Découvrir la Patagonie chilienne pendant son PVT

Article publié le 11-02-2019.


Son nom est une promesse (tenue) de voyage, de dépaysement et de rêve : la Patagonie, située à la pointe Sud du continent sud-américain, est un territoire qui se mérite et qui marque les esprits, peu importe la saison à laquelle vous le découvrez. Son identité prend du caractère au fur et à mesure des kilomètres que vous parcourez, de Puerto Montt jusqu’à Puerto Williams, au bout du monde. Ses paysages sont absolument majestueux : volcans, glaciers (la Patagonie chilienne abrite le Campo de Hielo Sur, une calotte glaciaire de plus de 15 000 km²), steppes désertiques, fjords, forêts… Sur sa façade Est, la Cordillère des Andes est la frontière naturelle avec l’Argentine et ses pics acérés offrent des panoramas exceptionnels. L’éloignement en fait encore un espace préservé, mais qu’il est absolument nécessaire de protéger ! Aujourd’hui peu peuplé (moins de 4 habitants au km²), le territoire est marqué par différentes cultures autochtones qui ont malheureusement subi les affres politiques du passé.
Allez, on vous emmène découvrir cette terre de mystères et d’émerveillement.

Comment se rendre en Patagonie chilienne ?

Découvrir la Patagonie en ferry

Le bateau reste sans doute le moyen le plus intéressant pour découvrir la Patagonie ; un rythme lent, des paysages à couper le souffle et une faune riche rendront ces heures de trajet au coeur des fjords absolument uniques !

Des ferrys partent quasi quotidiennement entre le Nord et le Sud, que ce soit au départ du continent ou de l’île de Chiloé (les dates des départs et tarifs sont accessibles généralement plusieurs mois à l’avance sur tous les sites des compagnies). Vous pouvez également choisir la formule qui vous convient le plus : faire le trajet « directement » ou le faire en étapes, en vous arrêtant dans un petit port pour continuer par la route ou reprendre le ferry suivant, c’est à vous de choisir.

Il existe plusieurs compagnies mais les trois principales sont Naviera Austral, Transbordadora Austral Broom (aussi appelée TABSA) et la plus chère, Navimag. Cette dernière propose d’ailleurs une croisière “Ruta Fiordos Patagonicos” (entre Puerto Montt et Puerto Natales) de quatre jours et trois nuits en pension complète avec cabine privée ou partagée. Comptez tout de même entre 340 et 1 700 € le séjour, selon le type de cabine que vous choisissez.
Naviera Austral et Transbordadora proposent quant à elles des ferrys relativement similaires, sans cabines mais avec des sièges de type semi-cama (comme dans les bus) numérotés, des douches gratuites à bord, des toilettes, etc. Les bagages sont stockés dans un local fermé durant tout votre trajet. Concernant la nourriture, cela dépend de la compagnie et du trajet : Naviera Austral dispose de cafétérias à bord (attention, celles-ci sont hors de prix pour une qualité assez médiocre), tandis que chez Transbordadora, les trois repas journaliers sont inclus. Dans les deux cas, vous avez toujours la possibilité d’emmener des provisions avec vous (notez toutefois que l’alcool est interdit à bord).

Quelques exemples de trajets :

Quellon (île de Chiloé) / Puerto Chacabuco : Naviera Austral - Départs jeudi et dimanche, à 1 h du matin (dans le sens Nord / Sud). 17 450 $CLP (env. 22 €) pour 30 h de voyage.
Caleta Tortel / Puerto Natales : Transbordadora Austral Broom - 41 270 $CLP (soit 52 €) pour 35 h de trajet. Il s’agit d’un prix spécial pour les “nationaux”: le tarif s’affiche automatiquement lorsque vous inscrivez votre RUT (il est donc valable pour les PVTistes). Le trajet comporte une escale à Puerto Eden : si vous le souhaitez, vous pouvez descendre du ferry et profiter d’une heure de balade dans ce minuscule village.
Punta Arenas / Puerto Williams : Départs lundi et jeudi (dans le sens Nord / Sud) et mardi et samedi dans l’autre sens ; notez toutefois que ceci n’est pas fixe et dépend des semaines (vous trouverez le calendrier précis sur le site de la compagnie). 108 110$CLP (soit 137 €) pour 30 h de voyage. Sachez que chaque premier dimanche du mois, le ferry descend jusqu’à Puerto Toro, le village le plus austral du monde: le trajet est gratuit, pensez seulement à vous inscrire auprès de la compagnie dès votre arrivée à Puerto Williams.

patagonie-traversee-Punta-Arenas

Et en avion ?

