Le PVT à Whistler, en Colombie-Britannique

Chapitre 7 : Trouver un logement à Whistler

Date de publication : 14-12-2015

Auteur

Charlie

6. Trouver un logement à Whistler

1. Le prix

Pour une chambre complète à Whistler, dans une maison, un appartement ou un condo, il faut compter entre 800 et 1 800 $ par mois, suivant la localisation du logement, de son état et de la taille de la chambre.

Comme vous avez pu le constater, les prix sont plutôt  exorbitants, il n’est donc pas rare de partager une chambre avec quelqu’un,  c’est à dire 2 lits dans une chambre, de manière à diviser le coût de cette dernière. Charges incluses, il faudra donc que vous déboursiez entre 400 et 650 $ par mois pour une chambre partagée et entre 700 et 900$ par mois pour une chambre privée.

Même s’il est difficile de s’y faire les premiers temps, on se rend compte que l’on passe peu de temps cloîtré dans cette pièce, entre le ski, les sorties et le travail, vous passerez normalement peu de temps dans votre chambre.

C’est également ce qui est agréable à Whistler, tout le monde est là pour la même raison : la glisse et « l’éclate », il y règne donc une atmosphère vraiment détendue et homogène, et il est peu probable que vous ne vous entendiez pas avec vos colocataires.

Attention aux propriétaires peu scrupuleux ! Whistler en regorge, les locataires changeant tous les 6 mois, les proprios véreux essaieront de garder votre caution, ou de vous soutirer de l’argent pour la réparation du lave-vaisselle, ne vous laissez pas faire et faites valoir vos droits, en n’hésitant pas à aller en parler à la police si cela se passe.

2. Dans quel coin vivre ?

Whistler est divisée en plusieurs quartiers, le Village étant le centre d’attraction de la station, comprenant la majorité des bars, supermarchés, et bien sur les remontées mécaniques. Le quartier de Creekside, cependant, a le même panel de services.

Idéalement, et encore plus en hiver, il est plus agréable de vivre dans le village, ou près de celui ci du moins, de manière à ne pas avoir à marcher 30 minutes ou à prendre le bus avec votre matériel de ski. Si les loyers sont généralement plus élevés, il faut tout de même garder en tête que vous économiserez 50 $ de frais de transport par mois, ainsi que les voyages en taxi pour rentrer chez vous lorsque vous aurez bu quelques verres de trop après minuit ou que vous aurez fait des courses un peu trop encombrantes.

Comme dit précédemment, Creekside peut être une bonne option, les loyers sont généralement moins élevés, il y a un accès aux remontées mécaniques, un super marché, un liquor store, et une poignée de bars. L’inconvénient de vivre à Creekside, c’est de devenir un « Creeksider », c’est à dire de ne sortir qu’à Creekside, de se faire des amis à Creekside, le quartier n’étant pas à proximité immédiate du village, le trajet jusqu’à ce dernier se transforme vite en mission, et il se peut que votre motivation se transforme rapidement en flemme, et que vous manquiez ainsi un grand nombre événements ayant lieu au village.

Whistler Cay, Whistler Cay Height, Brio et Upper village sont autant de quartiers sympas et assez près du village pour pouvoir y marcher en 20 minutes ou moins. Vous y trouverez généralement des logements plus grands et parfois plus sympas ; après avoir vécu 6 mois dans le village, j’ai vécu à Whistler Cay, et c’est vraiment un coin vert et agréable, proche des commodités.

Si la proximité avec le village est nécessaire en hiver, se déplacer étant plutôt compliqué avec le froid, la pluie et la neige, en été, se déplacer en vélo est un jeu d’enfant. Le Valley Trail parcourt Whistler de long en large, vous permettant de vous rendre n’importe où sans encombre. Mon conseil serait donc de trouver quelque chose de petit mais proche du centre de septembre à mai (les baux sont généralement de 6 mois), et de bouger pour quelque chose de plus spacieux et un peu plus éloigné du centre de mai à septembre.

3. Vivre à deux ou seul ?

Même si il est plus facile de partager sa chambre avec sa moitié qu’avec un parfait étranger, il est parfois assez difficile de trouver une chambre si vous êtes deux tourtereaux. Whistler étant une ville de fête (et de célibataires il faut le dire), se retrouver avec un couple dans la maison n’est généralement pas le premier choix des habitants en place, il peut donc être un peu compliqué de trouver une chambre dans les grosses maisons.

