Trouver du travail en PVT Japon

Chapitre 5 : Comment faire son CV et sa lettre de motivation

Date de publication : 01-02-2019

Auteur

Mylène

Comment faire son CV et sa lettre de motivation

Le CV anglais

Un CV en français sera peu utile au Japon, à moins de viser uniquement les boîtes françaises. Il va falloir faire votre CV en anglais aux normes nord-américaines.
Pour cela, rien de plus simple que de suivre les consignes et de faire votre CV sur le site anglais Gaijinpot. En effet, la plupart des PVTistes passent par ce site, très connu au Japon, pour leur recherche d'emploi. La création d’un CV (“resume”) y est très simple et vous pourrez postuler aux offres directement sur le site avec ce CV. Vous pourrez aussi en télécharger une copie et l’imprimer. Il faudra tout d’abord créer un compte sur le site (c'est nécessaire pour postuler aux offres, de toute façon).

Si vous n’aimez pas le CV made in Gaijinpot (il y a en effet un watermark que l’on ne peut pas enlever, mais les employeurs japonais ne semblent pas être gênés par ça), voici d’autres sites gratuits où vous pouvez créer un joli CV :

Voici des discussions du forum Canada pour la rédaction d’un CV qui pourraient vous aider (la présentation étant la même) :

Le CV japonais

Le CV japonais va vous demander un réel effort de rédaction et sera dans la majorité du temps inutile si vous cherchez des jobs destinés aux étrangers (serveur en restaurant occidental, prof de langue...). Ne perdez donc pas votre temps à faire un tel CV si on ne vous le demande pas expressément.
Si jamais vous postulez à un emploi exigeant ce type de CV (donc dans un contexte 100 % japonais, type izakaya ou emploi plus sérieux dans une entreprise japonaise classique), sachez tout d’abord que la coutume voulant que le CV japonais soit écrit à la main n’est plus d’actualité et encore moins pour nous, les étrangers.

La première étape est donc de télécharger un formulaire de CV vierge. À la différence de la France, le format de CV au Japon est unique (c’est une société où on aime que tout soit formaté et dans les clous, n’oubliez pas !) et tous les formulaires que vous trouverez en ligne sont très semblables. En voici un parmi tant d’autres : Formulaire CV japonais.

Une fois le formulaire téléchargé, il va falloir le remplir. C’est bien sûr là que les choses se compliquent, mais la magie de l’informatique va grandement vous aider à écrire en japonais. Ayez un dictionnaire ouvert sur une autre page (Google translate ou Jisho.org) pour copier-coller plus facilement votre texte. Pensez aussi à télécharger le clavier japonais pour votre ordinateur si ce n’est déjà fait (il faudra rédiger dans les trois écritures, kanji, hiragana et katakana).

Pour savoir comment remplir le formulaire, plutôt que de longues explications abstraites, on vous a rédigé un modèle avec des notes explicatives, vous n’avez qu’à l’adapter à votre situation :

CV_JAPON

En plus des indications dans le CV, voici d’autres kanji qui pourraient vous être nécessaires :

Domaines d’études :

  • 法学部 Droit
  • 経済学部 Économie
  • 商学部 Commerce
  • 薬学部 Études de pharmacie
  • 教育学部, Education
  • 文学部 Littérature
  • 外国語学部 Langues étrangères
  • 工学部 Ingénierie
  • 医学部 Médecine
  • 社会学部 Sociologie
  • 芸術学部 Arts
  • 国際関係学部 Relations internationales
  • 理学部 Sciences

印 hanko/ inkan (votre sceau personnel qui remplace votre signature au Japon)
Si vous n’en avez, pas laissez la case vide. Si vous voulez vous en faire un, on vous donne quelques conseils sur le forum : Faire un hanko / inkan / sceau.

写真 photo d’identité
La photo doit elle aussi répondre à un certain standard : photomaton japonais typique (à fond bleu ou gris, on en trouve dans les gares et centres commerciaux) tailleur ou au minimum chemise blanche, cheveux coiffés en arrière d’apparence propre, rasé de près pour les hommes, maquillage naturel peu voyant pour les femmes.

