Matthieu, croupier à Mont-Tremblant au Québec

Article publié le 20-01-2014.

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Ville de provenance

Je viens de Wissous, une petite ville de l'Essonne, en Région Parisienne.

Ville de destination

Je partais en 2009 pour Mont-Tremblant, sans doute la plus grande station de ski du Québec, mais très petit à côté de nos Alpes.

Baroudeur ou pas ?

Non pas vraiment, même si j'ai bougé un peu, je suis pas venu ici pour voyager.
Mais je suis allé à Québec, Ottawa, Vancouver, New York, un petit tour à Cuba comme tout bon Québecois et au Saguenay dans la famille de ma copine.

Que faisais-tu en France ?

A l'origine, j'étais concepteur dans l'automobile, mais j'étais lassé par le travail derrière un ordinateur, et de n'avoir que très peu d'échange avec d'autres personnes.
J'ai donc démissionné et je suis parti en Australie pour voir ce qui s'y passais...
A mon retour j'ai fait une formation de croupier de casino, et j'ai travaillé seulement 6 mois dans un casino dans le sud avant de partir pour l'Ecosse, pour un autre 6 mois.

Pourquoi cette envie de t’envoler pour le Québec ?

Alors pour être honnête, à l'origine je voulais plutôt partir dans la partie anglophone du Canada, donc en gros partout... sauf au Québec.
J'avais postulé dans plein de casinos au Canada et un jour j'ai eu un appel pour l'ouverture d'un casino au Québec, à Mont-Tremblant. J'ai donc accepté et j'ai fait les démarches pour venir ici.

En bref, quel est ton parcours d'immigration ?

Je suis venu au Québec en 2009 avec un PVT, de 18 mois car ils ont fait une erreur lors de la validation. J'ai ensuite eu un permis de travail Jeune Professionnel pour un autre 18 mois.
Durant ces deux permis, j'avais commencé les démarches pour l'obtention de ma résidence permanente. Un vrai parcours du combattant. A tout point de vue, surtout à l'époque où j'ai fait ma demande. Heureusement, je l'ai eu juste avant qu'ils ne bloquent toutes les demandes pour rattraper leur retard.
J'ai eu juste quelques semaines entre la fin de mon JP et le début de ma RP, je suis même allé en personne à Detroit pour gagner un peu de temps et faire valider le tout.

Pourquoi Mont-Tremblant ?

Faudrait demander à Loto Québec (qui gère les casinos au Québec), car je pense qu'ils se demandent encore eux aussi pourquoi Mont Tremblant...!!!
Mais en gros je suis venu ici car j'avais un travail avant même d'arriver, et c'était pour l'ouverture du 4è casino au Québec en 2009. C'était vraiment un gros projet, mais les résultats n'ont pas été au RDV. Donc même si je travaille encore là-bas aujourd'hui, l'avenir n'est plus ici pour moi.
Pour parler de Mont-Tremblant, c'est une station de ski l'hiver, assez haut de gamme, où il y a beaucoup d'activités autour de la neige. L'été est aussi une très grosse saison pour la station, avec les golfs, les lacs, la montagne pour la randonnée...
Entre les deux, malheureusement, c'est mort. Il y a bien les couleurs à l'automne (très joli en passant) mais sinon c'est très calme entre les deux grosses saisons.

Est-ce que c’est la première fois que tu vivais à l’étranger ou que tu partais aussi longtemps ?

J'ai fait des études en Angleterre, à Leicester, en 2001/2002 à la suite de mes études en France.
Je suis parti en Australie un an avec un WHV en 2006/2007, je suis resté principalement à Sydney, et à Coolangatta au sud de Brisbane. J'ai voyagé aussi sur la côte Est de Sydney à Cairns en van. Mais en gros mon année en Australie s'est résumée à des petits boulots pour survivre et surfer le reste du temps. Pour tous ceux qui hésitent encore à partir au Australie, FONCEZ...!!!
J'ai fait aussi 6 mois en Ecosse à Aberdeen en 2008/2009, dans un petit casino pour prendre de l'expérience dans mon nouveau domaine en anglais.

Quel a été ton sentiment dominant au cours des 2 premières semaines au Québec ?

Comme je suis venu ici avec un travail en poche, je suis sans doute pas arrivé avec le même état d'esprit que j'avais en arrivant en Australie.
Le jour de mon arrivée, j'ai juste eu le temps de poser mes valises dans ma chambre, pour repartir pour ma première réunion de travail. Réunion où j'ai dû me concentrer pour comprendre l'accent. Tout frais descendu de l'avion, ça n'a pas été facile. Mais bon, avec le temps, on n'y fait plus attention, et pour être honnête, je ne l'entends même plus. Au contraire, c'est quand je croise des Français que leur accent (le mien aussi) me saute aux yeux (même si aujourd'hui mes amis français me disent que j'ai pris l'accent québécois).
Donc en arrivant au Québec, j'ai passé 4 semaines à Montréal pour des formations avant de partir pour Mont-Tremblant.
J'ai eu le temps de visiter un peu Montréal, et de voir des vestiges de neige (en avril) sur le Mont Royal. J'avais hâte de voir le prochain hiver pour découvrir le vrai hiver québécois. Aujourd'hui, 5 ans après, j'ai hâte qu'il se finisse, l'hiver... (surtout pour recommencer la saison de golf, en gros !)

Est-ce que ta situation professionnelle te parait satisfaisante, au Québec ?