Si vous comptez partir entre potes, il sera alors plus facile de trouver une chambre à partager, cependant, je ne le conseille pas. Pourquoi ça ? Pour sortir de votre bulle. Alors ok, votre pote est peut-être super cool, mais c’est rencontrer et vivre avec d’autres étrangers qui fait l’expérience Whistlerienne, et le fait de vivre avec un Français peut vous freiner dans votre progression en anglais. Je conseille vivement d’arriver à Whistler seul, parce que de toute façon vous vous ferez des tonnes de potes, que vous progresserez plus vite en anglais, et que, découvrir tout seul, c’est fantastique.

Chapitre 7 sur 10

6 Commentaires

Muriel
9.7K 20.6K
Bonjour,
Message de damf74
or avec le PVT on n'a pas le droit en principe
Ce n'est pas tout à fait le cas.
Voici ce que dit la FAQ EIC :
Est-ce qu'il est possible d'étudier au Canada tout en participant à EIC?
Est-ce qu'il est possible d'étudier au Canada tout en participant à EIC?

Oui. Vous êtes autorisé à vous inscrire à des cours individuels tout en participant à EIC dans n’importe quelle catégorie. Vous avez six mois pour terminer le ou les cours. En plus, les cours ne doivent pas faire partie d’un programme qui dure plus de six mois, comme un programme de deux ans ou de quatre ans. Si le cours ou le programme dure plus de six mois, vous devrez présenter une demande de permis d’études.
Damien
3 12
Message de JackDek
Salut salut,

Très sympa cet article.


Je souhaiterais savoir si les formations pour devenir mono de ski sont ouvertes même avec un pvt? car elles permettent une certification (un peut diplomante par conséquant)

Pour avoir regardé sur les site de l’AMSC (ski et snowboard), ce n’est pas précisé.

J’ai un très bon niveau en ski mais un peu moins en snow, sachant que en france, pour être mono il est parfois exigé d’être polyvalent, est-ce le cas au canada ?

De plus, je voulais savoir si les niveaux validés (je pars sur les niveaux un et deux et peut être trois si jouable techniquement et financièrement) le sont pour pour une durée indéterminée (genre sur 3 années) et si ils sont reconnus nationalement (validé au Québec et valable en colombie-britannique) ?

Finalement, existe-t-il un moyen de préparer la formation histoire de ne pas se retrouver à recommencer plusieurs fois pour cause de mauvaise préparation ?


Merci pour l’article en tous cas, car je ne compte pas perdre l’occasion de rider un max dans la station la plus enneiger.

Salut ! moi j'ai passé le niveau 1 en ski l'an dernier a Banff et je passe le 2 a quebec bientot....et je viens juste de voir sur mon recu d'impot que c'était comme si j'avais été étudiant pendant le stage et donc fréquenté un établissement d'enseignement....or avec le PVT on n'a pas le droit en principe...alors je saurais bientôt si je vais me faire reconduire à la frontière !
Robin
0 17
Bonjour à tous!
Mais ou trouver un logement, une chambre, et quel site exploiter pour trouver une "bonne affaire"?
T
55 102
Ils détruisent le permis français??? Mais quel est l'intérêt d'une telle pratique? C'est méga relou si on compte rentrer en france juste une semaine de temps en temps.

Je comprends vraiment pas le but de la manoeuvre, car ça va clairement me saouler
scince
4 35
Bonjour Charlie et merci pour ce dossier sur Whistler. J’ai également lu des billets sur ton blog concernant ce sujet.

Quand tu as travaillé et écris ces articles. Avais tu auparavant travaillé en station de ski en France ou en Europe ? J’ai l’impression que ton retour est plus une découverte de ce milieu qu’une comparaison.


Merci.
Jacques
3 12
Salut salut,

Très sympa cet article.


Je souhaiterais savoir si les formations pour devenir mono de ski sont ouvertes même avec un pvt? car elles permettent une certification (un peut diplomante par conséquant)

Pour avoir regardé sur les site de l’AMSC (ski et snowboard), ce n’est pas précisé.

J’ai un très bon niveau en ski mais un peu moins en snow, sachant que en france, pour être mono il est parfois exigé d’être polyvalent, est-ce le cas au canada ?

De plus, je voulais savoir si les niveaux validés (je pars sur les niveaux un et deux et peut être trois si jouable techniquement et financièrement) le sont pour pour une durée indéterminée (genre sur 3 années) et si ils sont reconnus nationalement (validé au Québec et valable en colombie-britannique) ?

Finalement, existe-t-il un moyen de préparer la formation histoire de ne pas se retrouver à recommencer plusieurs fois pour cause de mauvaise préparation ?


Merci pour l’article en tous cas, car je ne compte pas perdre l’occasion de rider un max dans la station la plus enneiger.

Articles recommandés