Faire un PVT en Asie : le risque de typhons

Chapitre 2 : Les risques après la tempête

Date de publication : 15-10-2018

Auteur

Mylène

Les risques après la tempête

Le risque de glissement de terrain est présent encore plusieurs jours après, n’allez pas faire de randonnée dans la montagne et si votre logement est dans une zone à risque évacuez si possible ou restez sur vos gardes prêt à partir (avec un sac de secours) à tout moment.

Faites le tour de votre logement pour constater les dégâts et y remédier (fuite d’eau, fenêtres à colmater…). Attention, les entreprises du bâtiment et les télécoms sont débordés après les typhons, vous allez probablement devoir les attendre un peu. Si vous subissez une coupure de courant, prenez votre mal en patience, cela peut durer quelques heures comme plusieurs jours.

Vérifiez que l’eau du robinet est potable avant de la boire. Si elle est boueuse ou de couleur un peu suspecte, ne la buvez pas.

Aidez les voisins à déblayer la rue. L’entraide est importante en Asie, surtout avec une population vieillissante dans beaucoup de pays. De plus, lors des catastrophes naturelles, les pouvoirs publics sont débordés, chacun doit faire un effort plutôt que d’attendre passivement les secours.

Faisons maintenant un point rapide sur les spécificités par pays du PVT touchés par les typhons : Japon, Taïwan, Hong Kong et la Corée du Sud.

Chapitre 2 sur 6

Évaluation de l'article

5/5 (3)

2 Commentaires

Mathieu
10.4K 20.8K

Merci Mylène pour ce dossier très important !

Mylène
2.1K 3.3K

Mais de rien ! En effet cette année on a été très touché au Japon, avec le réchauffement climatique ça ne va pas s’arranger, mieux vaut être prudent donc !

Articles recommandés