La lettre de motivation

Si vous postulez en anglais, il se peut qu’on vous demande une lettre de motivation (surtout pour les postes de professeur de langue). Elle n’est cependant quasiment pas demandée pour tout les jobs de l’hôtellerie-restauration. La lettre de motivation en anglais est finalement similaire à celle en français, là encore, vous en trouverez plein de modèle sur le web.

La lettre de motivation en japonais n’est aucunement nécessaire pour des étrangers à la recherche d’un petit job. Si vous voyez dans le processus de recrutement qu’on en demande une, sachez que la raison principale va être d’éliminer par ce biais tout candidat ne maîtrisant pas bien le japonais. Inutile donc de perdre votre temps à postuler, à moins que vous ne fassiez partie des rares PVTistes arrivant au Japon avec un niveau N2 ou N1 !
Nous ne développerons donc pas plus la lettre de motivation en japonais, étape longue et compliquée même quand on maîtrise bien la langue, et encore une fois inutile pour la grande majorité des étrangers vivant ici, tout particulièrement les PVTistes.

Chapitre 5 sur 11

Évaluation de l'article

5/5 (3)

18 Commentaires

Raphael
803 2K
Salut Elisa !

J'ai déplacé ton message ici.

Message de Elisa07
Sachant que ce visa est à visée essentiellement touristique, je ne sais pas s'ils embauchent comme "travail d'appoint".
C'est même encore plus que ça : pour obtenir ton PVT Japon, tu dois faire une lettre de motivation où tu expliques tes intentions et pourquoi tu souhaites aller là-bas. Comme tu l'as dit, ce voyage doit être surtout dans une optique de voyage et de découverte ! Y aller pour gagner en expérience professionnelle pourrait être un motif de refus

Message de Elisa07
D'ailleurs, si certains d'entre vous on eu des expériences dans le domaine de la psychologie au Japon, je suis très preneuse !
J'ai fait quelques recherches mais je n'ai malheureusement trouvé aucun témoignage à ce sujet...

Message de Elisa07
Pour résumer, je suis à la recherche d'une expérience professionnelle en psychologie au Japon, pour une durée d'un an, et si possible dans le cadre d'un PVT
Comme je te le disais, le PVT n'a pas vocation à monter en compétences dans un domaine : ta demande risquera fort d'être refusée par l'ambassade.

Message de Elisa07
je ne sais pas encore quelle est la meilleure façon d'organiser tout ça. Toutes informations, conseils, et témoignages sont bons à prendre, n’hésitez pas !
Je te conseille de lire ce dossier qui t'explique quels sont les visas disponibles pour partir au Japon, il y en aura sans doute un plus adapté à ton projet professionnel que n'est le PVT : Tous les visas pour le Japon (tourisme, travail, études, stage...)
Elisa
0 1
Bonjour,

Je suis actuellement en Master de Psychologie, et j'ai comme projet de partir un an au Japon en PVT à la fin de mes études, c'est à dire en septembre 2021. Je m'y prends quelques temps en avance car j'ai plusieurs interrogations.
Dans le meilleur des cas, je souhaiterais découvrir ce pays tout en réalisant une expérience professionnelle dans mon domaine, la psychologie. Je serais diplômée du titre de psychologue lorsque je serais sur le territoire japonnais, mais je doute être embauché par un organisme (cabinet de psychologie, structures psychosociales, association, ect) dans le cadre d'un PVT. Sachant que ce visa est à visée essentiellement touristique, je ne sais pas s'ils embauchent comme "travail d'appoint". D'ailleurs, si certains d'entre vous on eu des expériences dans le domaine de la psychologie au Japon, je suis très preneuse !
J'ai également pensé à contacter des psychologues français expatriés au japon pour réaliser un stage sous leur direction. Mais est-ce possible dans le cadre d'un PVT ? Le visa Stage est assez restrictif je crois, max 3 mois et demande pas mal de charges aux tuteurs de stage.
Et sinon, avez-vous des idées de boulots accessibles pour les PVTistes dans le domaine du social, de l'enfance ?

Pour résumer, je suis à la recherche d'une expérience professionnelle en psychologie au Japon, pour une durée d'un an, et si possible dans le cadre d'un PVT, et je ne sais pas encore quelle est la meilleure façon d'organiser tout ça. Toutes informations, conseils, et témoignages sont bons à prendre, n’hésitez pas !

