Corée du Sud : homosexualité et lieux gay-friendly à Séoul

Chapitre 1 : Minorités sexuelles en Corée du Sud : le constat

Date de publication : 25-09-2017

Auteur

Morgane

Faire partie d’une minorité sexuelle et voyager dans un autre pays, cela peut parfois être une source d’angoisse. Beaucoup de questions doivent vous venir à l’esprit, comme par exemple : comment les homosexuels sont-ils perçus là-bas ? Existe-t-il une communauté LGBT ? Où peut-on faire des rencontres ?

Dans ce dossier, nous allons vous informer sur la situation des minorités sexuelles en Corée du Sud, nous vous donnerons quelques informations utiles (références, vocabulaire spécifique…), et vous aurez accès à une liste de bonnes adresses pour aller à la rencontre de la communauté LGBT.

Avant de commencer, nous vous invitons à consulter le récit d'Alexis, PVTiste en Corée : Être gay en Corée du Sud.

Calepin, stylo, prêt à prendre des notes ? Let’s go baby!

Minorités sexuelles en Corée du Sud : le constat

Commençons par analyser un sondage datant d'il y a quelques années. Les chiffres sont toujours très parlants.

En 2013, une enquête sur l’acceptation de l'homosexualité dans le monde a été menée par le Pew Research Center dans 39 pays. Il en ressort que 39 % des Sud-Coréens acceptent l’homosexualité, contre 59 % qui n’approuvent pas cette orientation. Certes, une grande partie de la population est encore fermée, mais les résultats par tranche d’âge devraient rapidement vous redonner le sourire ! En effet, 71 % des Coréens âgés de 18 à 29 ans affirment accepter l’homosexualité, contre 48 % des 30-49 ans, et 16 % des plus de 50 ans.

Il faut également ajouter que la Corée du Sud est le pays dont l’évolution a été la plus marquante au cours des dernières années. En 2013, elle avait gagné 21 % d’opinions favorables par rapport à 2007. Et nous sommes déjà en 2017 ! Les choses évoluent donc dans le bon sens.

Détails de l’étude ici.

Néanmoins, sur le plan politique, un autre aspect est à prendre en compte dans l’évolution des droits de la communauté LGBT. En effet, même si le nombre de Sud-Coréens qui soutiennent la cause homosexuelle augmente progressivement, certains groupes de chrétiens conservateurs continuent de faire barrage. La lutte va encore être rude, en attendant que des mesures concrètes soient mises en place sur le plan juridique...

Ce qu’il faut savoir sur le plan législatif

  • Il n’existe pas de loi contre l’homosexualité en Corée du Sud.
  • Le mariage gay n’est pas autorisé en Corée du Sud.
  • Les personnes transgenres sont autorisées à effectuer une opération de réaffectation sexuelle après l'âge de 20 ans et peuvent modifier leurs informations liées au genre sur leurs documents officiels.
  • En outre, si la Corée du Sud ne pénalise pas les relations homosexuelles chez les civils, les soldats reconnus coupables d'avoir violé ce que l’on appelle “la clause de sodomie” encourent quant à eux jusqu’à un an de prison. Le Code de l’armée coréenne défini cet acte comme du « harcèlement sexuel », ne faisant pas de distinction entre les rapports consentis et non-consentis entre adultes homosexuels qu’ils qualifient de « viol réciproque » (voir l'article 92 du Code pénal militaire - en attente d’une révision par la Cour constitutionnelle de Corée du Sud depuis... 2010).
  • Le Parti Travailliste Démocratique, troisième parti politique le plus important de Corée du Sud, abrite en son sein le Comité des minorités sexuelles qui lutte pour la reconnaissance et la représentation politique de la communauté LGBT (incluant la légalisation du mariage gay). Le slogan de l’une de leur campagne anti-discrimination est : "Liberté, égalité et droit au bonheur pour les homosexuels".

La SOGI Legislative Database* compile quelques extraits d’articles de loi ici.

*Note : la "SOGI" est une base de données regroupant un ensemble de lois portant sur les droits  des individus et des communautés LGBT à travers le monde.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon dont les Coréens vivent leur homosexualité en Corée du Sud, voici trois vidéos sous-titrées très bien réalisées.

L’homosexualité masculine en Corée du Sud 

L’homosexualité féminine en Corée du Sud

What Korean think about gay / lesbian?

Quelques youtubeurs coréens ouvertement gays

Aperçu des chapitres :

2 Commentaires

jean-luc
0 1
Merci pour ce bel article, N'étant pas gay mais plutôt attiré par tout type de femmes j'aurais aimé savoir où peut-on sympathiser avec des transgenres ? Les trouves-t-on aussi dans les bars gays ?
Patrick
0 1
super cool merci a vous et bonne route a vous tous

Articles recommandés