Etre ingénieur au Canada

Chapitre 9 : Définir votre profil de candidat

Date de publication : 10-10-2018

Auteur

Guillaume

Définir votre profil de candidat

Avant de pouvoir commencer les démarches il faut que vous sachiez à quel profil vous correspondez, pour cela il existe un petit test de quelques questions sur la page suivante : Définir votre profil de candidat

Ce test permet de déterminer de quelle catégorie de candidat vous faites partie parmi les suivantes :

  • Diplôme de 1er cycle en génie obtenu au Québec
  • Diplôme de 1er cycle en génie obtenu en France
  • Diplôme de 1er cycle en génie obtenu au Canada (en dehors du Québec)
  • Diplôme en génie agréé par l’un des signataires de l’accord de Washington
  • Diplôme de 1er cycle en génie obtenu dans un Autre diplôme (en sciences pures ou appliquées, autre pays sans entente en technologie ou en génie)
  • Membre d’une autre association canadienne Permis temporaire ou autorisation spéciale d’ingénieurs (projet particulier)

Source : OIQ

Dans la suite du dossier nous allons nous intéresser bien sûr aux diplômes de 1er cycle en génie obtenus en France.

Dans le cas d’un diplôme de 1er cycle en génie obtenu en France

Il existe un accord signé en 1999 puis reconduit en 2008 entre l’Ordre des Ingénieurs du Québec (OIQ) et la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) qui dit qu’un titulaire d’un diplôme d’ingénieur délivré au terme d’une formation en génie habilité par la CTI peut se voir reconnaître une équivalence de diplôme. Source : Consul de France au Québec.

Cet accord n’est valable que pour les domaines du génie agrées par l’OIQ, donc certains diplômes d’ingénieurs seront ici au Québec soumis à un autre ordre que l’OIQ. Par exemple : géomètres, agronomes, chimistes, etc.

D’autres profils d’ingénieurs ne mènent pas au Québec à l’exercice du génie, et ne font pas non plus partie de l’accord. Par exemple : mathématique, horticulture, affaires, etc.

Dans le cas d’un diplôme obtenu en France et non habilité par la CTI

Dans le cas d’un diplôme non habilité par la CTI, vous êtes peut-être admissible à l’Ordre des Ingénieurs du Québec si vous êtes dans l’un des deux cas suivant :

  • Titulaire d’un diplôme de 1er cycle en génie dont le niveau et le contenu ne sont pas jugés comparables à ceux des baccalauréats québécois. Par exemple ingénieur technicien, ingénieur des travaux, ingénieur d’exécution, ingénieur d’application, ingénieur-maître, etc.
  • Titulaire d’un diplôme de 1er cycle d’un niveau équivalent au minimum à un baccalauréat québécois dans le domaine des sciences pures ou appliquées, en technologie ou dans un domaine similaire.

Dans certain cas, une demande n’est pas recevable, par exemple si vous avez obtenu votre diplôme à la suite de cours par correspondance ou à distance, si votre diplôme ne correspond pas au minimum à un baccalauréat québécois (supposant 16 années de scolarité) ou bien si vous avez obtenu votre diplôme par un cumul de certificats.

Source : OIQ

Le cas d’un diplôme non habilité par la CTI

Si votre diplôme n’est pas habilité par la CTI, vous pourrez obtenir une équivalence de formation selon l’établissement qui a délivré le(s) diplôme(s), le contenu des cours suivis ainsi que l’expérience de travail en génie s’il y a lieu.

Il est possible mais très rare que l’équivalence de formation se fasse immédiatement, la plupart du temps, l’équivalence est conditionnelle à la réussite d’examens de contrôle.

Les examens de contrôle sont prescrits à des candidats dont le diplôme de 1er cycle en génie est d’un niveau et d’un contenu comparables au baccalauréat québécois en génie. Ces examens visent à tester les connaissances du candidat.

  • Chaque examen dure 3 h, et vous pourrez en passer jusqu’à 5.
  • Les examens de contrôle peuvent se faire dans l’ordre désiré d’examens de connaissances
  • Les examens de formation sont prescrits aux candidats dont le programme en génie comporte des lacunes ou aux candidats qui n’ont pas obtenu un diplôme de 1er cycle en génie, mais plutôt en sciences pures ou appliquées, ou en technologie. Ces examens visent à compléter la formation du candidat.
  • Le nombre d’examens de connaissances à passer peut aller jusqu’à 13
  • Si le comité doit prescrire plus de 9 examens de connaissances de nature technique, la demande sera refusée
  • Les examens de connaissance doivent respecter un ordre : d’abord les examens de section 1 : matières de base – Mathématiques, Probabilités, Statistiques, Mathématiques discrètes,… Dans l’ordre désiré parmi les examens de section 2 (examens de votre spécialité) et de section 3 (examens des études complémentaires)
  • Les candidats doivent se former par eux-mêmes, l’OIQ ne dispense pas de cours pour la préparation de ses examens. Les examens ont lieu 2 fois par an et à Montréal.

Vous devez consulter le guide sur les examens d’admissions, vous y apprendrez que vous pouvez utiliser vos manuels et vos notes pendant les examens, qui vous devez utiliser uniquement les modèles de calculatrices autorisées par l’Ordre et que tout autre appareil électronique est interdit. En savoir plus sur le site de l’OIQ.

Attention : il est possible de s’inscrire à seulement 3 examens par séance, c’est-à-dire que si vous devez passer 8 examens, comptez 1 an et demi de délai rien que pour le passage des examens. A noter que les tarifs des examens et des cours associés sont à prendre en compte ! Vous avez droit à 3 essais (sauf mention contraire). Votre dossier est automatiquement fermé après 3 échecs

Source : OIQ

Nous allons évoquer plus précisément dans le chapitre suivant le cas d’un diplôme obtenu en France, et habilité par la CTI.

Chapitre 9 sur 15

Évaluation de l'article

5/5 (1)

19 Commentaires

T
45 97
Salut! SI quelqu’un a fait les démarches pour rejoindre l’ordre des architectes de la Colombie Britannique, qu’il hésite pas à faire le même tuto! C’est top. Ca me ferait presque changer de destination tiens…. 🙂
T
45 97
Si jamais quelqu’un d’autres lis ce dossier…. Je suis en train de passer mon accréditation pour devenir ingénieur en Colombie Britannique. Je travaille dans le génie civil. Vous pouvez trouver un poste sans cette accréditation, mais vous vous retrouverez en bas de l’échelle. Pour travailler a la mairie, c’est obligatoire. Avoir le petit titre change TOUT (du moins dans ce domaine) : La vision qu’ont les gens de vous et votre salaire. Quand vous etes ingénieur, vous êtes P.Eng. Et les gens le mettent dans leur nom sur toutes leurs signatures etc. Meme pas dans leur role! Ca m’a étonnée et je trouve cela assez révélateur. Aussi, ils ont tous leur diplome encadré au-dessus de leur bureau… Petits tips: On ne peut pas faire la demande depuis la france pour la CB. Il est plus facile d’avoir un ingénieur dans son entreprise pour faire des copies conformes des documents, il faut envoyer tous les bulletins etc depuis la france dans enveloppe cachetée par votre école, y compris les deux ans de prépa le cas échéant. Si vous n’avez plus votre diplome comme moi, vous pouvez transmettre un certificat de votre école. J’ai payé $500 pour qu’ils regardent mon dossier (non remboursable en cas de refus…) et devenir Engineer In Trainee. Une fois acceptée, je vais devoir répondre a un questionnaire d’éthique de 40 questions + passer une année d’expérience sur place minimum + un entretien d’éthique le tout validé et appuyé par au moins 4 ingénieurs de la Colombie Britannique de mon entourage. Une fois cela validé par l’ordre, je vais pouvoir payer $1000 + par an pour faire partie du club…. BREF, ouai c’est un investissement rentable sur le long terme si on compte rester. (Oui pour ma part car je suis a cause de mon copain canadien) mais peut-etre pas forcément si vous restez juste l’histoire de un an ou deux. A bon entendeur, salutations!
Grégoire
0 2
Merci beaucoup pour ce dossier, je pars dans deux mois et j’allais me présenter aux entretiens avec mon simple diplôme…
zahra
0 7
Bonjour, est ce que l’on peut commencer les démarches lorsque l’on est en stage de fin d’étude? Sachant que je suis en pvt et que je termine mes études en septembre 2014, je voulais pouvoir commencer mon juniorat juste après mes études. Si ce n’est pas le cas, est-ce que les métiers concernés par l’ordre sont uniquement les postes dont le titre est « ingénieur de… » ou si il y a des titres de postes déviants genre « expert » « spécialiste » etc on peut se passer de l’OIQ. Merci pour vos réponses!
Francogénie
1 6
Le commencement des démarchent dépend du visa et de l’acceptation du dossier par l’OIQ. Pour les postes, le plus souvent c’est précisé dans l’offre d’emploi.
Costa
0 8
Précision obtenue du CTI, leur accréditation pour les formations sont valables pour les diplômes à partir de leur date de reconnaissance. J’ai été diplômé 2 ans trop tôt ^^
Costa
0 8
Superbe guide ! Comme je suis ingénieur civil belge, je me permettrais peut-être de rajouter un commentaire. La CTI reconnait depuis peu bon nombre de formation en Belgique. Quasi toute nos université ont obtenu le label EUR-ACE, et donc il faut vérifier si vous êtes sous la période d’accréditation ou non. Dans mon cas, je pense que non puisque je suis diplômé depuis bientôt 3 ans et ma faculté à été accréditée pour 2013-2019. Une chance pour ceux qui seront dans cette tranche et les futurs diplômé. Ca diminuera très fortement le temps de traitement et le coût pour obtenir le permis junior.
Baptiste
0 2
Bonjour, Je suis dans le cas « type 6″ ou mes diplômes (DUT Informatique->licence Informatique->Master Informatique) ne sont pas habilité CTI. Le tarif comme indiqué dans ce dossier est  » « DEMANDE DE PERMIS – Titulaire d’un diplôme en génie de type 6 » soit 3 633,21 $ » Cependant sur le site de l’OIQ concernant les tarifs http://www.oiq.qc.ca/Documents/DAF/grille_tarifaire-fr.pdf il n’y a pas de type 6, la numérotation s’arrete à 5 et le montant est de 1207,24$. Les tarifs en vigueur sont a compté du mois d’avril 2013 or l’article n’a été mis à jour qu’en janvier 2013 pour la dernière fois. Bonne nouvelle pour les détenteurs de Master français ?
Amélia
31 208
Un grand MERCI pour ce dossier, que mon ami et moi-même allons dévorer !!!
Jean-Michel
0 4
Merci bien pour ce dossier très clair !!
Christophe
0 8
Bonjour à tous, Merci pour cet article bien intéressant! Cependant, je me pose une question sur mon profil.. Ayant un mastère spécialisé (Supply Chain) de l’ESC Toulouse, dois être considéré comme ingénieur au Québec ? ou simplement cadre en business, logistique ou achats…? Si quelqu’un sait ? Merci beaucoup en tous cas !
Francogénie
1 6
Les écoles présentent dans la liste ARM de l’accord France-Québec facilitent l’obtention du titre d’ingénieur. L’ESC Toulouse ne semble pas dans la lsite : https://www.oiq.qc.ca/fr/jeSuis/candidat/obtenirUnPermis/diplomeIngenieurFrance/Pages/profil.aspx La nécessité de faire partie de l’Ordre des Ingénieurs (OIQ) dépend des requis pour le poste, souvent, c’est précisé dans les offres d’emplois.
Cédric
1 11
Merci pour ce super article, je suis en plein dans ma préparation de dossier.. ATTENTION : Les nouvelles tarifications sont en lignes!!! A comptez du 1er avril Ayant un Master dans le domaine scientifique et technique, je dois faire une demande de permis type 6. Les nouvelles tarifications divisent par 3 les coûts d’études de mon dossier (1200 contre 3600 $ auparavant). Ce qui n’est pas rien, quand on s’installe au Québec!!! Les examens d’admission et le tarifs de demande de permis pour les ingénieurs « certifiés CTI » restent inchangé à plus ou moins 10 $ lien http://www.oiq.qc.ca/Documents/DAF/grille_tarifaire-fr.pdf

Articles recommandés