Merci à vous,
Elisa
Cassandre
2 4
Message de Raphael
Hello Cassandre !

J'ai déplacé ton message ici.

J'ai fait quelques recherches sur le net et notamment sur le site du ministère du Travail japonais mais il est tellement fouillis que je n'ai pas réussi à obtenir l'information

Si tu veux essayer de trouver l'information à ton niveau : Welcome to Ministry of Health, Labour and Welfare ! Ou bien essaie de leur envoyer un courriel directement en espérant que tu obtiennes une réponse rapidement : [email protected]

Il y a également un numéro de téléphone mais j'ignore si c'est le bon : 03-5253-1111

Donne-nous des nouvelles
Bonjour !
Merci beaucoup !
Oui très dur de trouver la bonne info, je pense simplement être honnête avec mes employeurs et on verra bien, je vais envoyer un mail tout de même afin d'être sûre,
Bonne journée !
Raphael
803 2K
Message de CassandreB2
Bonjour à tous !

Je fait appel à vous car j'ai un part-time à Tokyo et je souhaite le quitter pour un autre qui commencerais la semaine prochaine.
Rien d'écris sur mon contrat apparemment mais j'ai cru comprendre qu'au japon il y a un délais de 2 semaines à respecter pour quitter son travail, je ne sais pas quoi faire quelqu'un à déjà été dans ce cas ?
Merci baucoup !
Hello Cassandre !

J'ai déplacé ton message ici.

J'ai fait quelques recherches sur le net et notamment sur le site du ministère du Travail japonais mais il est tellement fouillis que je n'ai pas réussi à obtenir l'information

Si tu veux essayer de trouver l'information à ton niveau : Welcome to Ministry of Health, Labour and Welfare ! Ou bien essaie de leur envoyer un courriel directement en espérant que tu obtiennes une réponse rapidement : [email protected]

Il y a également un numéro de téléphone mais j'ignore si c'est le bon : 03-5253-1111

Donne-nous des nouvelles
Cassandre
2 4
Bonjour à tous !

Je fait appel à vous car j'ai un part-time à Tokyo et je souhaite le quitter pour un autre qui commencerais la semaine prochaine.
Rien d'écris sur mon contrat apparemment mais j'ai cru comprendre qu'au japon il y a un délais de 2 semaines à respecter pour quitter son travail, je ne sais pas quoi faire quelqu'un à déjà été dans ce cas ?
Merci baucoup !
Antonius
1 2
Message de Raphael
Salut Antonius !

J'ai déplacé ton message ici.


Généralement, les examens reconnus mondialement pour attester de ton niveau d'anglais sont le TOEIC et le TOEFL ! Le TOEIC a une visée plus "professionnelle" tandis que le TOEFL lui, plus "académique"

Il me semble que @meleo33 a été prof de langues au Japon : sans doute qu'elle pourra t'en dire plus que moi à ce sujet !
Oui on m'avais déjà mentioner le TOEFL mais pas le TOEIC je vais voir ça d'un peu plus près merci
Raphael
803 2K
Salut Antonius !

J'ai déplacé ton message ici.

Message de Antonius
Je compte prendre un PVT au Japon et je me demandais si il y avait un type d'examen ou de test qui me permettrait d'avoir un document qui m'aide à retrouver un boulot dans le même domaine.
Généralement, les examens reconnus mondialement pour attester de ton niveau d'anglais sont le TOEIC et le TOEFL ! Le TOEIC a une visée plus "professionnelle" tandis que le TOEFL lui, plus "académique"

Il me semble que @meleo33 a été prof de langues au Japon : sans doute qu'elle pourra t'en dire plus que moi à ce sujet !
Antonius
1 2
Bonjour à tous,

J'ai déjà donné des cours d'anglais à l'étranger mais j'ai eu un peu de chance et ait été pris sans avoir eu besoin d'avoir un document officiel qui atteste de mon niveau.
Je compte prendre un PVT au Japon et je me demandais si il y avait un type d'examen ou de test qui me permettrait d'avoir un document qui m'aide à retrouver un boulot dans le même domaine.

