Article publié le 01-02-2019.

Le monde du travail

La situation aujourd’hui

Le Japon vieillit, et de par son problème de dénatalité, il est depuis plusieurs années en situation de quasi plein-emploi. Il n’y a pas assez d’actifs dans le pays pour remplir tous les postes et l’on doit à présent chercher de la main d’oeuvre ailleurs : le gouvernement exhorte les femmes au foyer à retourner dans le monde du travail, on continue de développer les robots pour remplacer les humains, les retraités sont autorisés à travailler de nouveau, et finalement, on fait appel aux étrangers.

De plus, à l’aube des JO de 2020, le tourisme a explosé au Japon, créant ainsi une forte demande en personnel étranger pour faire le lien entre les touristes et les Japonais (qui sont toujours aussi mauvais en langues étrangères...). Petit bémol, la majorité des touristes vient d’Asie, on recherche donc pour l’instant plus de Chinois ou de Coréens que de Français pour les servir.

En bref, le marché du travail au Japon se porte bien, ce qui est positif pour les PVTistes, car l’on peut trouver du travail un peu partout, assez facilement à présent. Il faut tout de même noter que les postes en général offerts aux étrangers sont vacants car jugés trop peu rémunérateurs ou trop fatigants (en hôtellerie-restauration ou dans les petits commerces notamment).

Les PVTistes et le monde du travail au Japon

Les conditions en tant que PVTiste :

  • Vous pouvez travailler dans tous les domaines sauf dans le monde de la nuit (bar, boîte, hôte-sse, danseur-danseuse, etc...).
  • Vous n’avez pas de limite d’heures par semaine (28 h/ semaine, c’est seulement pour  le visa étudiant).
  • Vous pouvez travailler pendant un an seulement.
  • Vous allez être taxé à 20 % pour l’impôt sur le revenu.

Les conditions générales du monde du travail au Japon :

  • 40 heures par semaine (journée de 9 h avec 1 h de pause),
  • 16 jours fériés par an,
  • 10 jours de congés payés au minimum,
  • différents statuts : “seishain” (= CDI), “keiyaku shain” (= CDD), arubaito (temps partiel, souvent précaire),
  • âge minimum légal : 15 ans (sous conditions),
  • départ à la retraite : 60 ans.

Tout ça c’est en théorie, nous allons voir que dans les faits, les choses se passent un peu différemment...

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
Évaluation de l'article
5/5 (2)

Articles recommandés

[Dossier]

Regarder la télévision française et belge depuis l’étranger

[Interview]

Ryoh, un Japonais serial PVTiste (Canada, Australie, France)

[Récit de voyageur]

La recherche de logement en Colombie

[News]

La biométrie, mise en place par le Canada à partir de juillet 2018

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
#1263307

Salut les PVTistes je viens de découvrir le PVT ducoup j'aimerais bien partir un mois au Japon et bosser histoire de voir tokyo vite fais ( je compte revenir plus longtemps), vous pensez que je peux trouver un travail avant d'arriver ? Pour un mois ?

{{likesData.comment_1263307.likesCount}}
Raphael
976 272
#1263347

Message de MartinP11
Salut les PVTistes je viens de découvrir le PVT ducoup j'aimerais bien partir un mois au Japon et bosser histoire de voir tokyo vite fais ( je compte revenir plus longtemps), vous pensez que je peux trouver un travail avant d'arriver ? Pour un mois ?
Hello Martin !

J'ai déplacé ton message ici.

Pour travailler au Japon même si ce n'est que pour un mois seulement, il te faut un permis de travail. Autrement, tu es en situation illégale

Dans ton cas, j'imagine que tu seras en statut touristique qui t'autorise à rester 90 jours maximum sur le sol japonais : Tous les visas pour le Japon (tourisme, travail, études, stage...) ! Comme indiqué au dessus, tu n'auras pas l'autorisation de travailler là-bas donc n'hésite pas à profiter de ce voyage pour visiter le plus possible et voir si la vie au Japon pourrait te plaire sur le long terme

Puisque ton projet semble encore à son balbutiement, je te conseille de lire notre guide super complet sur le Japon : Guide des PVTistes Japon - pvtistes.net !

N'hésite pas si tu as d'autres questions à ce sujet !

