En arrivant en Argentine : les démarches

Date de publication : 19-11-2018

Auteur

Johanna

Le statut de PVTiste en Argentine

Le PVT n’est pas encore très connu des Argentins, ne vous étonnez donc pas de l’étonnement ou l’incompréhension de vos interlocuteurs, y compris dans les administrations. Au moment où vous passez la douane, pensez donc à vérifier que le douanier tamponne bien votre passeport avec un visa de 12 mois et non un visa touristique de 3 mois (cela arrive assez régulièrement).

Le DNI : impossible à obtenir pour les PVTistes

Le DNI (Documento Nacional de Identidad) est l’équivalent de notre Carte Nationale d’Identité. Il existe un DNI Extranjeros qui accorde aux étrangers le statut de résident argentin. Les PVTistes ne peuvent pas obtenir le DNI mais il n’est pas inutile de connaître son rôle.
Le numéro de DNI est un numéro unique attribués à tous les résidents (argentins ou non) et qui leur est demandé pour la plupart des démarches administratives, mais aussi lors de paiement par carte bleue, achat de billets de bus, etc. Alors qu’en France vous ne savez surement pas que votre carte d’identité a un numéro, ici, tout le monde connait son numéro de DNI par cœur.

Le CUIL

Si vous travaillez, vous pouvez vous immatriculer à l’ANSES, l’équivalent de notre caisse d’assurance maladie. Le Código Unico de Identificación Laboral (CUIL) s’obtient par l’intermédiaire de votre employeur si vous êtes salarié.
En tant que PVTistes vous pouvez obtenir un CUIL temporaire qui vous permettra de travailler en Argentine pendant un an. Pour cela il vous suffit de vous rendre à l’ANSES de l’Avenue Cordoba et 9 de Julio (avenue Cordoba, 1118) avec votre passeport ainsi qu’une photocopie de la première page et du tampon d’entrée dans le pays. Le CUIL est indispensable pour que votre employeur puisse vous déclarer à l’AFIP (le service des impôts argentin).
Il existe un autre numéro de référence, le Clave Unica de Identificación Tributaria (CUIT). Celui-ci concerne les travailleurs indépendants. En tant que PVTiste, il n’est pas possible d’être travailleur indépendant et par conséquent d’obtenir un CUIT.
Administración Nacional de la Seguridad Social (ANSES) : ANSES.

Ouvrir un compte bancaire

En Argentine, afin de pouvoir ouvrir un compte bancaire, vous devez absolument avoir un DNI et comme précisé ci-dessus il n’est pas possible pour les PVTistes d’obtenir ce document ! Afin d’éviter de tourner en rond, il y a une astuce ! La ville de Buenos Aires et Banco Ciudad vous permet désormais d’ouvrir un compte et d’obtenir une carte de débit. Après avoir obtenu votre CUIL, vous devez vous rendre à la succursale de Plaza Mayo (Av. Pres. Roque Sáenz Peña, 545) avec les documents suivants :
– Votre passeport + copie de la première page et du visa
– Votre CUIL + une photocopie

Au bout d’une semaine environ, vous pourrez aller chercher votre carte de débit visa (qu’il faudra ensuite activer par téléphone).

En Argentine il existe deux types de cartes bancaires :
– Les cartes de débit qui permettent seulement de retirer de l’argent aux distributeurs automatiques et de payer vos achats dans les commerces.
– Les cartes de crédits qui permettent de payer sur internet ou bien de payer en plusieurs mensualités (ce qui est très courant en Argentine). Si vous disposez d’une carte de crédit, tous vos achats du mois seront retirés en une seule fois au début du mois suivant. En général les PVTistes ne peuvent pas avoir de carte crédit mais il est important de comprendre leur fonctionnement.

En Argentine les employeurs ont l’obligation d’ouvrir un compte en banque à leurs employés sur lequel ils verseront les salaires tous les mois. Pour les PVTistes, la situation n’est pas toujours très claire : certains banques (BBVA et HSBC par exemple) refusent d’ouvrir des comptes aux étrangers sans DNI alors que d’autres comme Banco Patagonia accepte de leur faire avec le numéro de CUIL. Dans le cas où votre employeur ne puisse pas vous ouvrir un compte, il vous paiera par chèque, que vous encaissera sur votre propre compte en banque.

Voir aussi cette discussion sur le forum

Les impôts

L’Administración Federal de Ingresos Públicos (AFIP) s’occupe des impôts nationaux. Il existe deux types de contribuables en Argentine : les inscrits au régime général et les monotributistas, un régime simplifié pour les petits contribuables.

L’impôt sur le revenu est prélevé à la source pour les salariés.

Si vous êtes salariés, vous n’aurez donc pas à vous préoccuper des impôts, sauf pour obtenir votre CUIL si vous n’êtes pas passé par l’ANSES.