Alors oui et non... Au départ oui, ma situation était vraiment très bonne même, de très bonnes conditions de travail, un bon salaire, des pourboires en plus, des vacances, des fériés, même des maladies payées si je suis pas malade... Tous les avantages de travailler pour une entreprise gouvernementale...
Bon il y a aussi tous les inconvénients d'un emploi syndiqué. Surtout quand l'entreprise va moins bien. Les heures diminuent, car elles sont pas garanties. Ça marche aussi par ancienneté, le plus ancien passe en premier, et la compétence ou le rendement n'est pas vraiment pris en compte. Ça permet malheureusement aux boulets de rester en place...
Donc quand tu as pas d'heure, surtout dans les périodes creuses, même avec de bonnes conditions, le salaire toute les 2 semaines n'est pas top.
Donc pour résumer, quand tout va bien, ça va très bien, mais si ça va mal, ça peut vite aller très mal.

Quelles ont été tes plus grosses difficultés au Québec ?

J'ai sans doute été chanceux, mais j'ai pas eu de difficulté. J'avais un travail avant de venir, j'avais déjà une chambre de réservée sur Montréal à mon arrivée.
J'ai trouvé un appart meublé facilement à Mont-Tremblant.
J'ai acheté une voiture à un collègue, que j'ai encore aujourd'hui.
Peut-être ma RP, qui a été un peu difficile à avoir, mais encore là, plus long et contraignant que difficile.

Quel est ton meilleur souvenir ?

La naissance de ma fille... C'est tout récent, le 18 décembre 2013... Mais ça va rester comme la meilleure chose qui me soit arrivée ici !

Est-ce que certaines choses françaises te manquent ?

La nourriture... Ça vient peut-être du fait de vivre dans une petite ville, mais on trouve pas grand chose ici. Pas beaucoup de choix contrairement à la France. Fromage, charcuterie, yaourts principalement... Le pain aussi, quand il est bon il est cher...
La famille et les amis aussi, mais ça on le sait en partant loin, qu'ils vont nous manquer.

Qu’est ce qui te manquera si tu rentrais en France ?

Les Macflurry Oreo...!!! (NDLR : Matthieu est parti depuis tellement longtemps qu'il n'a pas vu le McFlurry Oreo débarquer en France ! :-D)
Etant fan de sport, les chaines de sport US en direct et pas au milieu de la nuit...
Sans doute beaucoup d'autres choses mais je m'en rendrai compte une fois en France...

Qu’est ce que cette expérience t’apporte, du point de vue personnel ou professionnel ?

Personnellement, j'ai rencontré ma copine, québécoise, et la naissance de notre fille.
Connaitre une nouvelle culture, car ils parlent "français", mais ils sont plus proches des Américains que des Européens. Et de loin.
Et professionnellement j'ai vraiment progressé dans mon domaine, techniquement, mais aussi dans le service à la clientèle, que je ne connaissais vraiment pas avant d'arriver ici.
Et c'est vraiment quelque chose de très important ici, dans tous les commerces et les restaurants.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs PVTistes ? Tes projets d'avenir ?

N'hésitez pas, foncez...!!!
Peu importe où et combien de temps... Ça sera forcément une expérience enrichissante...
Alors c'est pas toujours facile quand on arrive dans un nouveau pays, une nouvelle culture, mais ça vaut le coup...
Surtout aujourd'hui avec tous les différents PVT aux quatre coins du monde qui sont proposés, il y en a pour tous les goûts.
Idéalement, trouvez une auberge, ou une chambre chez l'habitant avant de partir, même pour quelques jours seulement... Ça permet d'enlever un grand poids dans le voyage car vous savez où vous allez dormir en arrivant...
Pour le travail c'est plus dur, et ça dépend de ce que vous souhaitez faire de votre voyage... Mais on trouve toujours quelque chose, si on est pas difficile... Et n'oubliez pas, chaque expérience vous permet de rencontrer de nouvelles personnes, qui vous aideront sûrement dans votre parcours.

Consulter d'autres interviews de PVTistes...
Consulter des récits de PVTistes (emplois, voyages, etc.)...

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

En tant que futur pvtiste, vous voulez être certain de ne rien oublier pour que votre PVT se déroule en toute quiétude. Pour vous aider, voici notre sélection d'accessoires et de gadgets pour les pvtistes !

Articles recommandés

[Dossier]

Idées d’itinéraires pour des week-ends au Québec

[Interview]

Haby, de PVTiste à conseillère en immigration au Canada

[Récit de voyageur]

Récit de PVTistes : commencer son PVT Nouvelle-Zélande en Workaway

[News]

Une année de césure pour son PVT : comment faire ?

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.

Ohh un Wissoussien :) idem :) je rêve d’avoir ma place pour un PVT , et ton parcours est génial :)

{{likesData.comment_38791.likesCount}}
Julie
14.4K 4.7K

Hello Matt ! Très sympa ton interview, on est bien loin de Bondy Beach 😉

Toutes mes félicitations pour ton parcours !

{{likesData.comment_38810.likesCount}}

Merci… C’est vrai que ca change un peu de l’Oz… Surtout en ce moment…!!!

{{likesData.comment_38879.likesCount}}
JLM
84 45

On est pas loin, j’suis installée à Saint-Sauveur ! 😉

{{likesData.comment_48019.likesCount}}

J aimerai y aller pour faire evoluer le dommaine dans le quelle j ai etudier c’est- a-dire la couture et aussi mon esprit de de creativitee.

{{likesData.comment_69666.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre