivals et du beau temps. Sûrement découvrir les parcs de la région que nous n’avons pas encore pu visiter comme le parc de la Mauricie, le parc Algonquin, le Saguenay, etc. Nous allons continuer notre démarchage auprès d'organismes culturels au Québec pour essayer de développer des partenariats et trouver des financements pour de futures expéditions, etc. Nous allons également continuer à travailler en freelance avec nos clients Français et Québécois dans nos métiers respectifs car c'est encore à l'heure actuelle notre seule source de revenus pour financer nos voyages.

Romain : Acheter un bus, en faire le design intérieur et rouler jusqu'à Ushuaïa... Non, ça c'est un rêve !;)
Plus concrètement, à la rentrée prochaine, nous allons démarrer une toute nouvelle aventure ! Nous allons déménager pour la troisième fois depuis notre arrivée au Canada et quitter Montréal pour nous installer à la campagne. Plus précisément dans les cantons de l'Est, du coté du Lac Megantic. Amoureux de la nature et des animaux, nous avons toujours rêvé cette vie sans vraiment jamais sauter le pas. C'est maintenant chose faite et nous allons tenter de vivre cette expérience pleinement !
Pour le travail autour de BLONDO à proprement parler, nous prévoyons la réalisation de 2 films/clips dans le courant de l'été et un potentiel documentaire/rencontre à confirmer. Nous aurons également à nous préparer et nous documenter pour notre prochain projet de voyage vers un petit bout de France lointaine hors du continent américain cette fois-ci : la Réunion. :)

Et pour finir, quels conseils donneriez-vous à un PVTiste qui rêve de se lancer dans des aventures comme les vôtres ?
Nadia : Le conseil à tous PVTstes est d’arriver avec des économies pour voyager un peu en arrivant car c’est vite difficile de pouvoir le faire après surtout si on doit trouver un travail à temps plein, vu que les vacances sont courtes en tant que salarié. Découvrir le pays ou au moins la province avant de s’installer quelque part permet de s’imprégner de la culture, de mieux comprendre le pays dans lequel on souhaite vivre et pourquoi pas trouver un lieu ou une ville coup de cœur où l’on souhaite poser ses valises et se laisser porter par l’imprévu ! Ne pas avoir peur, car lorsqu'on est motivé par cette expérience et qu’on le fait pleinement tout est facile et fluide, on rencontre les bonnes personnes et les opportunités sont immenses, surtout dans ce pays !

Romain : Se laisser la liberté de vivre son expérience à sa manière et se laisser le droit de rêver ! Voyager, déménager, aider, partager mais surtout ne pas se sentir obligé de reproduire un schéma de vie exclusivement lié au travail tel qu'on le connaît en France. Avoir le courage de s'expatrier et de voyager, c'est déjà faire preuve de curiosité ! Sortir de sa zone de confort offre des opportunités tellement inattendues qu'il est difficile ensuite de faire marche arrière. Le Canada nous a offert cette liberté jusqu'à maintenant alors pourquoi pas vous aussi ?!
Nadia Romain PVT

Un grand merci à toute l'équipe de PVTistes.net de s'intéresser à notre projet mais surtout pour tout le travail qu'elle réalise pour les futurs PVTistes et expatriés du monde entier !

Merci Nadia et Romain d'avoir pris le temps de partager vos aventures avec nous !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

[Dossier]

Que faire au Canada pendant l’été ?

[Interview]

Pierre : d’incroyables aventures dans le Grand Nord

[Récit de voyageur]

Le labo urbain : la préparation au départ en Argentine !

[News]

16 raisons de partir en PVT

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Hi both :)! Merci pour votre témoignage !! Votre parcours est franchement top et inspirant !! Je suis sûre que Léon deviendra baroudeur à force ;). Belle continuation à vous trois

{{likesData.comment_73132.likesCount}}

Merci beaucoup Cynthia pour ton message! Nous serions ravis que notre aventure et nos choix de vie puissent inspirer d’autres personnes à suivre leurs rêves, quels qu’ils soient, ce serait une belle récompense! Nous gardons espoir pour Léon et puis il pourra gambader tout seul et vivre ses propres aventures aussi très bientôt dans la future maison!
Merci encore Cynthia et au plaisir!
Romain et nadia

{{likesData.comment_73154.likesCount}}

Superbe aventure ! Ça donne plein d’idées, je suis arrivé depuis un peu plus d’un mois à Montréal et je n’ai pas encore eu l’occasion de sortir de la ville et de découvrir toutes les richesses de ce grand pays.
L’idée de votre van me plaît bien 😉
Merci pour votre témoignage.

{{likesData.comment_73134.likesCount}}

Merci Raphaël pour ton message!
C’est super si notre expérience peut t’inspirer et te donner l’envie de partir à l’aventure! N’hésites pas à lire nos articles et à visionner nos vidéos sur notre site , tu y trouveras peut-être encore plus d’inspiration.
Si le road trip en van t’intéresse et que tu as des questions, n’hésites pas à nous envoyer un mail ou un message sur Facebook ou Instagram. Nous allons aussi lancer une série de Live pour parler de tous ces sujets d’ici un mois maximum.
Reste connecté!
Merci encore!
Romain et Nadia

{{likesData.comment_73155.likesCount}}

C’est super de lire une aventure similaire à la sienne. On voyage nous aussi à travers le continent nord américain dans un van avec notre chat Nas. On le balade aussi en harnais ou dans son sac de catstronaute😉. Bonne continuation à vous trois!

{{likesData.comment_73136.likesCount}}

Allo Cécile!
Merci pour ton message! La communauté de voyageurs avec leur chat s’agrandit de jour en jour! Avez-vous un compte instagram ou Facebook sur lequel on pourrait suivre votre traversée? Nous sommes toujours intéressés de découvrir de nouveaux profils!
Bon voyage à vous et au plaisir!
Romain et Nadia

{{likesData.comment_73156.likesCount}}

Désolée pour le délai de réponse mais 3jours dans le parc Yellowstone sans réseau 😉.
Compte Instagram: cecile_inti et Facebook cecile bourguet.
A bientôt sur les réseaux sociaux et peut être en vrai qui sait?!

{{likesData.comment_73162.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre