J’ai testé pour vous : un été à Toronto

Article publié le 21-08-2018.

À lire : un recueil d’entretiens de pvtistes partageant avec vous leurs expériences et leurs états d’âme. Plus d'infos...

Votre expérience nous intéresse ! Partagez-la avec les autres PVTistes en remplissant ce formulaire.

Si vous avez suivi mes récits (ici et ), vous savez peut-être que j’ai débarqué à Toronto en plein mois de janvier, 2 jours après LA vague de froid, celle dont même les médias français ont parlé… Moi, j’aimais bien, il faisait froid, mais beau ! On avait droit à un grand soleil presque tous les jours, alors ça me convenait. Cependant, au bout de quelques semaines et une fois l’excitation de voir la neige passée (comprenez-moi, je revenais d’un an d’été en Australie ! 😉 ), devoir sortir couverte de 5 couches de vêtements en permanence était, je dois bien l’avouer, un peu pénible.

Alors que l’hiver semblait devenir bien trop long pour tout le monde, autant pour les Canadiens que pour les Français que je rencontrais, une phrase revenait très souvent : « Tu verras, Toronto, c’est complètement différent pendant l’été ! ». Alors moi, je voulais bien le croire, mais je ne savais pas encore à quel point c’était vrai…

Pour découvrir les meilleures activités au Canada en hiver, c'est ici !

Toronto en hiver, c’est cool ! Pour développer un peu plus, Toronto est la plus grande ville du Canada et, contrairement à pas mal de villes françaises, ils sont habitués au froid ! Les trottoirs sont déneigés chaque jour, les street cars ne s’arrêtent pas au moindre flocons et les habitants ne paniquent pas dès qu’il y a plus d’un centimètre de neige par terre (en parlant de ça, je vous invite à regarder cette vidéo de 2 Québécois qui se moquent de nous, les Français, et de notre gestion des chutes de neige 😀 ). Mais, clairement, je pense que l’hiver n’est pas la saison idéale pour profiter de tout ce que la ville a à offrir. Attention, je ne dis pas que tu es condamné à hiberner près de la cheminée en attendant le retour des beaux jours, je dis juste qu’une fois que tu as fait le tour des musées, des galeries, des centres commerciaux et des cinés, les possibilités ne sont pas infinies. Tu peux bien-sûr tester les nombreux théâtres de la ville, aller voir des matchs de hockey ou même partir aux sports d’hiver pas loin de la ville pour tester le ski, la randonnée en raquettes, les traîneaux à chiens ou encore la motoneige, mais pour tout ça, il faut quand même un petit budget !

Du coup, quand il a commencé à faire chaud, que la neige a disparu et que les arbres ont retrouvé leurs feuilles, j’étais plutôt contente ! On a dû passer quelques jours un peu compliqués où il faisait trop chaud pour mettre son énorme manteau, mais trop froid pour ne pas le mettre, ce qui donnait lieu à un défilé de styles un peu particuliers dans les rues de la ville… 😉 Une fois les beaux jours vraiment revenus et les manteaux définitivement rangés, on a enfin pu découvrir Toronto en été !

Toronto en été

Et, même si Toronto en hiver est une ville vraiment sympa, en été, c’est définitivement encore mieux. De début juin jusqu’à maintenant, les concerts, festivals, cinémas en plein air, et autres manifestations en extérieur ne se sont pas arrêtés ! Si tu te renseignes bien, tu peux faire chaque jour quelque chose de différent et c’est très souvent gratuit.

Par exemple, j'ai eu l'occasion d'assister à un festival de jazz, de regarder Retour vers le futur dans le parc de Trinity Bellwoods, de me baigner à Woodbine beach, de prendre l'apéro dans un jacuzzi sur un rooftop, de voir des documentaires sur le rock à Dundas Square... Difficile de ne pas trouver son bonheur dans la multitude d'activités proposées !

On vous dit tout sur les incontournables de l'été au Canada dans ce dossier !

Les ferrys pour les Toronto Islands reprennent un rythme soutenu et tu peux aller explorer les îles en profitant du soleil. Les parcs deviennent les lieux parfaits pour des piques niques et des soirées qui s’éternisent. Les « Beaches », leur sable fin, leurs terrains de volley et leurs marchands de glaces te font oublier que tu te trouves au bord d’un lac et non de la mer. Tu peux tester toutes sortes d’activités nautiques (paddle, canoé, pédalo…), visiter la ville à vélo, participer à des rencontres sportives gratuites dans les parcs… Bref, il y en a vraiment pour tous les goûts !

Toronto en été

Toronto en été
Toronto en été

Concernant la météo, on a eu un temps magnifique presque tous les jours depuis fin mai. Et, croyez-moi, après avoir passé mes étés à Paris où soit il fait 40° accompagnés de pics de pollution, soit il pleut, c’était agréable ! On a eu quelques jours vraiment très chauds, mais avec une bonne clim’ dans l’appartement et en passant beaucoup de temps sur les îles ou dans les parcs, c’était largement supportable.

Bref, il y a tellement de choses à voir et à faire à Toronto pendant l’été qu’il est difficile de faire une liste exhaustive… Alors n’hésitez pas à partager vos bons plans et vos meilleurs spots en commentaires !

Plus d'astuces, de témoignages et d'expériences

Préparez sereinement votre PVT et vivez-le pleinement grâce à nos bons plans ! Ils vous permettront de bénéficier de réductions et d'avantages !
Évaluation de l'article
5/5 (4)

Articles recommandés

[Dossier]

Être travailleur autonome au Canada (freelance)

[Interview]

Camille et Pierre : tout plaquer pour voyager en van

[Récit de voyageur]

Mes « Top 10 » de Medellín (Colombie)

[News]

Changements pour le PVT Australie : vous pourriez faire jusqu’à 3 PVT !

Commentaires Facebook

Partagez cet article avec vos amis ou bien posez vos questions.

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
Mathieu
21.6K 11.5K

Excellent récit Annelise et content de voir que la ville te plait 😉

{{likesData.comment_73437.likesCount}}

Je suis d’accord avec toi sur tout sauf: il n’y avait pas de soleil tous les jours cet hiver 😳 j’ai trouvé plutôt le ciel gris au quotidien ! Nous qui venons du sud, c nous à un peu miné le moral…

{{likesData.comment_73833.likesCount}}

Hello ! Je suis arrivée mi-janvier, c’est peut-être pour ça, je n’ai pas vu novembre et décembre… (et peut-être aussi parce que je viens de Paris et que le ciel parisien est tellement gris que je remarque plus le soleil ! 😉 )

{{likesData.comment_73834.likesCount}}

Identifiez-vous pour répondre