David, atteint d’une maladie chronique en PVT au Canada

Date de publication : 24-03-2022

Localisation

Québec, QC, Canada

Dernier diplôme obtenu

Bac

pvtistes : Bonjour, peux-tu te présenter ?
David : Bonjour je suis David j’ai 28 ans, je suis originaire du nord de la France (un chti). J’ai beaucoup voyagé ces dernières années en Australie, Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Laos, Indonésie, Cambodge et Vietnam (en moto).
pvtistes : Tu es en PVT au Canada. Pourquoi cette destination ?
David : Pour ses paysages magnifiques et diversifiés. Et pour la culture québécoise que je suis heureux de découvrir à Québec.
pvtistes : Qu’est-ce que tu y fais ?
David : J’ai pu venir juste après la fermeture des frontières (8 juillet 2021) en ayant une promesse d’embauche dans un pub anglais (où j’ai rencontré la plupart de mes amis). Depuis début février j’ai pu trouver dans mon domaine : la comptabilité. J’économise pour pouvoir voyager après.
pvtistes : Tu es atteint d’une maladie chronique. Peux-tu nous en dire plus à ce sujet et comment t’es tu organisé pour ta venue au Canada ?
David : Oui, j’ai la maladie de Crohn, j’ai été diagnostiqué en 2015. J’ai longuement recherché avant mon départ et j’ai finalement opté pour la CFE (que je ne conseille pas pour les plus de 30 ans car c’est plus cher). J’ai un traitement assez onéreux que j’ai réussi à prendre pour 6 mois juste avant mon départ avec la sécurité sociale. Aujourd’hui je prends mon traitement directement en pharmacie à Québec qui me rembourse 90 % des frais engagés. Mais les remboursements sont assez lents et le service client de la CFE est vraiment déplorable.

Je reviens en France en avril pour faire des examens médicaux, la CFE prend en charge à 100% en France mais pas au Canada (autour de 40%). Si des personnes veulent en discuter, je peux sans problème échanger via la messagerie Pvtistes.net.

J’ai une assurance Globe PVT en parallèle. Elle me couvre beaucoup mieux en cas d’accident. Si j’ai par exemple un accident de la route, la CFE ne me rembourserait que 42% des frais engagés.

maladie chronique

pvtistes : Peux-tu nous en dire plus en termes de budget pour éclairer une personne qui serait dans ton cas ?
David : La CFE, si on a moins de 30 ans, c’est 93 euros par trimestre. Si on a plus de 30 ans, c’est en fonction de l’âge, mais ça commence à bien chiffrer, plus du double.

Pour avoir une ordonnance pour mon traitement, j’ai payé 100 dollars canadiens (à un super infirmier) et j’ai été remboursé au tarif de la sécurité sociale : 25 euros. Comme je suis reconnu “Affection Longue Durée”, la sécurité sociale me rembourse 100% du coût d’une consultation en France.

Pour le traitement de ma maladie en pharmacie, je paie 1 120 dollars canadiens. Je suis remboursé 90% de cette somme, soit environ 700 euros selon le taux de change.

Grosso modo, ça me coûte 110 / 120 euros par mois pour bénéficier de mon traitement.

En ce qui concerne les soins médicaux en rapport avec ma maladie, je suis plafonné au tarif de la sécurité sociale. Vu le prix des soins médicaux ici, je préfère retourner en France pour avoir un suivi.

Pour le remboursement, ça prend au minimum 1 mois, j’ai eu que 2 remboursements pour le moment mais j’ai dû quand même avancer plus de 2 200 dollars. Il faut donc prévoir !
pvtistes : Lors de tes précédents voyages, as-tu dû également gérer la maladie de Crohn ?
David : Lors de mes voyages dans les autres pays, je n’ai pas eu à gérer un traitement car je l’ai commencé en mars 2021.

Fin 2020, j’ai vu un nouveau docteur spécialisé dans la maladie de Crohn. Après plusieurs examens il m’a fait commencer un traitement avec des injections toutes les 2 semaines. Si je n’avais pas fait les examens et le suivi le traitement, j’aurais sûrement dû subir une opération quelques années plus tard.

Je m’estime plutôt chanceux dans ma maladie car je n’ai pas de problème au quotidien, contrairement à la plupart des personnes affectées.

maladie chronique

pvtistes : Ta maladie est-elle pour toi un frein en PVT ?
David : Je pense que ça sera surtout un frein quand je voyagerai en voiture, parce que je dois faire attention à bien garder mon traitement au frais toute la journée. Mais ce n’est pas si contraignant, je n’ai que 2 stylos d’injection à prendre par mois.
pvtistes : Qu’est-ce que tu apprécies le plus et le moins au Canada ?
David : J’adore la générosité, la gentillesse des Québécois. J’aime moins le froid et le fait de ne pas bénéficier de la RAMQ (équivalent de la sécurité sociale en France) en étant pvtiste.
pvtistes : Quel est ton meilleur souvenir de voyage ?
David : Pour le peu que j’ai voyagé, je dirais sans hésiter dans le Saguenay avec la randonnée de la vallée des fantômes.
pvtistes : Le moins bon ?
David : Le retour du Saguenay en roulant sous une tempête de neige pendant 4 h 30 pour revenir à Québec.
pvtistes : Comment tes proches ont réagi à ton départ ?
David : Rien de spécial, la routine pour moi ces dernières années !
pvtistes : As-tu des conseils pour les futurs pvtistes, jeunes professionnels et/ou pour ceux qui hésitent à se lancer ?
David : Je vais donner un conseil classique : tentez et dans le pire des cas vous resterez seulement quelques mois. Vous ferez partie de ceux qui y sont allés, qui ont tenté.
pvtistes : Et pour finir, quels sont tes projets en cours ou à venir ?
David : Pour cette année je vais continuer de travailler pour économiser et ensuite l’année prochaine surement voyager au Canada et/ou pourquoi pas m’installer au Québec pour un temps.

maladie chronique

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs ressentis. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres pvtistes en remplissant ce formulaire.

Évaluation de l'article

5/5 (1)

1 Commentaire

Anonyme
0 0

Mon Facebook Raynaldo Cossic

Articles recommandés