On a testé Winnipeg et ses environs

Article publié le 17-09-2013.

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Pendant notre traversée du Canada en road trip, nous sommes passés par la région de Winnipeg qu’on a pas mal explorée. Le Manitoba est souvent oublié même lorsque l’on traverse le pays, on y passe souvent un peu trop vite alors que certains endroits vaudraient bien un petit détour !

Tout d’abord, saviez vous que Winnipeg a donné son nom à... Winnie l'ourson ! Hé oui Winnie est Canadien ! C’était à l’origine le nom d’une ourse qu’un vétérinaire anglais a ramenée depuis Winnipeg jusqu’au zoo de Londres, et qui a inspiré le créateur du dessin animé.

Winnipeg est un nom de provenance amérindienne "win pinnée" signifiant "terrains boueux". Aux premiers abords, il n’est pas très difficile d’être d’accord quand on se promène le long du canal (déviation de la Rivière Rouge).

Mais si on oublie un peu la couleur légèrement marron de l’eau, ces promenades sont justement très agréables ! Plusieurs dizaines de kilomètres de sentiers aménagés au bord de l’eau vous attendent, idéal pour les joggeurs ou les couples qui cherchent un peu de tranquillité. Nous avons emprunté cette promenade entre 2 endroits clé de la ville :

  • The Forks Market : née de la transformation d’anciennes écuries, cette place est un endroit idéal pour acheter des produits frais, des souvenirs, pour manger ou simplement profiter du parc au soleil. On recommande fortement la Pancake House, pour se péter le bide lors d’un brunch original, c’est difficile de faire mieux !

  • Le parlement du Manitoba : c’est déjà un très beau bâtiment, qui se visite, mais nous nous sommes contenté d’admirer les nombreuses sculptures d’ours décorées autour du parlement. C’est un jeu très sympa que d’essayer de découvrir chaque thème de décoration qui donne une personnalité à ces sculptures inspirées par les sculptures des Inuits du Nunavut.

Si vous aimez les musées, vous trouverez votre bonheur à la Art Gallery de Winnipeg et au Manitoba Museum.

Pour l’anecdote, Winnipeg base la moitié de son économie sur la production de chips "Old Dutch". Avec notre consommation de chips pendant le road trip, nous avons été heureux de savoir qu'on a contribué de façon significative à l'économie manitobienne !

On retient de la ville quelques jolis bâtiments, des promenades et un peu de verdure au bord du canal. On a cependant trouvé la ville pas très animée, mais on met ça sur le compte du week-end prolongé pendant lequel on a visité.

A l’est de Winnipeg on trouve le Mont Riding Park. On s’y est improvisé chasseurs de bisons, et on est assez contents du résultat !

Hormis la réserve de bisons, c’est un parc idéal pour des randonnées de plusieurs jours et du camping sauvage très loin des routes. Même le temps d’une escapade d’un jour, on peut se laisser porter par des petits chemins au bord d’un des nombreux lacs du parc.

Au nord du Mont Riding (nord-est de Winnipeg) se trouve le lac Manitoba. Notre exploration du lieu s’est limitée à une nuit de camping sauvage sur une plage au sud du lac qui nous a offert un coucher de soleil à couper le souffle. L’endroit était magnifique et presque parfait, à l’exception près qu’un groupe de jeunes sont venus faire la fête juste à côté de notre tente, mais… Ça fait partie du folklore !

A l’ouest du lac Manitoba (nord-ouest de Winnipeg), siège son ami le lac Winnipeg. Nous avons longé la côte est du lac et découvert … l’Islande. C’est bien ça, l’Islande. A cause de l’immigration de communautés vikings et islandaises dans cette région, on retrouve tout de ce pays, le nom des lieux, des rues, et des villes, à s’y perdre !

Ville de Gimli

Cependant, les paysages ne sont pas exactement ceux que l’on retrouve sur l'île glaciaire et volcanique, mais plutôt quelque chose qui se rapproche de la Bretagne avec ses belles plages de galets et ses mouettes. Et si vous êtes chanceux, vous pourrez observer des pélicans !

Finalement, nous nous sommes rendus jusqu’à la réserve de Hecla-Grindstone, où il est normalement possible d’observer des caribous, mais nous n’avons trouvé que des jolis oiseaux. Cependant, le paysage était assez différent de ce qu’on avait vu ailleurs et nous avons été contents de la balade dans les steppes d’herbes jaunes.

Nous avons passé 5 jours dans cette région et nous ne regrettons pas du tout d’avoir pris le temps de visiter les environs. Si vous passez par là n’hésitez vraiment pas à faire comme nous ! Et même, pourquoi pas un PVT à Winnipeg ?

Pour plus de détails sur notre traversée fantastique du Canada, vous pouvez aller voir notre blog (voir archives de mai-juin 2012 pour le voyage), ainsi que cette discussion du forum.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !

Articles recommandés

[Dossier]

Les programmes pour partir à l’étranger

[Interview]

Aurélie, PVTiste à Whitehorse

[Récit de voyageur]

Récit de PVTiste : partir en PVT en Argentine sans parler espagnol

[News]

Alerte SMS PVT Canada 2020 : soyez prévenus de l’ouverture !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Bonjour,

J’ai également passé quelques jours à Winnipeg mais je n’étais pas motorisée. Je suis donc restée 3 jours dans le centre-ville avec des connaissances locales.

C’était effectivement une chouette découverte mais à l’article ci-dessus, je rajouterai le parc Assiniboine à aller voir (et éventuellement son zoo) ainsi que le quartier francophone Saint-Boniface (de l’autre côté des Forks). Le musée Saint-Boniface permet de voir un autre aspect de l’histoire canadienne, qui est essentiellement écrite par les anglophones, intéressant de saisir la différence… A faire : se balader dans les rues et admirer les différents bâtiments avec une architecture agréable à regarder (style européen).

Cependant, je noterai aussi que Winnipeg est la ville la plus sale que j’ai jamais vu au Canada (et j’ai déjà pas mal bourlingué là-bas) mais ça va comparé aux villes françaises ou belges. Et que c’est également une ville assez connue pour sa relative insécurité, comme se faire poignarder et parfois jusqu’au meurtre… (mais comparé à la France ou la Belgique, ça va toujours – tout est relatif)

Visitez Winnipeg mais n’oubliez pas d’être prudents !!!

{{likesData.comment_30168.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre