Coût de la vie et salaire minimum au Japon

Article publié le 03-12-2018.

Tokyo est connue pour être l’une des villes les plus chères au monde, et les prix affichés peuvent effectivement être un choc pour le Français débarquant au Japon pour la première fois. Osaka a été longtemps réputée être moins chère à vivre mais il faut avouer que ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui avec l’explosion du tourisme dans le Kansai.

Pour faire court, il faut prévoir plus ou moins le même budget pour Tokyo et Osaka (également Kyoto). Pour trouver une différence de prix significative, il faudra aller dans des villes de taille moyenne - donc moins populaires et avec moins de possibilités d’emploi - telles que Nagoya, Nagano, Fukuoka, Sapporo ou Naha. Les petites villes et villages affichent, eux, une différence de prix significative mais attention ! Les salaires variant par région, ils seront eux aussi moins élevés dans ces zones-là. Nous vous avons donc mis plus bas la grille officielle des salaires par région à la suite pour que vous vous fassiez une idée.

Voici un petit aperçu des prix moyens que l’on trouve à Tokyo et Osaka. Vous pouvez bien entendu trouver moins cher si vous connaissez les bons plans (il y en a partout, même à Tokyo), les prix indiqués ici sont une moyenne.

Pour des villes moyennes, comptez environ 15 % de moins et jusqu’à 30 % de moins pour les zones rurales.

Enfin, les sommes données en euros ci-dessus correspondent au taux de change en vigueur en octobre 2018. Pensez à consulter le taux en vigueur au moment où vous lisez ce dossier.

Restaurants

  • Fast food japonais (udon/ soba) : 500 ¥, soit 4 €
  • Ramen : 800 ¥, soit 6 €
  • Menu Mcdo : 700 ¥, soit 5,40 €
  • Restaurant bas de gamme ("family restaurant") : 1500 ¥, soit 11,50 €
  • Restaurant de gamme moyenne : 2 500 ¥, soit 19 €
  • Restaurant chic : 4 000 ¥, soit 30 €
  • Restaurant gourmet : 10 000 ¥, soit 77 €
  • Bière locale : 500 ¥, soit 4 €
  • Bière importée/ Cocktail : 700 ¥, soit 5,40 €
  • Soda : 250 ¥, soit 2 €
  • Café au lait/ Cappuccino : 500 ¥, soit 4 €
  • Formule gâteau/ boisson : 700 ¥, soit 5,40 €
  • Café type Starbucks : 450 ¥, soit 3,45 €

Sorties

  • Game center (par machine et par partie) : 100 ¥, soit 1 €
  • 1 h de karaoké en journée par personne : 600 ¥, soit 5 €
  • Nuit au karaoké par personne (avec alcool à volonté) : 3 000 ¥, soit 23 €
  • Entrée en discothèque : 2 000 ¥, soit 15 €
  • Entrée à Disneyland : 7 400 ¥, soit 57 €

Loisirs

  • Entrée au Sento : 500 ¥, soit 4 €
  • Entrée au Onsen : 900 ¥, soit 7 €
  • Club de sport (1 mois pour une personne) : 10 000 ¥, soit 77 €
  • Place de cinéma : 1 800 ¥, soit 14 €
  • Place de concert : à partir de 5 000 ¥, soit 39 €

Cours de japonais

  • Prof particulier : entre 2 000 et 5 000 ¥ /heure, soit 15-39 €
  • Cours en école de langue : entre 50 000 et 100 000 ¥ /mois, soit 385-770 €
  • Cours offerts par la municipalité : gratuit, les profs sont bénévoles !

Courses quotidiennes

  • 1L de lait : 170 ¥, soit 1,3 €
  • 1L d’eau minérale : 100 ¥, soit 1 €
  • Œufs (boîte de 6) : 230 ¥, soit 1,7 €
  • Paquet de pain de mie: 250 ¥, soit 2 €
  • Yaourts (lot de 4) : 400 ¥, soit 3 €
  • Pommes (1 kg) : 700 ¥, soit 5,4 €
  • Tomates (1kg) : 400 ¥, soit 3 €
  • Camembert importé : 900 ¥, soit 7 €
  • Fromage râpé : 250 ¥, soit 2 €
  • Bol de nouilles instantanées : 130 ¥, soit 1 €
  • Paquet de pâtes : 200 ¥, soit 1,5 €
  • Salade fraîche : 250 ¥, soit 2 €
  • Onigiri au supermarché : 90 ¥, soit 0,7 €
  • Barquette de tofu : 150 ¥, soit 1,2 €
  • Bière locale : 250 ¥, soit 2 €
  • Bouteille de vin (gamme moyenne) : 1 500 ¥, soit 11,5 €
  • Bouteille d’umeshu (alcool local) : 1 000 ¥, soit 7,7 €
  • Paquet de cigarettes : 450 ¥, soit 3,5 €
  • Bento au Konbini : 500 ¥, soit 3,8 €
  • Sandwich au Konbini : 200 ¥, soit 1,5 €

