Mexique : excursion à la Barranca de Huentitan – Oblatos

Date de publication : 20-07-2022

Auteur

claire

Au nord-est de Guadalajara, l’urbanisation s’arrête sur les hauteurs d’un grand canyon : la Barranca de Huentitan – Oblatos, du nom des deux quartiers homonymes qui sont traversés par ce grand espace naturel, protégé depuis 1997. Laissez-moi vous emmener à la découverte de cet endroit exceptionnel de l’État de Jalisco.

Petite présentation de la Barranca de Huentitan

Ce grand ravin abrite une immense diversité végétale et animale et de nombreux scientifiques viennent y faire des observations et des relevés. Le canyon s’étend sur plus de 1 000 hectares et a un dénivelé d’environ 500 m de hauteur. Au milieu s’écoule le rio Santiago, rivière malheureusement très polluée.

Un magnifique pont suspendu, El Arcediano, a été construit à la fin du 19e pour la franchir et offre une vue spectaculaire sur le ravin. 3 autres points de vue (mirador) ont été aménagés : Mirador Huentitán, Mirador Dr. Atl et Parque Mirador Independencia.

La Barranca a joué un rôle important au cours de l’histoire, notamment durant la colonisation espagnole et la révolution mexicaine, périodes durant lesquelles plusieurs batailles notables s’y sont déroulées.

Aujourd’hui, c’est avant tout un lieu d’escapade en pleine nature pour les citadins et voyageurs qui veulent s’échapper de l’animation de la métropole. On y vient pour apprécier le calme et le paysage à couper le souffle, s’y détendre et faire du sport. Environ 5 000 personnes s’y rendent chaque semaine.

barranca huentitan mexico guadajalara

Une journée de randonnée à la Barranca de Huentitan

Le matin, je retrouve deux amis avec qui j’ai prévu cette excursion et nous prenons tous les trois un bus en direction du canyon. Le trajet est direct et rapide depuis le centre de Guadalajara, mais comme nous sommes partis tard nous entamons la descente à 11 h. Nous sommes en plein mois de mai, le soleil tape, pourvu que le chemin soit ombragé ! Sur les premiers mètres, le sentier est bordé par des arbres et constructions rudimentaires qui bloquent la vue, les sols sont jonchés de déchets et divers animaux se baladent tranquillement à nos côtés : volailles, chats, ânes… Ce n’est pas très engageant. Quelques minutes et zigzags plus tard, l’environnement s’est transformé et un bâtiment apparaît. A quelques mètres du précipice, une magnifique église moderne domine tout le canyon.

barranca huentitan mexico guadajalara chapelle

Nous commençons enfin la descente, par le chemin facile. Le premier kilomètre est particulièrement pentu et demande une certaine prudence pour ne pas déraper sur les nombreuses pierres présentes sur le chemin. L’inclinaison de la pente se réduit petit à petit et rapidement la marche devient très facile. La végétation est sèche et peu dense (et l’ombre quasi inexistante) et nous avons donc une vue dégagée pour voir tout l’horizon. Le paysage est incroyable, on a du mal à croire qu’on est si proche de ville alors que la nature s’étale tout autour de nous à perte de vue.

barranca huentitan mexico guadajalara 3

Après 2 bonnes heures de marche nous arrivons au fond du ravin. Le pont est encore loin et on décide de s’arrêter là pour pique-niquer, nous reposer et nous baigner dans la rivière (avant de découvrir son état et de nous raviser).

barranca huentitan mexico guadajalara 7

(la magie du cadrage photo qui permet de cacher les détritus)

Vers 17 h, le soleil n’est plus aussi fort et on se met en route pour la remontée. Soyons honnêtes, c’est beaucoup plus difficile. Le dénivelé qu’on trouvait doux pendant la descente se fait tout de suite sentir et nos provisions d’eau sont épuisées. Nous nous rappelons des vendeurs ambulants que nous avons croisés en descendant et on espère qu’ils seront toujours là ! Pour notre plus grand bonheur, oui ! L’eau ne m’a jamais parue aussi délicieuse.

À notre grand étonnement, nous remontons en à peine 2 h 30, soit à peine plus que pour la descente. C’était dur mais pour dire que nous n’avions pas d’entraînement particulier, nous nous attendions à ce que ça soit encore plus éprouvant. On arrive essoufflés et fatigués mais contents de notre journée !

barranca huentitan mexico guadajalara 6

Informations pratiques sur la Barranca de Huentitan

L’entrée est libre tous les jours de la semaine, de 6 h à 19 h (le lieu reste fréquenté jusqu’à au moins 2 h).

Les moments d’affluence sont le matin vers 7-8 h, le soir à partir de 17 h 30 et le dimanche. Il est tout à fait possible de s’y promener en toute tranquillité en dehors de ces horaires.

Pour y aller : il y a plusieurs accès pour se balader dans le canyon. Le plus utilisé et décrit dans cet article est celui de Huentitan, avec la chapelle (capilla) au début. Plusieurs bus vous y amènent : depuis le centre-ville, prendre le bus direct C124 et descendre à Joaquim Romero. Possibilité d’y aller en taxi ou voiture personnelle, il y a un parking à l’entrée.

À emmener avec soi :

  • De l’eau, plus ou moins selon la distance que vous pensez parcourir. Prévoir au moins 2 L par personne pour descendre tout en bas du ravin, plus si vous allez jusqu’au pont.
  • Un pique-nique / des encas pour se redonner de l’énergie.
  • Crème solaire et chapeau.
  • Des chaussures de marche ou qui sont adaptées pour la randonnée (pas de sandales).

À savoir :

  • Deux chemins existent, un facile et l’autre plus court mais plus difficile.
  • Au début de la randonnée se trouvent plusieurs petits restaurants, vente de snacks et stands de boissons. Sur le premier kilomètre du chemin, des vendeurs s’installent pour faire des ravitaillements d’eau.
  • Il y a environ 5 km pour descendre du haut du canyon jusqu’au point le plus bas (c’est la partie la plus difficile à cause du dénivelé) et encore 5 autres km pour atteindre le pont en longeant la rivière.
  • Le paysage change entre la saison sèche et la saison des pluies. Durant cette dernière, attention à la météo pour ne pas se faire piéger par une averse soudaine qui rendrait le chemin glissant et dangereux.
  • Il est possible de faire de la randonnée / visiter le canyon accompagné d’un guide naturaliste.
  • Il n’est pas nécessaire d’avoir un entraînement sportif de haut niveau pour faire cette randonnée, mais il est indispensable d’avoir un minimum de condition physique et d’endurance. N’hésitez pas à faire demi-tour pendant la descente si vous sentez que vous fatiguez et que vous n’aurez pas force de remonter. Si vous y allez le matin, prenez en compte que le soleil et la chaleur vont augmenter et rajouter de la difficulté à l’effort.
  • Il est recommandé d’y aller à plusieurs pour pouvoir avoir de l’aide en cas de chute ou de problème. Le canyon n’est pas surveillé, les téléphones ne captent pas de réseau partout, et si le début du chemin est très fréquenté, une fois au fond du ravin il peut se passer plusieurs heures avant de croiser quelqu’un.

barranca huentitan mexico guadajalara 8

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés