Résultats du sondage : quelles ont été les reactions de vos amis, famille .....

Votants
2119. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Epatés

    365 17,23%
  • Furieux

    85 4,01%
  • Jaloux

    102 4,81%
  • Curieux

    211 9,96%
  • Etonnés

    360 16,99%
  • Tristes

    475 22,42%
  • Contents

    817 38,56%
Sondage à choix multiple
  1. #701
    Avatar de Hiddenwave
    Charlène 30 ans

    Location
    Winnipeg, MB, Canada
    Messages
    23
    Likes reçus
    34
    Bilan très mitigé pour ma part aussi. Enfin, pour notre part, puisque nous partons à deux avec mon chéri.

    Cela fait déjà très longtemps que nous avions pour projet de partir en PVT tous les deux. Nos parents respectifs, ainsi que nos frères et soeurs, savaient très bien que nous étions un peu des "aventuriers" et que nous aimions partir à l'étranger. Mais je pense que pour mes beaux-parents (les parents de mon chéri), ils ne pensaient pas que nous partirions un jour très loin pour vivre et non pas juste pour des vacances.

    Nous avons annoncé à la famille notre décision de partir il y a presque deux mois maintenant, et pour certains, la pilule est toujours aussi difficile à avaler.

    Mes parents l'ont plutôt bien pris. Mon père était surpris de la destination (Nouvelle-Zelande) mais hyper heureux et excité à l'idée que sa fille parte à l'aventure si loin dans un pays totalement étranger. Ma mère a été très surprise aussi de la destination, et surtout très inquiète (parce que c'est une maman poule, et parce que j'ai une maladie auto-immune qui m'oblige à avoir un traitement quotidien et un suivi mensuel régulier). Du coup, ça a été un peu dur sur le coup, mais elle s'en est très vite remise et ne fait que me soutenir depuis. Ca fait énormément plaisir de les voir s'y intéresser, de nous demander où nous en sommes dans nos recherches de logements, de nous poser des questions sur le pays, etc...

    Avec les parents de Mickaël, mon compagnon, la situation est totalement différente.

    Nous leur avons annoncé la nouvelle un soir, à un diner chez eux, et il y a eu tout de suite un froid et un énorme blanc à table. Mickaël savait très bien à l'avance comment ses parents réagiraient, et il y a un peu été la boule au ventre. Et au moment de l'annonce, ça n'a fait que confirmer ceux à quoi nous nous attendions. Son père s'est réfugié dans un mutisme complet, et sa mère n'a fait que nous répéter sa phrase fétiche "qu'est-ce que tu veux que je te dise ?"... Nous avons essayé de bien leur en parler, en leur exposant notre projet précisément, en essayant de les rassurer avec tous les éléments que nous avions pu réunir sur le sujet jusque là (assurances, travail, etc), et en étant soutenu par le frère de Mickael, à table avec nous, et déjà au courant de notre voyage.
    Mais ça s'est tellement mal passé, que lors des prochaines visites que nous avons fait chez eux, le sujet n'a pratiquement jamais été réabordé, sauf une fois où la situation s'est envenimée et ma belle-mère est partie énervée dans sa chambre, et mon copain est sorti de la maison en claquant la porte...

    Depuis, la situation est un peu plus détendue, même si nous n'en parlons finalement jamais avec eux.

    Je pense que le gros problème, c'est que nous n'avons pas du tout la même manière de penser et de voir les choses, et surtout de vivre notre vie. Ils sont de la "vieille" génération, où tu ne pouvais considérer avoir réussi ta vie que si tu n'avais pas fondé une famille à 20 ans et obtenu un CDI dans un boulot que tu devais garder jusqu'à ta retraite. Alors que nous sommes plus dans l'esprit découverte du monde et des autres cultures, et qu'il faut savoir prendre des risques pour avancer, même si au final ça ne fonctionne pas. On pourra toujours se dire qu'au moins, on a essayé.

    Un exemple tout bête : j'ai refusé un CDI récemment alors que j'étais en CDD (mais en sachant que j'allais partir) d'un boulot qui ne me plaisait vraiment pas. Je n'ai aucun regret et je sais que j'ai pris la bonne décision. Mais pour eux, c'était impensable de faire une telle chose, et ils ne comprennent pas comment j'ai pu refuser un CDI !

    Je sais très bien que la situation actuelle en France et dans beaucoup de pays est assez compliquée actuellement, avec la crise depuis 2007, et le taux de chômage qui augmente. Mais je pars du principe que si je ne me sens pas bien dans un boulot qui en plus ne me plait pas, je peux me permettre de le lâcher et de trouver autre chose ailleurs. On peut toujours rebondir, même si ça peut faire peur et déconcerter certaines personnes.

