PVT Nouvelle-Zélande : aucune limite de temps en terme d’emploi

Article publié le 23-10-2015.

Nous venons d'interviewer Elodie et Antoine, deux anciens PVTistes en Nouvelle-Zélande qui ont réalisé un film sur le PVT et plus précisément sur le PVT en Nouvelle-Zélande.

Dans l'une de leurs réponses, ils expliquent qu'ils se sont vus refuser un emploi parce que leurs employeurs néo-zélandais pensaient qu'ils n'avaient pas le droit de les embaucher pour plus de 3 mois.

Nous entendons très régulièrement des PVTistes dire qu'il y a des périodes maximales pendant lesquelles ils sont autorisés à travailler en Nouvelle-Zélande, mais attention, toutes les nationalités ne sont pas soumises aux mêmes règles. En effet, les accords étant bilatéraux (signés entre deux pays), les conditions de séjour varient d'une nationalité à une autre.

La Nouvelle-Zélande a signé plus de 40 accords de PVT. Selon votre nationalité :

  • Vous ne pouvez travailler que 3 mois pour un même employeur avec un working holiday visa. C'est le cas notamment des Croates, des Italiens, des Sud-Coréens, des Danois et des Hongkongais.
  • Vous ne pouvez travailler que 6 mois pour un même employeur. C'est notamment le cas des Chinois et des Chiliens.
  • Vous n'avez pas de limite en terme de mois pour un même employeur. C'est le cas notamment des Français, des Belges et des Canadiens.

La seule restriction imposée pour les Français, les Belges ou encore les Canadiens, c'est que vous ne devez pas accepter de postes permanents. Pour un emploi de 3, 6 ou 12 mois donc, aucun problème, si celui-ci est temporaire !

Si un employeur vous donne cet argument, n'hésitez pas à naviguer avec lui sur la page de l'immigration néo-zélandaise consacrée au Working-Holiday Visa. En cliquant sur votre nationalité, vous retrouverez dans la partie "When you are here", les restrictions qui vous concernent. Elles se trouvent également sur votre permis de travail (work permit).

Et ailleurs ?

Les Français comme les Belges et les Canadiens ne peuvent travailler que 6 mois pour un même employeur en PVT en Australie. Les Français ont la même restriction pour un PVT Hong-Kong. Même chose pour les Belges qui souhaitent se rendre à Taiwan.

Les Français ne peuvent pas travailler plus de 25 heures par semaine pendant leur PVT en Corée du Sud.

L'accord de PVT Corée du Sud / Belgique n'étant pas encore entré en vigueur, nous ne savons pas si cette restriction sera également imposée aux PVTistes belges.

Pour toutes les autres destinations du PVT, vous n'avez aucune limite de temps en terme d'emploi.

AUTEUR : Julie alias Lilou

32 ans
Paris, France

Commentaires

Partagez vos avis, vos interrogations ou vos remerciements.
#1041377

Ils sont super tes articles Lilou super bien expliqué, on s'y retrouve à chaque fois, ça fait plaisir

#1042867

Merci pour cette information, j'avoue avoir été confus à ce niveau-ci également...

#1042874

Citation Message de alexandre Voir le message
Merci pour cette information, j'avoue avoir été confus à ce niveau-ci également...
Le souci est vraiment que beaucoup d'employeurs pensent que les restrictions qu'ils ont pu avoir avec un employé d'une autre nationalité peuvent s'appliquer aussi aux Français, aux Canadiens ou aux Belges.

Donc si un employeur vous fait une remarque, invitez le à voir la page consacrée aux Français et les comparée avec celle des Chiliens ou des Italiens par exemple.

#1049016

Bonjour,

Merci pour ce post, j'ai une question encore plus spécifique : est-il autorisé de réaliser un stage en université pendant le PVT ? Cela peut-il être considéré comme un emploi même si la paye sera sous forme de bourse et non de taux-horaire ?

Merci beaucoup !
Clémence

Identifiez-vous pour répondre

Télécharger notre App