Etant donnée sa situation géographique, la Patagonie chilienne reste relativement isolée du reste du territoire. Avec un réseau routier peu développé (nous le verrons ensuite), des contraintes naturelles (montagnes, fjords... ) et politiques (frontière argentine toute proche), il est bien souvent plus facile de rejoindre le Sud de la Patagonie en avion.
En effet, des vols réguliers assurent des liaisons entre la Patagonie et les principales villes chiliennes, qu’il s’agisse de vols directs ou avec escales. Vous pourrez ainsi relier sans problème l'ensemble du pays depuis les deux plus grosses villes de Patagonie, à savoir Puerto Natales et Punta Arenas. Plusieurs compagnies se partagent le marché et ce, à différents tarifs : Latam/LAN airlines, la compagnie nationale, mais aussi différentes compagnies low-cost comme JetSmart, JetCos et Sky Airline.
Il existe également un aéroport encore plus au Sud, à Puerto Williams, mais la seule compagnie, Aerovias DAP, propose des vols uniquement à destination de Punta Arenas, Balmaceda, Porvenir et Ushuaïa en Argentine.

patagonie-traversee-Puerto-Chacabuco

Par voie terrestre : la Carretera Austral

Comme nous l’avons vu, la Patagonie est difficilement accessible par la route au-delà de Villa O’Higgins. Ce petit village marque la fin de la fameuse “Carretera Austral”, construite en 1976 et inaugurée dix ans plus tard.
Aménagée dans l’objectif de prolonger la route Panaméricaine débutant en Alaska et s’arrêtant officiellement au Sud de Chiloé, cette route, non goudronnée sur une très grande partie de ses 1 200 km, porte officiellement le nom de Carretera Austral General Pinochet. et relie Puerto Montt au Nord à Villa O’Higgins au Sud (et ce, seulement depuis l’an 2000 !).
Cependant, pour faire le trajet de bout en bout, vous devrez effectuer certains passages en ferry car quelques bras de mer viennent entrecouper le tracé (mais rassurez-vous, les traversées sont bien plus rapides que celles précédemment citées !).
Devenue l’une des routes les plus touristiques du pays, elle est un incontournable de la Patagonie ! Vous pourrez donc réaliser vos déplacements en voiture, en stop, en vélo ou en bus !
Toutefois, les grosses compagnies de bus présentes dans le reste du Chili comme Turbus ou Pullman ne possèdent pas de lignes sur cette portion : vous trouverez de petites compagnies locales qui effectuent les liaisons entre les différents villages. Pensez donc à vous laissez un peu de temps dans votre planning, car les bus ne sont pas quotidiens et se remplissent vite.
Enfin, si vous envisagez de continuer plus au Sud par voie terrestre après Villa O’Higgins, il vous faudra passer par l’Argentine. Ceci vous permettra de contourner le Campo de hielo (région recouverte de glace) afin de réentrer au Chili à hauteur de Puerto Natales.

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
Évaluation de l'article
5/5 (3)

Articles recommandés

[Dossier]

Obtenir son NAS / SIN au Canada

[Interview]

Alexandre, PVTiste dans l’informatique à Toronto

[Récit de voyageur]

PVT Canada : vivre à Chéticamp (Nouvelle-Ecosse) et découvrir la solidarité acadienne

[News]

PVT Canada 2019 : où en sommes-nous ? (quota, rondes d’invitations…)

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Identifiez-vous pour répondre