    Ajouter à ça le désir de plus en plus insistant de ma belle-mère à devenir grand-mère...

    Bref, tout ça pour finalement dire que les réactions de la famille ont été très mitigées, et nous sommes un peu déçus de la manière dont certaines situations se sont passées. Bien sûr, nous nous mettons à la place de nos parents et savons très bien que ça peut leur paraître inquiétant et qu'ils peuvent être tristes de nous voir partir, ça nous en sommes conscients. Mais nous aurions aimé sûrement être plus soutenus et encouragés plutôt que de se confronter à un mur qui, quand il nous parle, ce n'est que pour nous énoncer les points négatifs et descendre un peu en flèche notre projet.

    Heureusement que les amis sont là pour nous soutenir ! Et les frères et soeurs aussi !

    Désolé pour le pavé, c'était un sujet qui me tenait à coeur...


  2. Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

    En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !
  3. Réponse la plus utile : 4

    Avatar de KatyG
    Katy 29 ans

     
    Message privé
    Location
    North Vancouver, BC, Canada
    Messages
    17
    Likes reçus
    6
    Bonjour,

    Moi, j'ai eu droit à toutes les réactions!
    Ma mère qui d'un côté est contente que je parte de chez elle (j'ai vécu 9 mois toute seule et puis suis rentrée chez elle car ça ne me convenait pas) et d'un autre côté, qui me met en échec avant même que je parte!
    Je pense que elle aussi est en train de passer par toutes les émotions.
    Voici ce à quoi j'ai eu droit: "Bah vas-y, de toute façon, si ça ne va pas, tu reviendra dans 3, 2 ou 1 mois", "Tu ne vas pas trouver de travail", "A mon avis, cette famille au pair prend du temps pour te donner une réponse (1 mois environ) parce qu'elle ne sait pas comment te dire non".
    Et puis, les jours de meilleure humeur: "Est-ce que tu peux rester là-bas après ton PVT?", "Si un employeur te propose un travail après le PVT, tu dois le prendre!" et la fameuse question que TOUT le monde m'a posée, mes profs inclus: "Et si tu te maries au Canada, tu peux avoir la nationalité canadienne?"

    Me marier n'est déjà pas dans mes projets en Amérique alors à l'étranger! ^^

    Ah et oui, j'ai été choisie par la famille en question dont ma mère était persuadée que je n'aurais pas la place pour diverses raisons!

    Mon père et sa copine me disent que ce sont des chouettes projets, que je fais bien ça et me pose quelques questions.
    Mais bon, mon père est toujours content pour nous à partir du moment où il n'a pas à s'impliquer! ^^

    J'ai revu ma tante et mon oncle que je n'avais plus vu depuis au moins dix ans à l'anniversaire de mon père!
    J'en ai profité pour parler en long et en large de mon projet!
    Nous ne sommes pas proches et ils ont toujours critiqué ma mère et moi. Donc je voulais leur montrer de quoi j'étais capable, quitte à ce que ça paraisse un peu vantard!
    Etonnemment, ma tante m'a parlé de mes cousins que je n'ai jamais vus qui habitent entre le Canada et les Etats-Unis en me proposant de me mettre en contact avec eux. Mais je n'ai pas de nouvelles.
    Son mari faisait mine de ne pas entendre jusqu'à ce qu'ils disent: "Ah mais tu es une grande voyageuse, c'est bien!" XD

    Ma demi-soeur a du mal à comprendre. Avant que j'obtienne ma L.I, elle m'a dit: "Mais non, tu ne vas pas partir, tu va trouver du travail et faire ta vie ici."
    Comme si ce que je venais de dire était iréel.
    Et une fois la L.I en poche et annoncée, elle m'a demandé deux ou trois fois depuis si c'était sûre que je parte.
    Pourtant, elle est au courant que j'ai mes billets d'avion et mon logement...
    Maintenant, que j'ai une famille qui m'accueille, elle a l'air de mieux accepter l'idée. ^^

    Une amie est triste et m'a dit: "Tu va m'abandonner!?"
    Elle ne conçoit pas comment je peux d'abord travailler 2 mois en Angleterre et puis partir si vite après à Vancouver. Elle a peur à ma place. Elle ne pourrait pas faire ça, comme elle le dit.

