WWOOFing, Workaway et HelpX au Chili

Chapitre 4 : Quelques conseils supplémentaires

Date de publication : 17-08-2018

Auteur

Floriane

Quelques conseils supplémentaires

Toujours envoyer un mail personnalisé

Comme nous l’avons spécifié plus haut, pour vos demandes de volontariat, prenez le temps de rédiger un mail personnalisé, en fonction de vos hôtes et de l’annonce. En effet, il ne s’agit pas d’une réponse à une offre d’emploi anonyme, mais bien d’une proposition d’aide en réponse à un besoin spécifique.
Faire préciser les tâches et les horaires attendus
Dès le mail de prise de contact, il est important de faire (re)préciser à votre hôte les tâches que vous aurez à réaliser chaque jour, et pour quel nombre d’heures. Il est important que vous soyez d’accord sur ce point avant de vous rendre sur place. N’hésitez pas non plus à demander vos jours de repos : de manière générale, on compte 4 à 6 heures de “travail” par jour, cinq jours sur sept, mais cela peut varier en fonction des besoins de vos hôtes.

S’informer des modalités de logement et repas compris

Tous les hôtes n’ont pas la même politique d’accueil concernant les volontaires : certains offrent une chambre personnelle tandis que d’autres proposent un lit en dortoir, certains autres cuisinent les trois repas, d’autres fournissent seulement la nourriture ou encore ne prennent en charge qu’un repas par jour… Bref, il convient d’en discuter avec vos hôtes au moment de la prise de contact, afin d’éviter toute mauvaise surprise et vous rendre sur place en toute connaissance de cause. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise façon de faire, cette partie est laissée à la libre appréciation de l’hôte et donc à vous de convenir ce qui vous convient ou non.

En cas de problème

Malheureusement, tous les hôtes ne sont pas honnêtes et il peut s’avérer que la situation soit bien différente de ce que l’on vous avait promis. Dans ces cas-là, ne paniquez pas, prenez le temps de réfléchir à plusieurs éléments : êtes-vous en danger ? Si oui, deux solutions : prévenez quelqu’un de confiance ou directement les services de police et quittez les lieux le plus rapidement possible.
Si ce n’est pas une question de danger, mais plutôt d’organisation qui ne fonctionne pas, de relationnel ou toute autre raison de ce genre, essayez d’abord d’en discuter avec vos hôtes et si vous sentez que la situation est bloquée, partez. Sachez qu’en tant que volontaire – que ce soit par WWOOF, Workaway ou HelpX – vous n’êtes lié par aucun contrat avec vos hôtes : vous pouvez donc décider de mettre un terme à votre expérience à tout moment, sans avoir à rendre des comptes à qui que ce soit.
Toutefois, pensez à laisser un commentaire sur le profil de vos hôtes pour expliquer votre ressenti et ainsi avertir de futurs volontaires. Enfin, si vous sentez le moindre danger, n’hésitez pas non plus à avertir l’organisme par lequel vous êtes passé afin qu’il contrôle l’annonce et l’hôte.

Si tout cela ne vous a pas encore convaincu, voici trois témoignages de volontaires au Chili :

Chapitre 4 sur 4

Évaluation de l'article

5/5 (2)

3 Commentaires

John Peter
3 7

Bonjour moi je vis au chili ça fait tantôt une année. Je trouve très pratique votre info ! & comment je pourrais trouver un hôtes près de chez moi ? Merçi…Je voulais essayer de mieux comprendre le réseau WORKAWAY.

Floriane
68 49

Bonjour,
Je te conseille de t’inscrire sur l’un des trois organismes afin d’obtenir la liste complète des hôtes. Après ce sera à toi de sélectionner en fonction de la région et des tâches qui t’intéressent.
Le système WorkAway est très simple, comme nous l’expliquons dans l’article: il suffit de t’inscrire et payer les frais sur leur site internet et ensuite tu obtiens directement une liste complète des hôtes, avec les activités qu’ils proposent.

John Peter
3 7

Bonjour @Floriane . Mille merçi !

Articles recommandés