Si vous avez vous même passé un de ces examens je veux bien un petit retour de votre part merci

Je sais que mon niveau était plus que suffisant pour enseigner à des 5-10 ans mais je suis pas sur de pouvoir gérer examen équivalent à une L3 d'anglais, je n'ai au fond jamais eu d'autres cours que ceux du collège/lycée
Mylène
2.2K 3.6K
Message de WilliamTheBlind
Bonjour,

Mes questions sont très basiques mais j'ai beau chercher (peut-être mal), je ne trouve pas de réponse.
J'ai deux arubaitos, payés en liquide et sans contrat (dans les deux cas, personne n'a même vérifié que j'avais un visa), avec des horaires qui changent d'une semaine à l'autre à l'amiable, ce qui me va très bien.

Première question :qu'en est-il des 20% d'impôts/taxes dont j'ai entendu parler ? Mes premiers salaires avaient un taux horaire moins intéressant que ce qu'on m'avait dit aux entretiens, j'imagine que c'est le passage du brut au net, mais je crois perdre un peu moins de 20%, enfin je ne suis pas ingénieur donc je me trompe peut-être sur mes calculs. Comme c'est payé en liquide et que je viens d'arriver, je n'ai pas pris la peine d'ouvrir un compte en banque, qui m'aurait servi à payer des impôts à l'état si besoin, j'imagine (?).

Et : les deux sont donc sans contrat. Ils ne connaissent même pas mon nom de famille et j'aurais pu m'inventer un prénom comme sur ce forum. Est-ce que c'est normal, ou est-ce que c'est une mauvaise idée ? Encore une fois, ça me va très bien, très peu de risque d'accident de travail donc je ne vois pas trop ce que j'y perds. Mais j'aimerais savoir si c'est courant, ou non.

Merci d'avance !
William l'aveugle
Hello,

Tout d'abord un contrat de travail écrit n'est pas obligatoire au Japon, même si ça parait fou à nous français, très habitués à tout avoir à l'écrit (très procéduriés aussi ?).

Ton patron peut donc te payer en cash et sans contrat signé. Cependant lors de ton embauche il a du te demander ta zariu card/ alien card et ton numéro My number, ce qui fait que tu es bien déclaré quelque part et que oui, il prélève les impôts direct sur ton salaire, ce qui reste la procédure normale.

Si ce n'est pas le cas, tu n'as passé aucune pièce d'identité à aucun moment, alors là oui y'a un pb, tu es au black (et en plus il te pompe 20% ni vu ni connu). Le patron risque en effet le plus gros.
Raphael
803 2K
Salut William !

J'ai déplacé ton message ici.

Message de WilliamTheBlind
Première question :qu'en est-il des 20% d'impôts/taxes dont j'ai entendu parler ? Mes premiers salaires avaient un taux horaire moins intéressant que ce qu'on m'avait dit aux entretiens, j'imagine que c'est le passage du brut au net, mais je crois perdre un peu moins de 20%,
C'est sans doute ça effectivement, on en parle également dans cette discussion : Déclarer ses impôts au Japon ! En revanche, puisque tes employeurs te paient en liquide et sans contrat d'aucune sorte, je ne vois pas pourquoi ils appliquent ces 20% de taxes car de ce que je comprends de ta situation, tes deux emplois sont au black...

Message de WilliamTheBlind
Est-ce que c'est normal, ou est-ce que c'est une mauvaise idée ? Encore une fois, ça me va très bien, très peu de risque d'accident de travail donc je ne vois pas trop ce que j'y perds. Mais j'aimerais savoir si c'est courant, ou non.
Je ne sais pas si c'est courant mais une chose est certaine c'est que le travail dissimulé est bien évidemment complètement illégal ! Ton employeur est celui qui risque le plus gros en cas de contrôle mais ça ne veut pas dire que tu ne risques rien non plus... On t'en dit plus à ce sujet juste ici : Travailler au noir pendant son PVT - WHV - pvtistes.net

Je pense que ce serait bien que tu clarifies la situation avec tes employeurs : vrais contrats, salaires virés sur un compte bancaire japonais etc. Je ne sais pas si @isa veut rajouter quelque chose à ce sujet ?

Articles recommandés