Vous pouvez consulter cette discussion sur le forum qui aborde tous ces sujets : Salaire argentin : calcul de la retraite et des impôts

Administración Federal de Ingresos Públicos (AFIP)
Hipolito Irigoyen 370, Piso 1, bur. 3022
1086 Buenos Aires
0810-999-2347 (lundi – vendredi : 08h – 20h)
http://www.afip.gov.ar/

Évaluation de l'article

5/5 (1)

13 Commentaires

thomasXan
6 7
Hello Marie, Tout va bien, je suis allé directement chez HSBC à Buenos Aires, en présentant mon chèque et mon passeport, et j’ai reçu de l’argent liquide 🙂
thomasXan
6 7
J’ai un PVT et un boulot, pourtant ma boite n’a pas reussi à ouvrir un compte en banque pour moi avec mon PVT… Du coup je me retrouve avec un chèque. Savez-vous comment je peux l’encaisser ?
Marie
9.9K 32.9K
Salut Homas, Où te trouves-tu en Argentine ?
Cécile
2 5
Petit update récent pour information. Nous sommes actuellement en Argentine avec un PVT. Il est essentiel d’avoir un CUIL pour travailler légalement ici. Le seul visa PVT ne suffit pas. On nous a même conseillé, une fois l’obtention du CUIL, de le mettre sur le CV pour bien montrer qu’on facilite les choses pour les employeurs. Pour l’obtenir, il faut se rendre dans un bureau de l’ANSES avec son passeport, une photocopie de la page de la photo du passeport et une photocopie de la page du visa. On nous a aussi demandé un certificat de domicile, qui s’obtient auprès du commissariat dont dépend son logement. Prévoir un peu de temps (nous avons passé 2 heures à l’ANSES) mais tout roule. Avec ces papiers, on vous délivre sur place un numéro de CUIL.
Jack
0 2
Bonjour j’aimerais me render en Argentine au mois de mars mais je suis actuellement en Nouvelle Zelande, est ce possible d’obtenir un working hoiidays visa? comment dois je faire? Car j’aimerais travailler las bas. Combien de temps cela peut me prendre? Pouvez vous me renseigner svp?
Alexis
1 5
Bonjour, Vous dites que c’est très dur d’ouvrir un compte bancaire, mais comment faire alors pour recevoir des salaires sans compte bancaire sur place???
Johanna
1.8K 2.8K
Si jamais tu trouves un travail (légal, avec un contrat), l’employeur s’occupera de l’ouverture du compte et des papiers. Ceci, il peut se passer plusieurs mois après ton embauche pour que tout soit officialisé. C’est l’Argentine… tu peux être payer au black pendant des mois par une grande entreprise. D’ailleurs, ils semblent que une grande partie des emplois proposés sont au black. Sans vouloir encourager cette pratique, c’est monnaie courante en Argentine et difficile de l’éviter.
Marine
17 18
Après m’être renseigner, je viens d’écrire un post a ce sujet qui explique le calcul de l’impôt, de la retraite, de la santé actualisé avec le dernier décret de mars sur le min imposable et le nouvel accord franco-argentin de sécurité sociale. https://pvtistes.net/forum/newthread.php?do=postthread&f=331
Marine
17 18
Je pense qu’il y a une erreur concernant le système des impôts : « 9% prélevés sur le salaire net jusque 10 000 pesos annuels, 14% jusque 20 000 pesos et ainsi de suite » 9% (10000) – 14% (20000) – et ainsi de suite ? +5% par tranche de 10000 ? 19%(30000), 24%(40000)… +5% a chaque fois que l’on double le salaire ? 19%(40000); 24%(80000) Le salaire de référence qui est cité pour le prélèvement des impôts me semble plutôt mensuel et non annuel. Quelques exemples de salaire autour de moi ( référence Juillet 2013 compte tenu de l’inflation) : * Une femme de ménage : 30 pesos par heure. * Une vendeuse qualifiée : 5000 pesos net mensuel. * Un commercial semi-senior : 7 700 / 11 000 pesos mensuel (net/brut) * Un ingénieur informatique semi-senior : 6 500 / 10 000 pesos mensuel (net/brut) Donc les 10 000 pesos me semblent vite atteints. Du retour que j’ai en discutant avec les argentins, ils faut enlever environ 30 à 35% du salaire brut pour avoir le net.
Johanna
1.8K 2.8K
Merci pour tes précisions Marine. Par rapport aux exemples de salaires tout à fait réalistes que tu donnes, ton raisonnement me semble totalement logique. Les chiffres venaient de source officielle mais ont plus d’un an ! Nous allons vérifier ;).
florent
0 1
bonjour c’est à dire qu’avec cette carte on peut faire notre pvt de 1 an puis rester autant qu’on le souhaite?2 , 3 ou 4 ans par exemple? Merci
Johanna
1.8K 2.8K
Non, un PVT a une durée d’un an. Ensuite, il faut demander un autre visa (travail, résidence, etc.). Éventuellement, passer une frontière et revenir et obtenir un visa tourisme de 3 mois.

Articles recommandés