    Ma meilleure amie est heureuse pour moi et me remonte le moral en me donnant du courage là où ma mère me rabaisse! ;-)
    Mon petit groupe d'amis proches sont très contents pour moi et m'encouragent!
    Faut dire qu'on a les mêmes intérêts! :-D Un belgo-français expat à Paris qui à voyagé plusieurs semaines en Inde et 1 mois au Mexique. 1 autre qui fait actuellement le tour du monde en vélo quasi gratuitement! Une autre qui vient en pvt à la même année que moi mais à Montréal et Québec! 1 autre qui vient à Los Angeles de fin février au 30 mars!
    Et une autre qui a voyagé et étudié 1 mois à Los Angeles et travaillé 3 mois à Brisbane en Australie!
    Cette dernière m'a dit: "Grâce à C. et toi, je vis mes rêves par procuration!" ^^
    Elle a aussi eu son PVT cette année mais a décidé de rester en Belgique car elle a un CDI et a préféré privilégié la sécurité. Elle pensait que même une fois le dossier payé et envoyé, c'était encore un tirage au sort.
    Je la comprends. Moi, je n'avais rien à perdre car je perds bientôt tous mes droits.

    Mes compagnons de classe (suis en 3ème et dernière année de bachelier) me disent qu'ils m'admirent pour mon courage d'oser partir comme ça. Que eux auraient peur de cette aventure.
    Mais j'ai peur! Je suis super contente et heureuse d'avoir décroché ce PVT à mon premier essai et d'avoir été choisie par la famille que je voulais absolument!
    Mais parfois, je me dit: "Qu'est-ce que j'ai fait?" "Et si, et si, et si?" ^^
    C'est humain de douter mais je suis sûre d'une chose: je ne le regretterais pas! J'ai soif de cette nouvelle vie!
    Malgré mes quelques inquiétudes, j'ai déjà envie de cumuler quelques PVT avant mes 30-31 ans! ;-)

    Mes profs ont l'air épatés et lors d'un échange avec eux, aujourd'hui, qui devait être côté pour la 3ème partie de mon rapport de stage, elles ont préféré parler de mes futurs projets: Angleterre et Vancouver. Elles étaient toutes les deux curieuses jusqu'à dire: "nous aussi, on devrait faire ça." quand elles ont appris que j'aurais des longs week-end de trois jours. MDR

    Merci aux courageux qui auront tout lu ou presque! ;-)
    Katy
  4. #702
    Avatar de Helene
    Hélène 2 ans

    Location
    Vancouver, BC, Canada
    Messages
    14 061
    Likes reçus
    7 614
    Message de Hiddenwave
    Désolé pour le pavé, c'était un sujet qui me tenait à coeur...
    C'était un pavé très intéressant alors y a aucun souci, merci d'avoir partagé votre histoire avec nous!


  5. #703
    Avatar de RonanS
    Ronan 26 ans

    Location
    Angers, France
    Messages
    36
    Likes reçus
    60
    J'ai commencé à en parler à mon entourage il y a quelques mois, chez certains ça suscite du mépris (jalousie ?), mais la plupart sont ravis de voir que je m'ouvre au monde, que je veuille partir (même si, tout comme Hiddenwave, ma mère a eu du mal au début, maman poule ...) pour découvrir tellement d'autres choses que ce l'on nous propose généralement (métro boulot dodo).

    Je partage surtout un fait qui est arrivé cette semaine. Je travaille dans un magasin de jouets depuis Août dernier en CDD, magasin dans lequel j'ai effectué deux années de stage et dont je suis l'employé le plus ancien (fort turn over). Mon équipe et moi, aidés par deux employés d'un magasin de la même enseigne situé dans une ville proche ainsi que par le directeur régional, avons donc fait l'inventaire ce mercredi.

    Le midi, nous sommes tous allés manger dans un restaurant (génial ma vie, hein ? ) et, au bout d'un moment, le DG me demande ce que je compte faire à la fin de mon CDD, étant donné que j'avais refusé un CDI début septembre dans le magasin, ma décision de partir étant sûre (tout comme Hidden, décidément ! ). Quand je lui ai annoncé que j'économisais actuellement et comptais travailler cet été pour financer mon projet de NZ, il a été étonné et m'a demandé "mais professionnellement parlant, tu as des projets ? Ou c'est juste comme ça ?", sous un air hautain, voir quasi moqueur.

