Le PVT à Whistler, en Colombie-Britannique

Chapitre 3 : Whistler en été

Date de publication : 14-12-2015

Auteur

Charlie

2. Whistler en été

whistler-ete

1. Le VTT

Whistler est un site exceptionnel pour pratiquer le VTT : le nombre de pistes, la variété de celles-ci, la manière dont elles sont construites et maintenues en l’état,  aucun domaine VTT Français n’arrive à la cheville du monstre nord-américain qu’est Whistler. L’équipe du bike park est composée d’un grand nombre de personnes  qui travaillent tous les jours sur les trails.

Vous n’avez jamais essayé le VTT ? Pas de soucis, des séances de découverte sont organisées chaque semaine, pour une somme relativement raisonnable (80 $), Vous partez pour 2 h de vélo avec un instructeur de la station (équipement complet et pass compris dans le prix).

Que vous soyez plus Descente, Enduro ou Cross Country, il y en a pour tous les goûts, Whistler est rempli de trails, auxquels vous pouvez accéder avec ou sans remontées mécaniques. Bikepirate.com est un site de référence. Le park ouvre d’Avril-Mai à mi-Octobre, et de 10 h à 20 h en pleine saison, ce qui laisse énormément de temps pour rider. Fini de travailler à 18h30 ? Allez hop, c’est parti pour 1 h de ride !

La station et la WORCA, le club cycliste de Whistler, organisent également des événements réguliers, une course de descente, de cross country et d’enduro accessibles à tous respectivement le Mercredi, Jeudi et Vendredi.

La météo est normalement généreuse ; on est rarement embêtés par la pluie, il fait beau, chaud, et c’est vraiment plaisant à vivre. Les seuls périodes pluvieuses sont généralement de mi-avril à mi-mai et de mi-septembre à novembre.

Il est difficile de tout décrire tant il est magique de rider là- bas, mais que vous soyez fan de cross country, d’enduro ou de descente, il y aura forcément une énorme palette de trails à votre goût, et si vous n’en avez pas assez, il suffit de rouler jusqu’à Pemberton ou Squamish, et c’est un éventail encore plus gros qui s’offre à vous.

2. Et à part le VTT ?

C’est là où l’été prend carrément le dessus, le nombre d’activités possibles est innombrable. Il y a énormément d’activités à faire à prix raisonnable ou même gratuit. Pour tout ce qui est rafting, quad et autre saut à l’élastique, étant local, il est possible d’avoir de très bonnes réductions ou même de payer en bières (pour le saut à l’élastique en particulier) !

La randonnée, activité très accessible, nécessite seulement un sac à dos et une bonne paire de chaussures, et souvent 5 ou 10 $ pour se rendre là où l’on veut aller marcher. De magnifiques lacs, sommets à couper le souffle et autres glaciers vous en mettront plein la vue. Le Chief à Squamish, 2nd plus grand monolithe du monde, délivre une magnifique vue de la baie après avoir grimpé pendant 1 h : c’est essentiellement un escalier naturel avec des marches de 50 cm pendant une heure : pas si facile ! Pour les plus téméraires, Black Tusk ou Rainbow sont d’autres randonnées qui se font sur une journée ou deux.

Avec ses 4 lacs, Whistler a un grand choix d’espaces dédiés à la relaxation : de beaux espaces verts au bord de l’eau, des filets de volley-ball, des pontons, bref, rien de mieux pour se relaxer et passer du bon temps entre amis.  Si vous voulez faire trempette, taper dans une balle, bronzer ou encore faire du canoë, c’est là-bas que ça se passe.

Activité officielle de l’été, le barbecue est un incontournable de Whistler, que ce soit au bord du lac, dans la montagne ou sur le balcon à la maison. Les supermarchés locaux vendent des « barbecues portatifs » à utilisation unique ou réutilisables, qui sont indispensables pour des barbecues mémorables ( les barbecues en bord de lac au coucher de soleil, c’est toute une expérience !).

