PVT Brésil : vivre à Rio de Janeiro

Chapitre 1 : Rio de Janeiro, la ville merveilleuse

Date de publication : 03-12-2022

Auteur

Flora

Rio de Janeiro, la ville merveilleuse

Rio de Janeiro, une ville bouillonnante où règne un parfum de vacances toute l’année, où les rythmes de samba se font entendre quotidiennement et où l’eau de coco coule à flot.

Cliché ? Un peu oui, mais pas tant que ça.

Historiquement, Rio de Janeiro fut pendant 71 ans la capitale du Brésil et c’est aujourd’hui l’une des destinations touristiques les plus connues. Ceci explique peut-être pourquoi certains pensent que la ville est toujours la capitale mais elle ne l’est plus depuis un moment (1889 – 1960). La capitale est aujourd’hui Brasilia, et la ville de São Paulo est désignée comme la capitale économique du pays.

Mais la ville de Rio garde tout de même son statut de ville touristique incontournable. Elle est la destination la plus prisée par les touristes internationaux, avec 2,33 millions de touristes en 2019, bien qu’elle se place à la 99ème place mondiale. Aussi, depuis 2012, une partie de la ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Au-delà de son attractivité touristique, Rio de Janeiro est une ville immense qui concentre 6,1 millions d’habitants intra-muros, appelés Cariocas, mais la superficie totale de l’aire de la ville est habitée par plus de 12 millions de personnes ! Ceci en fait l’une des métropoles les plus importantes du continent américain. C’est aussi une ville très active.

En effet, vivre à Rio de Janeiro c’est vivre dans une ville en mouvement constant, où tout le monde vaque à ses occupations dans un bazar plus ou moins organisé, où la plage est un élément central de la vie, en compétition avec le football, et où vous pouvez quotidiennement danser au rythme de la samba.
Mais la ville merveilleuse est aussi le théâtre de grandes inégalités qui sont la source d’insécurités.

Découvrez dans ce dossier des informations pratiques pour vous donner un aperçu de ce à quoi peut ressembler un séjour à Rio de Janeiro.

Vivre à Rio de Janeiro, ça ressemble à quoi ?

Tout d’abord, ce qu’il est intéressant de savoir c’est que la ville de Rio est bien plus grande que ce que nos cartes touristiques indiquent. En effet, nos cartes ne représentent qu’une petite partie de la ville, celle qui concentre toute l’activité touristique, le reste étant principalement des quartiers d’habitations. Ce sont aussi ces zones qui concentrent les endroits les plus dangereux de la ville mais, de par leur éloignement et leur inactivité touristique, vous n’aurez pas d’intérêt à vous y rendre.
La partie de Rio de Janeiro dans laquelle vous allez évoluer n’est pas si grande par rapport à la taille réelle de la ville et vous pouvez vous rendre assez vite d’un endroit à un autre (toute proportion gardée, cela reste tout de même une grande ville).

Vivre à Rio, c’est réellement une très belle expérience ! Aux dires de voyageurs qui ont visité de nombreux pays d’Amérique du Sud, Rio de Janeiro serait la meilleure ville, ou l’une des meilleures qu’ils auraient explorée (c’est eux qui le disent 😀 ).
Vivre à Rio c’est aussi se sentir très vite chez soi. C’est en effet un constat que de nombreuses personnes font, on se sent vite “à la maison”, happé par l’énergie de cette ville et c’est dur d’en sortir. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui finissent par étendre leur séjour.

Plus concrètement, vivre à Rio de Janeiro c’est être en constant mouvement, c’est saisir toutes les occasions pour aller à la plage, danser, sortir et passer des moments conviviaux. C’est aller au marché acheter ses fruits frais, partir en randonnées pendant le week-end et suivre les matchs de football de votre nouvelle équipe favorite. C’est aussi adopter un mode de vie plus détendu, où être pressé et à l’heure ne fait pas forcément partie des mœurs.
C’est se balader abrité sous les arbres immenses qui bordent les rues, prendre un açaï et s’arrêter dans les petits marchés pour investir dans de nouveaux vêtements très colorés.
En vivant à Rio, vous aurez les avantages d’une grande ville qui offre de très nombreuses possibilités, tout en gardant l’ambiance vacances éternelles.

En revanche, le pendant négatif de cette activité constante, c’est évidemment le compte en banque… Rio n’est pas une ville bon marché et même si certains montants, comme une caipirinha à 3 €, peuvent vous sembler ridicules, 3 + 3 + 3 +… On vous laisse faire le calcul.
En bref, à Rio vous serez certainement heureux mais cela peut vite devenir un gouffre financier si on n’y prête pas attention.

Pour finir, vivre à Rio c’est également porter une attention constante à ses affaires. En effet, bien que cela n’empêche absolument pas de vivre, le risque de vol est très présent. Cela demande donc de prendre de nouvelles habitudes pour éviter au maximum que cela arrive.

Voir notre article sur la sécurité au Brésil.

Inégalités et pauvreté

Comme mentionné précédemment, la ville merveilleuse concentre aussi beaucoup d’inégalités et de pauvreté.

Les inégalités qui règnent à Rio de Janeiro et au Brésil de manière générale sont très connues à l’étranger et ce n’est malheureusement pas un mythe.
Ce qui frappe en premier quand on arrive à Rio, car c’est le plus évident, ce sont les favelas et la vétusté des habitations. Ce que vous remarquerez probablement ensuite, ce sont les personnes sans-abris qui sont présentes dans toute la ville dont une certaine concentration à Lapa, sous les arches de l’aqueduc.

Mais la pauvreté est plus profonde, plus installée, plus endémique que ce qu’on peut voir si on ne reste que quelques jours. C’est un vrai problème national qui n’épargne absolument pas Rio et qui est visible quotidiennement. C’est un peu dur à décrire car ces inégalités se manifestent dans tous les aspects de la vie, sur un réel fond de racisme, entre autres.

En tant que pvtistes, si vous souhaitez vous installer pendant un temps à Rio de Janeiro, vous serez confrontés à ces inégalités et à cette pauvreté qui sont parfois vraiment prenantes, car le besoin et parfois même le désespoir que vous pourrez lire dans les yeux de certains vendeurs sur la plage ou dans les rues est clairement évident…

C’est ici qu’une visite de favela est intéressante. Nous en parlons plus tard dans l’article mais visiter Rocinha par exemple, peut mettre du relief dans votre manière de voir Rio.
Alors oui, il y a la plage, il y a la fête et une favela telle que Rocinha dispose d’une vraie organisation mais il ne faut pas l’oublier : la pauvreté est vraiment existante et la très grande majorité, malgré leurs efforts, auront du mal à en sortir.

N’hésitez pas à lire des livres ou regarder des films sur Rio de Janeiro, cela aide à mieux appréhender cette ville et à aller au-delà des cocotiers.

Aperçu des chapitres :

Évaluation de l'article

5/5 (1)

Aucun commentaire

Il n'y a aucun commentaire pour le moment mais n'hésitez pas à ajouter le vôtre 🙂

Articles recommandés