    Loin de moi l'idée de le faire paraître sous un homme désagréable, mais j'ai ainsi remarqué qu'il faisait partie de la vieille école, qu'il ne voyait la satisfaction qu'en une succession de réussites professionnelles. Alors évidemment, beaucoup de personnes sont ainsi et si elles se plaisent ainsi, je suis satisfait pour elles ! Alors je lui ai tout simplement dit que mon but n'était pas de partir pour m'installer dans une ville, trouver un logement et un boulot pour faire exactement ce que je fais ici, sinon à quoi bon partir si c'est pour recopier ma situation actuelle ? Mais qu'en fait, je partais pour découvrir le monde, les cultures, que je partais pour moi et que c'est ce qui comptais avant, partir pour être satisfait de soi, revenir des souvenirs plein la tête et avoir vécu fièrement un rêve, plutôt que de courir après constamment en se créant des obstacles ridicules.

    Il a commencé à rigoler, me demandant si je ne voulais pas entreprendre une crêperie sur place (ma mère étant bretonne) afin de toucher des clients, bref, rester dans ce monde professionnel où la rentrée d'argent est la seule chose qui compte. Peut être ai je tort, c'est possible, en même temps je suis jeune, fougueux et utopique, je désire m'extirper d'ici pour vivre ailleurs. Mais quand j'ai vu que l'une des employée, qui ne me connaissait pas, a commencé à m'interroger dessus, à être fascinée par mes projets, j'ai senti en moi une confiance encore plus importante, une envie encore plus forte de prendre mon sac et de partir à l'instant.

    Car au fond, quelle est l'importance de ces réactions ? Pour moi, les réactions négatives m'encouragent à partir et prouver que le voyage n'est pas un obstacle à une réussite en soi, et les positives, et bien vous savez, elles sont là pour vous nous éviter de nous casser la figure !

    Bref, j'ai fait un pavé. Désolé Hidden, j'ai l'impression d'avoir recopié une part de ton histoire, ce qui en soi m'a inspiré à raconter la mienne haha ^^"

    En tout cas, je ne suis pas encore parti, mais ce site m'encourage de plus en plus à vivre mon projet, et je te conseille, à toi et ton petit ami, de montrer que vous pouvez leur faire changer en prouvant VOTRE réussite.


  6. #704
    Avatar de Helene
    Hélène 2 ans

    Location
    Vancouver, BC, Canada
    Messages
    14 061
    Likes reçus
    7 614
    Message de RonanS
    En tout cas, je ne suis pas encore parti, mais ce site m'encourage de plus en plus à vivre mon projet,
    Alors on a atteint notre objectif!!
    Merci pour ton "pavé" très agréable à lire et très bien pensé.


  7. #705
    Avatar de Souhela
    Souhéla 33 ans

    Location
    Lochranza, Royaume-Uni
    Messages
    30
    Likes reçus
    17
    Quand j'ai dit à ma mère que je voulais partir un an en NZ, elle a fait les gros yeux, quand je lui ai dit où ça se trouvait, elle m'a dit que j'étais folle ^^ Ça c'était sous le coup de la surprise, puis je lui ait expliqué le PVT et tout ça, elle a bien vu que c'était du sérieux et pas une lubie passagère. Maintenant elle me soutient à 100%. Pour l'instant je n'ai parlé de mon projet qu'à mon frère et à ma soeur, je préfère garder ça pour moi et me préparer tranquillement. Je l'annoncerais au reste de mon entourage quand tout sera prêt.


  8. #706
    Avatar de Riza
    Riza
    J'ai lu les derniers messages, j'espère que ceux qui sont soutenus par leurs parents mesurent la chance qu'ils ont !

    Plus le départ approche ( septembre ), plus je suis attristée par le manque d'intérêt total des miens, ils n'en parlent pas, ne posent aucune question, ne s'y intéressent absolument pas, et le peu dont je leur ai parlé à l'annonce du projet, ils l'ont oublié.
    Je sais que c'est probablement pour masquer leur colère à propos d'un projet qui les contrarie et qui va à l'encontre de ce qu'ils voulaient pour moi, mais là, présentement, j'en suis fatiguée ça ne m'empêche pas de continuer à préparer ça, à faire des listes interminables, à rêvasser avec l'excitation qui continue de monter un peu plus chaque jour, mais tout de même, quelle claque.


  9. #707
    Avatar de RonanS
    Ronan 26 ans

    Location
    Angers, France
    Messages
    36
    Likes reçus
    60
    Riza, je pense qu'il faut en parler une bonne fois pour toutes et comprendre leur réel intérêt dans cette histoire. A la fin de la discussion, au mieux tu comprendras mieux leur position, au pire tu seras libéré d'un poids et tu ne partiras pas le coeur lourd, de ne pas avoir pu leur dire probablement ton choix.