Dernière activité de choix, le camping. Aller camper au milieu de nulle part, faire un feu de camp, boire quelques bières et griller des chamallows… Les endroits pour camper  sont extrêmement nombreux, et plutôt facile d’accès. Le matériel de camping peut généralement se trouver pour 200$, c’est un investissement indispensable au début de l’été, et que vous ne regretterez pas…

Chapitre 3 sur 10

6 Commentaires

Muriel
9.7K 20.6K
Bonjour,
Message de damf74
or avec le PVT on n'a pas le droit en principe
Ce n'est pas tout à fait le cas.
Voici ce que dit la FAQ EIC :
Est-ce qu'il est possible d'étudier au Canada tout en participant à EIC?
Est-ce qu'il est possible d'étudier au Canada tout en participant à EIC?

Oui. Vous êtes autorisé à vous inscrire à des cours individuels tout en participant à EIC dans n’importe quelle catégorie. Vous avez six mois pour terminer le ou les cours. En plus, les cours ne doivent pas faire partie d’un programme qui dure plus de six mois, comme un programme de deux ans ou de quatre ans. Si le cours ou le programme dure plus de six mois, vous devrez présenter une demande de permis d’études.
Damien
3 12
Message de JackDek
Salut salut,

Très sympa cet article.


Je souhaiterais savoir si les formations pour devenir mono de ski sont ouvertes même avec un pvt? car elles permettent une certification (un peut diplomante par conséquant)

Pour avoir regardé sur les site de l’AMSC (ski et snowboard), ce n’est pas précisé.

J’ai un très bon niveau en ski mais un peu moins en snow, sachant que en france, pour être mono il est parfois exigé d’être polyvalent, est-ce le cas au canada ?

De plus, je voulais savoir si les niveaux validés (je pars sur les niveaux un et deux et peut être trois si jouable techniquement et financièrement) le sont pour pour une durée indéterminée (genre sur 3 années) et si ils sont reconnus nationalement (validé au Québec et valable en colombie-britannique) ?

Finalement, existe-t-il un moyen de préparer la formation histoire de ne pas se retrouver à recommencer plusieurs fois pour cause de mauvaise préparation ?


Merci pour l’article en tous cas, car je ne compte pas perdre l’occasion de rider un max dans la station la plus enneiger.

Salut ! moi j'ai passé le niveau 1 en ski l'an dernier a Banff et je passe le 2 a quebec bientot....et je viens juste de voir sur mon recu d'impot que c'était comme si j'avais été étudiant pendant le stage et donc fréquenté un établissement d'enseignement....or avec le PVT on n'a pas le droit en principe...alors je saurais bientôt si je vais me faire reconduire à la frontière !
Robin
0 17
Bonjour à tous!
Mais ou trouver un logement, une chambre, et quel site exploiter pour trouver une "bonne affaire"?
T
55 102
Ils détruisent le permis français??? Mais quel est l'intérêt d'une telle pratique? C'est méga relou si on compte rentrer en france juste une semaine de temps en temps.

Je comprends vraiment pas le but de la manoeuvre, car ça va clairement me saouler
scince
4 35
Bonjour Charlie et merci pour ce dossier sur Whistler. J’ai également lu des billets sur ton blog concernant ce sujet.

Quand tu as travaillé et écris ces articles. Avais tu auparavant travaillé en station de ski en France ou en Europe ? J’ai l’impression que ton retour est plus une découverte de ce milieu qu’une comparaison.


Merci.
Jacques
3 12
Salut salut,

Très sympa cet article.


Je souhaiterais savoir si les formations pour devenir mono de ski sont ouvertes même avec un pvt? car elles permettent une certification (un peut diplomante par conséquant)

Pour avoir regardé sur les site de l’AMSC (ski et snowboard), ce n’est pas précisé.

J’ai un très bon niveau en ski mais un peu moins en snow, sachant que en france, pour être mono il est parfois exigé d’être polyvalent, est-ce le cas au canada ?

De plus, je voulais savoir si les niveaux validés (je pars sur les niveaux un et deux et peut être trois si jouable techniquement et financièrement) le sont pour pour une durée indéterminée (genre sur 3 années) et si ils sont reconnus nationalement (validé au Québec et valable en colombie-britannique) ?

Finalement, existe-t-il un moyen de préparer la formation histoire de ne pas se retrouver à recommencer plusieurs fois pour cause de mauvaise préparation ?


Merci pour l’article en tous cas, car je ne compte pas perdre l’occasion de rider un max dans la station la plus enneiger.

Articles recommandés