Un road trip dans le Coromandel en Nouvelle-Zélande

Date de publication : 03-07-2014

Auteur

CamillePijou

Camille et Pierre-Jean (Breizh-zelande.fr) se sont envolés pour la Nouvelle-Zélande avec un Visa Vacances-Travail, pour étancher leur soif de voyages et d’évasion mais également pour aller à la rencontre des Maoris et des Pakehas, ce qui leur permettra de réaliser un documentaire, à n’en pas douter, passionnant ! Ils nous emmènent aujourd’hui à Coromandel, l’une des 101 choses à faire et à voir en Nouvelle-Zélande.

Nous avons débarqué en Nouvelle-Zélande en février. Après avoir enchainé les formalités administratives, deux semaines de wwoofing et des recherches intensives pour trouver un van et un boulot, il nous fallait prendre des petites vacances.

Ça tombait bien, Pâques pointait son nez et en Nouvelle-Zélande, les fêtes d’Easter sont un peu comme un second Noël : tout est fermé et ce n’est pas à cette période qu’on trouvera un job ! Une bonne occasion pour partir à la découverte de la péninsule du Coromandel.

Jour 1 : Thames et la côte ouest

Depuis Tauranga, nous prenons la direction de Thames. C’est à partir de cette ancienne citée minière que nous entrons dans le Coromandel. À la belle époque, Thames figurait parmi les villes les plus importantes de Nouvelle-Zélande grâce à l’exploitation de l’or. Aujourd’hui il ne reste que des vestiges de cette période faste, comme l’école des miniers ou les sites d’extractions qui peuvent se visiter.

Nous ne passons pas beaucoup de temps dans la ville : on prévoit de dormir à la pointe de la péninsule le soir même. Une longue route nous attend…

Après quelques heures à longer la côte ouest et ses paysages déchirés par la mer et le vent, nous avons envie de prendre un peu de hauteur. L’un de nos guides de voyage recommande la Tapu Coroglen Road, une route qui relie la côte ouest à la cote est. Considérée comme dangereuse en hiver, elle offrirait malgré tout un beau panorama sur le Coromandel.

Ni une ni deux, nous voici roulant sur la Gravel Road. La route n’est pas simple, jonchée de pierres, de terre et de végétaux. Nous prenons notre temps pour gravir les 30 bornes qui mènent jusqu’au point culminant. La vue de là-haut est magnifique : nous avons un panorama presque parfait sur toute la côte ouest du Coromandel. L’immensité des paysages nous apparaît alors, bien plus que lorsqu’on longe le front de mer.

Mais trêve de plaisanterie, il faut reprendre la route pour atteindre Port Jackson. À mesure que nous avançons, les paysages changent. L’asphalte a maintenant remplacé la Gravel road. Tantôt nous traversons une petite cité balnéaire, tantôt nous passons au milieu de cols verdoyants parsemés de moutons. Sensation de liberté assurée !

Enfin, nous arrivons à Colville, dernier village avant la longue Qravel road qui doit nous mener à Port Jackson. Le bourg, avec son échoppe qui sert aussi de station-service, fut un endroit apprécié par de nombreux hippies pendant les années 1960. Aujourd’hui, Colville accueille encore un temple bouddhiste et plusieurs lieux de retraite.

C’est donc parti pour 46 kilomètres de pistes avec notre van. Nous roulons doucement pour éviter les trous et les pièges de cette route. Mais le plein d’essence se vide à vitesse grand V sur cette route sinueuse. À tel point qu’il nous faut rebrousser chemin et trouver un plan B. De retour à Colville pour faire le plein, nous choisissons finalement d’aller à Port Charles, l’autre bourgade de la pointe de la péninsule.

Après plusieurs dizaines de kilomètres, nous arrivons enfin à notre lieu de repos pour la nuit, le camping de Stony Bay. Le soleil est déjà couché, l’endroit est d’un calme absolu : en plus de nous, il n’y a qu’un ou deux camping-cars répartis sur l’immense terrain. On explorera les environs le lendemain : la journée a été longue, une bonne nuit de sommeil nous attend !