    Personnellement, ma mère ne m'en parle presque pas (ou alors, elle stresse sur le comment je vais me déplacer, où je vais dormir, ce que je vais faire ...) et j'ai surtout mes frangins derrière moi qui me soutiennent dans ce road trip de baroudeur ! C'est sûr, se sentir délaissé par les proches (notamment la famille) est compliqué, mais je le répète, le mieux serait à mon avis d'établir un contact direct pour s'expliquer une bonne fois pour toutes. Il n'y a rien à perdre (on dirait un psy ...).

    Et puis, l'important, c'est aussi que tu le fasses pour toi, que tu découvres d'autres endroits du monde, que tu fasses des rencontres et que tu puisses enfin être sur place là où tu rêvassais il y a encore quelques mois.

    Ma mère veut absolument que je continue mes études après ou que je trouve un boulot dans le commerce, devenir manager, puis directeur régional ou autre ... Bref, que je réussisse ma vie. Mais bon, la réussite est propre à chacun, je ne me laisse pas guider par les ambitions de ma mère mais par les miens, ma réussite personnelle serait de me faire plaisir. D'être heureux de ce que je fais, avec qui je suis et où je le souhaite.

    Partir reste un choix assez égoïste d'un côté, ça ne m'étonne pas non plus que mon entourage et tes parents le vivent parfois assez mal, qu'ils soient en colère ou tristes par rapport à ce que tu veux faire. Mais quand les gens sont compréhensifs, ils savent que c'est autre chose que "fuir la maison, les ami(e)s ou la famille", que c'est une découverte en soi, comme un nouveau job ou une nouvelle bande d'amis.

    Enfin, c'est ce que je pense et crois.


  10. #708
    Avatar de Charlotte22
    Caroline 39 ans

    Messages
    4 079
    Likes reçus
    3 165
    Message de RonanS
    Partir reste un choix assez égoïste d'un côté...
    Absolument pas !
    Ce n'est pas égoïste de faire ce que tu veux de ta propre vie. Ce sont ceux qui essaient de t'empêcher de vivre la tienne qui sont égoïstes, tu ne vis pas pour faire ce que tes parents ont envie que tu fasses, s'ils ont des projets, qu'ils les réalisent pour eux même, tu n'es pas là pour rattraper ce qu'ils ont râté.
    J'y vais pas par 4 chemins, mais j'ai eu des réactions très dures de ma mère quand je suis partie et 5 ans après, je pense toujours pareil.
    Je suis également maman depuis peu et c'est sûr que si mon fils faisait des choses que je n'aime pas, ça me demanderait de m'ajuster, mais il fera ses choix et je le soutiendrais (sauf s'il m'annonce que son projet est de tuer des gens par exemple).


  11. #709
    Avatar de Riza
    Riza
    Message de RonanS
    Et puis, l'important, c'est aussi que tu le fasses pour toi, que tu découvres d'autres endroits du monde, que tu fasses des rencontres et que tu puisses enfin être sur place là où tu rêvassais il y a encore quelques mois.
    Merci pour ton gentil message réconfortant ! En parler une bonne fois pour toutes n'est pas vraiment possible dans ma famille, ça serait déclencher un conflit que je tiens à éviter, mais c'était un blues passager, j'ai récupéré ma bonne humeur et mon détachement habituel vis-à-vis de ça



    Message de Charlotte22
    Je suis également maman depuis peu et c'est sûr que si mon fils faisait des choses que je n'aime pas, ça me demanderait de m'ajuster, mais il fera ses choix et je le soutiendrais (sauf s'il m'annonce que son projet est de tuer des gens par exemple).
    Chouette maman !

    Je suis d'accord, l'égoïsme c'est de vouloir façonner l'autre à notre goût ou de vouloir qu'il fasse ce qu'on a décidé ou choisi pour lui, au détriment de ce qu'il est. Prendre soin de soi, travailler à réaliser ses envies, ses rêves, en dépit de l'avis des autres, c'est vivre joliment sa vie, et personne ne peut légitimement nous le reprocher.


  12. #710
    Avatar de Makuu
    30 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    98
    Likes reçus
    74
    Bon bah, à mon tour. En fait j'ai un peu de tout dans mon entourage.

    J'ai les gens qui s'en foutent. Des "amis" principalement. J'ai tenté de faire un dîner d'adieux la semaine dernière et ça a été assez dur de voir toutes les conversations rouler sur leurs enfants ou l'achat prochain de leur maison, choses dont je suis mise à l'écart par défaut.
    Enfin, ceux là sont plus mes amis, problème réglé!


    J'ai les gens qui sont contents pour moi mais qui se sentent pas trop concernés. Du genre "ouais t'as raison c'est une super expérience" et puis après plus rien.