{{likesData.comment_1263347.likesCount}}
Muriel
21.6K 10.2K
#1263349

Bonjour,

Message de MartinP11
Salut les PVTistes je viens de découvrir le PVT ducoup j'aimerais bien partir un mois au Japon et bosser histoire de voir tokyo vite fais ( je compte revenir plus longtemps), vous pensez que je peux trouver un travail avant d'arriver ? Pour un mois ?
Si tu utilises un PVT Japon pour un mois seulement, comment comptes-tu revenir ensuite plus longtemps puisque tu auras utilisé ta seule possibilité de PVT ?

{{likesData.comment_1263349.likesCount}}
JDS7
2 0
#1265423

Bonjour , je viens vers vous pour avoir des réponses à certaines de mes questions :
Au mois d'Avril je pars pour le Japon 1 mois , j'aimerai donc savoir si pendant ce mois si je souhaite travaillé est-ce possible ?
Ai-je besoin d'un visa en particulier ? Et sera t'il possible de l'avoir seulement pour 1 mois ?

Merci d'avance pour vos réponses.

{{likesData.comment_1265423.likesCount}}
Raphael
976 272
#1265648

Message de JDS7
Bonjour , je viens vers vous pour avoir des réponses à certaines de mes questions :
Au mois d'Avril je pars pour le Japon 1 mois , j'aimerai donc savoir si pendant ce mois si je souhaite travaillé est-ce possible ?
Ai-je besoin d'un visa en particulier ? Et sera t'il possible de l'avoir seulement pour 1 mois ?

Merci d'avance pour vos réponses.
Salut JDS7 !

J'ai déplacé ton message ici puisqu'on répond exactement à la même question au dessus, n'hésite pas à faire quelques recherches la prochaine fois

Comme tu le verras, il te sera impossible de travailler au Japon sans le moindre permis de travail et l'un des seuls qui te permettrait de le faire est le PVT (mais que tu risquerais de gâcher puisque tu ne pars qu'un mois) !

{{likesData.comment_1265648.likesCount}}
#1265960

Bonjour,
mes enfants souhaitent faire un PVT au Japon. Trouveront-ils facilement du travail vu que ce leur Cv, il n'y a aucune qualification professionelle (mon fils est en L2 et ma fille passe le bac en juin). Ils ont bien un peu travaillé l'été mais pas grand chose.

{{likesData.comment_1265960.likesCount}}
Raphael
976 272
#1266040

Message de Guiel
Bonjour,
mes enfants souhaitent faire un PVT au Japon. Trouveront-ils facilement du travail vu que ce leur Cv, il n'y a aucune qualification professionelle (mon fils est en L2 et ma fille passe le bac en juin). Ils ont bien un peu travaillé l'été mais pas grand chose.
Hello Guiel !

J'ai déplacé ton message dans le bon fil de discussion

Je te conseille de lire notre dossier sur l'employabilité au Japon, ça te donnera une bonne idée du monde de l'emploi là-bas : Comment trouver du travail en PVT Japon ? (CV, types d'emplois...) !

Une chose est certaine : si tes enfants ne parlent pas japonais, il est quasiment indispensable de compenser ce manque par l'anglais !

Tu peux également leur dire de lire notre guide sur le Japon qui est une mine d'or pour tous ceux désireux de faire un PVT au Japon : Guide des PVTistes Japon - pvtistes.net

{{likesData.comment_1266040.likesCount}}
#1266302

Bonjour,

Mes questions sont très basiques mais j'ai beau chercher (peut-être mal), je ne trouve pas de réponse.
J'ai deux arubaitos, payés en liquide et sans contrat (dans les deux cas, personne n'a même vérifié que j'avais un visa), avec des horaires qui changent d'une semaine à l'autre à l'amiable, ce qui me va très bien.

Première question :qu'en est-il des 20% d'impôts/taxes dont j'ai entendu parler ? Mes premiers salaires avaient un taux horaire moins intéressant que ce qu'on m'avait dit aux entretiens, j'imagine que c'est le passage du brut au net, mais je crois perdre un peu moins de 20%, enfin je ne suis pas ingénieur donc je me trompe peut-être sur mes calculs. Comme c'est payé en liquide et que je viens d'arriver, je n'ai pas pris la peine d'ouvrir un compte en banque, qui m'aurait servi à payer des impôts à l'état si besoin, j'imagine (?).