Transports

  • Trajet court (3-4 stations) : 180 ¥, soit 1,2 €
  • Trajet de 30 minutes (15 stations) : 350 ¥, soit 2,7 €
  • Trajet en bus : 250 ¥, soit 2 €
  • Prix de départ d’un taxi : 500 ¥, soit 3,8 €

Commodités

  • Loyer mensuel (dortoir en sharehouse) : 20 000 ¥, soit 155 €
  • Loyer mensuel (chambre individuelle en sharehouse) : 40 000 ¥, soit 310 €
  • Loyer en studio : 50 000 ¥, soit 385 €
  • Factures (électricité, internet, eau) : 10 000 ¥, soit 77 €
  • Abonnement téléphonique : entre 1 500 et 3 000 ¥, soit 12-23 €

En résumé

  • Budget mensuel très serré : à partir de 90 000 ¥, soit 700 €
  • Budget économe : à partir de 150 000 ¥, soit 1 150 €
  • Budget confortable : 280 000 ¥, soit 2 310 €

Vous verrez sur beaucoup de forums des expatriés dire qu’on ne peut pas survivre à Tokyo avec un salaire de 250 000 ¥ par mois. Nous savons pourtant que de nombreux PVTistes français profitent assez bien de leur vie sur place avec des salaires de 150 000 ¥.

Gardez donc à l’esprit que chacun voit midi à sa porte et que vous devez ajuster votre budget selon votre train de vie à vous. Nous avons un sondage sur le forum où chacun expose son budget, cela peut vous donner des idées : Quel est votre budget sur place ?

Également, comme dit plus haut, il y a des bons plans à connaître comme partout, allez lire notre article à ce sujet : Le PVT Japon pour les petits budgets, nos bons plans.

Le salaire minimum par région (source)

Voici un tableau indiquant le taux horaire minimum officiel au 01/10/2018. Tout comme en France et au Canada, ce taux change légèrement tous les ans.

Ainsi, vous pouvez voir qu’entre Tokyo (985 ¥ de l’heure) et Naha (762 ¥ de l’heure), la différence peut être considérable. La vie est forcément moins chère à Naha mais les salaires y sont plus plafonnés, et il est parfois difficile dans les petites villes de toucher plus que le minimum. En revanche, Tokyo offrant de nombreuses opportunités d’emplois, beaucoup de PVTistes se débrouillant bien arrivent à toucher plus (voire beaucoup plus) que le salaire minimum.

Ville - Région d’Hokkaido Salaire horaire minimum
Hokkaido  835 ¥
Ville - Région du Tohoku Salaire horaire minimum
Aomori 762 ¥
Iwate 762 ¥
Miyagi 798 ¥
Akita 762 ¥
Yamagata  763 ¥
Fukushima  772 ¥
Ville - Région du Kanto Salaire horaire minimum
Ibaraki 822 ¥
Tochigi  826 ¥
Gunma  809 ¥
Saitama  898 ¥
Chiba 895 ¥
Tokyo 985 ¥
Kanagawa 983 ¥
Ville - Région d’Hokuriku Salaire horaire minimum
Toyama  821 ¥
Ishikawa 806 ¥
Fukui  803 ¥
Ville - Région du Koshinetsu Salaire horaire minimum
Niigata Prefecture  803 ¥
Yamanashi Prefecture  810 ¥
Nagano Prefecture 821 ¥
Ville - Région du Tokai Salaire horaire minimum
Gifu Prefecture  825 ¥
Shizuoka Prefecture  858 ¥
Aichi-ken  898 ¥
Mie Prefecture 846 ¥[t/able]
Ville - Région du Kansai Salaire horaire minimum
Shiga  839 ¥
Kyoto 882 ¥
Osaka 936 ¥
Hyōgo 871 ¥
Nara  811 ¥
Wakayama 803 ¥
Ville - Région du Chūkoku Salaire horaire minimum
Tottori 762 ¥
Shimane 764 ¥
Okayama 807 ¥
Hiroshima 844 ¥
Yamaguchi 802 ¥
Tokushima 766 ¥
Kagawa 792 ¥
Ehime 764 ¥
Kochi 762 ¥
Ville - Région du Kyushu Salaire horaire minimum
Fukuoka 814 ¥
Saga 762 ¥
Nagasaki 762 ¥
Kumamoto 762 ¥
Oita 762 ¥
Miyazaki 762 ¥
Kagoshima 761 ¥
Ville - Région d’Okinawa Salaire horaire minimum
Okinawa 762 ¥

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Voici un malheureux exemple d'une personne qui est partie sans assurance : Frais médicaux Toronto sans assurance : 24 000$ à rembourser

Évaluations des membres

5/5 (1)

Articles recommandés

Staff

Tout savoir sur le PVT au Japon

Annaika

La culture taïwanaise (1re partie) : histoire, langue et spiritualité

Staff

Culture japonaise : ABCédaire du Japon moderne

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App