    J'ai les gens qui me soutiennent et m'encouragent, à qui j'en ai parlé dès le début parce que je savais qu'ils le ferait. Ceux là sont vraiment intéressés et me demandent régulièrement où j'en suis dans mes préparatifs etc.
    Bizarrement, mon petit frère fait partie de la catégorie en question.

    J'ai aussi ceux qui comprennent pas pourquoi j'ai envie de partir alors que je suis censée être bien ici. En général, là j'ai aussi droit à des commentaires un peu racistes. Ca arrive souvent chez moi malheureusement.

    Et après y a le mec que je vois mais avec qui c'est compliqué, qui est pas trop chaud pour que je parte et qui me fait régulièrement des crises de jalousie, mais qui m'a jamais demandé de pas partir. Ce que j'admire parce que je sais pas si à sa place j'aurais pu. Enfin, dans l'ensemble il respecte mon choix. Il m'encourage pas mais il comprend et me retiens pas.

    Et enfin il y a ma mère. Ma mère qui est totalement contre, qui comprend pas pourquoi je pars si loin de la maison et qui reste persuadée que je serai rentrée dans le mois qui suis mon départ (vive la confiance). Après, elle m'aurait dit exactement la même chose si je partais dans une autre région de France.

  13. #711
    Avatar de titechooup
    Sandra 29 ans

    Messages
    35
    Likes reçus
    6
    Des réactions mitigées !

    Je vais commencer par mes amis (et j'ai découvert qu'au final certains n'en étaient pas vraiment ...). Mes "VRAIS" amis ont été plutôt surpris, mais tellement contents pour moi
    Ca fait maintenant bientôt 10 mois que je suis en PVT à Toronto et on se donne toujours autant de nouvelles, ils partagent ma vie au quotidien même si on est à des milliers de kilomètres.
    Après il y a des personnes que je considérais comme amis mais qui m'ont déçus ... pas plus tristes que ça que je parte, pas de signes de vie, pas d'au revoir pour certains etc...

    Il y a ensuite eu ma famille. Là les choses ont été plus délicates. Au début, ma mère ne prenait pas mon départ au sérieux. Puis au fur et à mesure que les choses avançaient, elle réalisait, que j'allais partir, loin ... Et je sentais qu'elle était triste, que ça la tracassait.
    Certes c'est dur de voir ses parents tristes, inquiets (et même en larmes!) mais la seule chose qui restera c'est "mais ma fille, c'est TA vie, ne te préoccupe pas de moi, de nous, fais-le, pars, et si tu es heureuse, je le serai aussi pour toi, où que tu sois". J'étais tellement heureuse d'entendre ces mots !
    Mon frère a aussi eu du mal avec ma décision mais il m'a dit que je faisais le bon choix, que lui regrettait de ne pas l'avoir fait en étant plus jeune.

    Je crois qu'au final, peu importe les réactions ... si on a vraiment envie de partir, on part, même si c'est assez dur au début. Et puis c'est grâce à cette expérience qu'on se rend compte que les gens, importants, resteront "près" de nous quoiqu'il arrive et où que tu sois et ça ... !!!!


  14. #712
    Avatar de Leptitmotard
    Gy 33 ans

    Location
    Victoria, BC, Canada
    Messages
    472
    Likes reçus
    258
    Quand je pense à mon départ de Belgique, on a fait ça super vite, j'ai dit au revoir à ma famille la veille puis ma mère m'a conduit à l'aéroport (1h30 de route) au petit matin et m'a déposé dans la file "express" 10 min de stationnement Max :W !
    J'ai du mal à imaginer son état pour le trajet du retour...


  15. #713
    Avatar de Kimi392
    Kimi 30 ans

    Location
    Tokyo, Japon
    Messages
    18
    Likes reçus
    11
    De mon côté, la famille est plutôt contente, exceptés mes parents et ma sœur qui eux ont plutôt les boules que je parte. Ils savaient que j'envisageais de faire un PVT au Japon mais c'est une fois le visa en mains qu'ils ont réalisés que cette fois je partirais pour vivre un an au Japon et pas seulement pendant un mois pour les vacances. (Je pensais qu'ils s'étaient un peu habitués à ce que je parte loin vu que j'ai déjà pas mal voyagé seule et sachant qu'en temps normal je ne les vois que 3/4 fois par an depuis que j'ai quitté le cocon familial normand pour m'installer en région parisienne, bref faut croire que ce n'est pas encore le cas ^^'). De mon côté, je pensais qu'ils seraient quand même contents car ils savaient que c'était un projet qui me tenait à cœur, du coup quand je leur avais annoncé la nouvelle le sourire aux lèvres, j'ai plutôt été déçue de leur réaction.