Jour 2 : de Stony bay à Hot Water Beach

Levés aux aurores, nous ouvrons les portes du van et, on l’avoue, on reste bouche bée devant ce paysage. En face de nous s’étend une plage sauvage coincée entre deux montages du Coromandel. L’endroit a quelque chose de mystique, de féérique, dont on a du mal à décrocher.

Au saut du lit, nous sommes accueillis par une tripotée de canards en quête de nourriture. L’un d’entre eux a même le culot de rentrer dans notre maison à roulette, histoire de se servir lui-même !

Le calme olympien de Stony Bay nous a permis de nous ressourcer pour partir une nouvelle fois sur la route. Cette fois-ci, direction la côte est. Nous n’avons pas vraiment de plan. On roule et on s’arrête quand le cœur nous dit. Photographier des pêcheurs au bord de l’eau ou un arc-en-ciel sur la mer. Prendre l’air sur une petite aire de repos ou mettre les pieds dans l’eau… On prend le temps et c’est peut-être ce qui est le plus agréable dans ce road trip : rien ne nous en empêche. Nous ne sommes ni pressés par les touristes (quasiment absents), ni par les impératifs de temps. Le bonheur à l’état pur !

C’est seulement en fin d’après-midi que nous arrivons à Hot Water Beach, l’une des plages les plus célèbres de Nouvelle-Zélande. Curieux de découvrir les sources d’eau chaude, on se rend sur la plage sans être vraiment équipés : nous n’avons ni pelle ni maillot de bain sur nous… Pas très malin ! Du coup, on se contente d’observer ce phénomène qui, on doit le dire, est assez amusant !

Deux heures avant et après la marée, de l’eau chaude remonte naturellement sur le sable. Chacun est libre de creuser sa petite piscine pour profiter de l’eau thermale qui peut atteindre les 60 °. On se brûlerait presque les pieds si la mer ne venait pas rafraîchir les bassins ! L’ambiance est bon enfant et la bonne humeur communicative : on y vient en famille, entre amis, pour boire l’apéro ou pour le pique-nique dominical.

Le soleil décline déjà, il faut nous trouver un coin où passer cette seconde nuit. Mais c’est décidé, nous reviendrons à Hot Water Beach un autre jour, plus équipés !
Pour le moment, nous reprenons le van afin d’atteindre notre spot de camping gratuit, en haut de Cathedral Cove. L’endroit est déjà moins paisible que Stony Bay, mais les paysages, si on oublie le bitume du parking, restent magnifiques…

Jour 3 : sur les traces de Narnia !

Réveillés avec les premiers rayons du soleil, nous partons pour Cathedral Cove, l’autre lieu mythique de Nouvelle-Zélande, qui a notamment été utilisé dans le second volet du film « Le Monde de Narnia ».

Il faut 45 minutes de marche pour atteindre la plage. C’est sans compter les trois petites criques qui jalonnent le parcours et que nous visitons toutes. De certains endroits, on aperçoit les falaises de calcaire, cette pierre blanche caractéristique du lieu.

Sur le chemin nous rencontrons beaucoup de touristes, qui comme nous, se sont levés tôt pour profiter du calme des lieux. Enfin, « calme »… c’est vite dit, car sur la plage, des dizaines de personnes inspectent déjà Cathedral Cove dans ses moindres recoins, ou s’offrent une petite baignade.

On doit le dire, nous avons été un peu surpris de voir autant de monde d’aussi bon matin. On profite quand même pour explorer la plage, bien qu’il soit impossible de se rendre jusqu’au fameux rocher Te Hoho (le Puissant, en maori) à cause de la marée haute.

Mais la décision est prise, on reviendra à Cathedral Cove par un autre moyen. En attendant, il faut remonter à notre maison sur roulettes. Il est à peine 10 h et le parking est plein à craquer ! On comprend un peu mieux la foule que l’on a croisée un peu plus tôt.

Nous finissons notre journée à visiter la plage de Hahei, mais aussi Cooks Beach, lieu où le Capitaine James Cook, l’un des premiers Européens à fouler Aotearoa, a observé l’orbite de Mercure pour la première fois.

Le soir tombé, nous retournons au parking de Cathedral Cove, enfin désert, pour y passer une seconde et dernière nuit.