Et : les deux sont donc sans contrat. Ils ne connaissent même pas mon nom de famille et j'aurais pu m'inventer un prénom comme sur ce forum. Est-ce que c'est normal, ou est-ce que c'est une mauvaise idée ? Encore une fois, ça me va très bien, très peu de risque d'accident de travail donc je ne vois pas trop ce que j'y perds. Mais j'aimerais savoir si c'est courant, ou non.

Merci d'avance !
William l'aveugle

{{likesData.comment_1266302.likesCount}}
Raphael
976 272
#1266447

Salut William !

J'ai déplacé ton message ici.

Message de WilliamTheBlind
Première question :qu'en est-il des 20% d'impôts/taxes dont j'ai entendu parler ? Mes premiers salaires avaient un taux horaire moins intéressant que ce qu'on m'avait dit aux entretiens, j'imagine que c'est le passage du brut au net, mais je crois perdre un peu moins de 20%,
C'est sans doute ça effectivement, on en parle également dans cette discussion : Déclarer ses impôts au Japon ! En revanche, puisque tes employeurs te paient en liquide et sans contrat d'aucune sorte, je ne vois pas pourquoi ils appliquent ces 20% de taxes car de ce que je comprends de ta situation, tes deux emplois sont au black...

Message de WilliamTheBlind
Est-ce que c'est normal, ou est-ce que c'est une mauvaise idée ? Encore une fois, ça me va très bien, très peu de risque d'accident de travail donc je ne vois pas trop ce que j'y perds. Mais j'aimerais savoir si c'est courant, ou non.
Je ne sais pas si c'est courant mais une chose est certaine c'est que le travail dissimulé est bien évidemment complètement illégal ! Ton employeur est celui qui risque le plus gros en cas de contrôle mais ça ne veut pas dire que tu ne risques rien non plus... On t'en dit plus à ce sujet juste ici : Travailler au noir pendant son PVT - WHV - pvtistes.net

Je pense que ce serait bien que tu clarifies la situation avec tes employeurs : vrais contrats, salaires virés sur un compte bancaire japonais etc. Je ne sais pas si @isa veut rajouter quelque chose à ce sujet ?

{{likesData.comment_1266447.likesCount}}
Mylène
3.6K 2.2K
#1266588

Message de WilliamTheBlind
Bonjour,

Mes questions sont très basiques mais j'ai beau chercher (peut-être mal), je ne trouve pas de réponse.
J'ai deux arubaitos, payés en liquide et sans contrat (dans les deux cas, personne n'a même vérifié que j'avais un visa), avec des horaires qui changent d'une semaine à l'autre à l'amiable, ce qui me va très bien.

Première question :qu'en est-il des 20% d'impôts/taxes dont j'ai entendu parler ? Mes premiers salaires avaient un taux horaire moins intéressant que ce qu'on m'avait dit aux entretiens, j'imagine que c'est le passage du brut au net, mais je crois perdre un peu moins de 20%, enfin je ne suis pas ingénieur donc je me trompe peut-être sur mes calculs. Comme c'est payé en liquide et que je viens d'arriver, je n'ai pas pris la peine d'ouvrir un compte en banque, qui m'aurait servi à payer des impôts à l'état si besoin, j'imagine (?).

Et : les deux sont donc sans contrat. Ils ne connaissent même pas mon nom de famille et j'aurais pu m'inventer un prénom comme sur ce forum. Est-ce que c'est normal, ou est-ce que c'est une mauvaise idée ? Encore une fois, ça me va très bien, très peu de risque d'accident de travail donc je ne vois pas trop ce que j'y perds. Mais j'aimerais savoir si c'est courant, ou non.

Merci d'avance !
William l'aveugle
Hello,

Tout d'abord un contrat de travail écrit n'est pas obligatoire au Japon, même si ça parait fou à nous français, très habitués à tout avoir à l'écrit (très procéduriés aussi ?).

Ton patron peut donc te payer en cash et sans contrat signé. Cependant lors de ton embauche il a du te demander ta zariu card/ alien card et ton numéro My number, ce qui fait que tu es bien déclaré quelque part et que oui, il prélève les impôts direct sur ton salaire, ce qui reste la procédure normale.

Si ce n'est pas le cas, tu n'as passé aucune pièce d'identité à aucun moment, alors là oui y'a un pb, tu es au black (et en plus il te pompe 20% ni vu ni connu). Le patron risque en effet le plus gros.

{{likesData.comment_1266588.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre