Le PVT à Whistler, en Colombie-Britannique

Chapitre 9 : Qu'emporter avec soi ?

Date de publication : 14-12-2015

Auteur

Charlie

8. Qu’emporter avec soi ?

1. Le budget

Je ne vous mentirai pas, la vie à Whistler est chère, très chère, entre les 600 $ de loyer mensuel, le morceau de viande à 20 $, et le matériel dont vous aurez besoin d’acquérir pour profiter de la station, ce ne sera pas festin tous les jours, ne comptez pas non plus devenir millionnaire, par contre, vous risquez de bien vous marrer.

Certains dirons que j’exagère, mais j’estime que pour profiter pleinement des activités de la station et de vivre sa vie à la légère sans trop avoir à se soucier des problèmes d’argent, il faut prévoir entre 5 000 et 7 000 € (ce qui correspond à 7 500 – 10 000 $) comme somme de départ.

C’est-à-dire qu’entre l’achat d’une paire de ski, de l’équipement d’hiver, ou d’un vélo et d’un pass, le premier mois de loyer que vous aurez besoin de payer sans forcément avoir de job, et des quelques activités que vous voudrez faire, il vous faudra un peu d’économies pour aborder cette aventure en tout sérénité.

Le salaire que vous gagnerez par la suite ne vous suffira sûrement pas à mettre de coté 1 000 $ par mois, je pense donc personnellement qu’il faut partir avec un peu de ressources pour pouvoir profiter de ce que la Colombie-Britannique a à offrir : Héli-ski, motoneige, road trip dans d’autres stations, sont des aventures que je recommande à tous, mais qui nécessitent un minimum de moyens.

Vous pouvez très bien survivre avec un plus petit budget, cependant si vous ne partez que pour 6 mois / un an, et que vous avez envie de rendre l’aventure inoubliable, il vous faudra de l’argent pour en profiter un maximum.


2. Le matériel de sport

A Whistler tout se trouve, en neuf comme en occasion, de la paire de skis aux chaussures d’escalade en passant par le VTT et le duvet, inutile donc, de vous surcharger avec du matériel, excepté s’il est assez léger et / ou fait à votre taille (ex : bottes de ski, chaussons d’escalade).

À savoir qu’avec Air transat, le transport du matos de ski est gratuit, le vélo à 30 $ et le pack « camping » est également gratuit. Si vous possédez d’ores et déjà du matériel de qualité, cela peut valoir le coup ; cependant, ne vous encombrez pas avec trop de choses car vous prendrez peut-être un peu de temps avant de trouver un logement et si vous ne voulez pas que tout votre matériel devienne un fardeau… En résumé, n’achetez pas en France avant de venir, et achetez ici en arrivant, excepté si vous êtes un pro avec du matos de pro.

Chapitre 9 sur 10

6 Commentaires

Muriel
9.7K 20.6K
Bonjour,
Message de damf74
or avec le PVT on n'a pas le droit en principe
Ce n'est pas tout à fait le cas.
Voici ce que dit la FAQ EIC :
Est-ce qu'il est possible d'étudier au Canada tout en participant à EIC?
Est-ce qu'il est possible d'étudier au Canada tout en participant à EIC?

Oui. Vous êtes autorisé à vous inscrire à des cours individuels tout en participant à EIC dans n’importe quelle catégorie. Vous avez six mois pour terminer le ou les cours. En plus, les cours ne doivent pas faire partie d’un programme qui dure plus de six mois, comme un programme de deux ans ou de quatre ans. Si le cours ou le programme dure plus de six mois, vous devrez présenter une demande de permis d’études.
Damien
3 12
Message de JackDek
Salut salut,

Très sympa cet article.


Je souhaiterais savoir si les formations pour devenir mono de ski sont ouvertes même avec un pvt? car elles permettent une certification (un peut diplomante par conséquant)

Pour avoir regardé sur les site de l’AMSC (ski et snowboard), ce n’est pas précisé.

J’ai un très bon niveau en ski mais un peu moins en snow, sachant que en france, pour être mono il est parfois exigé d’être polyvalent, est-ce le cas au canada ?

De plus, je voulais savoir si les niveaux validés (je pars sur les niveaux un et deux et peut être trois si jouable techniquement et financièrement) le sont pour pour une durée indéterminée (genre sur 3 années) et si ils sont reconnus nationalement (validé au Québec et valable en colombie-britannique) ?

Finalement, existe-t-il un moyen de préparer la formation histoire de ne pas se retrouver à recommencer plusieurs fois pour cause de mauvaise préparation ?


Merci pour l’article en tous cas, car je ne compte pas perdre l’occasion de rider un max dans la station la plus enneiger.

Salut ! moi j'ai passé le niveau 1 en ski l'an dernier a Banff et je passe le 2 a quebec bientot....et je viens juste de voir sur mon recu d'impot que c'était comme si j'avais été étudiant pendant le stage et donc fréquenté un établissement d'enseignement....or avec le PVT on n'a pas le droit en principe...alors je saurais bientôt si je vais me faire reconduire à la frontière !
Robin
0 17
Bonjour à tous!
Mais ou trouver un logement, une chambre, et quel site exploiter pour trouver une "bonne affaire"?
T
55 102
Ils détruisent le permis français??? Mais quel est l'intérêt d'une telle pratique? C'est méga relou si on compte rentrer en france juste une semaine de temps en temps.

Je comprends vraiment pas le but de la manoeuvre, car ça va clairement me saouler
scince
4 35
Bonjour Charlie et merci pour ce dossier sur Whistler. J’ai également lu des billets sur ton blog concernant ce sujet.

Quand tu as travaillé et écris ces articles. Avais tu auparavant travaillé en station de ski en France ou en Europe ? J’ai l’impression que ton retour est plus une découverte de ce milieu qu’une comparaison.


Merci.
Jacques
3 12
Salut salut,

Très sympa cet article.


Je souhaiterais savoir si les formations pour devenir mono de ski sont ouvertes même avec un pvt? car elles permettent une certification (un peut diplomante par conséquant)

Pour avoir regardé sur les site de l’AMSC (ski et snowboard), ce n’est pas précisé.

J’ai un très bon niveau en ski mais un peu moins en snow, sachant que en france, pour être mono il est parfois exigé d’être polyvalent, est-ce le cas au canada ?

De plus, je voulais savoir si les niveaux validés (je pars sur les niveaux un et deux et peut être trois si jouable techniquement et financièrement) le sont pour pour une durée indéterminée (genre sur 3 années) et si ils sont reconnus nationalement (validé au Québec et valable en colombie-britannique) ?

Finalement, existe-t-il un moyen de préparer la formation histoire de ne pas se retrouver à recommencer plusieurs fois pour cause de mauvaise préparation ?


Merci pour l’article en tous cas, car je ne compte pas perdre l’occasion de rider un max dans la station la plus enneiger.

Articles recommandés