Jour 4 : Cathedral Cove by the sea

Le lendemain matin, rendez-vous pris pour une randonnée en kayak de mer. Nous sommes quatre couples à prendre le départ de cette chouette balade de trois heures. Au programme : visite de la réserve maritime de Cathedral Cove, petit arrêt sur la plage pour prendre un chocolat chaud bien mérité puis visite des deux îles au large des côtes.

Tout le long, notre guide nous raconte l’histoire de la Nouvelle-Zélande, de Kupe, le premier Maori, au Capitaine Cook, le premier européen. Bon, notre niveau en anglais ne nous a pas permis de tout comprendre, mais le gros était là !

Ce tour en kayak donne une autre vision, encore plus magistrale, de ces falaises de calcaires façonnées par les vents et les marées. C’est vraiment une activité que l’on vous conseille de faire !

Après la balade, nous reprenons le van pour continuer notre road trip vers le sud du Coromandel, direction Tauranga. On en profite pour s’arrêter à Waihi, une autre cité minière de la péninsule. D’ailleurs, la mine est toujours en activité. Après une brève visite du musée local, nous faisons le tour du puits, dont la profondeur excède les 250 mètres !

La ville a pour projet de réaliser une immense base aquatique sur ce site, une fois les filons d’argent et d’or épuisés. Il y aura de quoi s’amuser !

Nous bouclons ce road trip par la visite de Wangomaito Valley, à Te Aroha. Dans cette forêt, un parcours est aménagé pour partir sur les traces des chercheurs d’or. En nous baladant, nous trouvons les tunnels creusés par les hommes dans l’espoir d’y dénicher le précieux minerai et les rails sur lesquels étaient transportés les chariots de terre. Les vieilles installations sont en cours de réfection et devraient bientôt être accompagnées de panneaux sur l’histoire de cette vallée.

La fin de ce road trip approche. Nous voici sur la route du retour, vers notre « chez nous » temporaire à Papamoa Beach, la tête pleine de souvenirs et les batteries rechargées à bloc pour partir en quête d’un boulot !

Retrouvez Breizh-Zélande sur Facebook, Twitter, Google+ et Vimeo où ils ont posté la vidéo de leur road trip à Coromandel, que voici !

 

11 Commentaires

Gerald
0 1
Bravo pour le récit, les photos et la vidéo. Avec quoi avez-vous filmé ?
CamillePijou
11 17
Message de Helene
Alors vous en êtes où??? Faites nous rêver encore un peu!!
On est actuellement à Wellington !

Et en totale exclu : une nouvelle vidéo se prépare sur nos mois dans la Bay of Plenty. La vidéo devrait être publié très très bientôt
Hélène
7.1K 11.6K
Message de CamillePijou
A bientôt, ici ou sur les routes !
Alors vous en êtes où??? Faites nous rêver encore un peu!!
Alice
3 58
Pfiouuuuu la vidéo, que de beaux paysages, j'en ai le souffle coupé ! Ca doit être terrible en vrai. J'ai tellement hâte.
CamillePijou
11 17
Merci pour vos gentils commentaires

On repart sur les routes à la fin de l'hiver et on continuera de faire des vidéos et des articles En attendant, on découvre les alentours de Tauranga et les joies travail en Nouvelle-Zélande ;D

A bientôt, ici ou sur les routes !
Perrine
72 185
J'attends le printemps-été prochain pour faire le Coromandel, je veux pouvoir me baigner. J'avais déjà très envie d'y aller, vous m'avez encore plus motivée!
Julie
5K 13.7K
Message de CedricStones
merci pour votre article; photo et video ... un jour nous ferons notre lune de miel la bas ! merci de nous faire rever

Très bon choix, ce pays est magnifique...
Cédric
226 343
merci pour votre article; photo et video ... un jour nous ferons notre lune de miel la bas ! merci de nous faire rever
Carô
6.3K 13.7K
Merci de nous faire une petite place comme ça au coeur de votre road trip grâce à vos textes, photos et votre vidéo. :-) Ah ces paysages et ces couleurs, simplement magnifiques !
Julie
5K 13.7K
Votre vidéo est très sympa, vous écrivez bien et vos photos sont chouettes. Au plaisir de vous relire/revoir bientôt

Articles recommandés