    le PVT j'y pensais depuis longtemps, puis j'ai obtenu un CDI. J'ai donc abandonné l'idée. Mais je me suis vite lassée de la vie parisienne et de mon boulot. Ne voyant aucune opportunité d'évolution, et ayant envie de découvrir autres choses, d'autres expériences, j'ai repensé au PVT. Quand j'ai commencé à en discuter avec mes parents, les réponses étaient plutôt "froides", du genre "On ne t'aideras pas.", "Tu te démerderas toute seule pour rendre ton appart, pour déménager et pour les papiers !", "S'il t'arrives un pépin là-bas, on ne pourra rien faire !". Leurs réactions m'ont blessée car j'avais besoin de leur soutien. Du coup, plutôt que d'être en conflit, on en a discuté une bonne fois pour toute, je les ai rassuré et montré à quel point ce projet était important. Au final, ils comprennent et m'aident un peu dans les démarches. Mais... ils ont toujours autant les boules de me voir partir. Beaucoup de larmes vont couler à l'aéroport ^^".

    Bref, ça c'était la famille. Concernant les amis et les collègues, ils sont contents et m'encouragent, du moment que je pense à leur donner des nouvelles de temps en temps !


  16. #714
    Avatar de Orca8
    Marlène 33 ans

    Messages
    459
    Likes reçus
    122
    Vu qu'en ce moment ça piétine, mes proches pensent que je perds mon temps, maintenant c'est devenu un sujet sensible à aborder. Ca n'a jamais été aussi difficile qu'en ce moment :/

  17. #715
    Avatar de christinek
    christ 38 ans

    Location
    Moncton, Canada
    Messages
    1 699
    Likes reçus
    366
    Message de Orca8
    Vu qu'en ce moment ça piétine, mes proches pensent que je perds mon temps, maintenant c'est devenu un sujet sensible à aborder. Ca n'a jamais été aussi difficile qu'en ce moment :/
    Bienvenue au club, si j'arrive pas avoir de Pvt on va encore me dire de laisser tomber, j'ai un travail donc si j'arrive pas a aller au Canada et laisser tomber, je laisse tomber toute les démarches que j'ai entrepris, et perso je veux pas.


  18. #716
    Avatar de Meldj
    30 ans

    Location
    Vancouver, BC, Canada
    Messages
    68
    Likes reçus
    35
    J'ai lu pas mal des réponses à ce topic et je trouve ça fou toutes ces réactions . Entre la jalousie, le mépris, la condescendance et carrément le conflit, décidément il y a quelque chose qui me dépasse (heureusement il y a aussi des retours positifs !).

    J'ai l'impression de commencer à en faire à mon tour l'amère expérience. Des mois et des mois que j'attends l'ouverture du PVT pour pouvoir partir au Canada. Je n'en parle pas beaucoup à mes proches sauf à mon copain et mes amis les plus précieux mais j'ai informé tout le monde de mon projet de partir. Aujourd'hui, complètement surprise et surexcitée d'avoir obtenu un NSM lors de la 3eme et dernière ronde alors que je n'y croyais plus (les 2 premières rondes s'étaient très mal passées), je m'empresse de téléphoner à mes proches : ma famille et quelques amis. À part les amis très proches, qui eux ont été adorables et qui me soutiennent depuis le début, j'ai été énormément déçue de la réaction des gens en général, qui ne m'ont pas du tout soutenu au point de me "casser le délire". Résultat : j'ai passé ma soirée à cogiter sur "est-ce qu'ils n'ont pas raison ? est-ce que je fais le bon choix finalement ? est-ce que l'envie est si forte que ça?" etc etc etc Sauf que toutes ces questions j'y ai déjà répondu et je ne vais pas changer mes projets pour satisfaire x ou y personne. Pour moi ce n'est pas être égoïste, c'est être libre de mes choix.

    Message de RonanS
    J'ai commencé à en parler à mon entourage il y a quelques mois, chez certains ça suscite du mépris (jalousie ?),
    J'essaie de comprendre cette réaction que je retrouve aussi dans mon entourage. Mes amis ne sont quand même pas des connards et je pense que les tiens non plus (sauf si c'est un choix ). Je m'explique donc la réaction des gens en me disant que là ce n'est plus pour eux le projet un peu fou qu'on fera sans doute jamais, on n'est plus dans le registre du fantasme. C'est concret, on part/va partir. Et ça j'ai l'impression que ça dérange profondément certaines personnes qui, elles aussi aimeraient ou auraient aimé "vivre leur rêve" —soyons un peu fleur bleue !

    C'est bien loin d'être aussi simple et réducteur que "soit on part soit on subit sa vie", on peut rester et aimer sa vie —encore heureux !!!— mais j'ai la triste impression que ceux qui nous enfoncent vivent avec des remords quand ils voient des gens s'accomplir car ça leur renvoie leurs actions (ou plutôt non-actions) et leur vie pas toujours marrante en pleine tronche... On m'a même dit aujourd'hui "certains partent en vacances pendant que d'autres bossent !" (alors que le but du pvt est de pouvoir bosser et pas seulement découvrir le pays...).

    Bref, c'était l'analyse à 2francs50 du soir mais vos réactions m'ont inspirée ! Désolée du pavé


  19. #717
    Avatar de YannickV
    Yannick 38 ans

    Location
    Montréal, QC, Canada
    Messages
    33
    Likes reçus
    37
    Je n'en ai pas parlé à beaucoup de gens encore, pour être honnête. J'ai bien dit à mes parents que je comptais partir en voyage à la fin de l'été, mais j'ai "un peu" omis de mentionner que si tout va bien, ce sera pour un an. Pas que je crois qu'ils ne me supporteraient pas, mais je sais qu'ils auraient beaucoup d'inquiétudes et je n'ai pas envie d'entendre "raison" ou de savoir toutes les embûches sur lesquelles je pourrais éventuellement me frapper. J'en ai parlé à mon ex-copine et un ou deux bons amis à moi, c'est pas mal tout pour l'instant. En fait, j'ai prévu attendre d'obtenir mon visa avant de l'annoncer. C'est quand même beaucoup de paperasse et j'ai décidé de me concentrer là-dessus pour l'instant. J'annoncerai par la suite.

    Je sais que certaines personnes peuvent réagir très mal à cette annonce. Je ne sais pas trop pourquoi, mais je sais que ça arrive. Pour toutes celles et ceux qui n'ont pas le support auquel ils croyaient obtenir auprès de leurs proches, ne lâchez surtout pas. Si votre idée est faite et que c'est vraiment ce que vous voulez, ne doutez pas, ce n'est pas le temps de regarder en arrière. Les gens qui le savent me questionnent sans cesse sur l'argent, mais je sais que si je pense trop à ce genre de truc, je vais me dégonfler et rester sagement à la maison. Pas question cette fois-ci. On le fait pour nous et si c'est ce que nous désirons, et bien allons au bout de ça et regardons ce que ça nous apporte.


  20. #718
    Avatar de christinek
    christ 38 ans

    Location
    Moncton, Canada
    Messages
    1 699
    Likes reçus
    366
    Encore une réflexion de mon père alors que je lui est dis que j'avais une place dans le quotas.
    Tu as pas travaillé au Canada, alors que sa fais 13 ans que j'ai mon travaille. C'est chiant que on me fasse pas confiance.

  21. #719
    Avatar de Leptitmotard
    Gy 33 ans

    Location
    Victoria, BC, Canada
    Messages
    472
    Likes reçus
    258
    Message de christinek
    Encore une réflexion de mon père alors que je lui est dis que j'avais une place dans le quotas.
    Tu as pas travaillé au Canada, alors que sa fais 13 ans que j'ai mon travaille. C'est chiant que on me fasse pas confiance.
    Ils ont parfois une drôle de manière de manifester leur inquiétude .

    De mon côté je viens de présenter ma petite amie Canadienne à ma famille via Skype, ma grand-mère vient de réaliser que je n'étais pas prêt de rentrer au pays 😐 ... Elle va avoir une surprise quand je débarquerai à sa fête d'anniversaire en Juin 😀, mais je l'ai quand même sentie assez triste. Ma copine ne parlant pas français je fais les traductions dans les deux sens, pas toujours facile...


  22. #720
    Avatar de christinek
    christ 38 ans

    Location
    Moncton, Canada
    Messages
    1 699
    Likes reçus
    366
    Message de Leptitmotard
    Ils ont parfois une drôle de manière de manifester leur inquiétude .

    De mon côté je viens de présenter ma petite amie Canadienne à ma famille via Skype, ma grand-mère vient de réaliser que je n'étais pas prêt de rentrer au pays 😐 ... Elle va avoir une surprise quand je débarquerai à sa fête d'anniversaire en Juin 😀, mais je l'ai quand même sentie assez triste. Ma copine ne parlant pas français je fais les traductions dans les deux sens, pas toujours facile...
    J'imagine, elle sera drôlement contente de te voir , je pense que sa tristesse partira à ce moment.

Page 36 sur 41 ... 263435363738 ...